chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

L’appel de l’IBCG aux principaux leaders politiques : Alpha Condé, Cellou Dalein etc

Date de publication:2009-09-03 22:03:40

2009-09-03 23:59:40

Nous suggérons à ces leaders de demander aux Nations Unies de tenir enfin compte des dérives quotidiennes de la junte dans sa folie dictatoriale pour venir sauver notre pays. Les partis politiques doivent refuser à Dadis le droit d’organiser des élections pour s’autoproclamer élu ou de faire élire un homme de paille de son choix avec une majorité artificielle pour légitimer sa dictature (lire le lien ci-dessous).

L’IBCG demande un arbitrage des Nations Unies et le soutien de la CEDEAO, de l’Union Africaine, de l’Union Européenne et des cinq (5) pays membres du Conseil de Sécurité. A cet effet, nous pensons nécessaire la création d’une mission neutre internationale qui va organiser et superviser des élections en Guinée. Une telle implication des Nations Unies permettra de dépasser les faux problèmes créés par la junte et son chef et nous éviter une guerre civile et l’embrasement de toute l’Afrique de l’Ouest.

Comme Dadis prétend que le peuple le réclame, il peut donc quitter l’armée et se porter candidat et être dans la même situation que tous les autres prétendants au pouvoir. Il est bien entendu qu’à partir de ce moment là, il ne peut plus être associé à la gestion des affaires de l’Etat et encore moins aux caisses de l’Etat. Ainsi donc nous aurons des élections libres, équitables, transparentes et donc crédibles auxquelles personne n’est exclue en Guinée.

Remarque :

on a fait appel à l’ONU et cela s’est bien passé à Anjouan, en Sierra Léone, au Libéria et en RDC (Congo-Kinshasa). En Côte d’Ivoire il y a la paix civile depuis que l’ONU est là et les élections se préparent dans la sérénité et la transparence. Dans tous ces pays, on a attendu qu’il y ait des dizaines de milliers de morts et de déplacés avant l’intervention de l’ONU. On peut éviter cela à la Guinée.

Lien : Dadis veut-il mettre le feu à la Guinée ?

IBCG (Initiative de Bruxelles pour le Changement Démocratique en Guinée)

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.