chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Une délégation des forces vives de Belgique conduite par Mouctar Diallo rencontre l’union européenne a Bruxelles

Date de publication:2009-09-16 21:07:46

2009-09-16 23:05:53

Accompagné des représentants des partis membres des forces vives de Belgique, Monsieur Mouctar Diallo président des Nouvelles Forces Démocratiques NFD a été reçu à la Commission Européenne ce vendredi 11 septembre 2009.

C’est dans un cadre convivial que Monsieur Filiberto Ceriani Sebregondi, Chef d’unité Relation avec les pays et la région de l’Afrique Occidentale et Monsieur Mats Liljefelt Responsable du bureau chargé de la Guinée et du Togo ont accueilli le leader de NFD.

Après la cérémonie protocolaire, Monsieur Sebregondi a ouvert le débat en expliquant clairement la position de la Commission Européenne sur la situation politique, sociale et économique en Guinée qu’il a d’ailleurs qualifiée de très préoccupante. Il a dès le début indiqué que l’Union Européenne n’a constaté aucun acte allant dans le sens du respect des engagements pris par le CNDD et de son président le Capitaine Moussa Dadis Camara. 

Il a également rappelé le non respect de l’article 96 des accords de Cotonou entre l’Union Européenne et les pays d’Afrique, Caraïbes et du Pacifique (ACP) signé le 23 juin 2000 dans la Capitale béninoise, par la Guinée. Dès lors qu’une violation du dit article est constatée par l’une des parties   des "mesures appropriées" peuvent être prises pour contraindre un pays signataire à respecter ses engagements. Ces sanctions sont appliquées si "aucune solution acceptable" n’est trouvée par les parties, après une série de "consultations".
 
La parole a ensuite été donnée à Monsieur Mouctar Diallo qui a commencé par décrire la composition du Forum des Forces Vives de Guinée qui réunit les partis politiques, la société civile, les syndicats, le secteur privé, les quatre coordinations régionales, le Conseil religieux.
 
Il a souligné que l’intérêt de ce Forum est d’unir l’ensemble des acteurs de la vie nationale en vue de résoudre le problème politique duquel dépendent les problèmes économique et social. Il a également rappelé la position de principe de NFD qui avait condamné le coup d’Etat depuis le 23 décembre 2008.
 
Le Président de NFD a souligné la violation des droits humains en Guinée, l’indiscipline militaire, la violation des militaires sur les citoyens et des diplomates, la mauvaise gestion des ressources de l’Etat, le bâillonnement des medias, l’instrumentalisation et la manipulation des groupe d’individus par l’achat de conscience avec les fonds publics pour susciter la candidature de Dadis, la non mise en place du Conseil National de la Transition…
 
Monsieur Mouctar Diallo a exprimé l’opposition catégorique des Forces Vives à la candidature de Dadis pour les raisons liées à la nécessité du respect de ses engagements et sa neutralité en vue d’assurer la crédibilité des élections.
 
Répondant à des remarques et des questions de ses interlocuteurs notamment liées au CNT, l’inertie des forces vives, le déficit d’union des forces vives et leurs portes paroles, Mouctar Diallo a exprimé le rejet du CNT tel que publié, l’actuelle union des acteurs politiques et sociaux, la prochaine mise en œuvre de fortes pressions sur la junte y compris la rue, la mise en place d’un gouvernement parallèle d’union nationale en disqualifiant le CNDD da la gestion de la transition du fait qu’il a trahit le peuple… Aussi il a fait un plaidoyer auprès de l’Union Européenne pour exercer des sanctions ciblées contre les membres du CNDD et du gouvernement notamment leur interdire de voyager et le gèle de leurs avoirs.
 
Monsieur Sebregondi a informé la délégation des Forces Vives que le cas de la Guinée sera discuté très bientôt à New York en marge de l’Assemblée Générale des Nations Unies.
 
La rencontre a pris fin par le souhait de l’UE de voir une transition apaisée et viable dans l’intérêt de tous les guinéens.
 
Cordialement!
 
Dr BAH THIERNO ABDOUL
MD, AMPH
RUE ANTOINE BAECK 2B, BP: 21 
1090 JETTE  BRUXELLES 

GSM: BELGIQUE 0032 499 48 13 48 
          GUINEE 00224 60 26 45 05
 

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.