chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Dadis ou l'arroseur arrosé

Date de publication:2009-08-30 23:54:21

2009-08-31 01:52:32

Le jour béni du 30 AOUT 2009, Dadis , ses conseillers, ses Mamaya boys et girls, ses distributeurs d'argent aux jeunes et aux femmes pensaient avoir réussi  un grand coup: tromper la jeunesse   pour pousser leurs bataillons contre l'ambassade des USA, coupable d'avoir rappelé les principes élémentaires d'une démocratie et du respect des engagements.

Une fois encore, le CNDD et Dadis ont échoué. Au lieu des banderoles et des slogans pro-Dadis préparés et récités de longue date, ce sont des "Dadis doit quitter" en chœur et en cadence qui ont été entendus.

Les jeunes ont brandi devant une police visiblement fataliste sinon complice, leurs slogans sans grande inquiétude. Le vent du changement commence vraiment à souffler, avec une possible tempête qui emportera le château de sable péniblement construit par Sékouba , Dadis et leurs acolytes. Dadis et son CNDD partiront comme ils sont venus: par la petite porte.

Les plus inquiets ce soir, à Conakry  et à l'étranger, sont les troupeaux de souteneurs sans état d'âme.  Nostradamus serait entrain de s'étrangler en avalant sa boule, et les sites souteneurs inquiets pour les fins de mois difficiles qui s'annoncent pour leurs "leaders". Personne ne sera  étonné d'ailleurs que les retournements de veste commencent déjà, une spécialité bien guinéenne. Une autre bonne nouvelle, les forces vives ont décidé de boycotter la rencontre "convoquée" ce  Lundi 31 Aout par Dadis. Avec cette fois M. Kouyaté rentré dans les rangs, transformant ipso-facto le "Bloc des forces patriotiques" en coquille vide.

Les partis politiques semblent tous se mettre en ordre de bataille, autant que faire se peut, pacifique mais déterminée. Les militants de l'UFDG ont décidé quant à eux, au cours d'une réunion tenue en leur permanence, de répondre désormais de manière appropriée à toute manœuvre d'intimidation ou de tentative de division. Doucement mais surement la nasse se referme  donc autour de l'officier sans parole d'honneur.

Thierno A DIALLO

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.