chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Capitaine Moussa Dadis CAMARA,

Date de publication:2009-09-14 17:59:29

2009-09-14 19:54:38

Sans armes, sans argent, sans riz sans utilisation des biens de l’état, sans influence de quelque nature que ce soit, sous une pluie battante le Samedi 12 Septembre 2009 et sous un soleil et également une pluie le Dimanche 13 Septembre 2009, militants, sympathisants, amis et tous les citoyens épris de changement avec une farouche volonté de montrer au CNDD et son Président, que les militaires sont bien, mais dans les casernes. 

De 9 heures du Matin aux environs de 15 heures, l’axe Aéroport – Commandanya en passant par Bambéto, a été tenu par ces forces du changement, venues braver toutes les menaces et faire corps comme un seul homme, afin de montrer que le processus de changement amorcé en Janvier – Février 2007 pourrait bien arriver à son terme dans les jours ou semaine à venir.
 
Une population oscillant entre 60 et 100 Milles âmes était dans les rues pour montrer à Dadis, au CNDD, à tous les démagogues au sein des différents comités de soutien, et surtout au « Papa » Wade que le film qu’il devrait envoyer à la communauté internationale n’avait rien à voir avec la réalité des faits. En effet, il a été question de montrer ce Dimanche sur l’axe du changement que le vrai peuple n’était pas au Palais du Peuple le Samedi.
 
Il avait été dit que le Président de l’UFDG était sorti de la Guinée comme un leader qui a peur et qui cherche à s’échapper. Dadis nous a même fait croire que c’est lui qui a donné instruction pour que l’on laisse le leader de l’UFDG partir. Eh bien le fuyard est revenu et pour le ramener chez lui, cinq véhicules des forces de l’ordre ont eu tout le mal du monde pour encadrer son véhicule dans le but de le protéger, non pas contre les militants, mais simplement pour assurer la ceinture que l’on met en place pour un Président de la République.
 
Des forces de l’ordre républicaines qui reconnaissent un leader qui aura été choisi par tout un peuple. Un peuple dans une discipline exemplaire, mais avec des slogans qui ne laisse personne indifférent et dont la teneur était, entre autre :
 
-         Cellou, Président !
-         Non au pouvoir militaire !
-         Les militaires, dans les casernes !
-         Nous ne voulons pas d’argent, nous voulons la vérité !
-         Nous ne voulons pas de riz, car tout le riz du monde ne pourrait nous rassasier !
-         Wade, voilà le film que tu devrais envoyer à la communauté internationale !
-         Wade, occupes-toi de ton pays !
-         On ne s’arrête pas au siège, on va au stade !
 
Dadis a dis une chose de vrai : « nul ne peut s’opposer à la volonté divine. Ce qui est écrit se réalisera inéluctablement. »
 
Une seule solution pour sortir par la grande porte de l’histoire, c’est de se mettre au dessus de la mêlée comme un arbitre, d’organiser, dans la plus grande neutralité, des élections crédibles et transparentes, d’installer le nouveau Président de la République et de ramener l’armée dans les casernes.
 
Mais encore une fois, la sortie par la grande porte de l’histoire passe forcément par le respect des engagements de ne pas se présenter aux futures échéances électorales.
 
Une chose est certaine désormais, on sait qui est le Président de la République et qui est le Président du CNDD. Les élections ne feront que confirmer cet état de fait.
 
La Prochaine démonstration de force se fera au stade du 28 Septembre et il serait souhaitable que cela soit le Lundi 28 Septembre 2009, avec, bien entendu, l’implication des instances des forces vives de la nation.
 
Que le ciel protège et guide les pas du Président de la République !
Que le ciel aide le Président du CNDD à accepter la volonté populaire !
 
 
 
Mamadou BARRY,
Analyste Financier, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. +224 60-59-75-32
        

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.