chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Alpha Condé : un faux type à la présidence guinéenne !

Date de publication:2015-01-10 20:09:13

2015-01-10 20:07:27

Dans nos articles précédents, il y a eu des révélations qui font démasquer l’actuel chef de l’Etat guinéen qui s’est rendu coupable de faux et d’usage de faux : il avait falsifié son CV et son dossier de candidature à la présidentielle de 2010 et, Président de la République, il a falsifié la loi relative à l’INDH avant de la promulguer (Lire 1, 2).

Alpha Condé est un trompeur et un criminel rodé et sans état d’âme qui a eu la chance d’accéder à la tête d’un Etat grâce à la corruption et l'ethnocentrisme de certains Guinéens.

Après les récentes révélations, notre nouvel informateur a bien voulu nous fournir quelques preuves matérielles de la fausseté d’Alpha Condé. Ci-dessous, nous exposons deux de ces documents qui sont relatifs à son faux titre de Professeur :

- la lettre officielle adressée au Président Sud-Africain, rédigée le 08.12.2010 à 16:52 et
- celle adressée au Directeur général du FMI à la même occasion, 08.12.2010 à 17:27.

D’après notre informateur qui nous en apporte la preuve, Alpha Condé se donne le faux titre de Professeur devant les Guinéens et Africains, mais qu’il est très prudent et le retire dans des documents adressés à certains milieux occidentaux pour lesquels un titre usurpé ne passera pas inaperçu.

Cet informateur nous a également instruits que lors des manifestations de l'opposition, le pouvoir interdit publiquement et officiellement le port d'armes par les gendarmes ou policiers qui interviennent sur le terrain, mais envoie des agents habillés en policiers ou gendarmes depuis la Présidence, avec des instructions de tirer sur des manifestants.

Depuis le début de la crise d’Ebola, la Guinée a bénéficié des aides massives financières et matérielles gérées sous contrôle direct de la présidence. La dernière remise de dons a eu lieu le 30 décembre 2014 : l’UNICEF a procédé à la remise de 10 ambulances à la Coordination Nationale de Lutte contre Ebola. En novembre 2014, elle avait remis à la même autorité guinéenne, 32 véhicules dont 10 pickups et 22 Land Cruiser 4×4 (Lire).

Sans ces aides massives et les organisations Croix Rouge et Médecins sans frontières, il est évident que notre peuple serrait décimé par cette Epidémie. Des efforts que le chef d’Etat semble vouloir occulter à dessein.

Alpha Condé ce vendredi 09 janvier 2015 à Conakry :

« Grâce à Dieu et aux prières de nos prêtres et imams, nous allons vaincre Ebola… Ebola a freiné nos activités mais nous allons la vaincre et la vie va continuer. » (Lire).

La manœuvre n’est pas gratuite. Alpha Condé qui a favorisé la propagation du virus dans toute la Guinée et au-delà de nos frontières, pour en faire la raison de son échec, manipule ainsi les imams et prêtres du pays à lui rendre l’escenseur lors des prières qui vont atteindre les 95% des Guinéens. En disant qu’Ebola a été vaincu grâce à leurs prières au lieu de louer et remercier les vrais héros de ce combat (donateurs et personnel médical et d’aide avec des volontaires), ces religieux diront à leur tour que c’est le Président de la République Alpha Condé qui a fait éradiquer le virus Ebola en Guinée voire même dans le monde entier, devant une population analphabète ou mal instruite.

Nos félicitations à la croix rouge de Siguiri, en particulier au Dr. Namory Traoré, qui lutte sérieusement et efficacement pour freiner la propagation du virus et l’éradiquer complètement dans cette région : ils soutiennent des familles des personnes en quarantaine avec du riz et de l’argent. Par exemple, la famille dont nous avons parlée le 25 décembre 2014 a reçu 2 sacs de riz et 2 millions de FG ! Avec un tel soutien, aucun père de famille ou mère de famille n’aurait peur de se déclarer aux autorités sanitaires en cas de risques de contraction du virus Ebola.

 

GUINEEPRESSE.INFO

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.