chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Guinée : et rebelote !

Date de publication:2009-08-29 20:12:28

2009-08-29 22:08:54

Apres les tragiques événements de janvier-février 2007 et la nomination du Sieur Kouyaté qui avait un mandat clair et précis, nous pensions qu’enfin la Guinée allait sortir des ténèbres pour rattraper son retard. Hélas, la suite tout le monde la connait ! Remuons le couteau dans la plaie. L’inexpérience et la naïveté des syndicalistes -suppléant le vide politique- avec des leaders politiques frileux, juste vocaux pour la forme, le système Conté (sans Conté) a pu jouer les prolongations et se débarrasser le moment venu de son ‘’collabo’’, Kouyaté, qui outrepassait ses prérogatives. C’est tout naturellement que Mr Souaré, membre du sérail, est venu continuer ‘’le Contéisme’’ (je m’en mets plein les poches avec arrogance) avec un gouvernement ‘’d’ouverture virtuelle ‘’. Puis Dadis a pris le pouvoir de force sans « effusion de sang » (bien sûr ! Personne n’a résisté même verbalement : comme disent les Ivoiriens, qui est fou ? Surtout pour les militaires, il vaut mieux un lâche vivant qu’un héros mort !). Il a accusé à tort et par démagogie l’Assemblée Nationale et son président pour ne s’être pas renouvelée (sic!). A ma surprise, personne ne lui a appris que cela relevait de la responsabilité de l’Exécutif (Kouayé et Souaré en charge lors de l’échéance) qui finance le processus et la CENI qui l’organise si on lui en donne les moyens. Vu le manque de popularité de Mr Somparé, tout le monde s’en ai réjoui en oubliant que Kouyaté et Souaré en sont responsables ; et qu’il est beaucoup plus facile de se débarrasser d’un civil dictateur que d’un militaire autocrate arrogant. Puis les Guinéens, malgré les conseils lancés, se sont enfermés dans une logique à deux alternatives : Dadis ou Somparé. Or une troisième était possible ! Mais il faut avouer aussi qu’il aurait fallu des hommes politiques plus engagés. Nous sommes donc revenus au point de la situation de 2007 avec un ‘’Conté’’ plus jeune, plus déterminé et encadré par le PDG, version AST et non PUP du temps du Général (malheur pour nous !). 

Cela dit, le problème de la Guinée serait moins inquiétant s’il ne s’agissait que d’un mauvais exécutif ; mais, hélas, notre mal est plus profond dans la mesure où notre pays compte au sein de sa population une proportion bien au delà du seuil de nuisance, de Guinéens socialement malveillants, complexés et vénaux. En plus certains internautes connus sur le Net font montre d’un manque ‘’ahurissant’’ de conviction et surtout de logique politique. En effet, comment ceux là mêmes qui condamnaient Conté à longueur d’articles, peuvent se ranger du côté de Dadis qui dit urbi et orbi être fier de Lansana Conté au point de se réclamer de lui ! Il blâme tout le monde sauf le Général (ce que j’approuve à 45 %) et avoue avoir été présent au Pont du 8 novembre au moment des atroces événements de 2007. 

Ces compatriotes ont sans doute un grave problème avec leurs facultés cognitives : il est impossible d’être contre Lansana Conté et approuver Dadis ! ‘’Cartesiennement’’ parlant, impossible ! No way ! Ce Dernier a tous les défauts du General avec l’arrogance en plus.

Votre duplicité ne trompe personne ! Faisons d'abord les enquêtes sur les tueries de juin 2006, janvier, février 2007; ensuite les audits de l’Armée en commençant par le poste des carburants; tout soupçons levés au niveau des inquisiteurs, nous vous supporteront pour le reste.  Pourquoi à votre avis depuis janvier 2009 aucun audit n'a commencé sur les PM comme promis?  Demandez a Dadis de faire ces ‘’fameux’’ audits qui deviennent des paroles en l’air ! C’est choquant!  Vous qui étiez si vocaux après les atrocités de janvier, février 2007 pour que justice soit faite, ne mentionnez même plus ces enquêtes où il y a eu mort d’hommes et parlez d’audits que vous savez difficile à mener par l’implication de tout l’establishment civil et militaire! Et dire que vous êtes sensés être doués de "bon sens"!   

Pour finir, vous remarquerez encore une fois que les PDGistes (avec Kouyaté) ne sont pas pour la compétition (élections libres et transparentes) mais pour éliminer les adversaires meilleurs qu’eux, comme ils ont toujours fait d’ailleurs. Dadis menace de barrer la route des elections à ceux qui ne sont pas d’accord avec lui comme s’il était à la fois la Cour Suprême et la CENI ; ou peut-être il représente tout le peuple de Guinée à lui tout seul ! Et des Guinéens veulent un président si dictatorial qui ne comprend pas les règles élémentaires de la démocratie ! Pauvre Guinée !  Et vous constatez aussi que pour les PDGistes, la vie de leurs compatriotes autres que leur famille importe peu face à leurs ambitions du pouvoir : je n’invente rien ; chacun peut vérifier à partir des indices que je donne et tirer ses propres conclusions !  

 

I.Diallo-‘’Ollaid’’

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.