chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Tibou, encore Tibou et toujours Tibou !!!

Date de publication:2017-12-06 18:42:57

2017-12-06 18:21:46

Tibou Kamara disait en 2013: « Pour faire partir Alpha Condé, toutes les options sont ouvertes !» Aujourd’hui, en Décembre 2017, il les ferme toutes.

Tibou est probablement le pire des Caméléons que la Guinée ait connu. Un homme sans fond, sans forme, sans couleur, sans saveur, sans personnalité, sans dignité, sans loyauté, sans vergogne, sans pudeur pouvant aller de pire opposant à meilleur et servile serviteur d’une même cause. Cela sans transition, sans état d’âme, sans foi ni loi.

Nous allons désormais proposer d’inscrire dans le dictionnaire français un nouveau mot : « Tibou » et le verbe qui l’accompagne « Tibouer » qui pourront être utilisés sous plusieurs formes dont par exemple :

Littérature Française :

Le Verbe « Tibouer » :

Tibouer quelqu’un consiste à dépersonnaliser celle-ci. Lui enlever tous ce qui constitue sa personnalité (sa foi, sa dignité, ses idéaux, son honneur, son éducation, sa culture, ses sentiments et émotions, etc.).

La personne tibouée est donc une personne instable, vierge, disponible, malléable à souhait, prête à être reformatée en fonction des besoins ou intérêts. Une personne tibouée devient complètement Tibou.

Exclamations : Tibou !, Oh Tibou ! :
Expression pour manifester une grande ou très brutale surprise liée a un choc ou un évènement auquel on n’aurait jamais pu s’attendre tant celui-ci est contre nature.

Etre Tibou, être complètement Tibou ou encore avoir un comportement ou une attitude Tibou :

Se dit d’une personne capable de se renier, ou encore renier ses valeurs, idéaux et principes à tout instant dans des circonstances totalement imprévisibles.

Se dit aussi d’un comportement volage ou de celui qui, pour des intérêts quelconques se prête à des attitudes, des comportements ou des jeux indignes et dégradants.

Etre Tibou se dit enfin d’une personne capable de soutenir ou dire une chose et son contraire, croire en une chose et son contraire, faire une chose et son contraire, le tout sans transition, sans scrupule et sans état d’âme.

L’Adjectif Qualificatif  « Tibou » :

Exemples : Agriculture Tibou, Education Tibou, société Tibou, Température ou saison Tibou, Un ami Tibou, etc.

Dans tous ces cas le mot Tibou est associé à l’imprévisibilité, la versatilité, l’instabilité, aux changements brusques et réguliers. Ce mot est aussi associé au manque de caractère ou de personnalité, à la médiocrité.

Des synonymes du mot Tibou :

Cameleon, Baadiko, Makanera, Sadakaadji, Sydia.

La religion Tibou :

Le fondement de la religion Tibou c’est de croire en fonction de sa situation, de ses besoins et des circonstances.

Le Tibou est une religion qui fédère toute les religions existantes reconnues ou non.

Le fidèle Tibou c’est celui qui a la capacité de pratiquer zéro, une ou plusieurs religions et auquel on reconnait d’office l’appartenance ou non à chacune des religions prise individuellement. Il peut passer d’une religion à l’autre en fonction des circonstances, du temps, du lieu et du milieu et surtout de ses intérêts.

Science : Le Phénomène «Tibou »

Le phénomène Tibou a été observé pour la première fois par des scientifiques politiques en Guinée vers les années 90. Dès son apparition, ce phénomène intriguant, a éveillé l’intérêt des scientifiques du monde entier qui en ont tiré depuis des avantages incommensurables.

Les scientifiques ont observé que le phénomène Tibou permet à un corps stable, dans un état donné, dans des conditions de température et de pression normales, sous l’influence de paramètres matériels, politiques et sociaux (tenus secrets), de se transformer dans un autre état, totalement différent, à l’opposé de l’état initial et incompatible à celui-ci. Le phénomène est bien sur réversible puisque l’état initial est inverse à l’état final.

A l’inverse des processus scientifiques normaux ou des ingrédients mélangés dans des conditions de température et de pression spécifiques donnent toujours les mêmes résultats, le phénomène Tibou ne donne quasiment jamais les mêmes résultats. Donc un phénomène plus proche de la nature humaine. Qui, par son imprévisibilité, permet désormais de commencer à comprendre et anticiper le comportement humain afin de rendre celui-ci plus prévisible.

Avec le phénomène Tibou ce sont désormais seulement les Résultats Finaux qui sont intéressants dans la mesure où les ingrédients et les conditions de leur obtention sont connus d’avance. La Fin justifie les moyens. Voilà tout le secret.

Ainsi donc, n’importe quel individu peut désormais se mettre dans n’importe quelle situation, accéder à n’importe quel souhait ou désir, devenir même le contraire de ce qu’il était, à condition de mettre en œuvre des processus Tibou qui seuls peuvent donner à ces transformations contre nature une réalité ou une crédibilité certaine.

Médecine : la Maladie de Tibou ou la Tiboupathie :

Les malades atteints de Tiboupathie, généralement appelés Tiboupathes, se caractérisent généralement par un comportement instable, imprévisible et impulsif. Ils souffrent généralement de troubles du comportement et de la personnalité caractérisés par une attitude antisociale, par une tendance générale à l’indifférence vis-à-vis des normes et valeurs sociales, ainsi qu’aux émotions et aux droits des autres.

Les Tiboupathes sont aussi souvent atteints de complexes multiples dont ceux d’infériorité et de supériorité en même temps.

Les Tiboupathes font partie des sociopathes et psychopathes les plus dangereux dans la mesure où ils ont la faculté de s’adapter et se confondre à leur environnement naturel comme les caméléons et dont ils tirent et sucent toute leur subsistance et leur existence comme les sangsues.

Ils n’ont aucune personnalité, aucune dignité, aucun idéal, aucun principe, aucune valeur. Ils sont avides de pouvoir et très portés sur les apparences et le matériel. Ils ne sont que ce que les autres veulent qu’ils soient. Sans concession et sans limites. Malléables et corvéables à souhait pour satisfaire leurs impulsions et désirs.

La maladie de Tibou, originellement endémique, est rapidement devenue une maladie épidémique et très contagieuse.

Cette maladie trouve son terreau fertile dans : la misère (morale, intellectuelle ou matérielle), le cynisme, la malhonnêteté, la médiocrité, les complexes, le népotisme, le clientélisme… qui lui servent de vecteur de transmission et de propagation.

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.