chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Le choix doit être fait cette fois-ci : Ou c’est Moussa Dadis, Ou c’est nous !!!

Date de publication:2009-08-25 22:19:52

2009-08-26 00:16:24

Moussa Dadis, Sékouba Konaté, Moussa Keïta et Pivi
seront tenus responsables d’une guerre civile dans notre pays
en cas de non retour dans les casernes.

 
Chers Compatriotes,
 
Tous les jours que le bon Dieu fait, la tension monte et la situation socio-politique risque de s’emballer. L’atmosphère devient lourde. Il ne s’agit pas de maintenir nos populations dans la psychose d’un affrontement social, elles en ont assez souffert pendant les 50 années passées. Il ne s’agit pas de leur dire que l’apaisement social est impossible dans notre pays.
 
Mais, je dis bien mais, il ne faut également pas leur mentir, en terme clair, il ne faut pas leur cacher la vérité. Il y a bien risque de graves affrontements !
 
Il s’agit de dire tout simplement NON AU SUICIDE COLLECTIF PREMEDITE.
Nous ne voulons pas d’abîme par la grâce de quelques irresponsables en GUINEE
 
C’est pourquoi nous disons ici, que pour ceux qui aiment la Guinée (Notre Bien Commun) de toutes les catégories socioprofessionnelles, de toutes les ethnies, de toutes les confessions, il est plus qu’urgent de se réunir dans tous les villages, dans toutes les préfectures, dans toutes les grandes villes de notre pays y compris Conakry afin de méditer sur ce qui pourrait arriver dans les mois à venir.
 
La naïveté et l’insouciance aidant, nous voyons venir un certain nombre de concitoyens aveuglement conditionnés nous affirmer que le « Pays est commandé ». Nous ne vous dirons pas que le pays n’est pas commandé. Il est même bien commandé, mais comment ? Dans l’ethnocentrisme, le régionalisme, la médiocrité, l’anarchie, l’arrogance, le mépris et le défi de plus de 10 millions de Guinéens.
 
Le choix doit être fait cette fois-ci  :  Ou c’est Moussa Dadis, Ou c’est nous !!!
 
Aucun Guinéen digne de ce nom n’a le droit de laisser ce beau pays dans les mains de ces bandits de grands chemins. L’heure de la Liberté Totale a maintenant sonné. Il faut nous en débarrasser par tous les moyens. Depuis l’indépendance, il y a eu plus de 50.000 morts et disparus pour rien parce qu’on s’est laissé faire. Nous avons tout perdu à cause de ces personnages irresponsables. Cette fois-ci si nous devons y passer, nous devons y passer dignement : pour quelque chose.
 
Dadis et le CNDD ne maîtrisent que la logique de la force, de la violence. Ils sont naturellement violents. Leurs métiers, c’est tuer. Regardez leurs parcours. Ils sont prêts à marcher sur les cadavres de la jeunesse guinéenne. Cela ne les dérange guère car ils l’ont déjà fait en Janvier et février 2006 et 2008.
 
Ils ne comprendront pas votre logique, c’est trop compliqué et rationnel pour eux. Il faut agir avant qu’ils ne transforment ce pays-là en cendre. Il s’agit d’une junte ne représentant rien que des alcooliques du Camp Alpha Yaya. Comprenez chers compatriotes qu’ils n’ont que les armes pour traumatiser nos populations. Ils n’ont pas de légitimité. Ils n’ont pas notre confiance.
 
La question est de savoir, jusqu’à quand ce malade mental
de Conakry va nous narguer et défier arrogamment ?
 
Ne prenons plus la communauté internationale à témoin dès aujourd’hui, sinon nous risquons de vivre la situation mauritanienne sans aucun doute. Depuis le 23 décembre 2008, tous les jours que le Bon Dieu fait, Moussa Dadis nous rapproche de l’irréparable : La Guerre Civile. Oui c’est le cas. N’ayons pas peur des mots. Le risque d’embrasement est à nos portes si nous croisons les bras.
Moussa Dadis, Sékouba Konaté, Moussa Keïta, Pivi seront tenus responsables de cette guerre civile. De mémoire de Guinéens, nous n’avons jamais vu cette méthode d’épuration dans notre pays. Il va sans dire que ces personnages de par leurs comportements doivent subir le sort réservé aux seigneurs de guerre : Charles TAYLOR, Jean-Pierre M’BEMBA, Foday SANKOH etc…
 
Ce n’est pas un appel à la haine.
 
Il s’agit au contraire de chasser la haine définitivement hors de notre pays. Nos parents ne nous ont pas appris à être des brigands, à braquer les citoyens les uns contre les autres. Nous n’avons connu que la paix et le respect entre citoyens de ce pays malgré nos problèmes interminables.
 
Souvenez-vous de nos Frères Maliens. Ils ont réussi parce qu’ils voulaient aller de l’avant. Ils voulaient la paix, ils voulaient la prospérité, ils voulaient être respectés par le monde entier en se comportant dignement et non pas en tenant des propos arrogants au monde entier et demain leur tendre la main pour récolter l’aumône.
 
Certains poltrons nous diront encore, la Guinée ce n’est pas le Mali. A ceux-là, nous disons que les Guinéennes et les Guinéens sont capables de mettre hors d’état de nuire ces militaires délinquants.
 
Nous faisons appel à toutes les Guinéennes et Guinéens de bonne volonté, à tous les paysans, ouvriers, commerçants, plantons à toute la jeunesse guinéenne de ne pas laisser usurper une troisième fois la Liberté si chère à nos arrières grands parents.
 
Nous faisons un appel particulier et citoyen à deux quartiers singuliers de Conakry I :
Boulbinet et Coronthie
 
Vous avez été pendant 26 ans la colonne vertébrale de Sékou TOURE et du PDG-RDA, particulièrement vos femmes ; vous n’avez rien eu, vos enfants n’ont rien eu. Ils sont dans la misère noire et n’ont pas eu d’avenir. Ce régime vous a décrétés  « éternels danseurs et fainéants chroniques »  malgré vos dévouements. Alors que parallèlement, aucun effort du point de vue programme social n’a été mis en place pour soulager vos souffrances et celles de vos enfants. N’avez-vous rien appris de cette époque ?
 
Avec le régime de Lansana CONTE et ce pendant 24 ans, les mêmes types d’acteurs ont produit les mêmes effets. Toujours rien et nous dirons même pire car la situation est aujourd’hui intenable pour bons nombres de familles dans vos quartiers.
 
Voilà que l’occasion vous est encore donnée pour ne plus servir de cheval de bataille, il y a encore certains de vos propres fils qui voudraient stopper « net » votre évolution en suivant encore aveuglement cette fois-ci des hommes n’ont ni loi, ni foi : le CNDD et ses « Hooligans ».
 
Le CNDD est entrain d’anesthésier vos consciences, vos âmes et vos dignités. Le CNDD ne comprend rien à vos problèmes. Si le CNDD vous donne de l’argent, n’hésitez pas à le prendre, c’est de l’argent volé. Il appartient à l’Etat guinéen. Utiliser cet argent si possible pour les combattre. Moussa Dadis, Sékouba Konaté, Moussa Keïta, Pivi et le CNDD vous utilisent à leurs fins comme Sékou TOURE et Lansana CONTE l’ont fait à leur temps. Il est temps de comprendre la situation sinon vous sortirez encore perdants et le CNDD s’active pour cela.
 
Regardez les arrestations dans l’armée, regardez les nominations dans l’Administration, regardez les humiliations, écoutez les menaces, écoutez les chantages ; regardez-les dans les rues de Conakry, que sais-je encore ? Qui est encore visé ?
 
La question est la suivante :
 
1) -Continuerez-vous à danser, à chanter, à manifester, à vous lancer dans les bagarres rangées pour le CNDD, un Comité qui a juré de vous courber l’échine par tous les moyens ?
 
2) - Pour deux bouchées de pain, continuerez-vous à soutenir des Criminels qui vont plomber l’avenir de vos enfants dans vos quartiers ?  
 
Chers Compatriotes de Coronthie et Boulbinet,
 
Vous avez toujours été des citoyens exemplaires. Des citoyens pacifiques et hospitaliers. Ne vous lancez plus dans une aventure qui signera votre arrêt de mort comme en 1958 et 1984. Ils se sont tous servis de vous.
 A bon entendeur… 
 
La classe politique guinéenne, la classe frileuse du continent Africain!
Alpha Condé, Sidiya Touré, Lansana Kouyaté, Jean Marie Doré,
Kasssory Fofana, Gouroussy, Ousmane Bah etc….
 
 
Aux Politiciens poltrons, lâches devant les offenses de ce petit soldat sac à dos ; nous vous avons vus à l’oeuvre. Nous vous avons évalués à vos justes valeurs. Nous n’attendons plus rien de vous, absolument rien. En politique il faut oser. Vous n’avez pas de culot. La politique et l’avenir politique appartiennent à ceux qui osent, à ceux qui s’engagent réellement dans la bataille au lieu de se cacher derrière les militants.
 
J’ai honte de vous voir assis à la « Toumboussourou » devant cet homme de petite taille, n’ayant ni éducation, ni respect, ni égards pour vous. A peine s’il ne vous méprise pas. Pourquoi passer son temps à aller écouter les humiliations et les âneries de Dadis « in live » « en vivo »?
 
Ne vous trompez guère. Nous avons compris maintenant qu’il nous faut une nouvelle génération de politiciens courageux, intelligents, véridiques et entreprenants à l’exemple de Monsieur Aboubacar SYLLA de l’UFC (L’Union des Forces du Changement) Moucktar DIALLO. Nous tenons à remercier ces deux JEUNES LEADERS pour leur courage devant des Hommes qui ne conjuguent qu’avec les Kalachnikovs lorsque certains leaders ne veulent pas se mouiller.
 
A ces deux LEADERS, nous leur disons que nous avons pris acte de leurs actes significatifs et que très bientôt nous leur rendrons la monnaie d’échange citoyenne pendant les élections.
 
 
Le CNDD hors de l’arène politique,
 
Tous ensemble pour barrer la route à une 3è dictature.
 
Vive la Démocratie et le Progrès en Guinée
 
 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Pour une Guinée Libre et fraternelle

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.