chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

La délégation du CNDD se fait huer à Paris par des jeunes Guinéens

Date de publication:2009-09-18 22:15:08

2009-09-19 00:13:32

Une centaine de jeunes Guinéens de France se sont donnés rendez-vous hier soir devant l’Hôtel Hilton Arc-De-Triomphe au 51 rue de Courcelles dans le chic quartier du 8ème arrondissement où est logé la délégation du CNDD conduite par le Général Sékouba Konaté, ministre de la défense, Boubacar Barry ministre d’état chargé du patrimoine bâti. Au sein de la délégation nous avons aussi la ministre de la coopération, Mme Déjnabou Saifon Diallo, le ministre Tibou Kamara, chargé de la communication à la présidence et le ministère de la défense, Baïdit aribot, Directeur général de la CNSS et une équipe de journaliste de la RTG. 

La manifestation spontanée a été organisée par certains jeunes de la capitale Française se réclamant du Mouvement Dadis Doit Partir – Section France (MDDP France). Des sms et des messages sur Facebook ont circulé pendant toute la soirée du Mardi pour mobiliser les jeunes Guinéens de Paris. 

Les jeunes se sont données rdv à 18h au Métro Courcelles pour ensuite se rendre devant le luxueux palace HILTON Arc-De-Triomphe. Arrivé devant l’hôtel, une délégation de quatre personnes a été constituée pour aller à l’accueil et réclamer une rencontre avec la délégation du CNDD.
 
Fort malheureusement, les chefs de la délégation, Boubacar Barry et le général Konaté étaient en déplacement à Istanbul. Seuls Baidi Aribot a accepté de venir échanger avec les jeunes, révoltés par la probable candidature de Dadis et surtout par le gaspillage des deniers publics pour des fins de propagande et de démagogie. Il semble que Mme Diallo Saifon était sorti et que M. Tibou Kamara n’a pas osé venir rencontrer les jeunes.
 
M. Baidi Aribot est sorti échangé avec la centaine de jeunes manifestants, Il a dit ne pas être une porte voix officielle de la délégation et a suggéré aux jeunes de constituer une délégation de cinq personnes pour venir rencontrer le lendemain matin la délégation du CNDD. Les jeunes ont rejeté la proposition d’un revers de main en disant que la rencontre doit s’organiser avec tous les jeunes qui se sont déplacés, quitte à prendre une salle. Des voix s’élevaient aussi pour dire que la délégation ne voudra jamais les rencontrer, que Baidi essai de se dérober. C’est ainsi que les jeunes ont décidé de transmettre à Baïdi leur message.
 
Ils ont dit clairement qu’ils sont contre la candidature de Dadis, qu’ils s’opposent et s’opposeront par tous les moyens à cette dernière avec la plus grande énergie. Dans ce sens, qu’ils traqueront toutes les délégations du CNDD en occident. Ils ont exprimé leurs frustrations vis-à-vis de l’utilisation à outrance des derniers publics pour des fins de propagande en Guinée, la sortie de montants pour des délégations Guinéennes qui viennent se coucher dans les hôtels les plus chers en occident. Ils ont dénoncé aussi les marchés de gré-a-gré, notamment celles offertes à la société GUICOPRES de KPC d’une hauteur de centaines de milliards.
 
Certains jeunes ont rappelés que Baidi lui-même est un ancien ministre, un ancien responsable du budget à la Banque centrale de la république ; qu’il a eu son poste de directeur de la CNSS par copinage et clientélisme.
 
Commencèrent alors à fuser « Baidi Voleur, Baidi Voleur ».
 
S’en est suivi des hués avec les slogans comme : « CNDD Voleurs, CNDD Assassins, Dadis Dehors, Dadis Voleur, Konaté Voleur, Baidi Voleur, CNDD respect de vos engagements… ». Les cris se poursuivirent pendant une bonne dizaine de minutes, tous les clients et employés présents ont assistés à ce spectacle. Baidi, dans la plus grande honte, se retira difficilement parmi les jeunes pour remonter dans sa chambre. 
 
Les jeunes sont restés pendant quelques minutes devant l’hôtel en hurlant des slogans hostiles au CNDD. Le directeur de l’hôtel descendu pour calmer les manifestants et les demander de partir à reçu à son tour un message de la part des jeunes : « Nous sommes désolés pour les dommages collatéraux, mais si vous acceptez de recevoir des délégations des autorités Guinéennes, vous vivrez pire les prochaine fois car nous serons plus nombreux. Là c’est une manifestation spontanée sans aucune préparation, mais ce ne sera pas le cas pour la prochaine fois. Le combat vient de commencer, nos traquerons toutes les délégations du CNDD où qu’ils seront. Il faudra alors assumer les conséquences s vous les recevez.».
 
A noter qu’une nuit à l’hôtel Hilton arc de triomphe avoisine les 3500€. Quand on sait que plus de deux tiers des Guinéens vivent sous le seuil de pauvreté, soit moins de deux dollars par jour, on comprend la colère des jeunes guinéens et guinéennes de Paris.
 
Il faut signaler aussi que l’équipe WEB TV du Guepart.net (http://leguepard.net/) était sur place pour couvrir l’événement. La vidéo de la manifestation y est présente.
 
Les jeunes ont promis de se retrouver encore ce week-end pour d’autres actions, histoire de toucher Boubacar Barry et le Général Konaté.
 
Merci de signer au bas du message  
 
Depuis Paris  
 
Koukoudé Kolissokho

Commentaires


Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.