chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Lettre ouverte N°.03 du NFD au chef de l’Etat

Date de publication:2009-09-11 18:06:26

2009-09-11 20:03:05

Excellence Monsieur le Chef de l’Etat, 

Le 19 janvier 2009, nous vous avons adressé la première de notre série de lettres ouvertes. L’objectif de cette démarche est de partager avec vous notre lecture de l’évolution de la transition et de faire des propositions concrêtes pour la réussite des actions en cours et celles à entreprendre par le Gouvernement et le CNDD.
Nous aimons toujours rappeler le grand espoir que votre avènement au pouvoir à suscité au sein de la population guinéenne et de la communauté internationale. Un espoir nourri aux premières heures de votre prise de pouvoir par votre engagement publiquement et librement exprimé de:
 
1. Lutter contre le banditisme;
2. Lutter contre le narcotrafic;
3. Moraliser la gestion publique;
4. Rompre avec la démagogie et le culte de la personnalité;
5. Organiser des élections libres, transparentes et crédibles; …
 
Tous les Guinéennes et Guinéens, sans exclusive, étaient prêts à vous accompagner dans l’accomplissement de cette mission certes difficile mais noble. Aucun Guinéen ne se sentait exclu de ce processus, car :
 
• VOUS N’ETIEZ PAS UN ASSOIFFÉ DE POUVOIR,
• VOUS AVIEZ JURÉ, LE CORAN ET LA BIBLE EN MAIN, QUE VOUS NE TRAHIRIEZ PAS VOTRE NATION,
• VOUS RECONNAISSIEZ QU’IL NE S’AGIT PAS DE FAIRE DES ANNEES AU POUVOIR
POUR RENTRER DANS L’HISTOIRE DE SON PAYS, MAIS D’ACCOMPLIR DES ACTIONS NOBLES,
• VOUS ESTIMIEZ QUE LE FEU GÉNÉRAL LANSANA CONTÉ A ÉTÉ TROMPÉ PAR SON
ENTOURAGE,
• VOUS RECONNAISSIEZ QUE LA VALEUR D’UN HOMME SE TROUVE DANS LE RESPECT DE SA PAROLE D’HONNEUR,
• VOUS NE SERIEZ PAS CANDIDAT AUX ELECTIONS PRESIDENTIELLES, VOUS SERIEZ ARBIBRE AFIN DE VEILLER A LEUR TRANSPARENCE, CRÉDIBILITÉ ET ACCEPTATION PAR TOUTES LES FILLES ET TOUS LES FILS DE LA GUINEE…
 
L’engouement et l’espoir au sein de la population étaient grands, à juste titre. Pour une fois dans l’histoire de leur Nation, les Guinéennes et Guinéens ont cru avoir un Chef honnête, patriote, sincère et ne voyant que l’intérêt supérieur de la Guinée.
 
• La Guinée avait besoin de discipline, votre venue en avait créé l’espoir;
• La Guinée avait besoin de liberté, votre venue en avait créé l’espoir;
• La Guinée avait besoin de gouvernants honnêtes, sincères et donc crédibles, votre venue en avait créé l’espoir;
• La Guinée avait besoin de rompre avec la démagogie et se mettre au travail, votre arrivée en avait suscité l’espoir;
• La Guinée avait besoin d’élections libres et transparentes, votre arrivée en avait créé l’espoir.
Hélas ! Depuis notre dernière lettre, nous constatons avec une profonde inquiétude la dégradation continue du climat politique et la détérioration du tissu social dans notre pays. Cette situation, aggravée par votre volonté de faire acte de candidature pour la prochaine élection présidentielle, risque de conduire la Guinée vers une crise politique et sociale sans précédent.
Aussi, nous avons constaté avec amertume, les violations plusieurs fois répétées des droits humains ainsi que de graves entraves aux libertés publiques depuis l’avènement du CNDD au pouvoir. Votre Récente décision portant interdiction ne serait-ce que provisoire des émissions interactives à caractère politique sur les ondes des radios privées en est une illustration éloquente.
Au demeurant, NFD reste sérieusement préoccupé par la préservation de la paix et de la quiétude sociale en Guinée. Nous vous rappelons que pendant la période transitoire, vous restez le principal garant de la paix et de l’unité nationale en Guinée. C’est pourquoi, nous nous obligeons de vous lancer un appel patriotique vous demandant de vous écarter de toute démarche et attitude de nature à ébranler les fondements de notre nation.
 
Excellence Monsieur le Chef de l’Etat,
Nous vous avions déjà fait remarquer que les applaudissements de décembre 2008 n’étaient pas un chèque en blanc – ils étaient conditionnés au respect strict des engagements du CNDD vis-à-vis du peuple de Guinée et de la communauté internationale. Pour notre part, le non respect de ces engagements constituerait une véritable trahison d’Etat.
C’est pourquoi, nous nous obligeons de vous interpeller à travers cette lettre en vue de votre renonciation à une éventuelle candidature pour le scrutin prochain. Ceci reste et demeure la principale condition pour garantir des élections libres, transparentes et crédibles en 2010 – le rôle du CNDD et du Gouvernement se limitant à servir d’arbitres et de garants du processus électoral.
Excellence Monsieur le Chef de l’Etat, La gestion d’une Nation requiert de la hauteur de vue de ses dirigeants et contrairement à ce que beaucoup pensent, la Guinée n’est pas un pays difficile à gérer. C’est pourquoi, nous vous invitons à tout mettre en oeuvre pour être à la hauteur des aspirations profondes du peuple vis-à-vis de la transition à travers le respect rigoureux de tous vos engagements.
Enfin, nous vous invitons à tout mettre en oeuvre pour éviter de décevoir les espoirs nés de l’avènement du CNDD, au risque bien entendu de plonger le pays dans un chaos dont personne ne peut prédire les nombreuses conséquences.
 
Vous le pouvez toujours Excellence Monsieur le Chef de l’Etat. NFD en appelle au sursaut de votre courage de militaire émérite pour vous libérer des démons qui vous entourent et qui pour la préservation de leurs intérêts égoïstes sont prêts à vous pousser à trahir votre parole d’honneur. Oui, Excellence Monsieur le Chef de l’Etat, vous n’avez pas encore franchi la ligne de non retour. En respectant vos engagements, le peuple de Guinée vous restera éternellement reconnaissant.
 
Avec l’espoir que le contenu de cette lettre retienne votre meilleure attention, nous réitérons encore une fois notre indéfectible engagement à joindre nos efforts à ceux du CNDD et du Gouvernement en vue d’assurer la réussite de la transition en cours.
 
Vive la Guinée
 
Vive les Nouvelles Forces Démocratiques
 
Conakry, le 10 septembre 2009
 
LE BUREAU EXECUTIF NFD

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.