chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Guinée : malaise au sein des forces armées

Date de publication:2018-05-21 19:22:54

2018-05-21 19:18:32

Nous sommes arrivés à un moment de notre histoire ou les forces de maintien de l’ordre public et de l’ordre républicain doivent choisir entre ce pouvoir destructeur que l’on nous a imposé et la légalité républicaine.

Malgré la pression interne, certains cadres des forces de l’ordre ont bien compris le sens de la manœuvre, parce qu’ils sont eux aussi devenus des victimes collatérales de ce jeux cynique qu’entretient ce pouvoir. Tout ce qui compte pour ce pouvoir de M. Alfa condé, est de créer et entretenir un climat des tensions perpétuelles politiques et syndicales pour ensuite autoriser légalement des manifestations tout en ordonnant aux forces de l’ordre de les réprimer dans le sang au lieu de les encadrer, pour que le soir des manifestations, à la télévision, on ne parle pas de revendications mais des dégâts causés par les casseurs qu’il infiltre soigneusement parmi les manifestants. C’est un calcul cynique, immonde et pour enfin vous réserver le sort de colonel Mamadou Barry victime aujourd’hui de cette justice de classe dont souffre la grande majorité de la population guinéenne.

Sans pourtant chercher en aucune manière à apporter un quelconque soutien au colonel Barry qui après chaque exécution sommaire des activistes politiques de l’opposition par les forces armées, tentait bon gré malgré à justifier ou à déplacer la responsabilité de ces tueries ignobles avec une lâcheté proportionnelle à la bravoure, au courage et au patriotisme de ces jeunes innocents tués.

Cela étant, à chaque fois que les règles normatives de notre pays sont violées, nous devons tous monter aux barricades pour défendre et honorer la morale et la loi en dénonçant cette pratique de justice sélective. Porter l’uniforme ou exercer une fonction à la défense ne vous prive pas le droit que notre constitution garantit à tous les citoyens Guinéens sans distinction. Le traitement réservé au colonel Mamadou Barry n’est ni plus ni moins qu’une justice de classe à géométrie variable, il n’a absolument rien fait qui puissent justifier cet acharnement dont il fait l’objet. Ce traitement humilie non seulement l’homme, profane son grade et dégrade la fonction pour enfin souiller l’honneur des hommes en uniforme de notre pays.

Quelle serait à l’origine de cette volonté manifeste de certains guinéens qui ne jurent qu’à briser et rabaisser d’autres guinéens sans aucune raison valable ??? Il faudra oser le dire que si le colonel Mamadou Barry s’appelait colonel Famoudou, Bangaly , Sonnamadi, Sounkarosimbo ou Djélimandian, il ne serait pas en détention sans raison.  L’exemple illustratif de cette affirmation est le cas d’un autre colonel qui s’appelle Issa Keita qui a semé la terreur dans la préfecture de mali en désobéissant aux injonctions du préfet, du gouverneur de la région et d’autres officiers supérieurs mais nous connaissons tous la suite parce qu’il n’a même pas été inquiété à plus forte raison mis aux arrêts dans l’immédiat ou suspendu et il disait dans les bars  à Conakry à qui veut l’entendre  qu’il ne regrettait pas ce qu’il avait fait et qu’il n’y a pas de prison pour lui en Guinée tant que Mr Alfa condé serait au pouvoir et le verdict de son procès a confirmé ses propos. Nous avons également vu le colonel Bala Samoura refusé les ordres de General Baldé pendant la répression contre les manifestants non armées et la vidéo existe et à la portée de tout le monde, on l’entend clairement dire de ne pas respecter ce que dit le général sans que cela ne dérange personne. Le militaire controversé et rebelle Sékou Souapé qui après avoir déclaré avoir exécuté le colonel Sama Panival Bangoura(PSA) avant de se rétracter quelques années plus tard sans convaincre, a porté des accusations graves contre le colonel Barry qu’il accusait de connivence avec le président de l’UFDG pour assassiner des militants de son propre parti contre de l’argent. Bien que cette accusation soit profondément choquante par l’attitude désinvolte et odieuse de ce personnage proche de Dr Diané mais le plus surprenant dans cette affaire est que ni le ministre de la justice, ni les autorités militaires n’ont rappeler à l’ordre ce caïd du RPG pour avoir porter atteinte à l’honneur d’un officier supérieur en fonction.

La gouvernance de M. Alfa condé est entrain de dangereusement calquée la gestion de l’administration publique sur un principe qui accorderait la priorité et la primauté à une frange de la population sur les autres. L’interview de colonel Barry à la radio Espace FM ne comporte aucun élément factuel pertinent qui justifierait sa suspension et sa détention. Ce qu’on essaye de dramatiser n’a en fait rien de grave, de sensible ou d’exceptionnel parce que nous avons vu des exemples dans des pays voisins et ailleurs comme au Sénégal, en France ou USA sans aucune forme de poursuite quelle qu’elle soit et le plus célèbre fut le General Pierre De Villiers ancien chef d’état-major des armées de la France qui dira dans son livre intitulé Sévir : « la vraie loyauté consiste à dire la vérité à son chef, la vraie liberté est d’être capable de le faire ,quels que soient les risques et les conséquences(…) La vraie obéissance se moque de l’obéissance aveugle. C’est l’obéissance d’amitié ».

Le président de la République devrait prendre toutes les dispositions pour écarter tous les politiques nommés aux emplois de la défense qui prône la doctrine destructrice de la consanguinité  dans les commandements de nos forces armées pour éviter que les instances de la défense nationale se politise parce que dans cette lutte de succession qui s’annonce certains sont prêts à tout pour contrôler nos forces armées afin de prétendre court-circuiter le processus normal pour briguer la magistrature suprême mais le peuple de Guinée est vigilant et prêt a mettre en déroute toute tentative allant dans ce sens comme il l’a toujours fait par le passé.

 


Moustafa
Citoyen Guinéen
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.