chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Le chef de file de l’opposition guinéenne Cellou Dalein Diallo: un revirement en vue

Date de publication:2015-01-23 16:44:37

2015-01-23 16:43:18

Malgré son caractère musclé, le revirement contenu dans le discours de Cellou Dalein Diallo, leader du principal parti de l’opposition UFDG, d'hier jeudi 22 janvier 2015, n’a pas échappé à certains observateurs :

Cellou Dalein a prévenu les membres de la Ceni que s’ils ne publient pas vite le chronogramme des futures élections, ils vont être chassés, ainsi que toutes les délégations communales.

Ce qui revient à cautionner tous les faits accomplis de la Ceni, une modification radicale du mot d’ordre initial à l’appel de cette manifestation qui était le départ de la Ceni actuelle et la reprise des travaux préparatifs des élections conformément aux accords politiques du 3 juillet 2013.

Ainsi, le chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo modifie la plate-forme revendicative de l’opposition, comme il en a l’habitude (Lire 1 & 2).

Si même le journal Le Monde fait savoir que les élections présidentielles sont prévues pour octobre prochain (Lire), c’est que la Ceni guinéenne a déjà un chronogramme que seule l’opposition ne sait pas encore. Ces nouvelles exigences de Cellou ne seront donc pas difficiles à satisfaire.

Nous avons joint un haut responsable de l’UFR pour savoir si ce revirement est fait sur une base de concertation des leaders de l’opposition. Ce dernier a préféré qu’un de ses compagnons, originaire de Dalein nous précise-t-on, réponde à notre question. Ce dernier déclare :

« Non, pas du tout ! C’est bien là le problème : avec Cellou on ne peut jamais être sûr de rien. Soit il ne sait pas ce qu’il veut soit il cherche à nous mener aux élections dans des conditions préparées par le pouvoir, convaincu que cela va l’amener au second tour. Ainsi, et lui et Alpha Condé, chacun d’eux pourrait conserver son statut actuel. Voilà pourquoi nous, nous avons proposé une candidature unique pour s’assurer qu’Alpha Condé n’aura aucune chance de rester au pouvoir après 2015, parce qu’avec l’ethnocentrisme trop cultivé par Alpha Condé, en cas d’élections, c’est Cellou qui ira sans faute au second tour. Or, nous, nous ne sommes plus prêts à faire un nouveau Harakiri derrière Cellou comme ce fut le cas en 2010 ».

Nous l’avons interrompu en posant la question suivante :

« Mais, soyez plus clair s’il vous plait ! La candidature unique, c’est parce que vous ne croyez pas que Cellou au second tour puisse faire tête à Alpha Condé ou bien tout candidat peul en Guinée ? C'est-à-dire quelle serait votre attitude si l’UFDG ou électorat peul met un autre candidat en avant pour aller au second tour ? »

Réponse :

« Le problème, c’est la personnalité de Cellou que vous connaissez vous-mêmes. Même si Cellou gagne dans les urnes, c’est Alpha qui remportera sur lui. Ce risque, nous n’allons plus le prendre une nouvelle fois. Avec tout autre candidat de l’opposition, c’est ok, tous pour le départ d’Alpha Condé, nous sommes d’accord. »

Il est donc de plus en plus évident que si Cellou Dalein est massivement voté au premier tour et qu’il est ainsi conduit au second tour, il pourrait ne pas avoir d’allié face au candidat du pouvoir. Il n’a qu’à beau crier et tenir des discours fermes, vu son incohérence et son aptitude à toujours céder en cas de crise persistante, le RPG et son Président Alpha Condé n’ont ni respect ni peur de Cellou Dalein malgré le poids électoral de son parti et sa capacité de mobilisation populaire.

Nous avons d’ailleurs noté deux faits très symboliques dans la journée d’hier avec le meeting de Bonfi :

1- Les partisans du pouvoir comme des forces de l’ordre ont respecté les règles du jeu et il n’y a eu aucune provocation ni même un coup de gaz lacrymogène. Aucune victime, contrairement à ce qui se passe toujours dans le fief de l’UFDG où chaque manifestation politique conduit à des morts et blessés peuls sans aucune conséquence et qui se font oublier en quelques jours.

2- Sidya Touré a prévenu dans son discours que cette fois-ci, son parti n’acceptera pas des élections truquées : « Si on truque des élections cette fois-ci, il y aura guerre. Alpha Condé ne restera pas président en 2015 ! Etes-vous prêts à accepter des élections truquées en 2015 ? »

La foule répond : « Non ! » (Vidéo).

Sidya Touré n’aura pas à redouter les foudres du RPG comme ce fut le cas de Cellou Dalein Diallo après un de ses discours aux USA.

 

GUINEEPRESSE.INFO

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.