chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Ma Reponse a la Replique de Mr. Sakho

Date de publication:2009-09-01 22:57:19

2009-09-02 00:52:15 

Mon Cher Sakho, 

J’ai accusé reception de votre replique en date du 28 aout 2009, suite a ma correspondance. Je voudrais me saisir de cette opportunite pour vous retourner la courtoisie sans entrer dans les polemiques.
 
Monsieur Sakho, je souhaite m’excuser aupres de vous pour les erreurs  commises dans l’orthographe de votre nom. Je veillerai a ce qu’elles ne se reproduisent plus a l’avenir. Aussi, je suis sur que vous conviendrez avec moi que me tutoyer, ou non, est une question de style, et non pas forcement une regle d’education. Personnellement, je tutoie une personne par marque de fraternite. Une fraternite qui se justifie par le fait que nous avons en partage notre Guinee. Mais comme vous y tenez a etre vouvoyer autant, je tacherai de vous faire plaisir.
 
Monsieur Sakho, dans ma culture, on peut etre en desaccord sans etre desagreable. Donc par respect pour moi-meme et, surtout, par consideration pour ceux qui prenent la peine de nous lire, vous ne m’obligerez pas a faire de derogation a mes principes. C’est pourquoi, je ne repondrai pas a vos attaques, sans valeurs d’ailleurs, contre ma personne.
 
Comme je l’ai mentionne dans ma precedente note, Mr. Sakho, les proces d’intention et les injures ne me preoccupent pas outre mesure. Parce qu’en general ils demeurent les derniers retranchements de demagogues a court d’arguments. Restez rassurer par contre, Cher compatriote, que les tentatives d’intimidations virtuelles d’un autre age n’entemeront pas ma determination a confronter, avec la virulence requise, tout compatriote qui, par egoisme, s’enteterait a promouvoir ses interets personnels contre ceux de notre pays.
 
C’est pas de ma faute, Mr Sakho, si vous n’avez pas appris a debattre des idees dans le respect de l’interlocuteur. Je reste convaincu qu’assimiler une personne a un chien n’est pas le genre d’education que vous avez recue et j’ose esperer que vous ne transmettrez pas ces lacunes a ceux qui vous regardent comme une reference.
 
Monsieur Sakho, merci pour la precision sur le fonctionement interne du journal « l’Observateur » . Ceci dit, cette precision ne change en rien mon jugement. A priori, je ne vois aucun probleme a votre proximite douteuse avec le CNDD. Mais il faut l’assumer ouvertement, Monsieur, au lieu de s’autoproclamer « observateur avise » qui, feignant l’objectivite, tente de pousser discretement l’agenda de la junte.C’est cela mon accusation contre vous. Et votre replique n’a fait que me conforter dans ma position.
 
Votre interview est effectivement anterieure a la nomination de Tibou, mais cette nomination n’est que la consequence logique de votre infiltration, Tibou et vous, dans les rouages du CNDD depuis son arrivee au pouvoir.
 
Monsieur Sakho, je crois que vous faites tomber votre masque en vous efforcant desesperement a deviner mes afiliations politiques. Pour votre gouverne, je n’en ai pas
pour l’instant mais je me reconnais fortement dans la lutte des forces vives dont votre parti est membre. Mon intention est d’attendre la fin de la comapagne electorale pour me decider en connaissance de cause. Mais il me semble que pour vous un citoyen ne saurait s’exprimer et denoncer le messonge et l’imposture que s’il se reclame d’un candidat. C’est pathetique !
 
En tenant des propos ridicules du genre « Monsieur Lamara DIALLO , je ne diabolise personne , cela ne me ressemble pas du tout , fut-il votre candidat à la présidence de la République de Guinée , que vous vous refusez de nommer mais qui appait en filigranne dans votre écrit , parce que c'est ce qui sous-tend votre hasardeuse sortie médiatique », vous faites ressortir clairement que vous faites parti de cette categorie de Guineens qui ne peut adherer a un parti que sur la base de motivations ethno-regionales. C’est votre probleme ! Mais sachez que ce communautarisme primaire est  fortement prejudiciable a l’avenir democratique de notre pays.
 
Je fais confiance au peuple guineen et je crois en sa maturite politique qui lui permettra de se choisir le candidat qu’il estime le plus apte a repondre a ses aspirations. Dans la transaperence et la credibilite. Battons-nous ensemble pourqu’il puisse exercer son droit de choisir. Pour vous j’estime que vous pouvez continuer a croire naivement a la sincerite d’un homme qui se dedit a longueur d’apparition publique. Pour ma part, je suis persuade que le CNDD est un machin qui ne fera pas le bonheur de la Guinee. D’ailleurs, meme Daddis est convaincu de cet etat de faits au regard de ses demarches visant a corrompre les populations a le soutenir.
 
Je suis d’avis avec vous que si le capitaine organise des elections comme promis, tout en restant un garant moral, il sortira de la situation actuelle grandi et, mais aussi et surtout, il aura inscrit en lettres d’or son nom dans l’histoire de notre pays. Mais tout porte a croire qu’il cherche, a travers vos flagorneries, a s’eterniser au pouvoir.
 
Je vous ai effectivement accuse de diaboliser les gens qui vous font ombrage et a juste titre. Comme Ousmane Bah de l’UPR, vous etes dispose a pactiser avec le diable pour parvenir a vos fins.Vous le faites ressortir dans votre texte en estimant que le mobile de ma reflexion sur les leaders supconnes de gabegie est liee a un candidat en particulier. Je vous defie de le nomer et de demontrer que mon apartenance a ce candidat.
 
Vous devez arretez de deconner et acceptez de Changer. Dans la democratie nous allons tous gagner.
 
Monsieur Sakho, j’ai bien apprecie votre note parce qu’elle a donne des precisions et elle m’a permis de mieux vous cerner. Mais malheureusement elle n’a apporte aucun dementi aux arguments que j’ai avances dans mon « ramassi » . Donc, je reitere que vous versez dans les accusations fortuites. C’est tout de meme incroyable qu’un juriste, double de journaliste, puisse pietiner les notions de justice pour mener des campagnes de diffamation et de denigrements dans le seul but d’entretenir la pschycose autour de ses adversaires pour des fins politiques. Je n’en reviens toujours pas !!  Vous poussez le cynisme au point de vouloir deculpabiliser le principal architecte de toute cette pagaille, le General Conte, et le CNDD qui en fut le fer de lance, pour accabler des personnes qui ont travaille avec lui.
 
Monsieur Sakho, je ne cherche pas de notoriete. Surtout pas sur votre cadavre. Vous n’etes pas oblige de me croire. Mais c’est cela la realite.
 
Tout crime est reprehensible mais je demeure convaincu que seule une democratie fonctionnelle permettra de faire un etat des lieux serein, objectif et accepte de tous. A mes yeux Daddis Camara a perdu toute legitimite d’entreprendre des « audits » du moment qu’il s’est decide de renier ses engagements. Il n’a plus la credibilite neccessaire pour diligenter ce processus au regard de sa propre gestion.
 
Mr. Sakho, vous etes libres d’exprimer votre preference pour la mediocrite que represente le CNDD mais sachez que ni les agitations folkloriques et theatrales de Daddis a Conakry, ni vos jugements biaises en faveur de l’homme ne feront de lui un « patriote propre ». Vu son passe a l’intendance et surtout a la lumiere de ce gaspillage insolent auquel il se livre actuellement chez nous. Alors pour l’amour de Dieu arretez vos histoires !!!
 
En complement a mon precedent papier, Mr. Sakho, je dis que la democratie est un etat d’esprit qui se manifeste notamment par le respect du choix de la majorite. Alors, si a l’issue d’un scrutin correct le peuple choisit, en depit de « vos bons » presidents, un autre candidat que vous estimez etre un voleur, dans un Etat de droit les institutions de la republique vous offriront d’autres platformes pour faire valoir vos arguments durant le mandat de l’heureux elu, ou apres. Soit en tant que jouranliste, simple citoyen ou opposant. Dans le respect des regles et avec des preuves a l’appui. Le cas de l’ex-president Frederick Chiluba de la Zambie en est un exemple. C’est possible dans une guinee democratique, pas dans une dictature brute et retrograde. Comme celle que  Daddis tente d’instaurer en Guinee avec vos benedictions et celles de Ousmane Bah.
 
Pour moi il est inacceptable que Daddis exclut le Pr. Alfa/Alpha Conde sur la base de son casier judiciaire fabrique de toutes pieces par Lansana Conte. De la meme facon, il est intolerable que vous continuez a diffamer et a calomnier vos adversaires politiques sans apporter aucune preuve. Donnez un chiffre ! Nommer un scandale ! Ou taisez vous, Monsieur ! Et chassons Daddis du pouvoir.
 
Quant a la lutte contre la drogue. Nous l’avons tous salue au debut mais elle n’a pas tenu ses promesses. Ce que je rejete dans votre interview c’est quand vous dites «  c'est la lutte sans merci engagée contre les réseaux des narcos qui avaient fait de la Guinée , la plaque tournante la plus importante du trafic de la drogue dure en Afrique »  sans citer aucune source serieuse qui supporte vos affirmations. Ce que vous avez fait s’appelle de l’exageration dont le but recherche, en general, est de faire accepter dans la conscience nationale que Daddis est l’homme de la situation. Mr. Sakho, ne soyez pas paresseux si vous voulez que je vous prenne au serieux.
 
Pour terminer, je vous demande respecteusement d’arreter de vous flatter en estimant que je vous meprise. Vous n’avez rien que j’envie qui pourrait justifier ma jalousie ou mon mepris. J’ai rien contre vous personnellement. Je denonce votre attitude et conteste vos idees. Tout comme je denonce l’opportunisme egoiste de Ousmane Bah de l’UPR. C’est tout.
 
Tout en souhaitant la paix de Dieu a notre pays, a vous et a votre famille, Mr. Aboubacar Sakho, je vous prie de recevoir mes salutations fraternelles.
 
Lamarana Diallo, Londres.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
P.S. Priere de noter que toute replique qui sortira du cadre du debat d’idees restera sans suite. Juste pour eviter les polemiques inutiles.

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.