chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Transport urbain : Dadis où sont les 18 bus offerts par AKB

Date de publication:2009-08-17 12:15:06

2009-08-17 14:12:35

Depuis un bon bout de temps, les habitants de Conakry triment dans leur déplacement quotidien. Une situation qui découle de la rareté des taxis et autres bus dans la circulation.

Cependant il y a quelques mois, les Conakrykas ont appris avec beaucoup de soulagement l’arrivée de 18 bus offerts par l’ancien footballeur du Syli National, Abdoul Karim Bangoura (AKB). Selon le donateur, ces bus remis au CNDD devraient être mis en circulation pour réduire le calvaire des citoyens dans leur déplacement quotidien. Mais voilà que cinq mois après, ces véhicules ne sont toujours pas dans la circulation.

Aujourd’hui, les populations se demandent de plus en plus sur la destination de ces bus. Selon des informations recueillies au département des transports, les 18 bus octroyés par AKB ainsi que ceux offerts par une société minière de la place sont immobilisés au Camp Alpha Yaya Diallo. Pour quelle raison ? C’est la question que les Guinéens se posent. D'autant plus qu'on s'est rendu compte que c’est bien l’un de ces bus que le chef de l’Etat a offert à l’Ordre des Avocats la semaine dernière. C’est également l’un de ces bus que le CNDD a offert au Hafia 77. Alors que selon le donateur, ces bus ne devraient pas servir à une portion de la population mais plutôt de transport en commun, c'est à dire au service de la nation.

En continuant à immobiliser le reste de ces bus, les nouvelles autorités semblent ne pas se soucier du calvaire actuel qu’endurent les citoyens dans les rues de la capitale. Se déplacer d’un point à un autre est devenu un véritable souci pour les compatriotes de Dadis. Le nombre de taxis et de bus étant loin de satisfaire le besoin de la population. 

Seulement, Dadis semble se servir de ses biens publics pour s'acheter de la popularité en Guinée. Il ne fait que distribuer argent, véhicules, terres et industries à des proches ou à des personnes censées lui être utiles dans une possible campagne électorale. Candidat ou pas, les conseillers de Dadis devraient lui faire comprendre qu'avoir la garde des biens de l'Etat ou être chef d'Etat ne fait pas de lui le propriétaire de ces biens pour en disposer comme il veut. On peut ne pas reprocher à Dadis d'être incompétent et d'avoir un niveau faible. Mais dilapider des biens publics est un crime duquel il doit répondre demain.

Namory Condé

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.