chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Appel à la destitution du capitaine Moussa Dadis Camara et à la dissolution du CNDD

Date de publication:2009-08-28 21:38:26

2009-08-28 23:36:53

Quelque soit le “patriotisme“ d’un militaire, il doit rester dans les casernes. Il ne doit pas prendre le pouvoir en usant des armes destinées à défendre la souveraineté nationale pour ensuite légitimer ce pouvoir par des élections gagnées d’avance.

“Si ce que l’on dit est en conflit avec ce que l’on fait, on n’est pas un homme de parole“, nous dit-on. A la prise du pouvoir par la junte en décembre 2008, le capitaine Dadis nous avait dit : “Nous n’avons pas l’intention de nous éterniser au pouvoir “. 

Huit mois plus tard, après avoir procédé à de multiples manœuvres et manipulation pour se maintenir au pouvoir, il déclare : “Aujourd’hui, on s’acharne contre mon éventuelle candidature en 2010. Mais, je n’ai aucune dette sur moi pour ne pas me présenter comme candidat à la présidentielle, puisque je n’ai pas de casier judicaire sale, je n’ai pas aussi les mains sales“. Faisant ainsi fi de tout ce qu’il disait. Dadis n’est donc pas un homme de parole sur qui l’on peut compter pour l’instauration d’un véritable Etat de droit en Guinée.
 
Si le capitaine Camara, président guinéen autoproclamé, décide de se présenter à l’élection présidentielle du 31 décembre 2010, il faut que le monde entier demande à ce qui reste de républicain dans l’armée de le destituer et dissoudre le CNDD puis organiser des élections libres, transparentes et justes à la même date.
 
Depuis l’avènement de la junte au pouvoir après le décès de Lansana Conté le 22 décembre 2008, nous assistons impuissamment à la création d’une armée privée du capitaine Dadis dans l’armée guinéenne et les excès de tous genres. Tout indique que nous nous acheminons non seulement vers une troisième dictature certaine, mais aussi vers une guerre contre les civils et surtout, vers un génocide qui risque d’être pire que celui du Rwanda.
 
Le 23 décembre 2008, l’armée nous a imposé “sans effusion de sang“ le capitaine Moussa Dadis Camara et son CNDD. C’est à elle aussi de nous en débarrasser, “sans [la moindre] effusion de sang“ pour arrêter la machine de destruction massive avant qu’elle ne démarre.
 
Je n'appartiens à aucun parti politique en Guinée et je n’en ai jamais eu l’intention. Je souscris aux principes démocratiques, au respect des droits humains et à l’instauration d’un Etat de droit en Guinée. Je propose cette pétition à tous ceux qui y croient.
 
Signez et faites signer la pétition pour la destitution du capitaine Moussa Dadis Camara et la dissolution du CNDD sans violence. Ensemble prévenons la guerre contre les civils en Guinée. Vous n’avez besoin que d’un email valide et un nom ou pseudonyme pour arrêter Dadis et le CNDD. Rendez service à la Guinée.

Amdy Salam Diaw

Commentaires


Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.