chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Dadis et le groupe international de contact : le divorce !

Date de publication:2009-09-04 17:10:35

2009-09-04 19:08:43

Présent à Conakry depuis le dimanche soir, le groupe International de contact sur la Guinée est reparti soir sans obtenir de résultat concret avec la junte. Mais avant de quitter, le groupe de contact a produit le communiqué qui suit:

6ème REUNION DU GROUPE INTERNATIONAL DE CONTACT SUR LA GUINEE (GIC-G) CONAKRY, 3-4 SEPTEMBRE 2009
 
COMMUNIQUE FINAL
 
1. Lors des consultations avec les parties prenantes guinéennes, y compris le Président du CNDD, le Groupe International de Contact sur la Guinée a été confronté à de nouvelles réalités en ce qui concerne le principe de la non-candidature aux élections du Président et des membres du CNDD, ainsi que du Premier Ministre. En outre, il a regretté l'absence de consensus sur le Conseil National de Transition et a déploré les entraves à la liberté d'expression des citoyens, des média et des partis politiques.
 
2. Le Groupe considère qu'une telle remise en cause des engagements antérieurs du CNDD contrevient aux fondements du partenariat établi avec la Communauté internationale en vue du retour à l'ordre constitutionnel.
 
3. A la lumière de ce nouveau contexte, le Groupe estime nécessaire de procéder à des consultations en vue de prendre les décisions appropriées.
 
4. Le Groupe encourage vivement les parties prenantes guinéennes à persévérer dans la poursuite du dialogue en vue de parvenir à des solutions consensuelles pour la sauvegarde du processus de transition.
 
Outre la CEDEAO et l'UA, les organisations et pays suivants ont participé à la réunion : les Nations Unies, l'Union Européenne, l'Union du Fleuve Mano (UFM), l'Organisation de la Conférence Islamique (OCI), l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), le Représentant de la présidence en exercice de la CEDEAO (le Ministre délégué des Affaires Etrangères du Nigeria), le Burkina Faso, membre non permanent du Conseil de Sécurité de l'ONU, l'Allemagne, l'Espagne, le Japon, les membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies : les Etats-Unis d'Amérique, la France, le Royaume Uni et la Russie. La Banque Mondiale, le Fonds Monétaire International ont également participé à cette réunion.
 

Lamine Soumah


Commentaires


2009-09-04 19:08:43

Présent à Conakry depuis le dimanche soir, le groupe International de contact sur la Guinée est reparti soir sans obtenir de résultat concret avec la junte. Mais avant de quitter, le groupe de contact a produit le communiqué qui suit:

6ème REUNION DU GROUPE INTERNATIONAL DE CONTACT SUR LA GUINEE (GIC-G) CONAKRY, 3-4 SEPTEMBRE 2009
 
COMMUNIQUE FINAL
 
1. Lors des consultations avec les parties prenantes guinéennes, y compris le Président du CNDD, le Groupe International de Contact sur la Guinée a été confronté à de nouvelles réalités en ce qui concerne le principe de la non-candidature aux élections du Président et des membres du CNDD, ainsi que du Premier Ministre. En outre, il a regretté l'absence de consensus sur le Conseil National de Transition et a déploré les entraves à la liberté d'expression des citoyens, des média et des partis politiques.
 
2. Le Groupe considère qu'une telle remise en cause des engagements antérieurs du CNDD contrevient aux fondements du partenariat établi avec la Communauté internationale en vue du retour à l'ordre constitutionnel.
 
3. A la lumière de ce nouveau contexte, le Groupe estime nécessaire de procéder à des consultations en vue de prendre les décisions appropriées.
 
4. Le Groupe encourage vivement les parties prenantes guinéennes à persévérer dans la poursuite du dialogue en vue de parvenir à des solutions consensuelles pour la sauvegarde du processus de transition.
 
Outre la CEDEAO et l'UA, les organisations et pays suivants ont participé à la réunion : les Nations Unies, l'Union Européenne, l'Union du Fleuve Mano (UFM), l'Organisation de la Conférence Islamique (OCI), l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), le Représentant de la présidence en exercice de la CEDEAO (le Ministre délégué des Affaires Etrangères du Nigeria), le Burkina Faso, membre non permanent du Conseil de Sécurité de l'ONU, l'Allemagne, l'Espagne, le Japon, les membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies : les Etats-Unis d'Amérique, la France, le Royaume Uni et la Russie. La Banque Mondiale, le Fonds Monétaire International ont également participé à cette réunion.
 

Lamine Soumah

2009-09-04 17:10:35 Doumbouya
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.