chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Dadis recule encore une fois

Date de publication:2009-09-08 22:58:24

 2009-09-09 00:57:01

L'interdiction des émissions interactives des radios privées n'aura durée que le temps d'une rose: que les principaux intéressés, les auditeurs, épaulés par les propriétaires de médias mettent le holà à Dadis et son groupe de bouffons, en l'espèce le "journaliste" patron du CNC, Jean-Raymond Soumah, expert en platitudes et excuses à deux sous, porte-flingue de Dadis et du CNDD..

Dans sa décision numéro 15 quelque chose du huit Septembre 2009, après avoir aligné des considérants plus bidon les uns que les autres, il décide:

" Article 1er : de lever l’interdiction, d’évoquer jusqu’à nouvel ordre, des Sujets politiques dans tout types d’émission interactives et ce, dans toutes les langues ;

Article 2 : Le Conseil National de communication invite les journalistes au respect des lois, de l’éthique et de la déontologie et à faire preuve de responsabilité et de professionnalisme dans la conduite de ces émissions ;

Article 3 : la présente décision qui prend effet à compter de sa date de signature sera enregistrée et publier, partout où besoin sera."

Apparemment les arguments en béton donnés pour expliquer la mesure se sont transformés en beurre fondu devant la détermination des Guinéens.

S'il y a une leçon à en tirer, ce sera celle de faire comprendre à tous nos compatriotes que Dadis et ses troubadours feront invariablement machine arrière devant des personnes déterminées et non peureuses.

Réalité que nos "dirigeants" politiques ont été les seuls à ne pas comprendre à temps, englués dans un juridisme pitoyable, d'un autre âge, avec les mots de compromission à la bouche: " Son Excellence Monsieur le capitaine commandant en chef..etc..", et dont le résultat nous conduit  aujourd'hui à une situation de blocage.

Thierno A DIALLO   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.guineelibre.over-blog.com

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.