chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Le folklore Dadis continue

Date de publication:2009-08-04 16:11:03

2009-08-04 18:07:48

Citation

"Nous désapprouvons, par principe, toute prise de pouvoir par la force. Mais, conscient du contexte particulier de la Guinée, le Président de la République a dépêché à Conakry M. Alain Joyandet,  Secrétaire d’Etat à la Coopération et à la Francophonie, début janvier 2009, pour établir un dialogue et inciter les nouvelles autorités à rétablir rapidement l’ordre constitutionnel. Devant les assurances données par le Président du CNDD, il a décidé de maintenir la coopération avec la Guinée. Mon pays a démontré ainsi, une nouvelle fois, qu’il demeure un partenaire, un ami sûr et loyal de la Guinée, y compris dans les moments difficiles. Mais il attend que les engagements pris soient respectés. " 

Les faits

Quel est donc le militant révolutionnaire qui a osé commettre  cette très diplomatique mise au point, perçue par nos "militants en uniforme" comme un  véritable coup de poignard dans le dos des bonnes relations entre la dictature "patriotique" du Capitaine, chef de l'Etat, commandant en chef des forces armées etc.…et ses partenaires étrangers?
C'est Monsieur le policé mais bien déterminé Ambassadeur de France. Il a osé, après celui d'Allemagne, mettre les points de la vérité sur les i de la confusion de notre Excellence autoproclamée, l'astre national, l'Elu de Dieu avant les hommes, le grand nettoyeur selon les grandes lumières que sont Biro Diallo, Kouyaté le danseur, Hadja la taupe aveugle du CNDD-UPR(c'est un pléonasme), ses écrits et son site maintenant à la gloire et au service de Dadis; Jack Nostradamus de Lola son preux chevalier défenseur des galonnés, et la kyrielle de souteneurs des forces (ou farces) patriotiques.
M Joyandet, entêté en diable, revient en ce mois d'aout 2009 dans notre super pays développé, ou comme par hasard aucun de nos CHU ne dispose ni  d'électricité ni d'eau courante, et ose aller au camp Alpha Yaya, à la rencontre de la perle autoproclamée, Moise le véridique. Le ministre lui rappelle gentiment ces vérités-quinine pour les porteurs de lourds brodequins:

1-Respectez vos engagements devant les "Forces vives" et à la Communauté internationale sur la date de fin 2009 pour les élections (nous tenons les cordons de la bourse, à tout hasard…)

2-Vous ne devez pas vous présenter, sous quelque forme que ce soit (comprenez que la triche sous forme de marionnette ou de déguisement de la tenue militaire sous un grand boubou civil sont aussi interdits)

3-Par défaut, pas un mot des "Forces" ou Farces patriotiques de Kouyaté et consorts, et leur "forum national" d'éternels abonnés aux causes perdues. C'est la voie de la porte de sortie pour cet assemblage hétéroclite et difforme: personne ne les prend décidément au sérieux.

Le lundi 3 aout 2009, M. Joyandet a donc une nouvelle fois amicalement remis le troubadour national devant ses responsabilités:

« J’ai l’espoir que tous les engagements qui ont été pris par la junte soient tenus et de savoir que rien de technique ne s’oppose à l’organisation de ces élections. Cela va de l’intérêt de la Guinée, qui aspirera au plus vite au développement »

 Mais il est difficile pour notre Capitaine auto-élu de changer sa nature. Après un long discours confus comme d'habitude, il fait comprendre, avec sa finesse habituelle, à M. le ministre que M Jean-Michel Berit, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire n'est plus en odeur de sainteté auprès de sa junte, probablement depuis son discours du 14 Juillet 2009, et ne  pouvant  décidemment pas le mettre en prison comme tout vulgum pecus local.

"Je serai content qu'il s'es aille! ". Dadis se prend réellement pour un vrai président, fou, peut-être, mais pas téméraire, notre Capitaine: il ne provoque et n'engueule que ceux qui n'ont aucun moyen de défense, ou qui n'osent pas relever la tête.

A quoi le ministre français rappelle calmement que la politique de son pays n'est pas liée à une personne "La France n'a qu'une seule diplomatie, une seule politique étrangère". En clair, avec cet ambassadeur ou un autre, notre politique devant les putschistes, de Guinée ou d'ailleurs, est toujours la même.

Venant après les signaux clairs de la C.E et des Etats-Unis, c'est un nouveau coup rude pour notre égaré national. L'histoire ne dit pas si notre Capitaine à deux balles est parti noyer son chagrin dans du Tambanaya, en lui donnant des couleurs avec un peu de St Emilion, probablement..

Pour conclure

Avant de vous quitter, chers compatriotes et amis du monde, posez-vous la question fondamentale: pourquoi ces militaires et leurs alliés ont-ils si peur des élections démocratiques?

 Ayez  aussi une pensée émue pour ceux qui souffrent dans les prisons de Dadis, à Kassa, aux 32 Escaliers ou ailleurs, aux infortunés brulés par Thiegboro, et tous les autres, dont personne ne parle. Lisez attentivement ce texte en vieux français de la fin du moyen-âge, tiré de "La ballade des pendus", toujours poignant: 

Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les cœurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis.
Vous nous voyez ci attachés, cinq, six :
Quant à la chair, que trop avons nourrie,
Elle est piéça dévorée et pourrie,
Et nous, les os, devenons cendre et poudre.
De notre mal personne ne s'en rie ;
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre

                                                               Charles Villon (1431-1463)
 
Thierno A DIALLO                    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.