chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Cité du cinquantenaire : qui a bloqué les travaux

Date de publication:2009-08-17 12:07:28

2009-08-17 14:05:46

Située au centre émetteur de Kipé, dans la commune de Ratoma, la Cité du cinquantenaire n’est toujours pas achevée. Cependant les travaux ont débuté depuis le temps du feu Général Lansana Conté.    Selon les prévisions initiales, cette cité être inaugurée et servir de logements à l’occasion de la célébration du cinquantenaire de la Guinée le 02 octobre 2008. Les travaux   pilotés par l’entreprise sénégalaise de construction ECOBA ont été bloqués dès l’avènement du CNDD. Selon les informations reçues sur les lieux, c’est le ministre de l’Aménagement, de la Construction et du patrimoine bâti public, Boubacar Barry qui serait venu en personne demander l’arrêt des travaux. Sur les raisons de cet arrêt, aucune explication n’a été avancée. Pourtant, la réalisation du projet de construction de cette cité dite ‘’ Cité du Cinquantenaire’’ a été entièrement financée par l’Etat. Notamment à l’époque du ‘’gouvernement de consensus’’ dirigé par l’ex-premier ministre Lansana Kouyaté. Voilà que bientôt un an après, ce chantier qui a suscité tant d’espoir est en passe d’être classé aux oubliettes. Ainsi, nombreux sont des observateurs qui s’accordent à   dire que la ‘’Cité du cinquantenaire’’ aura été l’un des mauvais souvenirs que les guinéens retiendront de la catastrophique gestion du faramineux budget alloué à la célébration du cinquantenaire. En se rendant sur les lieux au Centre émetteur de Kipé dans la commune de Ratoma, voici ce qu’un des ouvriers du chantier nous confié : « Ce chantier a été arrêté depuis l’avènement du C.N.D.D aux commandes du pays le 23 décembre dernier. Donc ça fait plus de sept mois que tout est bloqué ici. Nous étions plus de 500 ouvriers. Mais aujourd’hui, nous ne sommes que trois personnes de nationalité sénégalaise qui veillons sur le chantier dans l’espoir que les travaux reprendront bientôt. Mais jusqu’ici rien n’est signalé! Pour notre survie, c’est l’administrateur qui s’occupe de nous juste pour ne pas mourir. Aujourd’hui, nous vivotons et l’entreprise nous doit les arriérés de salaire ».  

 Pour en savoir sur le pourquoi de l’arrêt des travaux de cette Cité, nous nous sommes rendus au ministère de l’habitat. Mais en vain. La deuxième personnalité de ce département s’est montrée hostile à nos questions.  
 
En attendant, l’arrêt des travaux de ce chantier continue de susciter moult interrogations au sein des populations.
 
Lamine Soumah

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.