chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Dadis veut-il mettre le feu à la Guinée

Date de publication:2009-08-28 17:47:43

2009-08-28 19:37:00

Lors de sa rencontre avec les magistrats, les hauts cadres de l’administration et des leaders politiques, le 8 juin 2009, Dadis a dit à plusieurs reprises que si lui et son ministre de la défense Sékouba doivent quitter le pouvoir, ce n’est pas un civil qui aura le pouvoir mais que "ça sera la guerre civile en Guinée". Il précisera que des troupes qui n’attendent que eux vont se partager la Guinée en 4, suivant les régions naturelles (Lire détails dans l’article Guinée : le Prinz et la bête).

Le chef de la junte semble donc mettre ce projet en application aujourd’hui. Ce matin, GuineePresse.info a reçu un coup de fil venant de la Guinée, nous indiquant que 35 véhicules remplis de jeunes loubards forestiers sont embarqués à Guékédou pour Conakry. Ils ont beaucoup de banderoles portant des slogans favorables au CNDD et hostiles aux forces vives.

Si un convoi de 35 véhicules vient de la seule zone de Guékédou, il sera intéressant de savoir combien viendront de Lola, de N’Zérékoré, de Macenta etc. Voila, par exemple, une explication de la distribution de 300 millions de FG pour la seule ville de Macenta !

Avant l’application de son projet criminel de partition de la Guinée, voilà que Dadis et son CNDD font venir des jeunes de la Forêt pour défier et neutraliser les jeunes de Matoto, de Boulbinet, de Coronthin, de Bambeto et de Hamdallaye.

Par ailleurs, le CNDD est entrain de mobiliser les présidents des CRD, les maires, les chefs quartiers et jeunes loubards pour manifester contre les USA le 30.08.09 devant l'ambassade américaine à Conakry.

Dadis a convoqué, pour ce lundi 31.08.09, les forces vives à une réunion importante. D’après nos informations de source confidentielle, Dadis veut faire remplir la salle avec ses loubards dont certains sont venus de la Forêt pour mettre les forces vives à minorité et se faire proclamer par l’assistance comme candidat du peuple. D’ailleurs, le chef de la junte tient tellement à la présence de tous les partis qu’il menace de rayer de la liste électorale tout parti politique qui ne répondra pas à cet appel.

C’est donc un piège que Dadis tend aux forces vives pour se faire proclamer candidat avant la rencontre avec le Groupe de Contact International (GIC-G) prévu le jeudi 3 septembre 2009. Ce GIC-G sera ainsi mis devant le fait accompli avec participation obligatoire des forces vives, les rendant de fait complices de la supercherie.

Dadis et ses chefs militaires ont affirmé le dimanche 7 juin 2009 qu’ils ont besoin de 25 ans au moins pour finir leur programme d’eau et d’électrification de la Guinée. A sa rencontre d’hier 27.08.09 avec les femmes, Dadis dit qu’il va leur rendre le pouvoir à elles. Il leur demande de lui donner le nom d’un leader auquel il doit remettre le pouvoir pour se retirer. Des cris retentissent dans la salle : « Dadis, Dadis ». Il leur dit alors : « Si vous voulez que je reste au pouvoir et que je continue, levez-vous ! ». Vous pouvez devinez la suite.

Nous demandons aux forces vives de rester sur leur fermeté du communiqué N°3 du 23 août 2009. D’ailleurs, les déclarations de Dadis mentionnées ci-haut montrent bien que les partis ne doivent même plus accepter que Dadis continue à être responsable de la transition. Il faut chasser Dadis et tout de suite !

Nous lançons un appel aux compatriotes de la Forêt à rompre le silence devant l’instrumentalisation en cours des jeunes de cette région par le CNDD. Dadis et Sékouba qui est ministre de la défense seront entièrement responsables de tout usage de la force contre les populations ou tout conflit à caractère ethnique qui peut résulter de leurs manœuvres actuelles.

Nous lançons un appel aux forces vives et surtout aux partis politiques de saisir l’ONU à temps afin de désarmer ces bandits armés en Guinée qui ont pris notre peuple en otage et qui risquent de déstabiliser toute l’Afrique de l’Ouest.

SADIO BARRY

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.