chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Indépendance Guinée (Par Saikou Thieltorgel)

Date de publication:2017-10-03 11:24:19

(Avec nos excuses ! Article envoyé le 30 septembre, mais repéré dans nos courriers ce matin).

2017-10-03 11:20:28

L’Indépendance de la Guinée a été le début d’une douloureuse mésaventure pour les peuples qui habitent cette république bananière à tout égard. La Guinée, cette misérable créature fabriquée de toutes pièces par la France coloniale a été un échec patent, un état raté qui ne génère que de la misère et des massacres pour ses habitants. La communauté Peule a été particulièrement éprouvée par le système de gouvernance ethno-fasciste en cours dans le pays depuis sa fameuse indépendance. 

Pas plus tard que cette fin de septembre 2017, deux jeunes Peuls ont été abattus comme des chiens, l’un dans son balcon et l’autre dans son lieu de travail. En sept ans de pouvoir de Koné Alpha ou Condé Alpha, en 85 mois, 85 Peuls ont été abattus, par de véritables escadrons de la mort dirigés par le colonel Ansoumane Baffoe Camara. (La famille de Mr Camara, cet exécuteur des basses œuvres du régime, habite en France d’ailleurs). En clair, le régime sacrifie un Peul par mois pour se maintenir au pouvoir.

En Guinée, les années se succèdent, la malvie s’enracine, le calvaire s’accentue. Le devoir de toute personne qui a un minimum de dignité est de combattre ce système qui a mis notre pays à terre. Donc c’est à ma grande surprise que j’ai reçu une lettre d’un certain Thierno Voyages, Mohamed Diallo, de Montréal, Canada, qui s’agite dans une association mort-née, Pottal Fii Bhantal Fouta-Djalon Canada basée au Québec.

Il ne propose pas moins aux citoyens guinéens que de participer à la célébration de l’indépendance de la Guinée par nul autre que l’Ambassade de Guinée au Canada, le 21 Octobre 2017. Il annonce, ‘Ce Gala, aura pour thème ‘’la santé et de l’éducation’’, placé sous le haut patronage de l’ambassade de la Guinée’. Il pousse le toupet jusqu’à demander une cotisation pour commémorer le triste anniversaire de la fondation de la misérable république. Quel masochisme ! Le triste sire nous annonce ‘C’est donc avec grande joie et beaucoup de considération que POTTAL vous convie à cette belle célébration de l’anniversaire d’indépendance de notre très chère patrie, la Guinée et dont les couts seront de $45 en prévente et $50 a la porte’ Pas moins que ça !

En Allemagne, un autre chercheur de place du nom de Alhassane Diallo, à la tête d’une autre organisation fantôme, la ‘Fédération des Associations Guinéennes de la Rhénanie du Nord-Westphalie’ organise une mamaya pour fêter cette indépendance au bilan amer.

Célébrons le succès, pas l’échec. Refusons de financer l’ethno-fascisme et de légitimer les autorités qui sont responsables des malheurs de ce pays. Une marche contre l’impunité et le racisme serait mieux indiquée !

Saikou Thieltorgel
Toronto, ON


Commentaires


(Avec nos excuses ! Article envoyé le 30 septembre, mais repéré dans nos courriers ce matin).

2017-10-03 11:20:28

L’Indépendance de la Guinée a été le début d’une douloureuse mésaventure pour les peuples qui habitent cette république bananière à tout égard. La Guinée, cette misérable créature fabriquée de toutes pièces par la France coloniale a été un échec patent, un état raté qui ne génère que de la misère et des massacres pour ses habitants. La communauté Peule a été particulièrement éprouvée par le système de gouvernance ethno-fasciste en cours dans le pays depuis sa fameuse indépendance. 

Pas plus tard que cette fin de septembre 2017, deux jeunes Peuls ont été abattus comme des chiens, l’un dans son balcon et l’autre dans son lieu de travail. En sept ans de pouvoir de Koné Alpha ou Condé Alpha, en 85 mois, 85 Peuls ont été abattus, par de véritables escadrons de la mort dirigés par le colonel Ansoumane Baffoe Camara. (La famille de Mr Camara, cet exécuteur des basses œuvres du régime, habite en France d’ailleurs). En clair, le régime sacrifie un Peul par mois pour se maintenir au pouvoir.

En Guinée, les années se succèdent, la malvie s’enracine, le calvaire s’accentue. Le devoir de toute personne qui a un minimum de dignité est de combattre ce système qui a mis notre pays à terre. Donc c’est à ma grande surprise que j’ai reçu une lettre d’un certain Thierno Voyages, Mohamed Diallo, de Montréal, Canada, qui s’agite dans une association mort-née, Pottal Fii Bhantal Fouta-Djalon Canada basée au Québec.

Il ne propose pas moins aux citoyens guinéens que de participer à la célébration de l’indépendance de la Guinée par nul autre que l’Ambassade de Guinée au Canada, le 21 Octobre 2017. Il annonce, ‘Ce Gala, aura pour thème ‘’la santé et de l’éducation’’, placé sous le haut patronage de l’ambassade de la Guinée’. Il pousse le toupet jusqu’à demander une cotisation pour commémorer le triste anniversaire de la fondation de la misérable république. Quel masochisme ! Le triste sire nous annonce ‘C’est donc avec grande joie et beaucoup de considération que POTTAL vous convie à cette belle célébration de l’anniversaire d’indépendance de notre très chère patrie, la Guinée et dont les couts seront de $45 en prévente et $50 a la porte’ Pas moins que ça !

En Allemagne, un autre chercheur de place du nom de Alhassane Diallo, à la tête d’une autre organisation fantôme, la ‘Fédération des Associations Guinéennes de la Rhénanie du Nord-Westphalie’ organise une mamaya pour fêter cette indépendance au bilan amer.

Célébrons le succès, pas l’échec. Refusons de financer l’ethno-fascisme et de légitimer les autorités qui sont responsables des malheurs de ce pays. Une marche contre l’impunité et le racisme serait mieux indiquée !

Saikou Thieltorgel
Toronto, ON

2017-10-03 11:24:19 Mouctar Missidè Baldé

(Avec nos excuses ! Article envoyé le 30 septembre, mais repéré dans nos courriers ce matin).

2017-10-03 11:20:28

L’Indépendance de la Guinée a été le début d’une douloureuse mésaventure pour les peuples qui habitent cette république bananière à tout égard. La Guinée, cette misérable créature fabriquée de toutes pièces par la France coloniale a été un échec patent, un état raté qui ne génère que de la misère et des massacres pour ses habitants. La communauté Peule a été particulièrement éprouvée par le système de gouvernance ethno-fasciste en cours dans le pays depuis sa fameuse indépendance. 

Pas plus tard que cette fin de septembre 2017, deux jeunes Peuls ont été abattus comme des chiens, l’un dans son balcon et l’autre dans son lieu de travail. En sept ans de pouvoir de Koné Alpha ou Condé Alpha, en 85 mois, 85 Peuls ont été abattus, par de véritables escadrons de la mort dirigés par le colonel Ansoumane Baffoe Camara. (La famille de Mr Camara, cet exécuteur des basses œuvres du régime, habite en France d’ailleurs). En clair, le régime sacrifie un Peul par mois pour se maintenir au pouvoir.

En Guinée, les années se succèdent, la malvie s’enracine, le calvaire s’accentue. Le devoir de toute personne qui a un minimum de dignité est de combattre ce système qui a mis notre pays à terre. Donc c’est à ma grande surprise que j’ai reçu une lettre d’un certain Thierno Voyages, Mohamed Diallo, de Montréal, Canada, qui s’agite dans une association mort-née, Pottal Fii Bhantal Fouta-Djalon Canada basée au Québec.

Il ne propose pas moins aux citoyens guinéens que de participer à la célébration de l’indépendance de la Guinée par nul autre que l’Ambassade de Guinée au Canada, le 21 Octobre 2017. Il annonce, ‘Ce Gala, aura pour thème ‘’la santé et de l’éducation’’, placé sous le haut patronage de l’ambassade de la Guinée’. Il pousse le toupet jusqu’à demander une cotisation pour commémorer le triste anniversaire de la fondation de la misérable république. Quel masochisme ! Le triste sire nous annonce ‘C’est donc avec grande joie et beaucoup de considération que POTTAL vous convie à cette belle célébration de l’anniversaire d’indépendance de notre très chère patrie, la Guinée et dont les couts seront de $45 en prévente et $50 a la porte’ Pas moins que ça !

En Allemagne, un autre chercheur de place du nom de Alhassane Diallo, à la tête d’une autre organisation fantôme, la ‘Fédération des Associations Guinéennes de la Rhénanie du Nord-Westphalie’ organise une mamaya pour fêter cette indépendance au bilan amer.

Célébrons le succès, pas l’échec. Refusons de financer l’ethno-fascisme et de légitimer les autorités qui sont responsables des malheurs de ce pays. Une marche contre l’impunité et le racisme serait mieux indiquée !

Saikou Thieltorgel
Toronto, ON

2017-10-03 11:24:19 Sanoussy

(Avec nos excuses ! Article envoyé le 30 septembre, mais repéré dans nos courriers ce matin).

2017-10-03 11:20:28

L’Indépendance de la Guinée a été le début d’une douloureuse mésaventure pour les peuples qui habitent cette république bananière à tout égard. La Guinée, cette misérable créature fabriquée de toutes pièces par la France coloniale a été un échec patent, un état raté qui ne génère que de la misère et des massacres pour ses habitants. La communauté Peule a été particulièrement éprouvée par le système de gouvernance ethno-fasciste en cours dans le pays depuis sa fameuse indépendance. 

Pas plus tard que cette fin de septembre 2017, deux jeunes Peuls ont été abattus comme des chiens, l’un dans son balcon et l’autre dans son lieu de travail. En sept ans de pouvoir de Koné Alpha ou Condé Alpha, en 85 mois, 85 Peuls ont été abattus, par de véritables escadrons de la mort dirigés par le colonel Ansoumane Baffoe Camara. (La famille de Mr Camara, cet exécuteur des basses œuvres du régime, habite en France d’ailleurs). En clair, le régime sacrifie un Peul par mois pour se maintenir au pouvoir.

En Guinée, les années se succèdent, la malvie s’enracine, le calvaire s’accentue. Le devoir de toute personne qui a un minimum de dignité est de combattre ce système qui a mis notre pays à terre. Donc c’est à ma grande surprise que j’ai reçu une lettre d’un certain Thierno Voyages, Mohamed Diallo, de Montréal, Canada, qui s’agite dans une association mort-née, Pottal Fii Bhantal Fouta-Djalon Canada basée au Québec.

Il ne propose pas moins aux citoyens guinéens que de participer à la célébration de l’indépendance de la Guinée par nul autre que l’Ambassade de Guinée au Canada, le 21 Octobre 2017. Il annonce, ‘Ce Gala, aura pour thème ‘’la santé et de l’éducation’’, placé sous le haut patronage de l’ambassade de la Guinée’. Il pousse le toupet jusqu’à demander une cotisation pour commémorer le triste anniversaire de la fondation de la misérable république. Quel masochisme ! Le triste sire nous annonce ‘C’est donc avec grande joie et beaucoup de considération que POTTAL vous convie à cette belle célébration de l’anniversaire d’indépendance de notre très chère patrie, la Guinée et dont les couts seront de $45 en prévente et $50 a la porte’ Pas moins que ça !

En Allemagne, un autre chercheur de place du nom de Alhassane Diallo, à la tête d’une autre organisation fantôme, la ‘Fédération des Associations Guinéennes de la Rhénanie du Nord-Westphalie’ organise une mamaya pour fêter cette indépendance au bilan amer.

Célébrons le succès, pas l’échec. Refusons de financer l’ethno-fascisme et de légitimer les autorités qui sont responsables des malheurs de ce pays. Une marche contre l’impunité et le racisme serait mieux indiquée !

Saikou Thieltorgel
Toronto, ON

2017-10-03 11:24:19 Saikou Thieltorgel

(Avec nos excuses ! Article envoyé le 30 septembre, mais repéré dans nos courriers ce matin).

2017-10-03 11:20:28

L’Indépendance de la Guinée a été le début d’une douloureuse mésaventure pour les peuples qui habitent cette république bananière à tout égard. La Guinée, cette misérable créature fabriquée de toutes pièces par la France coloniale a été un échec patent, un état raté qui ne génère que de la misère et des massacres pour ses habitants. La communauté Peule a été particulièrement éprouvée par le système de gouvernance ethno-fasciste en cours dans le pays depuis sa fameuse indépendance. 

Pas plus tard que cette fin de septembre 2017, deux jeunes Peuls ont été abattus comme des chiens, l’un dans son balcon et l’autre dans son lieu de travail. En sept ans de pouvoir de Koné Alpha ou Condé Alpha, en 85 mois, 85 Peuls ont été abattus, par de véritables escadrons de la mort dirigés par le colonel Ansoumane Baffoe Camara. (La famille de Mr Camara, cet exécuteur des basses œuvres du régime, habite en France d’ailleurs). En clair, le régime sacrifie un Peul par mois pour se maintenir au pouvoir.

En Guinée, les années se succèdent, la malvie s’enracine, le calvaire s’accentue. Le devoir de toute personne qui a un minimum de dignité est de combattre ce système qui a mis notre pays à terre. Donc c’est à ma grande surprise que j’ai reçu une lettre d’un certain Thierno Voyages, Mohamed Diallo, de Montréal, Canada, qui s’agite dans une association mort-née, Pottal Fii Bhantal Fouta-Djalon Canada basée au Québec.

Il ne propose pas moins aux citoyens guinéens que de participer à la célébration de l’indépendance de la Guinée par nul autre que l’Ambassade de Guinée au Canada, le 21 Octobre 2017. Il annonce, ‘Ce Gala, aura pour thème ‘’la santé et de l’éducation’’, placé sous le haut patronage de l’ambassade de la Guinée’. Il pousse le toupet jusqu’à demander une cotisation pour commémorer le triste anniversaire de la fondation de la misérable république. Quel masochisme ! Le triste sire nous annonce ‘C’est donc avec grande joie et beaucoup de considération que POTTAL vous convie à cette belle célébration de l’anniversaire d’indépendance de notre très chère patrie, la Guinée et dont les couts seront de $45 en prévente et $50 a la porte’ Pas moins que ça !

En Allemagne, un autre chercheur de place du nom de Alhassane Diallo, à la tête d’une autre organisation fantôme, la ‘Fédération des Associations Guinéennes de la Rhénanie du Nord-Westphalie’ organise une mamaya pour fêter cette indépendance au bilan amer.

Célébrons le succès, pas l’échec. Refusons de financer l’ethno-fascisme et de légitimer les autorités qui sont responsables des malheurs de ce pays. Une marche contre l’impunité et le racisme serait mieux indiquée !

Saikou Thieltorgel
Toronto, ON

2017-10-03 11:24:19 Bangaly Traore
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.