chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Les prédateurs

Date de publication:2009-08-17 11:55:25

2009-08-17 13:41:33 

"Un prédateur est un organisme vivant qui capture des proies vivantes pour s'en nourrir ou pour alimenter sa progéniture. La prédation est très courante et dans la nature où les prédateurs jouent un rôle essentiel dans le maintien des équilibres écologiques.

Les relations entre proie et prédateur déterminent le fonctionnement et l'organisation des réseaux alimentaires dits « réseaux trophiques » (ou pyramides alimentaires), avec à leur sommet des prédateurs dits « absolus » (ceux qui ne sont pas eux-mêmes la proie d'autres prédateurs).

Le terme de prédateur est à ne pas confondre avec la notion de déprédateur, qui désigne un animal qui commet des dégâts sur une plante ou des denrées, le plus souvent dans le but de se nourrir et parfois pour marquer son territoire. Il existe deux types de prédateurs: de fond, qui se nourrissent de plusieurs espèces, et les prédateurs de choc, qui se nourrissent d'une ou d'un petit nombre d'espèces

C'est donc en cela que l'adage populaire "l'Homme n'a qu'un prédateur, lui même" est infondé puisque la notion de prédation inclue la notion d'ingestion de l'animal tué. Concrètement, l'Homme n'a plus aucun prédateur ."
                                                                                      Wikipedia
L'UTILISATION ABUSIVE
L'un des problèmes des guinéens, c'est le suivi aveugle sans réflexion. Un premier "intelligent" lance le mot prédateur, tous le suivent en faisant ce que M. Doré a qualifié de "psittacisme", c'est-à-dire la répétition non réfléchie de mots que l'on ne comprend pas. C'est le cas actuellement avec le terme PREDATEUR, d'autant plus que certains, bien connus de tous, pensent qu'il est sensé nuire à une personnalité bien particulière. Demander aux accusateurs de déposer plainte à la justice est inutile. C'est la calomnie et ses ravages qui les intéresse.

 

Ahmed Kanté est devant les juges, ils sont d'accord. Preuve que le jugement est donc possible et faisable, même sous le pouvoir CNDD.

-Pourquoi ne  pas faire juger les autres, tous ceux qui sont accusés d'être des "prédateurs" si des charges solides, documentées existent contre eux, pas de simples rumeurs volontairement persistantes?

- Pourquoi refuser de les juger maintenant et sans tarder, et faire peser la menace de leur disqualification d'office par des audits faciles à manipuler? Un audit n'est pas un jugement, et ne saurait se substituer à lui, ou lui être supérieur.  

-Le CNDD préfère continuer d'entretenir et propager les calomnies en qualifiant les Partis légaux d'assoiffés de pouvoir, alors que le vrai assoiffé, nous le voyons très clairement, c'est le CNDD et surtout son chef, le "fils à deux pères" DADIS. Lequel, comme nous le constatons tous les jours, n'en est pas à un mensonge près.

 

-L'objectif d'un parti, dans tous les pays du monde, c'est de venir au pouvoir sur la base de son programme. Rappelons, à ceux qui ont tendance à l'oublier, que la Guinée est sur cette planète Terre.

- L'anormal, c'est un parti qui ne veut pas le pouvoir, le très anormal ,ce sont les militaires au pouvoir, par la force des armes .
-Calomniez, dit-on, il en restera toujours quelque chose. C'est l'illustration parfaite d'un manque d'honnêteté intellectuelle, et même d'honnêteté tout court.
 
 
En conclusion

Il faut que le CNDD nous donne une raison nécessaire et suffisante pour qu'il ait si  peur des élections à l'échéance 2009.Son "Excellence" Dadis  n'est qualifié ni pour le pouvoir, ni pour donner des récépissés à des partis, ni pour juger les prétendants naturels au même pouvoir. Son groupe est et restera  illégitime, il doit le comprendre, et quitter la scène politique le plus rapidement possible. Ce n'est tout simplement pas sa place.

 
"Il n'y a rien de plus terrible qu'un pouvoir illimité dans les mains d'un être borné" 
Vasyl Symonenko, poète ukrainien (1935-1963)  

Thierno A DIALLO    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Commentaires


Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.