chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Insécurité à Conakry

Date de publication:2008-01-26 18:50:31

Dans la soirée du 20 janvier dernier, M. Aboubacar Aîssata Sylla, un homme  d’affaire connu sous le nom de ‘’Abou’’ a été attaqué dans le quartier Hafia minière, commune de Dixinn.
Marié et père de deux enfants, Abou est un diplômé de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry. Pendant cette attaque, la victime a été grièvement blessée au cou, à sa jambe gauche et au pied droit. Selon lui, les assaillants ont emporté, dans leur opération, un montant de deux cent milles (200 000) francs guinéens ainsi que de nombreux dossiers. Rencontrée, la victime accuse les hommes en tenue d’être les auteurs de cette attaque perpétrée contre lui  et déplore également  celles perpétrées dans les autres quartiers de Conakry.

« Je revenais de la ville où je traite toutes mes affaires. A 19 heures, dès ma descente du taxi à la minière, je rencontre trois jeunes habillés en tenue militaire et armés de fusils de guerre. Ils m’ont demandé de donner de  l’argent. L’un d’eux a pris mon cou et j’ai essayé de me défendre pour au moins sauver ma vie. C’est dans cette lutte que j’ai été blessé sur mon cou, ma jambe et mon pied droit. Dans mon sac, ils ont emporté  200.000 francs et de nombreux dossiers. Aujourd’hui, j’ai vraiment assez de difficultés avec mes clients dans la mesure où j’ai perdu tous leurs dossiers. J’utilise mes relations pour aider les gens à avoir des visas pour l’Europe et les Etats-Unis. J’avais 7 passeports avec moi ainsi que des dossiers qui devaient les accompagner. Mon problème c’est comment rembourser mes clients .Etant donné que j’ai perdu tout leur passeport et autres documents de voyage. L’argent qu’ils ont emporté ne cause pas assez de problème surtout que ce  n’était pas une si importante somme. Mais Ce que je déplore c’est que parmi les 7 passeports, 4 d’entre eux ont le visa pour l’Europe, tout était fini. C’est pourquoi je suis revenu avec les dossiers au quartier pour les rendre aux propriétaires qui étaient déjà avertis », nous confie la victime.

Revenant sur cette attaque, l’épouse de la victime explique :
« il ne se passe aucun jour sans qu’il n’ y ait une attaque dans ce quartier. Et très généralement, les auteurs sont habillés en tenue militaire. Ayant de fusils de guerre. C’est donc très difficile de savoir qui sont les auteurs de ces multiples attaques contre les paisibles citoyens  dans les quartiers de Conakry. Si les hommes en tenus qui sont censés protéger les populations et leurs biens sont complices des attaques à main armée,  il sera impossible d’éradiquer ce fléau.  Les autorités compétentes, notamment la hiérarchie militaire sont donc sollicitées pour le bonheur des citoyens. Vérifier surtout si ces assaillants sont des agents de forces de l’ordre ou s’il s’agit d’un sabotage du corps».

A en croire de nombreux citoyens de ce quartier, la recrudescence du banditisme  a refait surface. On y enregistre ces derniers temps des vols, des braquages ainsi que des enlèvements d’enfants. Les 7 enfants d’une même famille, enlevés la semaine dernière au quartier le Prince et le braquage d’un jeune commerçant à Kénien en sont des illustrations. Mais, nombreux sont aujourd’hui ceux qui s’impatientent de la fin de cette situation.
« Nous ne savons plus quoi faire. Il faut prendre un voleur et le déposer à la gendarmerie, il ne fera pas deux jours. Vous allez le retrouver au quartier. C’est dire qu’il y a trop de sous-traitance entre bandits et forces de sécurités. Il faut que cela cesse pour que vive paisiblement les citoyens », ajoute Mamadouba Sylla, frère de la victime.

C’est autant dire que Conakry reprend ses anciennes habitudes  en matière d’insécurité.

Ahmadou 1 Diallo

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.