chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

En effet, où sont leurs enfants, leurs familles

Date de publication:2009-09-09 12:59:53

 2009-09-09 14:59:53

Qu’ils nous disent tous où sont leurs enfants, mais interrogeons tout d’ abord celui qui se veut « premier responsable de la nation », l’homme qui ne détournerait jamais les fonds de l’état au profit de sa famille,  celui qui voulait poursuivre toute personne qui essaierait de corrompre sa femme et ses enfants, celui qui ne craint rien et aurait tout «le troupeau» derrière lui, j’ai nommé Moussa Dadis Camara.

  1. Peut-il rassurer les Guinéens, sans aucun mensonge cette fois, que sa femme est actuellement en Guinée et que ce n’est pas au Maroc qu’elle va à l’église ?
  2. Son fils n’est-il pas ici au Canada, à Ottawa plus précisément?
  3. Et dans les deux cas depuis quelques semaines.

Quelle somme d’argent transportent-ils avec eux? À combien s’élèvent les frais de scolarité de son fils?  À quelle période de sa carrière El Tigre (Sékouba Konaté), son ministre de la défense, a-t-il épargné pour s’offrir un terrain de cent mille dollars ($100.000) des mains d’un diamantaire en Guinée il y’ a quelques jours à peine? Komara son premier ministre, est-il allé pauvre en Égypte? Qu’on laisse donc ce dernier s’occuper des audits, personnellement, et l’on verra bien qui sera arrêté ou épargné parmi ses anciens collaborateurs et patrons.

Nous étions beaucoup plus jeunes certes, mais, bien qu’éparpillés à travers la planète, n’avons rien oublié. Facile d’accuser les autres de vol, de détournement et de corruption mais le mensonge, aussi gros soit-il, ne cachera pas une brique à fortiori un véhicule 4X4
Guinéen(e)s, leaders politiques et d’opinion, si vous pouvez sortir vos familles et qu’il n’en tenait  qu’à Dadis, Komara  et autres de la bande de menteurs-imposteurs, sortez les tous, parce que l’homme du camp et ses hâbleurs de service (certains n’ayant plus de dents et ne pouvant s’ offrir, sont obligés d’avoir la mine crispée qu’ils affichent en attendant un retour juteux au pays) ne peuvent  absolument rien vous reprocher, il n’y a  que  Dieu, vos compatriotes et vos consciences pour  vous sermonner légitimement.  
Dadis, mesurant mieux que quiconque l’ampleur des dégâts qu’il causerait (il en sera le seul responsable) en opposant les jeunes militaires aux civils du pays parce que connaissant le sérail de barbares assoiffés de pouvoir auquel il appartient, met sa famille à l’abri avant de mettre le pays à feu et à sang.

Oui! Guinéen(e)s l’affrontement est donc inévitable, du point de vue de la junte et son chef, leurs familles sont en sécurité physique et financière, ils s’y sont préparés. À nous citoyens Guinéens de penser à l’ avenir de la nation, parce qu’ils ont clairement choisi leur camp et suffisamment démontré leurs intentions : mensonge, vol et assassinat. Retenons que la Bande à PIVI a confisqué le pouvoir du vivant de Conté, c’était lorsque ce dernier a acheté sa sécurité et celle des membres de sa famille  des mains sanglantes des assassins du 8 Novembre, le temps qu’il puisse mourir en paix : «Je me confie à vous», étaient ces mots.  C’était à l’époque où l’on nous vendait «une frange républicaine de l’armée» sur le net pendant qu’ils liquidaient  nos compatriotes policiers, la loi c’était désormais eux. Ils se moquent de rupture, changement et démocratie, leur vœu  est de se servir comme le faisaient leurs maitres qu’ils enviaient hier et qui sont devenus leurs conseillers-serviteurs, leur logique demeure inchangée : Le pouvoir a n’ importe quel  prix!
Chers compatriotes, nous leur avons donné le bénéfice du doute, ils ont voulu se moquer de nous ;  arrêtons d’inventer de bonnes intentions à ces menteurs, voleurs de surcroit complexés et névrosés, ce qui précède nous le savons tous.
Aux militaires Guinéens, nous vous confions nos familles ainsi que les vôtres, sachez que Janvier  et Février 2007 ne se répéteront pas selon le même scénario qui vous a été "avantageux", plus jamais en Guinée! Surprise et désolation seront de votre coté cette fois, à vous "l’honneur "!

 Appel et demande d’informations à tous mes compatriotes :

  1. À  tout détenteur de la liste nominative des «élus locaux» (maires de communes et présidents de CRD), prière de nous la fournir à l’adresse e-mail ci-dessous. Vous pouvez user de l’anonymat : tout ce que nous voulons c’est une liste exacte de «ces rats de palais».  À la tache, citoyens, chacun peut un peu! 
  2. Parce que même une simple désobéissance civile à besoin de financement, de l’étranger, mobilisons nous pour aider nos frères et sœurs à l’intérieur, fournissons leur le soutien matériel et financier dont ils auront besoin pour lutter. Les temps sont durs mais nous devons faire des sacrifices, le guinéen doit apprendre à réclamer son droit à celui qui veut le lui confisquer. La pression de la communauté internationale ne vaudra rien si nous continuons à "dépanner " le système mafieux de Conakry. Donnons juste ce qu’il faut pour tenir debout en répondant aux appels de levée de fonds! 

Boubacar Barros Diallo
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.