chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Lettre ouverte à Jacques Kourouma

Date de publication:2009-08-28 21:48:43

2009-08-28 23:44:08

Bonjour cher doyen,

Je suis de très prés l’évolution socio-économique et  politique de notre pays  et ceux depuis ma plus tendre jeunesse, et je suis comme vous très outrée par  la tournure qu’on prises les événements en Guinée au fil des années. 

Je me permets de vous écrire aujourd’hui ouvertement  sur la toile car je pense que vous êtes l’une des têtes pensantes de votre générations et sans vous le cacher je suis un très grand fan de vos écrits, mais cependant la tournure que ceux-ci ont pris ces derniers temps est loin des idéaux de paix et de démocratie pour lesquels vous vous êtes toujours battu.

J’ose espérer que vos dernières  sorties de soutien a la junte militaire pour qu’ils restent au pouvoir ne sont nullement du au fait que votre carrière professionnelle connait des soubresauts, et que vous avez décidé de passer par le griotisme pour avoir un poste de responsabilité en guinée (en passant je n’ai rien contre les griots dépositaire de nos valeurs ancestrales et bibliothèques humaines). Car si c’est le cas vous utilisez le bon moyen au bon moment, car tous les démagogues guinéens ont été propulsés à de postes juteux a force de chanter les louanges du chef de la junte.

Du temps de Conté vous vous battiez pour des élections libres et transparentes, maintenant que la guinée a la chance d’en organiser pour la première fois  depuis son indépendance, vous vous défilez dans de long texte, en utilisant de gros mots vident de sens pour légitimé un pouvoir militaire qui n’a rien de légitime car usurpé par la force des armes, comme le dirait un autre doyen en l’occurrence  Monsieur Sy Savané, vous et moi somme plus légitime qu’eux car  n’ayant pas le sang de nos concitoyens sur les mains. Mon cher Doyen le sentier de la démocratie est  long  et sinueux, et refuser d’aller aux élections en se cachant derrière des arguments fallacieux ne fera que retarder l’avènement d’un état de droit et permettra aux militaires de s’habituer au pouvoir, chose extrêmement dangereuse pour la paix et la quiétude sociale.

Les événements des derniers jours prouvent que vous vous êtes tromper sur toute la ligne, en effet la candidature du jeune capitaine est maintenant plus que probable, et les mouvements de soutiens et autre mamayas fictives bat son plein, et vous conviendrez avec moi que des élections avec Dadis seront loin d’être juste et équitable.

En effet cher doyen, votre soutien aveugle à une junte militaire, sans expériences et sans qualifications  notoire, me laisse perplexe. Vous connaissez mieux que moi la dynamique des relations internationales, et vous savez qu’aucun gouvernement militaire ne peut survivre de nos jours sans porter un préjudice irréparable à sa population. En effet jusqu'à preuve du contraire la Guinée reste un pays pauvre et sans l’aide extérieure une grande partie de nos projets de développement sont gelés. La guinée ne peux se permettre de vivre en autarcie, pas au 21ieme siècle. C’est pour cela qu’un retour a l’ordre constitutionnel est primordial et extrêmement important et ce le plus vite possible.

Monsieur Kourouma, je vais essayer de vous convaincre que la tournure que prend la transition en guinée  n’est pas la bonne  en quelques points :

  • Nominations fantaisistes et claniques, nullement basé sur le mérite.
  • Dilapidations de derniers publics, pour l’organisation de soit disant soutien pour une probable candidature du chef de la junte.
  • Appauvrissement extrême de la population, avec un manque criard d’eau et d’électricité, et une inflation des prix continus.
  • Exactions de l’armée contre les civils, hausse de l’insécurité Orchestrés par ces mêmes militaires
  • Gouvernement fantoche sans réel pouvoir et sans portefeuille.
  • Interdictions aux leaders politiques de s’exprimer sur les ondes de la RTG. Et arrestations arbitraires de journalistes et tentative de supression de la liberté d’expression ( les SMS ne marchent plus en Guinée depuis quelques jours)
  • Dépréciation du rôle de chef d’état a cause des sorties hasardeuses du chef de la junte qui se dédit et se contredit a chaque sortie médiatique, et dont l’humiliation de pères de familles respectables sur le petit écran est l’une  des activités favorites.
  • Un culte de la personnalité  du jeune capitaine, qui annonce l’aube d’une nouvelle dictature

Monsieur Kourouma,  je pourrais continuer ma liste, mais je vous épargnerai ce long exercice, j’irais simplement au but. Pensez vous réellement qu’une bande d’individus ayant les mains entachés de sang de nos chers frères et sœurs martyrs  morts en 2007 pourraient mener a bien une transition politique de plus de deux ans sans avoir  une quelquonque velléités de confiscation du pouvoir?

Cette question est bien sur rhétorique, mais néanmoins j’aimerais que vous m’édifier sur les  réelles intentions  de vos écrits. Sachez qu’un jour l’histoire jugera chacun d’entre nous et il est de votre devoir d’être honnête avec vous-même et envers votre famille. Vos dernières sorties ne vous grandit guère, au contraire elle donne l’impression du désespoir d’un père de famille, aigri par l’occident et qui cherche par tous les moyens d’obtenir un point de chute en Guinée.

Pour fini j’aimerais vous dire que je suis d’accord avec vous quand vous dites qu’il faut un renouvellement de la classe politique, et sachez que c’est ce qui est en cours avec les jeunes leaders comme  Mouctar Diallo ou encore Abé Sylla, qui sont le signe précurseurs de lendemains meilleurs en Guinée. Mais  avant toute chose il faudrait laisser le peuple de Guinée aller voter et choisir celui qu’il juge le plus a même à diriger le pays.

Je vous souhaite une excellente journée.

Saifoulaye,( BSc)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Commentaires


2009-08-28 21:48:43 Diariou diallo

2009-08-28 23:44:08

Bonjour cher doyen,

Je suis de très prés l’évolution socio-économique et  politique de notre pays  et ceux depuis ma plus tendre jeunesse, et je suis comme vous très outrée par  la tournure qu’on prises les événements en Guinée au fil des années. 

Je me permets de vous écrire aujourd’hui ouvertement  sur la toile car je pense que vous êtes l’une des têtes pensantes de votre générations et sans vous le cacher je suis un très grand fan de vos écrits, mais cependant la tournure que ceux-ci ont pris ces derniers temps est loin des idéaux de paix et de démocratie pour lesquels vous vous êtes toujours battu.

J’ose espérer que vos dernières  sorties de soutien a la junte militaire pour qu’ils restent au pouvoir ne sont nullement du au fait que votre carrière professionnelle connait des soubresauts, et que vous avez décidé de passer par le griotisme pour avoir un poste de responsabilité en guinée (en passant je n’ai rien contre les griots dépositaire de nos valeurs ancestrales et bibliothèques humaines). Car si c’est le cas vous utilisez le bon moyen au bon moment, car tous les démagogues guinéens ont été propulsés à de postes juteux a force de chanter les louanges du chef de la junte.

Du temps de Conté vous vous battiez pour des élections libres et transparentes, maintenant que la guinée a la chance d’en organiser pour la première fois  depuis son indépendance, vous vous défilez dans de long texte, en utilisant de gros mots vident de sens pour légitimé un pouvoir militaire qui n’a rien de légitime car usurpé par la force des armes, comme le dirait un autre doyen en l’occurrence  Monsieur Sy Savané, vous et moi somme plus légitime qu’eux car  n’ayant pas le sang de nos concitoyens sur les mains. Mon cher Doyen le sentier de la démocratie est  long  et sinueux, et refuser d’aller aux élections en se cachant derrière des arguments fallacieux ne fera que retarder l’avènement d’un état de droit et permettra aux militaires de s’habituer au pouvoir, chose extrêmement dangereuse pour la paix et la quiétude sociale.

Les événements des derniers jours prouvent que vous vous êtes tromper sur toute la ligne, en effet la candidature du jeune capitaine est maintenant plus que probable, et les mouvements de soutiens et autre mamayas fictives bat son plein, et vous conviendrez avec moi que des élections avec Dadis seront loin d’être juste et équitable.

En effet cher doyen, votre soutien aveugle à une junte militaire, sans expériences et sans qualifications  notoire, me laisse perplexe. Vous connaissez mieux que moi la dynamique des relations internationales, et vous savez qu’aucun gouvernement militaire ne peut survivre de nos jours sans porter un préjudice irréparable à sa population. En effet jusqu'à preuve du contraire la Guinée reste un pays pauvre et sans l’aide extérieure une grande partie de nos projets de développement sont gelés. La guinée ne peux se permettre de vivre en autarcie, pas au 21ieme siècle. C’est pour cela qu’un retour a l’ordre constitutionnel est primordial et extrêmement important et ce le plus vite possible.

Monsieur Kourouma, je vais essayer de vous convaincre que la tournure que prend la transition en guinée  n’est pas la bonne  en quelques points :

  • Nominations fantaisistes et claniques, nullement basé sur le mérite.
  • Dilapidations de derniers publics, pour l’organisation de soit disant soutien pour une probable candidature du chef de la junte.
  • Appauvrissement extrême de la population, avec un manque criard d’eau et d’électricité, et une inflation des prix continus.
  • Exactions de l’armée contre les civils, hausse de l’insécurité Orchestrés par ces mêmes militaires
  • Gouvernement fantoche sans réel pouvoir et sans portefeuille.
  • Interdictions aux leaders politiques de s’exprimer sur les ondes de la RTG. Et arrestations arbitraires de journalistes et tentative de supression de la liberté d’expression ( les SMS ne marchent plus en Guinée depuis quelques jours)
  • Dépréciation du rôle de chef d’état a cause des sorties hasardeuses du chef de la junte qui se dédit et se contredit a chaque sortie médiatique, et dont l’humiliation de pères de familles respectables sur le petit écran est l’une  des activités favorites.
  • Un culte de la personnalité  du jeune capitaine, qui annonce l’aube d’une nouvelle dictature

Monsieur Kourouma,  je pourrais continuer ma liste, mais je vous épargnerai ce long exercice, j’irais simplement au but. Pensez vous réellement qu’une bande d’individus ayant les mains entachés de sang de nos chers frères et sœurs martyrs  morts en 2007 pourraient mener a bien une transition politique de plus de deux ans sans avoir  une quelquonque velléités de confiscation du pouvoir?

Cette question est bien sur rhétorique, mais néanmoins j’aimerais que vous m’édifier sur les  réelles intentions  de vos écrits. Sachez qu’un jour l’histoire jugera chacun d’entre nous et il est de votre devoir d’être honnête avec vous-même et envers votre famille. Vos dernières sorties ne vous grandit guère, au contraire elle donne l’impression du désespoir d’un père de famille, aigri par l’occident et qui cherche par tous les moyens d’obtenir un point de chute en Guinée.

Pour fini j’aimerais vous dire que je suis d’accord avec vous quand vous dites qu’il faut un renouvellement de la classe politique, et sachez que c’est ce qui est en cours avec les jeunes leaders comme  Mouctar Diallo ou encore Abé Sylla, qui sont le signe précurseurs de lendemains meilleurs en Guinée. Mais  avant toute chose il faudrait laisser le peuple de Guinée aller voter et choisir celui qu’il juge le plus a même à diriger le pays.

Je vous souhaite une excellente journée.

Saifoulaye,( BSc)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

2009-08-28 21:52:02 Diariou diallo
2009-08-28 21:48:43 mamadou maci

2009-08-28 23:44:08

Bonjour cher doyen,

Je suis de très prés l’évolution socio-économique et  politique de notre pays  et ceux depuis ma plus tendre jeunesse, et je suis comme vous très outrée par  la tournure qu’on prises les événements en Guinée au fil des années. 

Je me permets de vous écrire aujourd’hui ouvertement  sur la toile car je pense que vous êtes l’une des têtes pensantes de votre générations et sans vous le cacher je suis un très grand fan de vos écrits, mais cependant la tournure que ceux-ci ont pris ces derniers temps est loin des idéaux de paix et de démocratie pour lesquels vous vous êtes toujours battu.

J’ose espérer que vos dernières  sorties de soutien a la junte militaire pour qu’ils restent au pouvoir ne sont nullement du au fait que votre carrière professionnelle connait des soubresauts, et que vous avez décidé de passer par le griotisme pour avoir un poste de responsabilité en guinée (en passant je n’ai rien contre les griots dépositaire de nos valeurs ancestrales et bibliothèques humaines). Car si c’est le cas vous utilisez le bon moyen au bon moment, car tous les démagogues guinéens ont été propulsés à de postes juteux a force de chanter les louanges du chef de la junte.

Du temps de Conté vous vous battiez pour des élections libres et transparentes, maintenant que la guinée a la chance d’en organiser pour la première fois  depuis son indépendance, vous vous défilez dans de long texte, en utilisant de gros mots vident de sens pour légitimé un pouvoir militaire qui n’a rien de légitime car usurpé par la force des armes, comme le dirait un autre doyen en l’occurrence  Monsieur Sy Savané, vous et moi somme plus légitime qu’eux car  n’ayant pas le sang de nos concitoyens sur les mains. Mon cher Doyen le sentier de la démocratie est  long  et sinueux, et refuser d’aller aux élections en se cachant derrière des arguments fallacieux ne fera que retarder l’avènement d’un état de droit et permettra aux militaires de s’habituer au pouvoir, chose extrêmement dangereuse pour la paix et la quiétude sociale.

Les événements des derniers jours prouvent que vous vous êtes tromper sur toute la ligne, en effet la candidature du jeune capitaine est maintenant plus que probable, et les mouvements de soutiens et autre mamayas fictives bat son plein, et vous conviendrez avec moi que des élections avec Dadis seront loin d’être juste et équitable.

En effet cher doyen, votre soutien aveugle à une junte militaire, sans expériences et sans qualifications  notoire, me laisse perplexe. Vous connaissez mieux que moi la dynamique des relations internationales, et vous savez qu’aucun gouvernement militaire ne peut survivre de nos jours sans porter un préjudice irréparable à sa population. En effet jusqu'à preuve du contraire la Guinée reste un pays pauvre et sans l’aide extérieure une grande partie de nos projets de développement sont gelés. La guinée ne peux se permettre de vivre en autarcie, pas au 21ieme siècle. C’est pour cela qu’un retour a l’ordre constitutionnel est primordial et extrêmement important et ce le plus vite possible.

Monsieur Kourouma, je vais essayer de vous convaincre que la tournure que prend la transition en guinée  n’est pas la bonne  en quelques points :

  • Nominations fantaisistes et claniques, nullement basé sur le mérite.
  • Dilapidations de derniers publics, pour l’organisation de soit disant soutien pour une probable candidature du chef de la junte.
  • Appauvrissement extrême de la population, avec un manque criard d’eau et d’électricité, et une inflation des prix continus.
  • Exactions de l’armée contre les civils, hausse de l’insécurité Orchestrés par ces mêmes militaires
  • Gouvernement fantoche sans réel pouvoir et sans portefeuille.
  • Interdictions aux leaders politiques de s’exprimer sur les ondes de la RTG. Et arrestations arbitraires de journalistes et tentative de supression de la liberté d’expression ( les SMS ne marchent plus en Guinée depuis quelques jours)
  • Dépréciation du rôle de chef d’état a cause des sorties hasardeuses du chef de la junte qui se dédit et se contredit a chaque sortie médiatique, et dont l’humiliation de pères de familles respectables sur le petit écran est l’une  des activités favorites.
  • Un culte de la personnalité  du jeune capitaine, qui annonce l’aube d’une nouvelle dictature

Monsieur Kourouma,  je pourrais continuer ma liste, mais je vous épargnerai ce long exercice, j’irais simplement au but. Pensez vous réellement qu’une bande d’individus ayant les mains entachés de sang de nos chers frères et sœurs martyrs  morts en 2007 pourraient mener a bien une transition politique de plus de deux ans sans avoir  une quelquonque velléités de confiscation du pouvoir?

Cette question est bien sur rhétorique, mais néanmoins j’aimerais que vous m’édifier sur les  réelles intentions  de vos écrits. Sachez qu’un jour l’histoire jugera chacun d’entre nous et il est de votre devoir d’être honnête avec vous-même et envers votre famille. Vos dernières sorties ne vous grandit guère, au contraire elle donne l’impression du désespoir d’un père de famille, aigri par l’occident et qui cherche par tous les moyens d’obtenir un point de chute en Guinée.

Pour fini j’aimerais vous dire que je suis d’accord avec vous quand vous dites qu’il faut un renouvellement de la classe politique, et sachez que c’est ce qui est en cours avec les jeunes leaders comme  Mouctar Diallo ou encore Abé Sylla, qui sont le signe précurseurs de lendemains meilleurs en Guinée. Mais  avant toute chose il faudrait laisser le peuple de Guinée aller voter et choisir celui qu’il juge le plus a même à diriger le pays.

Je vous souhaite une excellente journée.

Saifoulaye,( BSc)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

2009-08-28 21:52:02 mamadou maci
2009-08-28 21:48:43 Th.Hamidou Barry USA

2009-08-28 23:44:08

Bonjour cher doyen,

Je suis de très prés l’évolution socio-économique et  politique de notre pays  et ceux depuis ma plus tendre jeunesse, et je suis comme vous très outrée par  la tournure qu’on prises les événements en Guinée au fil des années. 

Je me permets de vous écrire aujourd’hui ouvertement  sur la toile car je pense que vous êtes l’une des têtes pensantes de votre générations et sans vous le cacher je suis un très grand fan de vos écrits, mais cependant la tournure que ceux-ci ont pris ces derniers temps est loin des idéaux de paix et de démocratie pour lesquels vous vous êtes toujours battu.

J’ose espérer que vos dernières  sorties de soutien a la junte militaire pour qu’ils restent au pouvoir ne sont nullement du au fait que votre carrière professionnelle connait des soubresauts, et que vous avez décidé de passer par le griotisme pour avoir un poste de responsabilité en guinée (en passant je n’ai rien contre les griots dépositaire de nos valeurs ancestrales et bibliothèques humaines). Car si c’est le cas vous utilisez le bon moyen au bon moment, car tous les démagogues guinéens ont été propulsés à de postes juteux a force de chanter les louanges du chef de la junte.

Du temps de Conté vous vous battiez pour des élections libres et transparentes, maintenant que la guinée a la chance d’en organiser pour la première fois  depuis son indépendance, vous vous défilez dans de long texte, en utilisant de gros mots vident de sens pour légitimé un pouvoir militaire qui n’a rien de légitime car usurpé par la force des armes, comme le dirait un autre doyen en l’occurrence  Monsieur Sy Savané, vous et moi somme plus légitime qu’eux car  n’ayant pas le sang de nos concitoyens sur les mains. Mon cher Doyen le sentier de la démocratie est  long  et sinueux, et refuser d’aller aux élections en se cachant derrière des arguments fallacieux ne fera que retarder l’avènement d’un état de droit et permettra aux militaires de s’habituer au pouvoir, chose extrêmement dangereuse pour la paix et la quiétude sociale.

Les événements des derniers jours prouvent que vous vous êtes tromper sur toute la ligne, en effet la candidature du jeune capitaine est maintenant plus que probable, et les mouvements de soutiens et autre mamayas fictives bat son plein, et vous conviendrez avec moi que des élections avec Dadis seront loin d’être juste et équitable.

En effet cher doyen, votre soutien aveugle à une junte militaire, sans expériences et sans qualifications  notoire, me laisse perplexe. Vous connaissez mieux que moi la dynamique des relations internationales, et vous savez qu’aucun gouvernement militaire ne peut survivre de nos jours sans porter un préjudice irréparable à sa population. En effet jusqu'à preuve du contraire la Guinée reste un pays pauvre et sans l’aide extérieure une grande partie de nos projets de développement sont gelés. La guinée ne peux se permettre de vivre en autarcie, pas au 21ieme siècle. C’est pour cela qu’un retour a l’ordre constitutionnel est primordial et extrêmement important et ce le plus vite possible.

Monsieur Kourouma, je vais essayer de vous convaincre que la tournure que prend la transition en guinée  n’est pas la bonne  en quelques points :

  • Nominations fantaisistes et claniques, nullement basé sur le mérite.
  • Dilapidations de derniers publics, pour l’organisation de soit disant soutien pour une probable candidature du chef de la junte.
  • Appauvrissement extrême de la population, avec un manque criard d’eau et d’électricité, et une inflation des prix continus.
  • Exactions de l’armée contre les civils, hausse de l’insécurité Orchestrés par ces mêmes militaires
  • Gouvernement fantoche sans réel pouvoir et sans portefeuille.
  • Interdictions aux leaders politiques de s’exprimer sur les ondes de la RTG. Et arrestations arbitraires de journalistes et tentative de supression de la liberté d’expression ( les SMS ne marchent plus en Guinée depuis quelques jours)
  • Dépréciation du rôle de chef d’état a cause des sorties hasardeuses du chef de la junte qui se dédit et se contredit a chaque sortie médiatique, et dont l’humiliation de pères de familles respectables sur le petit écran est l’une  des activités favorites.
  • Un culte de la personnalité  du jeune capitaine, qui annonce l’aube d’une nouvelle dictature

Monsieur Kourouma,  je pourrais continuer ma liste, mais je vous épargnerai ce long exercice, j’irais simplement au but. Pensez vous réellement qu’une bande d’individus ayant les mains entachés de sang de nos chers frères et sœurs martyrs  morts en 2007 pourraient mener a bien une transition politique de plus de deux ans sans avoir  une quelquonque velléités de confiscation du pouvoir?

Cette question est bien sur rhétorique, mais néanmoins j’aimerais que vous m’édifier sur les  réelles intentions  de vos écrits. Sachez qu’un jour l’histoire jugera chacun d’entre nous et il est de votre devoir d’être honnête avec vous-même et envers votre famille. Vos dernières sorties ne vous grandit guère, au contraire elle donne l’impression du désespoir d’un père de famille, aigri par l’occident et qui cherche par tous les moyens d’obtenir un point de chute en Guinée.

Pour fini j’aimerais vous dire que je suis d’accord avec vous quand vous dites qu’il faut un renouvellement de la classe politique, et sachez que c’est ce qui est en cours avec les jeunes leaders comme  Mouctar Diallo ou encore Abé Sylla, qui sont le signe précurseurs de lendemains meilleurs en Guinée. Mais  avant toute chose il faudrait laisser le peuple de Guinée aller voter et choisir celui qu’il juge le plus a même à diriger le pays.

Je vous souhaite une excellente journée.

Saifoulaye,( BSc)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

2009-08-28 21:52:02 Th.Hamidou Barry USA
2009-08-28 21:48:43 mr sylla

2009-08-28 23:44:08

Bonjour cher doyen,

Je suis de très prés l’évolution socio-économique et  politique de notre pays  et ceux depuis ma plus tendre jeunesse, et je suis comme vous très outrée par  la tournure qu’on prises les événements en Guinée au fil des années. 

Je me permets de vous écrire aujourd’hui ouvertement  sur la toile car je pense que vous êtes l’une des têtes pensantes de votre générations et sans vous le cacher je suis un très grand fan de vos écrits, mais cependant la tournure que ceux-ci ont pris ces derniers temps est loin des idéaux de paix et de démocratie pour lesquels vous vous êtes toujours battu.

J’ose espérer que vos dernières  sorties de soutien a la junte militaire pour qu’ils restent au pouvoir ne sont nullement du au fait que votre carrière professionnelle connait des soubresauts, et que vous avez décidé de passer par le griotisme pour avoir un poste de responsabilité en guinée (en passant je n’ai rien contre les griots dépositaire de nos valeurs ancestrales et bibliothèques humaines). Car si c’est le cas vous utilisez le bon moyen au bon moment, car tous les démagogues guinéens ont été propulsés à de postes juteux a force de chanter les louanges du chef de la junte.

Du temps de Conté vous vous battiez pour des élections libres et transparentes, maintenant que la guinée a la chance d’en organiser pour la première fois  depuis son indépendance, vous vous défilez dans de long texte, en utilisant de gros mots vident de sens pour légitimé un pouvoir militaire qui n’a rien de légitime car usurpé par la force des armes, comme le dirait un autre doyen en l’occurrence  Monsieur Sy Savané, vous et moi somme plus légitime qu’eux car  n’ayant pas le sang de nos concitoyens sur les mains. Mon cher Doyen le sentier de la démocratie est  long  et sinueux, et refuser d’aller aux élections en se cachant derrière des arguments fallacieux ne fera que retarder l’avènement d’un état de droit et permettra aux militaires de s’habituer au pouvoir, chose extrêmement dangereuse pour la paix et la quiétude sociale.

Les événements des derniers jours prouvent que vous vous êtes tromper sur toute la ligne, en effet la candidature du jeune capitaine est maintenant plus que probable, et les mouvements de soutiens et autre mamayas fictives bat son plein, et vous conviendrez avec moi que des élections avec Dadis seront loin d’être juste et équitable.

En effet cher doyen, votre soutien aveugle à une junte militaire, sans expériences et sans qualifications  notoire, me laisse perplexe. Vous connaissez mieux que moi la dynamique des relations internationales, et vous savez qu’aucun gouvernement militaire ne peut survivre de nos jours sans porter un préjudice irréparable à sa population. En effet jusqu'à preuve du contraire la Guinée reste un pays pauvre et sans l’aide extérieure une grande partie de nos projets de développement sont gelés. La guinée ne peux se permettre de vivre en autarcie, pas au 21ieme siècle. C’est pour cela qu’un retour a l’ordre constitutionnel est primordial et extrêmement important et ce le plus vite possible.

Monsieur Kourouma, je vais essayer de vous convaincre que la tournure que prend la transition en guinée  n’est pas la bonne  en quelques points :

  • Nominations fantaisistes et claniques, nullement basé sur le mérite.
  • Dilapidations de derniers publics, pour l’organisation de soit disant soutien pour une probable candidature du chef de la junte.
  • Appauvrissement extrême de la population, avec un manque criard d’eau et d’électricité, et une inflation des prix continus.
  • Exactions de l’armée contre les civils, hausse de l’insécurité Orchestrés par ces mêmes militaires
  • Gouvernement fantoche sans réel pouvoir et sans portefeuille.
  • Interdictions aux leaders politiques de s’exprimer sur les ondes de la RTG. Et arrestations arbitraires de journalistes et tentative de supression de la liberté d’expression ( les SMS ne marchent plus en Guinée depuis quelques jours)
  • Dépréciation du rôle de chef d’état a cause des sorties hasardeuses du chef de la junte qui se dédit et se contredit a chaque sortie médiatique, et dont l’humiliation de pères de familles respectables sur le petit écran est l’une  des activités favorites.
  • Un culte de la personnalité  du jeune capitaine, qui annonce l’aube d’une nouvelle dictature

Monsieur Kourouma,  je pourrais continuer ma liste, mais je vous épargnerai ce long exercice, j’irais simplement au but. Pensez vous réellement qu’une bande d’individus ayant les mains entachés de sang de nos chers frères et sœurs martyrs  morts en 2007 pourraient mener a bien une transition politique de plus de deux ans sans avoir  une quelquonque velléités de confiscation du pouvoir?

Cette question est bien sur rhétorique, mais néanmoins j’aimerais que vous m’édifier sur les  réelles intentions  de vos écrits. Sachez qu’un jour l’histoire jugera chacun d’entre nous et il est de votre devoir d’être honnête avec vous-même et envers votre famille. Vos dernières sorties ne vous grandit guère, au contraire elle donne l’impression du désespoir d’un père de famille, aigri par l’occident et qui cherche par tous les moyens d’obtenir un point de chute en Guinée.

Pour fini j’aimerais vous dire que je suis d’accord avec vous quand vous dites qu’il faut un renouvellement de la classe politique, et sachez que c’est ce qui est en cours avec les jeunes leaders comme  Mouctar Diallo ou encore Abé Sylla, qui sont le signe précurseurs de lendemains meilleurs en Guinée. Mais  avant toute chose il faudrait laisser le peuple de Guinée aller voter et choisir celui qu’il juge le plus a même à diriger le pays.

Je vous souhaite une excellente journée.

Saifoulaye,( BSc)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

2009-08-28 21:52:02 mr sylla
2009-08-28 21:48:43 T.SOW

2009-08-28 23:44:08

Bonjour cher doyen,

Je suis de très prés l’évolution socio-économique et  politique de notre pays  et ceux depuis ma plus tendre jeunesse, et je suis comme vous très outrée par  la tournure qu’on prises les événements en Guinée au fil des années. 

Je me permets de vous écrire aujourd’hui ouvertement  sur la toile car je pense que vous êtes l’une des têtes pensantes de votre générations et sans vous le cacher je suis un très grand fan de vos écrits, mais cependant la tournure que ceux-ci ont pris ces derniers temps est loin des idéaux de paix et de démocratie pour lesquels vous vous êtes toujours battu.

J’ose espérer que vos dernières  sorties de soutien a la junte militaire pour qu’ils restent au pouvoir ne sont nullement du au fait que votre carrière professionnelle connait des soubresauts, et que vous avez décidé de passer par le griotisme pour avoir un poste de responsabilité en guinée (en passant je n’ai rien contre les griots dépositaire de nos valeurs ancestrales et bibliothèques humaines). Car si c’est le cas vous utilisez le bon moyen au bon moment, car tous les démagogues guinéens ont été propulsés à de postes juteux a force de chanter les louanges du chef de la junte.

Du temps de Conté vous vous battiez pour des élections libres et transparentes, maintenant que la guinée a la chance d’en organiser pour la première fois  depuis son indépendance, vous vous défilez dans de long texte, en utilisant de gros mots vident de sens pour légitimé un pouvoir militaire qui n’a rien de légitime car usurpé par la force des armes, comme le dirait un autre doyen en l’occurrence  Monsieur Sy Savané, vous et moi somme plus légitime qu’eux car  n’ayant pas le sang de nos concitoyens sur les mains. Mon cher Doyen le sentier de la démocratie est  long  et sinueux, et refuser d’aller aux élections en se cachant derrière des arguments fallacieux ne fera que retarder l’avènement d’un état de droit et permettra aux militaires de s’habituer au pouvoir, chose extrêmement dangereuse pour la paix et la quiétude sociale.

Les événements des derniers jours prouvent que vous vous êtes tromper sur toute la ligne, en effet la candidature du jeune capitaine est maintenant plus que probable, et les mouvements de soutiens et autre mamayas fictives bat son plein, et vous conviendrez avec moi que des élections avec Dadis seront loin d’être juste et équitable.

En effet cher doyen, votre soutien aveugle à une junte militaire, sans expériences et sans qualifications  notoire, me laisse perplexe. Vous connaissez mieux que moi la dynamique des relations internationales, et vous savez qu’aucun gouvernement militaire ne peut survivre de nos jours sans porter un préjudice irréparable à sa population. En effet jusqu'à preuve du contraire la Guinée reste un pays pauvre et sans l’aide extérieure une grande partie de nos projets de développement sont gelés. La guinée ne peux se permettre de vivre en autarcie, pas au 21ieme siècle. C’est pour cela qu’un retour a l’ordre constitutionnel est primordial et extrêmement important et ce le plus vite possible.

Monsieur Kourouma, je vais essayer de vous convaincre que la tournure que prend la transition en guinée  n’est pas la bonne  en quelques points :

  • Nominations fantaisistes et claniques, nullement basé sur le mérite.
  • Dilapidations de derniers publics, pour l’organisation de soit disant soutien pour une probable candidature du chef de la junte.
  • Appauvrissement extrême de la population, avec un manque criard d’eau et d’électricité, et une inflation des prix continus.
  • Exactions de l’armée contre les civils, hausse de l’insécurité Orchestrés par ces mêmes militaires
  • Gouvernement fantoche sans réel pouvoir et sans portefeuille.
  • Interdictions aux leaders politiques de s’exprimer sur les ondes de la RTG. Et arrestations arbitraires de journalistes et tentative de supression de la liberté d’expression ( les SMS ne marchent plus en Guinée depuis quelques jours)
  • Dépréciation du rôle de chef d’état a cause des sorties hasardeuses du chef de la junte qui se dédit et se contredit a chaque sortie médiatique, et dont l’humiliation de pères de familles respectables sur le petit écran est l’une  des activités favorites.
  • Un culte de la personnalité  du jeune capitaine, qui annonce l’aube d’une nouvelle dictature

Monsieur Kourouma,  je pourrais continuer ma liste, mais je vous épargnerai ce long exercice, j’irais simplement au but. Pensez vous réellement qu’une bande d’individus ayant les mains entachés de sang de nos chers frères et sœurs martyrs  morts en 2007 pourraient mener a bien une transition politique de plus de deux ans sans avoir  une quelquonque velléités de confiscation du pouvoir?

Cette question est bien sur rhétorique, mais néanmoins j’aimerais que vous m’édifier sur les  réelles intentions  de vos écrits. Sachez qu’un jour l’histoire jugera chacun d’entre nous et il est de votre devoir d’être honnête avec vous-même et envers votre famille. Vos dernières sorties ne vous grandit guère, au contraire elle donne l’impression du désespoir d’un père de famille, aigri par l’occident et qui cherche par tous les moyens d’obtenir un point de chute en Guinée.

Pour fini j’aimerais vous dire que je suis d’accord avec vous quand vous dites qu’il faut un renouvellement de la classe politique, et sachez que c’est ce qui est en cours avec les jeunes leaders comme  Mouctar Diallo ou encore Abé Sylla, qui sont le signe précurseurs de lendemains meilleurs en Guinée. Mais  avant toute chose il faudrait laisser le peuple de Guinée aller voter et choisir celui qu’il juge le plus a même à diriger le pays.

Je vous souhaite une excellente journée.

Saifoulaye,( BSc)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

2009-08-28 21:52:02 T.SOW
2009-08-28 21:48:43 Gassimou Barry

2009-08-28 23:44:08

Bonjour cher doyen,

Je suis de très prés l’évolution socio-économique et  politique de notre pays  et ceux depuis ma plus tendre jeunesse, et je suis comme vous très outrée par  la tournure qu’on prises les événements en Guinée au fil des années. 

Je me permets de vous écrire aujourd’hui ouvertement  sur la toile car je pense que vous êtes l’une des têtes pensantes de votre générations et sans vous le cacher je suis un très grand fan de vos écrits, mais cependant la tournure que ceux-ci ont pris ces derniers temps est loin des idéaux de paix et de démocratie pour lesquels vous vous êtes toujours battu.

J’ose espérer que vos dernières  sorties de soutien a la junte militaire pour qu’ils restent au pouvoir ne sont nullement du au fait que votre carrière professionnelle connait des soubresauts, et que vous avez décidé de passer par le griotisme pour avoir un poste de responsabilité en guinée (en passant je n’ai rien contre les griots dépositaire de nos valeurs ancestrales et bibliothèques humaines). Car si c’est le cas vous utilisez le bon moyen au bon moment, car tous les démagogues guinéens ont été propulsés à de postes juteux a force de chanter les louanges du chef de la junte.

Du temps de Conté vous vous battiez pour des élections libres et transparentes, maintenant que la guinée a la chance d’en organiser pour la première fois  depuis son indépendance, vous vous défilez dans de long texte, en utilisant de gros mots vident de sens pour légitimé un pouvoir militaire qui n’a rien de légitime car usurpé par la force des armes, comme le dirait un autre doyen en l’occurrence  Monsieur Sy Savané, vous et moi somme plus légitime qu’eux car  n’ayant pas le sang de nos concitoyens sur les mains. Mon cher Doyen le sentier de la démocratie est  long  et sinueux, et refuser d’aller aux élections en se cachant derrière des arguments fallacieux ne fera que retarder l’avènement d’un état de droit et permettra aux militaires de s’habituer au pouvoir, chose extrêmement dangereuse pour la paix et la quiétude sociale.

Les événements des derniers jours prouvent que vous vous êtes tromper sur toute la ligne, en effet la candidature du jeune capitaine est maintenant plus que probable, et les mouvements de soutiens et autre mamayas fictives bat son plein, et vous conviendrez avec moi que des élections avec Dadis seront loin d’être juste et équitable.

En effet cher doyen, votre soutien aveugle à une junte militaire, sans expériences et sans qualifications  notoire, me laisse perplexe. Vous connaissez mieux que moi la dynamique des relations internationales, et vous savez qu’aucun gouvernement militaire ne peut survivre de nos jours sans porter un préjudice irréparable à sa population. En effet jusqu'à preuve du contraire la Guinée reste un pays pauvre et sans l’aide extérieure une grande partie de nos projets de développement sont gelés. La guinée ne peux se permettre de vivre en autarcie, pas au 21ieme siècle. C’est pour cela qu’un retour a l’ordre constitutionnel est primordial et extrêmement important et ce le plus vite possible.

Monsieur Kourouma, je vais essayer de vous convaincre que la tournure que prend la transition en guinée  n’est pas la bonne  en quelques points :

  • Nominations fantaisistes et claniques, nullement basé sur le mérite.
  • Dilapidations de derniers publics, pour l’organisation de soit disant soutien pour une probable candidature du chef de la junte.
  • Appauvrissement extrême de la population, avec un manque criard d’eau et d’électricité, et une inflation des prix continus.
  • Exactions de l’armée contre les civils, hausse de l’insécurité Orchestrés par ces mêmes militaires
  • Gouvernement fantoche sans réel pouvoir et sans portefeuille.
  • Interdictions aux leaders politiques de s’exprimer sur les ondes de la RTG. Et arrestations arbitraires de journalistes et tentative de supression de la liberté d’expression ( les SMS ne marchent plus en Guinée depuis quelques jours)
  • Dépréciation du rôle de chef d’état a cause des sorties hasardeuses du chef de la junte qui se dédit et se contredit a chaque sortie médiatique, et dont l’humiliation de pères de familles respectables sur le petit écran est l’une  des activités favorites.
  • Un culte de la personnalité  du jeune capitaine, qui annonce l’aube d’une nouvelle dictature

Monsieur Kourouma,  je pourrais continuer ma liste, mais je vous épargnerai ce long exercice, j’irais simplement au but. Pensez vous réellement qu’une bande d’individus ayant les mains entachés de sang de nos chers frères et sœurs martyrs  morts en 2007 pourraient mener a bien une transition politique de plus de deux ans sans avoir  une quelquonque velléités de confiscation du pouvoir?

Cette question est bien sur rhétorique, mais néanmoins j’aimerais que vous m’édifier sur les  réelles intentions  de vos écrits. Sachez qu’un jour l’histoire jugera chacun d’entre nous et il est de votre devoir d’être honnête avec vous-même et envers votre famille. Vos dernières sorties ne vous grandit guère, au contraire elle donne l’impression du désespoir d’un père de famille, aigri par l’occident et qui cherche par tous les moyens d’obtenir un point de chute en Guinée.

Pour fini j’aimerais vous dire que je suis d’accord avec vous quand vous dites qu’il faut un renouvellement de la classe politique, et sachez que c’est ce qui est en cours avec les jeunes leaders comme  Mouctar Diallo ou encore Abé Sylla, qui sont le signe précurseurs de lendemains meilleurs en Guinée. Mais  avant toute chose il faudrait laisser le peuple de Guinée aller voter et choisir celui qu’il juge le plus a même à diriger le pays.

Je vous souhaite une excellente journée.

Saifoulaye,( BSc)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

2009-08-28 21:52:02 Gassimou Barry
2009-08-28 21:48:43 mohamed dian

2009-08-28 23:44:08

Bonjour cher doyen,

Je suis de très prés l’évolution socio-économique et  politique de notre pays  et ceux depuis ma plus tendre jeunesse, et je suis comme vous très outrée par  la tournure qu’on prises les événements en Guinée au fil des années. 

Je me permets de vous écrire aujourd’hui ouvertement  sur la toile car je pense que vous êtes l’une des têtes pensantes de votre générations et sans vous le cacher je suis un très grand fan de vos écrits, mais cependant la tournure que ceux-ci ont pris ces derniers temps est loin des idéaux de paix et de démocratie pour lesquels vous vous êtes toujours battu.

J’ose espérer que vos dernières  sorties de soutien a la junte militaire pour qu’ils restent au pouvoir ne sont nullement du au fait que votre carrière professionnelle connait des soubresauts, et que vous avez décidé de passer par le griotisme pour avoir un poste de responsabilité en guinée (en passant je n’ai rien contre les griots dépositaire de nos valeurs ancestrales et bibliothèques humaines). Car si c’est le cas vous utilisez le bon moyen au bon moment, car tous les démagogues guinéens ont été propulsés à de postes juteux a force de chanter les louanges du chef de la junte.

Du temps de Conté vous vous battiez pour des élections libres et transparentes, maintenant que la guinée a la chance d’en organiser pour la première fois  depuis son indépendance, vous vous défilez dans de long texte, en utilisant de gros mots vident de sens pour légitimé un pouvoir militaire qui n’a rien de légitime car usurpé par la force des armes, comme le dirait un autre doyen en l’occurrence  Monsieur Sy Savané, vous et moi somme plus légitime qu’eux car  n’ayant pas le sang de nos concitoyens sur les mains. Mon cher Doyen le sentier de la démocratie est  long  et sinueux, et refuser d’aller aux élections en se cachant derrière des arguments fallacieux ne fera que retarder l’avènement d’un état de droit et permettra aux militaires de s’habituer au pouvoir, chose extrêmement dangereuse pour la paix et la quiétude sociale.

Les événements des derniers jours prouvent que vous vous êtes tromper sur toute la ligne, en effet la candidature du jeune capitaine est maintenant plus que probable, et les mouvements de soutiens et autre mamayas fictives bat son plein, et vous conviendrez avec moi que des élections avec Dadis seront loin d’être juste et équitable.

En effet cher doyen, votre soutien aveugle à une junte militaire, sans expériences et sans qualifications  notoire, me laisse perplexe. Vous connaissez mieux que moi la dynamique des relations internationales, et vous savez qu’aucun gouvernement militaire ne peut survivre de nos jours sans porter un préjudice irréparable à sa population. En effet jusqu'à preuve du contraire la Guinée reste un pays pauvre et sans l’aide extérieure une grande partie de nos projets de développement sont gelés. La guinée ne peux se permettre de vivre en autarcie, pas au 21ieme siècle. C’est pour cela qu’un retour a l’ordre constitutionnel est primordial et extrêmement important et ce le plus vite possible.

Monsieur Kourouma, je vais essayer de vous convaincre que la tournure que prend la transition en guinée  n’est pas la bonne  en quelques points :

  • Nominations fantaisistes et claniques, nullement basé sur le mérite.
  • Dilapidations de derniers publics, pour l’organisation de soit disant soutien pour une probable candidature du chef de la junte.
  • Appauvrissement extrême de la population, avec un manque criard d’eau et d’électricité, et une inflation des prix continus.
  • Exactions de l’armée contre les civils, hausse de l’insécurité Orchestrés par ces mêmes militaires
  • Gouvernement fantoche sans réel pouvoir et sans portefeuille.
  • Interdictions aux leaders politiques de s’exprimer sur les ondes de la RTG. Et arrestations arbitraires de journalistes et tentative de supression de la liberté d’expression ( les SMS ne marchent plus en Guinée depuis quelques jours)
  • Dépréciation du rôle de chef d’état a cause des sorties hasardeuses du chef de la junte qui se dédit et se contredit a chaque sortie médiatique, et dont l’humiliation de pères de familles respectables sur le petit écran est l’une  des activités favorites.
  • Un culte de la personnalité  du jeune capitaine, qui annonce l’aube d’une nouvelle dictature

Monsieur Kourouma,  je pourrais continuer ma liste, mais je vous épargnerai ce long exercice, j’irais simplement au but. Pensez vous réellement qu’une bande d’individus ayant les mains entachés de sang de nos chers frères et sœurs martyrs  morts en 2007 pourraient mener a bien une transition politique de plus de deux ans sans avoir  une quelquonque velléités de confiscation du pouvoir?

Cette question est bien sur rhétorique, mais néanmoins j’aimerais que vous m’édifier sur les  réelles intentions  de vos écrits. Sachez qu’un jour l’histoire jugera chacun d’entre nous et il est de votre devoir d’être honnête avec vous-même et envers votre famille. Vos dernières sorties ne vous grandit guère, au contraire elle donne l’impression du désespoir d’un père de famille, aigri par l’occident et qui cherche par tous les moyens d’obtenir un point de chute en Guinée.

Pour fini j’aimerais vous dire que je suis d’accord avec vous quand vous dites qu’il faut un renouvellement de la classe politique, et sachez que c’est ce qui est en cours avec les jeunes leaders comme  Mouctar Diallo ou encore Abé Sylla, qui sont le signe précurseurs de lendemains meilleurs en Guinée. Mais  avant toute chose il faudrait laisser le peuple de Guinée aller voter et choisir celui qu’il juge le plus a même à diriger le pays.

Je vous souhaite une excellente journée.

Saifoulaye,( BSc)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

2009-08-28 21:52:02 mohamed dian
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.