chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

La démocratie du RPG en Guinée : un chauffeur

Date de publication:2015-01-28 15:39:37

2015-01-28 13:19:14

De toute évidence, le parti au pouvoir en Guinée, le RPG, et son président Alpha Condé n’ont ni une bonne compréhension du pouvoir ni la maturité pour la gestion d’une chose publique.

Alpha Condé et les dignitaires du RPG se comportent à l’égard des Guinéens comme si notre Etat, dont on leur a confié la gestion pour un mandat limité, est une propriété privée à eux. Les autres Guinéens sont appelés simplement à les servir, eux et leurs proches.

Pourtant, ces comportements racistes et injustes du RPG, si jamais il arrivait au pouvoir, étaient prévisibles :

avant les élections de 1998, Alpha Condé a fait une tournée de campagne aux Etats Unies et en Europe. A Dortmund, en Allemagne, il était attendu à 10 h, mais n’arriva qu’après 16 h. Des Guinéens de toutes les sensibilités et amis non-Guinéens étaient venus l’accueillir et écouter son discours d’opposant. Il faisait chaud et la salle était pleine. Tout le monde était fatigué et assoiffé. Après 15 h, les responsables du RPG se décidèrent enfin de servir au moins des boissons qu’ils ne voulaient pas servir avant l’arrivé de leur leader.

Ce fut la surprise et la déception pour beaucoup d’entre nous : le RPG ne servait à boire qu'aux Malinkés dans la salle. Mon ami malinké Mohamed Bamba et moi avions dénoncé cela à l'époque sur le forum de boubah.

Malheureusement, la Guinée n'a pas d'élite responsable. Sinon, on aurait tout fait pour éviter que ce parti vienne au pouvoir dans un pays qui a besoin de devenir une Nation. Tout au contraire, bien que son âge ne lui permît plus de se porter candidat, la soi-disant élite de notre pays, regroupée en "Forces Vives de la nation", a modifié la Constitution pour permettre au leader de ce parti raciste RPG d'être candidat tout en repoussant le second tour, bizarrement en accord avec son adversaire lui-même, jusqu'à l'accomplissement des conditions frauduleuses de son arrivée au pouvoir.

Les Guinéens démocrates et épris de paix et de justice, ayant un minimum d’éducation musulmane, chrétienne ou humainement correcte au moins (c'est-à-dire qui ont appris un minimum de savoir-vivre dans la diversité), doivent se donner la main pour défaire le système RPG et renvoyer les acteurs de ce régime d’apartheid à leur place normale : à l’école de l’opposition démocratique.

Dans notre article du 26 janvier 2015, on a rendu public des témoignages de l’ancien commissaire de police Ibrahima Sory Djoumessy, attestant que lors qu’Alpha Condé a mis pieds en Guinée venu, comme il le disait, pour chasser le général Lansana Conté du pouvoir, il n’avait ni de papiers guinéens ni la nationalité (Lire). C’est Mohamed Sampil qui a fait fabriquer un acte de naissance pour Alpha Condé à Boké. Le commissaire Djoumessy a expliqué que c’est le commissaire de police Amadou Barka Doumbouya du quartier Hafia qui a fabriqué une carte d’identité nationale pour Alpha Condé. Personne n’a été condamné pour cet acte sous le règne du dictateur Lansana Conté. Par contre, dès son arrivée au pouvoir, on a vu Alpha Condé en personne s’en prendre à des secrétaires et plantons de service qu’il limogea par décret. Apparemment, ce phénomène continue jusqu’à nos jours. Lire, ci-dessus, un article du site visionguinee.info !

--------------------------------------- O ---------------------------------------

 « Un chauffeur du gouvernement limogé après avoir rendu visite à un cadre de l’UFDG »

Décidément, Ousmane Pelé Diop n’a pas fini de payer les pots cassés de son changement de camp politique. Le désormais ancien entraîneur de l’Association des Forces Armées Guinéennes (ASFAG), débarqué après avoir quitté le parti au pouvoir au profit de l’union des forces démocratiques de Guinée  vient de voir son beau-frère limogé.

Les faits se sont déroulés la semaine dernière à Coronthie au domicile de Pelé DIOP qui sert également de siège pour l’UFDG à Kaloum. Soriba Soumah, chauffeur de Mme Keita, secrétaire générale du ministre du commerce décide de rendre visite à sa sœur convalescente et épouse de Pelé Diop. ‘’ Dès qu’il a garé sa voiture, des jeunes au solde du pouvoir ont photographiés sa voiture avant même qu’il ne descende. On n’a appris que les photos ont été envoyées à la présidence’’, explique Pelé Diop, l’un des poids lourd de l’UFDG à Kaloum contacté par nos soins. ‘’Dès son retour au bureau, sa patronne lui a dit qu’il est viré, sans l’indiquer le motif’’.

Les ennuis ne s’arrêtent pas là pour le pauvre Soriba Soumah. Puisqu’il a été convoqué par le ministre Alhassane Condé de l’administration du territoire pour s’expliquer. ‘’Le seul crime que j’ai commis c’est d’avoir rendu visite à ma sœur qui est malade. Toutes nos tentatives d’entrer en contact avec Mme Keita sont resté vaines.

Mariam Cissé, pour VisionGuinee.Info

Source : visionguinee.info

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.