chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Réplique à Mr. André LEWIN, ancien ambassadeur de France auprès de Mr. Sékou Touré

Date de publication:2008-01-28 14:05:49

Alors même que Mr. Lansinè Kouyaté tente de réhabiliter sans discernement le despote sanguinaire, Sékou Touré, Mr. André LEWIN, ancien ambassadeur et ami personnel du défunt tyran fait le point de ce qu’il appelle « ma relation avec la Guinée »(Guineeconakry.info du 25 01 2008). Et dans une autre note intitulée : Crise socio-politique en Guinée, il  fait une critique peu diplomatique mais féroce de Lansana Conté et de son système.  En cela,  il me rejoint. Je m’en réjouis. Mais il y a un problème.

Le problème réside en ceci que la critique justifiée de Lansana Conté apparaît comme un prétexte à célébrer (implicitement) Lassinè Kouyaté. Parlant de ce dernier, il écrit ou dit « …un gouvernement habilement dirigé par Lansana Kouyaté, suscité par une société civile, doit permettre un nouveau départ… ».  L’habileté, voilà.  Mr. Kouyaté est donc habile. En effet, percevant l’opportunité de s’emparer du pouvoir, il marche sur les cadavres  à peine refroidis de centaines d’adolescents, pour  acheter  un poste de premier ministre des mains de Lansana Conté affolé par  l’insurrection populaire. Il y parvient, avec l’appui de réseau dans lequel il est impliqué et qu’il nomme lui-même son « carnet d’adresse ».  Mr. André LEWIN en est-il ?

Habileté encore.  A peine installé, Mr. Kouyaté ouvre un compte opaque à la BNP-Paribas sur lequel il domicilie les recettes extérieures  guinéennes (environ 180 millions de dollars US) provenant de l’exportation de bauxite. Et depuis, certains députés de Conakry ont cherché à savoir  ce que sont devenues ces sommes.  Impossible. Son « carnet d’adresses » lui a-t-il facilité la captation des ressources  de son pays ?

 Des sociétés fictives sont montées avec femme, neveux et oncle (notamment le général Sory DOUMBOUYA) pour siphonner les prêts et dons octroyés à la Guinée.  Tout cela, Mr. André LEWIN ne le sait pas, ou ne veut pas, ou ne peut pas le savoir.  Il ne perçoit que « l’habileté » de Mr.Lancinè Kouyaté.  Au fond, l’ancien ambassadeur de Mr. Giscard d’Estaing est un ami fidèle de Sékou Touré et de Lancinè Kouyaté, quoi qu’ils fassent, quoi qu’ils aient fait.  Il est vraisemblable que pendant tout son séjour en Guinée, Mr. Sékou Touré  organisait pour lui  des danses et chants auxquels les pauvres Guinéens étaient contraints de prendre part. Champs et  récoltes  des villageois étaient abandonnés pour le bon plaisir de Mr. L’ambassadeur.  Des villageois dénudés, affamés (c’était souvent cela  les réceptions organisées par le P.D.G.) contraints par un despote à  s’exhiber pour plaire à un « ami » devenu son porte-parole dans les chancelleries occidentales.  La famille de Sékou Touré n’a pas à s’en plaindre, il y a plus ingrat.  En revanche, les Guinéens, tous les Guinéens ont à se préserver de pareille amitié.  

 En bon diplomate, il dit être un « ami » de la Guinée. Peut être. Mais, il y a des amitiés terrifiantes dont on aimerait  être privé

Mr. André LEWIN, ancien ambassadeur, est un curieux personnage.  Il proclame son « amitié » pour la Guinée et les Guinéens en célébrant précisément celui qui a durablement « bestialisé » les Guinéens et détruit physiquement leur pays, c’est-à-dire  Sékou Touré.  Les tortures et les pendaisons publiques érigées en méthode « normale » de gouvernement sont qualifiées de débordement par notre terrifiant « ami ». Or, un débordement est involontaire, presque accidentel. Il se produit  sans que l’auteur l’ait voulu. En général, on y met fin dès qu’on en prend connaissance.  Les « complots » à répétition, les incessantes pendaisons publiques, les tortures quotidiennes n’étaient donc que « débordements »durant 25 ans.  Sékou Touré a personnellement  torturé BARRY III, alors qu’il était presque mort. Etait-ce un débordement ? Mr. André LEWIN a certainement une idée sur cette question. Je serai heureux de lire sa réponse.

A chaque intervention à propos de  la Guinée, Mr. André LEWIN laisse entendre que De GAULLE et la France seraient responsables du despotisme sanguinaire  de Sékou Touré.  Peut être. J’avais presque neuf ans quand il prenait le pouvoir à Conakry.  Ma génération  a été élevée dans l’idée fausse que les gouvernements français  passaient leur temps à trouver les moyens de  renverser le régime de Sékou Touré. De ce fait, la France serait responsable de tous les échecs de Sékou Touré et du P.D.G.  

Par chance pour moi, j’ai fait mes études supérieures en France. J’en ai pris la nationalité par une démarche volontaire. J’ai fait des recherches, consulté des documents relatifs à cette période où on parlait à longueur de journée de néo-colonialisme, discuté longuement avec des notabilités du gaullisme. Je n’ai à aucun moment trouvé trace d’un projet gouvernemental (officiel ou officieux) visant à renverser Sékou Touré, ou à empêcher ses gouvernements de développer leur pays.  Il y avait bien sûr un effet de domination plus ou moins recherché. Mais les rapports entre Puissants et moins puissants, sont toujours assujettis à ce déséquilibre.  Il ne signifie en aucune manière que le plus  Puissant cherche à empêcher le développement du plus faible.  Bien au contraire. Une puissance capitaliste  recherche plutôt des marchés solvables et des sources d’approvisionnement sûres.  De ce point de vue, Mr. Sékou Touré  avait été  choyé par les puissances occidentales, y compris la France. Je suis surpris qu’un ambassadeur de France ne réalise guère cet aspect. Pourtant, les diplomates français ont la réputation justifiée d’avoir l’esprit particulièrement affûté.  Mr. André LEWIN serait-il l’exception ?

Alors, d’où vient que Mr. André LEWIN cherche systématiquement des causes extérieures aux échecs de son « ami », pour ensuite justifier, ou relativiser, ou amoindrir son despotisme sanguinaire ?

De mon point de vue, deux explications  semblent motiver les « amis » Français du despote sanguinaire Sékou Touré..

1°. Mr. André LEWIN était ou est toujours giscardien, donc hostile aux gaullistes, comme le sont beaucoup de socialistes et communistes.  Son empathie prétendue pour la Guinée, procède moins d’une démarche saine et raisonnée, que d’une sorte de revanche politique par procuration sur De Gaulle et les Gaullistes.  Je m’explique : dans les années 60 et 70, jusqu’au début des  années 80, il suffisait  de se dire opposer au Gaullisme pour être adopté par les giscardiens et la gauche. La Guinée ayant voté « NON » au référendum gaulliste, Sékou Touré devenait de facto le « Héro » par procuration de tous ceux à qui les gaullistes avaient infligé des défaites électorales sévères.  Au fond, la Gauche ( communiste et non communiste) et les giscardiens réglaient leur compte en Afrique Noire avec les gaullistes sur le dos des malheureux Guinéens. C’est dans ce cadre qu’il faut voir la première explication de l’aveuglement de Mr. André LEWIN. Je serai heureux de recueillir l’avis de Gaullistes (jeunes et moins jeunes) sur ce point.

2°. La deuxième me paraît plus inquiétante.  Elle est  d’essence suprématiste.  Dire ou laisser croire que  le despotisme sanguinaire de Sékou Touré aurait été provoqué, ou favorisé par l’hostilité imaginaire de la France à son égard, s’apparente à un racisme raffiné, pratiqué par des énarques hautains et incultes.   En effet, derrière cette apparente bienveillance, il y a l’idée que   les chefs Noirs Africains sont de grands enfants « innocents », toujours victimes   de « méchants colonialistes Blancs ». La tentative d’infantilisation  est évidente. Ce sont toujours les adultes qui sont responsables. Les enfants sont à la rigueur « coupables », mais jamais responsables.  Mr. André LEWIN prend donc sa responsabilité.  Il est président du club « Amitié France-Guinée » et organisateur du cinquantenaire du pouvoir de Sékou Touré. Un jour, il fera état d’aide qu’il aurait obtenu  de la France, à condition que son « ami » Lancinè Kouyaté s’autoproclame « élu ».   Soyons clair : Mr. André LEWIN est habile. Mais l’habileté n’est pas la probité intellectuelle à laquelle  mes amis et moi-même sommes habitués dans le système français de formation de haut niveau. Surprenant. Le régime criminel de Sékou Touré et son despotisme sanguinaire n’ont aucune cause extérieure. Mais il  a durablement bénéficié du silence tacite de certains diplomates. Mr.André LEWIN en était-il ?

J’invite mes compatriotes Guinéens à plus de lucidité, plus de vigilance. Il y a des  Français authentiquement fraternels, humanistes et bienveillants à l’égard de l’Afrique Noire. Mais ils ne sont ni démonstratifs, ni suprématistes. Ils sont simplement fraternels. Avec Mr. André LEWIN, on en est bien loin.

Mamadou Billo SY SAVANE (Rouen) France
Mon contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Commentaires


Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.