chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Jusqu’où vont nous mener les deux Lansana

Date de publication:2007-12-21 23:44:41 Untitled Document Cela fait maintenant 2 semaines depuis que Lansana Kouyaté et son cousin Bo Keita se sont rendus coupables d’une manœuvre que les Guinéens croyaient révolue à jamais : on accuse ceux qui gênent et que l’on veut faire disparaître, de complot d’Etat pour renverser le régime. Tout le monde sait que la présence de Bailo Diallo a considérablement perturbé le programme de Kouyaté et ses proches du PDG qui croyaient le moment et l’occasion propices à la récupération du pouvoir.

Il fallait commencer par rassurer la famille de Conté en refusant une commission d’enquête internationale qui identifierait les responsables des crimes commis en janvier et février.

En nommant des préfets et des gouverneurs proches de lui, Lansana Kouyaté est presque assuré de mettre Lansana Conté dans la situation de Bourguiba. Surtout que en plus des préfets et des gouverneurs, la police sous le contrôle de Bo Keita, l’armée dans les mains de Arafan et le ralliement du syndicaliste Fofana, la prise du pouvoir était assurée. C’est seulement dans cette situation que Kouyaté est disposé à faire agir une commission d’enquête pour faire arrêter légalement Lansana Conté et ses proches. Le peuple serait content et le tour est joué : Lansana Conté aux arrêts, Lansana Kouyaté s’installe à la présidence.
Alors Conté et sa famille vont payer pour 1985.

Mais l’arrivée de Bailo Diallo remet tout le plan en cause. Pour récupérer le pouvoir, il faut avoir l’armée. En perdant la défense, il tente de trouver une base de soutien en créant des mouvements de jeunes à travers le pays et à l’étranger et se met à distribuer de l’argent. On crée et finance une ONG pour sa femme. On crée un parti qui pourrait le présenter comme candidat plus tard s’il faut compter sur les élections pour arriver au pouvoir. C’est alors qu’un autre « trouble-fête » arrive en la personne de Cellou Dalein Diallo. Les architectes de la révolution d’antan se rappellent donc d’une méthode qui a fait ses preuve dans le passé : « Le complot peuhl ». Avec lui seul, on peut se débarrasser de tous les Peuhls gênants en Guinée.

Ce qui m’étonne, c’est la légèreté d’esprit de Kouyaté et de son cousin Bo Keita pour accuser Cellou de vouloir faire un coup d’Etat après que ce dernier ait choisi la voie légale et politique pour la conquête du pouvoir, en assurant qu’il ne s’opposerait jamais à Lansana Conté. Kouyaté comprend donc que c’est à lui que Cellou va s’opposer. D’où sa volonté de l’abattre désormais. Tout le monde sait qu’en Guinée, même Ousmane Conté peut plus facilement faire un coup d’Etat! Le Premier ministre et son chef de Police ne semblent pas tirer une quelconque leçon de la mobilisation générale des Guinéens, toutes tendances confondues, face à leur montage contre Sidikiba Keita.

Bo Keita et Kouyaté, ayant une partie des forces de l’ordre et des bandes organisées sous leur contrôle, sont donc capables de nuire à l’intégrité physique des personnes visées.

Comme beaucoup de Guinéens, nous ne sommes ni parents ni amis de Cellou Dalein ou de Bailo Diallo. Nous ne soutenons même pas l’homme politique Cellou Dalein pour lequel on ne voterait certainement pas. Mais nous sommes prêts à sacrifier nos vies pour défendre les leurs en Guinée.
Sachez-le, si vous renouez avec vos méthodes du passé, vous risquerez de plonger notre pays dans une situation de guerre civile. Je dis bien « une situation de guerre civile » parce qu’il n’en serait que de façade : le peuple va en découdre avec vous et vos proches directes et non avec une ethnie quelconque. Vous êtes une bande de criminels prêts à tout pour avoir le pouvoir. Nous allons recourir à tous les moyens adéquats pour vous barrer la route et vous traduire en justice en Guinée et ailleurs. Faites vos tournées nécessaires à réunir votre trésor de guerre au lieu de vous mettre au travail en Guinée ! Cela ne vous servira pas à grand-chose. Car, on ne vous laisserait jamais accéder au pouvoir en Guinée, autrement que par les urnes ! Si vous utilisez la force, on en ferait usage pour vous arrêter.

Il n’y a plus de doute sur le caractère tordu de Kouyaté et ses mauvaises intentions en Guinée. Arrivé à la Primature après des centaines de morts et blessés que l’on évacuait au Sénégal pour des soins médicaux par faute d’infrastructures médicales en Guinée, lui et ses ministres dilapident les maigres ressources du pays à se faire des résidences (1 milliard pour Kouyaté seul), à organiser des réunions et des voyages à des coûts faramineux.

En ce qui concerne la manœuvre contre Bailo et Cellou, Kouyaté et Bo ont créé une situation très grave qui empoisonne désormais le climat de travail gouvernemental. Ces personnes ne doivent pas, normalement, rester ensemble dans une équipe gouvernementale. Dans aucun pays sérieux cela ne se ferait. Mais Lansana Conté est lui-même une source de « Nyagassi » en Guinée. Il a toujours mélangé des gens incompatibles et hostiles les un aux autres dans les mêmes équipes de travail. Le résultat a été la catastrophe socio-économique qui a abouti aux soulèvements du début de l’année. Le travail de team n’étant pas possible, les membres d’une telle équipe ne peuvent qu’une chose en effet : s’occuper de soi et de ses proches en pillant les caisses de l’Etat.

Vu ce qui précède, l’avenir n’augure rien de bon.

SADIO BARRY

Commentaires


Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.