chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Déclaration n°01 des Femmes des forces vives

Date de publication:2009-09-18 22:22:44

2009-09-19 00:20:48 

Soucieuses de la détérioration croissante du climat sociopolitique actuel que vivent les populations laborieuses de Guinée consécutive à la violation flagrante des engagements pris par le chef de la junte militaire dans son communiqué de prise de pouvoir le 23 décembre 2008.

Après avoir salué et soutenu la prise du pouvoir par la junte militaire, le CNDD, sur la base d'engagements solennels pris devant la communauté nationale et internationale ; nous braves femmes de Guinée, sommes très préoccupées par la situation actuelle après neuf (9) mois de gestion du CNDD. Pourquoi ? A cause. 

1- De la rupture unilatérale du contrat politique liant le peuple de Guinée et le CNDD du fait de la dénégation par le Chef de la junte de son serment solennel et répète de ne jamais s'éterniser au pouvoir et de défendre l'intérêt supérieur de la nation, entendu que la candidature du chef de la junte militaire à l'élection présidentielle est de nature a compromettre toutes les chances de déroulement d'une transition démocratique réussie, faute de l'absence d'un arbitre neutre et impartial pour organiser des élections libres crédibles justes et transparentes .
 
2- De l'utilisation à outrance des fonds de l'Etat pour corrompre la jeunesse, les femmes, les élus locaux, des leaders d'opinion de la société civile, des chefs religieux musulmans et traditionnels et de certains leaders de partis politiques afin de soutenir sa candidature,
 
3- Du fait, de la monopolisation et l'instrumentalisation forcenées des médias publics aux seules fins de propagande du CNDD et de son chef;
 
4- De l'acharnement intempestif du chef de la junte sur la personne des leaders des partis politiques membres des forces vives, en vue de diviser le front uni actuel.
5- De la campagne de désinformation, d'intoxication, de dénigrement et de division orchestrée par le chef de la junte et certains de ses collaborateurs du CNDD,
6- De la gestion calamiteuse, incohérente et autarcique des 9 mois de transition qui se traduit aujourd'hui par la division des guinéens et le risque d'isolement du pays,

7- Du recrutement illégal et ethnique dans l'armée des milliers de Jeunes des relions dont sont originaires les plus hauts responsables du CNDD dans le but inavoué de créer des milices tribales,

8- De la volonté affichée du chef de la junte et de certains éléments du CNDD de museler les partis politiques au profit exclusif de ses partis satellites,

9- De l'utilisation cruelle et machiavélique de la précarité et de la pauvreté des populations pour les embrigader dans des associations de soutien à la candidature du Président du CNDD, notamment de la manipulation de femmes corrompues et non représentatives de toutes les femmes de Guinée. C'est une mascarade éhontée qui ne trompera pas le peuple de Guinée

10- Du parjure du serment pris sur la sainte Bible et le Saint Coran que le chef de la junte ne sera pas candidat aux élections ainsi que les membres du CNDD et du gouvernement,

11-Du non respect des engagements tenus notamment l'incapacité notoire et affichée de la junte militaire de réduire le prix des denrées alimentaires de première nécessité,
12-Du renforcement de la militarisation de l'administration territoriale,

13-De l'incitation à la guerre civile afin d'utiliser cela comme argument pour pérenniser je pouvoir militaire,

14- Du renforcement inquiétant du fléau de la corruption au niveau de certains jeunes et femmes de Guinée pour en faire des instruments au service du CNDD.

Face à toutes ces dérives, .nous femmes de Guinée condamnons énergiquement toutes ces pratiques annonciatrices d'une dictature militaire pure et dure dont le but est la confiscation du pouvoir par la force des armes et de l'argent.

Nous nous désolidarisons totalement des déclarations faites au nom des femmes de Guinée par une poignée de femmes recrutées par le CNDD pour les besoins de la cause.

Considérant le danger imminent qui guette la Guinée voire toute la sous région à travers les intentions affichées du CNDD et de son président, nous femmes de Guinée, disons non et non au pouvoir militaire sous toutes ses formes.

En conséquence, nous attendons du président Moussa Dadis Camara et du CNDD qu'ils respectent leurs engagements. S'ils persistent, alors

1- Nous nous engageons à user de tous les moyens appropriés pour obtenir leur départ

2- Nous exigeons immédiatement la mise en place d'un gouvernement de transition qui sera dirigé par une personnalité civile neutre, apolitique et intègre, dont la lâche sera l'organisation des élections libres, crédibles et transparentes.

3- Nous invitons les femmes de Guinée à l'unité d'action et à lutter contre toute tentative de division, les appelons à prendre leurs responsabilités et a se mobiliser contre toute action de nature à maintenir la junte au pouvoir,

4- Nous appelons à la mobilisation de tous les partis politiques, la société civile, les syndicats, les organisations religieuses à resserrer les rang afin d'éviter a noire pays, la Guinée, de connaître encore une deuxième fois la dictature militaire.
 
Vive le changement                                             
Vive la démocratie
Vive la paix
Vive la Guinée
 

Commentaires


2009-09-19 00:20:48 

Soucieuses de la détérioration croissante du climat sociopolitique actuel que vivent les populations laborieuses de Guinée consécutive à la violation flagrante des engagements pris par le chef de la junte militaire dans son communiqué de prise de pouvoir le 23 décembre 2008.

Après avoir salué et soutenu la prise du pouvoir par la junte militaire, le CNDD, sur la base d'engagements solennels pris devant la communauté nationale et internationale ; nous braves femmes de Guinée, sommes très préoccupées par la situation actuelle après neuf (9) mois de gestion du CNDD. Pourquoi ? A cause. 

1- De la rupture unilatérale du contrat politique liant le peuple de Guinée et le CNDD du fait de la dénégation par le Chef de la junte de son serment solennel et répète de ne jamais s'éterniser au pouvoir et de défendre l'intérêt supérieur de la nation, entendu que la candidature du chef de la junte militaire à l'élection présidentielle est de nature a compromettre toutes les chances de déroulement d'une transition démocratique réussie, faute de l'absence d'un arbitre neutre et impartial pour organiser des élections libres crédibles justes et transparentes .
 
2- De l'utilisation à outrance des fonds de l'Etat pour corrompre la jeunesse, les femmes, les élus locaux, des leaders d'opinion de la société civile, des chefs religieux musulmans et traditionnels et de certains leaders de partis politiques afin de soutenir sa candidature,
 
3- Du fait, de la monopolisation et l'instrumentalisation forcenées des médias publics aux seules fins de propagande du CNDD et de son chef;
 
4- De l'acharnement intempestif du chef de la junte sur la personne des leaders des partis politiques membres des forces vives, en vue de diviser le front uni actuel.
5- De la campagne de désinformation, d'intoxication, de dénigrement et de division orchestrée par le chef de la junte et certains de ses collaborateurs du CNDD,
6- De la gestion calamiteuse, incohérente et autarcique des 9 mois de transition qui se traduit aujourd'hui par la division des guinéens et le risque d'isolement du pays,

7- Du recrutement illégal et ethnique dans l'armée des milliers de Jeunes des relions dont sont originaires les plus hauts responsables du CNDD dans le but inavoué de créer des milices tribales,

8- De la volonté affichée du chef de la junte et de certains éléments du CNDD de museler les partis politiques au profit exclusif de ses partis satellites,

9- De l'utilisation cruelle et machiavélique de la précarité et de la pauvreté des populations pour les embrigader dans des associations de soutien à la candidature du Président du CNDD, notamment de la manipulation de femmes corrompues et non représentatives de toutes les femmes de Guinée. C'est une mascarade éhontée qui ne trompera pas le peuple de Guinée

10- Du parjure du serment pris sur la sainte Bible et le Saint Coran que le chef de la junte ne sera pas candidat aux élections ainsi que les membres du CNDD et du gouvernement,

11-Du non respect des engagements tenus notamment l'incapacité notoire et affichée de la junte militaire de réduire le prix des denrées alimentaires de première nécessité,
12-Du renforcement de la militarisation de l'administration territoriale,

13-De l'incitation à la guerre civile afin d'utiliser cela comme argument pour pérenniser je pouvoir militaire,

14- Du renforcement inquiétant du fléau de la corruption au niveau de certains jeunes et femmes de Guinée pour en faire des instruments au service du CNDD.

Face à toutes ces dérives, .nous femmes de Guinée condamnons énergiquement toutes ces pratiques annonciatrices d'une dictature militaire pure et dure dont le but est la confiscation du pouvoir par la force des armes et de l'argent.

Nous nous désolidarisons totalement des déclarations faites au nom des femmes de Guinée par une poignée de femmes recrutées par le CNDD pour les besoins de la cause.

Considérant le danger imminent qui guette la Guinée voire toute la sous région à travers les intentions affichées du CNDD et de son président, nous femmes de Guinée, disons non et non au pouvoir militaire sous toutes ses formes.

En conséquence, nous attendons du président Moussa Dadis Camara et du CNDD qu'ils respectent leurs engagements. S'ils persistent, alors

1- Nous nous engageons à user de tous les moyens appropriés pour obtenir leur départ

2- Nous exigeons immédiatement la mise en place d'un gouvernement de transition qui sera dirigé par une personnalité civile neutre, apolitique et intègre, dont la lâche sera l'organisation des élections libres, crédibles et transparentes.

3- Nous invitons les femmes de Guinée à l'unité d'action et à lutter contre toute tentative de division, les appelons à prendre leurs responsabilités et a se mobiliser contre toute action de nature à maintenir la junte au pouvoir,

4- Nous appelons à la mobilisation de tous les partis politiques, la société civile, les syndicats, les organisations religieuses à resserrer les rang afin d'éviter a noire pays, la Guinée, de connaître encore une deuxième fois la dictature militaire.
 
Vive le changement                                             
Vive la démocratie
Vive la paix
Vive la Guinée
 
2009-09-18 22:22:44 Barros Diallo

2009-09-19 00:20:48 

Soucieuses de la détérioration croissante du climat sociopolitique actuel que vivent les populations laborieuses de Guinée consécutive à la violation flagrante des engagements pris par le chef de la junte militaire dans son communiqué de prise de pouvoir le 23 décembre 2008.

Après avoir salué et soutenu la prise du pouvoir par la junte militaire, le CNDD, sur la base d'engagements solennels pris devant la communauté nationale et internationale ; nous braves femmes de Guinée, sommes très préoccupées par la situation actuelle après neuf (9) mois de gestion du CNDD. Pourquoi ? A cause. 

1- De la rupture unilatérale du contrat politique liant le peuple de Guinée et le CNDD du fait de la dénégation par le Chef de la junte de son serment solennel et répète de ne jamais s'éterniser au pouvoir et de défendre l'intérêt supérieur de la nation, entendu que la candidature du chef de la junte militaire à l'élection présidentielle est de nature a compromettre toutes les chances de déroulement d'une transition démocratique réussie, faute de l'absence d'un arbitre neutre et impartial pour organiser des élections libres crédibles justes et transparentes .
 
2- De l'utilisation à outrance des fonds de l'Etat pour corrompre la jeunesse, les femmes, les élus locaux, des leaders d'opinion de la société civile, des chefs religieux musulmans et traditionnels et de certains leaders de partis politiques afin de soutenir sa candidature,
 
3- Du fait, de la monopolisation et l'instrumentalisation forcenées des médias publics aux seules fins de propagande du CNDD et de son chef;
 
4- De l'acharnement intempestif du chef de la junte sur la personne des leaders des partis politiques membres des forces vives, en vue de diviser le front uni actuel.
5- De la campagne de désinformation, d'intoxication, de dénigrement et de division orchestrée par le chef de la junte et certains de ses collaborateurs du CNDD,
6- De la gestion calamiteuse, incohérente et autarcique des 9 mois de transition qui se traduit aujourd'hui par la division des guinéens et le risque d'isolement du pays,

7- Du recrutement illégal et ethnique dans l'armée des milliers de Jeunes des relions dont sont originaires les plus hauts responsables du CNDD dans le but inavoué de créer des milices tribales,

8- De la volonté affichée du chef de la junte et de certains éléments du CNDD de museler les partis politiques au profit exclusif de ses partis satellites,

9- De l'utilisation cruelle et machiavélique de la précarité et de la pauvreté des populations pour les embrigader dans des associations de soutien à la candidature du Président du CNDD, notamment de la manipulation de femmes corrompues et non représentatives de toutes les femmes de Guinée. C'est une mascarade éhontée qui ne trompera pas le peuple de Guinée

10- Du parjure du serment pris sur la sainte Bible et le Saint Coran que le chef de la junte ne sera pas candidat aux élections ainsi que les membres du CNDD et du gouvernement,

11-Du non respect des engagements tenus notamment l'incapacité notoire et affichée de la junte militaire de réduire le prix des denrées alimentaires de première nécessité,
12-Du renforcement de la militarisation de l'administration territoriale,

13-De l'incitation à la guerre civile afin d'utiliser cela comme argument pour pérenniser je pouvoir militaire,

14- Du renforcement inquiétant du fléau de la corruption au niveau de certains jeunes et femmes de Guinée pour en faire des instruments au service du CNDD.

Face à toutes ces dérives, .nous femmes de Guinée condamnons énergiquement toutes ces pratiques annonciatrices d'une dictature militaire pure et dure dont le but est la confiscation du pouvoir par la force des armes et de l'argent.

Nous nous désolidarisons totalement des déclarations faites au nom des femmes de Guinée par une poignée de femmes recrutées par le CNDD pour les besoins de la cause.

Considérant le danger imminent qui guette la Guinée voire toute la sous région à travers les intentions affichées du CNDD et de son président, nous femmes de Guinée, disons non et non au pouvoir militaire sous toutes ses formes.

En conséquence, nous attendons du président Moussa Dadis Camara et du CNDD qu'ils respectent leurs engagements. S'ils persistent, alors

1- Nous nous engageons à user de tous les moyens appropriés pour obtenir leur départ

2- Nous exigeons immédiatement la mise en place d'un gouvernement de transition qui sera dirigé par une personnalité civile neutre, apolitique et intègre, dont la lâche sera l'organisation des élections libres, crédibles et transparentes.

3- Nous invitons les femmes de Guinée à l'unité d'action et à lutter contre toute tentative de division, les appelons à prendre leurs responsabilités et a se mobiliser contre toute action de nature à maintenir la junte au pouvoir,

4- Nous appelons à la mobilisation de tous les partis politiques, la société civile, les syndicats, les organisations religieuses à resserrer les rang afin d'éviter a noire pays, la Guinée, de connaître encore une deuxième fois la dictature militaire.
 
Vive le changement                                             
Vive la démocratie
Vive la paix
Vive la Guinée
 
2009-09-18 22:22:44 Amara Lamine Bangoura

2009-09-19 00:20:48 

Soucieuses de la détérioration croissante du climat sociopolitique actuel que vivent les populations laborieuses de Guinée consécutive à la violation flagrante des engagements pris par le chef de la junte militaire dans son communiqué de prise de pouvoir le 23 décembre 2008.

Après avoir salué et soutenu la prise du pouvoir par la junte militaire, le CNDD, sur la base d'engagements solennels pris devant la communauté nationale et internationale ; nous braves femmes de Guinée, sommes très préoccupées par la situation actuelle après neuf (9) mois de gestion du CNDD. Pourquoi ? A cause. 

1- De la rupture unilatérale du contrat politique liant le peuple de Guinée et le CNDD du fait de la dénégation par le Chef de la junte de son serment solennel et répète de ne jamais s'éterniser au pouvoir et de défendre l'intérêt supérieur de la nation, entendu que la candidature du chef de la junte militaire à l'élection présidentielle est de nature a compromettre toutes les chances de déroulement d'une transition démocratique réussie, faute de l'absence d'un arbitre neutre et impartial pour organiser des élections libres crédibles justes et transparentes .
 
2- De l'utilisation à outrance des fonds de l'Etat pour corrompre la jeunesse, les femmes, les élus locaux, des leaders d'opinion de la société civile, des chefs religieux musulmans et traditionnels et de certains leaders de partis politiques afin de soutenir sa candidature,
 
3- Du fait, de la monopolisation et l'instrumentalisation forcenées des médias publics aux seules fins de propagande du CNDD et de son chef;
 
4- De l'acharnement intempestif du chef de la junte sur la personne des leaders des partis politiques membres des forces vives, en vue de diviser le front uni actuel.
5- De la campagne de désinformation, d'intoxication, de dénigrement et de division orchestrée par le chef de la junte et certains de ses collaborateurs du CNDD,
6- De la gestion calamiteuse, incohérente et autarcique des 9 mois de transition qui se traduit aujourd'hui par la division des guinéens et le risque d'isolement du pays,

7- Du recrutement illégal et ethnique dans l'armée des milliers de Jeunes des relions dont sont originaires les plus hauts responsables du CNDD dans le but inavoué de créer des milices tribales,

8- De la volonté affichée du chef de la junte et de certains éléments du CNDD de museler les partis politiques au profit exclusif de ses partis satellites,

9- De l'utilisation cruelle et machiavélique de la précarité et de la pauvreté des populations pour les embrigader dans des associations de soutien à la candidature du Président du CNDD, notamment de la manipulation de femmes corrompues et non représentatives de toutes les femmes de Guinée. C'est une mascarade éhontée qui ne trompera pas le peuple de Guinée

10- Du parjure du serment pris sur la sainte Bible et le Saint Coran que le chef de la junte ne sera pas candidat aux élections ainsi que les membres du CNDD et du gouvernement,

11-Du non respect des engagements tenus notamment l'incapacité notoire et affichée de la junte militaire de réduire le prix des denrées alimentaires de première nécessité,
12-Du renforcement de la militarisation de l'administration territoriale,

13-De l'incitation à la guerre civile afin d'utiliser cela comme argument pour pérenniser je pouvoir militaire,

14- Du renforcement inquiétant du fléau de la corruption au niveau de certains jeunes et femmes de Guinée pour en faire des instruments au service du CNDD.

Face à toutes ces dérives, .nous femmes de Guinée condamnons énergiquement toutes ces pratiques annonciatrices d'une dictature militaire pure et dure dont le but est la confiscation du pouvoir par la force des armes et de l'argent.

Nous nous désolidarisons totalement des déclarations faites au nom des femmes de Guinée par une poignée de femmes recrutées par le CNDD pour les besoins de la cause.

Considérant le danger imminent qui guette la Guinée voire toute la sous région à travers les intentions affichées du CNDD et de son président, nous femmes de Guinée, disons non et non au pouvoir militaire sous toutes ses formes.

En conséquence, nous attendons du président Moussa Dadis Camara et du CNDD qu'ils respectent leurs engagements. S'ils persistent, alors

1- Nous nous engageons à user de tous les moyens appropriés pour obtenir leur départ

2- Nous exigeons immédiatement la mise en place d'un gouvernement de transition qui sera dirigé par une personnalité civile neutre, apolitique et intègre, dont la lâche sera l'organisation des élections libres, crédibles et transparentes.

3- Nous invitons les femmes de Guinée à l'unité d'action et à lutter contre toute tentative de division, les appelons à prendre leurs responsabilités et a se mobiliser contre toute action de nature à maintenir la junte au pouvoir,

4- Nous appelons à la mobilisation de tous les partis politiques, la société civile, les syndicats, les organisations religieuses à resserrer les rang afin d'éviter a noire pays, la Guinée, de connaître encore une deuxième fois la dictature militaire.
 
Vive le changement                                             
Vive la démocratie
Vive la paix
Vive la Guinée
 
2009-09-18 22:22:44 olusegun

2009-09-19 00:20:48 

Soucieuses de la détérioration croissante du climat sociopolitique actuel que vivent les populations laborieuses de Guinée consécutive à la violation flagrante des engagements pris par le chef de la junte militaire dans son communiqué de prise de pouvoir le 23 décembre 2008.

Après avoir salué et soutenu la prise du pouvoir par la junte militaire, le CNDD, sur la base d'engagements solennels pris devant la communauté nationale et internationale ; nous braves femmes de Guinée, sommes très préoccupées par la situation actuelle après neuf (9) mois de gestion du CNDD. Pourquoi ? A cause. 

1- De la rupture unilatérale du contrat politique liant le peuple de Guinée et le CNDD du fait de la dénégation par le Chef de la junte de son serment solennel et répète de ne jamais s'éterniser au pouvoir et de défendre l'intérêt supérieur de la nation, entendu que la candidature du chef de la junte militaire à l'élection présidentielle est de nature a compromettre toutes les chances de déroulement d'une transition démocratique réussie, faute de l'absence d'un arbitre neutre et impartial pour organiser des élections libres crédibles justes et transparentes .
 
2- De l'utilisation à outrance des fonds de l'Etat pour corrompre la jeunesse, les femmes, les élus locaux, des leaders d'opinion de la société civile, des chefs religieux musulmans et traditionnels et de certains leaders de partis politiques afin de soutenir sa candidature,
 
3- Du fait, de la monopolisation et l'instrumentalisation forcenées des médias publics aux seules fins de propagande du CNDD et de son chef;
 
4- De l'acharnement intempestif du chef de la junte sur la personne des leaders des partis politiques membres des forces vives, en vue de diviser le front uni actuel.
5- De la campagne de désinformation, d'intoxication, de dénigrement et de division orchestrée par le chef de la junte et certains de ses collaborateurs du CNDD,
6- De la gestion calamiteuse, incohérente et autarcique des 9 mois de transition qui se traduit aujourd'hui par la division des guinéens et le risque d'isolement du pays,

7- Du recrutement illégal et ethnique dans l'armée des milliers de Jeunes des relions dont sont originaires les plus hauts responsables du CNDD dans le but inavoué de créer des milices tribales,

8- De la volonté affichée du chef de la junte et de certains éléments du CNDD de museler les partis politiques au profit exclusif de ses partis satellites,

9- De l'utilisation cruelle et machiavélique de la précarité et de la pauvreté des populations pour les embrigader dans des associations de soutien à la candidature du Président du CNDD, notamment de la manipulation de femmes corrompues et non représentatives de toutes les femmes de Guinée. C'est une mascarade éhontée qui ne trompera pas le peuple de Guinée

10- Du parjure du serment pris sur la sainte Bible et le Saint Coran que le chef de la junte ne sera pas candidat aux élections ainsi que les membres du CNDD et du gouvernement,

11-Du non respect des engagements tenus notamment l'incapacité notoire et affichée de la junte militaire de réduire le prix des denrées alimentaires de première nécessité,
12-Du renforcement de la militarisation de l'administration territoriale,

13-De l'incitation à la guerre civile afin d'utiliser cela comme argument pour pérenniser je pouvoir militaire,

14- Du renforcement inquiétant du fléau de la corruption au niveau de certains jeunes et femmes de Guinée pour en faire des instruments au service du CNDD.

Face à toutes ces dérives, .nous femmes de Guinée condamnons énergiquement toutes ces pratiques annonciatrices d'une dictature militaire pure et dure dont le but est la confiscation du pouvoir par la force des armes et de l'argent.

Nous nous désolidarisons totalement des déclarations faites au nom des femmes de Guinée par une poignée de femmes recrutées par le CNDD pour les besoins de la cause.

Considérant le danger imminent qui guette la Guinée voire toute la sous région à travers les intentions affichées du CNDD et de son président, nous femmes de Guinée, disons non et non au pouvoir militaire sous toutes ses formes.

En conséquence, nous attendons du président Moussa Dadis Camara et du CNDD qu'ils respectent leurs engagements. S'ils persistent, alors

1- Nous nous engageons à user de tous les moyens appropriés pour obtenir leur départ

2- Nous exigeons immédiatement la mise en place d'un gouvernement de transition qui sera dirigé par une personnalité civile neutre, apolitique et intègre, dont la lâche sera l'organisation des élections libres, crédibles et transparentes.

3- Nous invitons les femmes de Guinée à l'unité d'action et à lutter contre toute tentative de division, les appelons à prendre leurs responsabilités et a se mobiliser contre toute action de nature à maintenir la junte au pouvoir,

4- Nous appelons à la mobilisation de tous les partis politiques, la société civile, les syndicats, les organisations religieuses à resserrer les rang afin d'éviter a noire pays, la Guinée, de connaître encore une deuxième fois la dictature militaire.
 
Vive le changement                                             
Vive la démocratie
Vive la paix
Vive la Guinée
 
2009-09-18 22:22:44 Salamata Bah

2009-09-19 00:20:48 

Soucieuses de la détérioration croissante du climat sociopolitique actuel que vivent les populations laborieuses de Guinée consécutive à la violation flagrante des engagements pris par le chef de la junte militaire dans son communiqué de prise de pouvoir le 23 décembre 2008.

Après avoir salué et soutenu la prise du pouvoir par la junte militaire, le CNDD, sur la base d'engagements solennels pris devant la communauté nationale et internationale ; nous braves femmes de Guinée, sommes très préoccupées par la situation actuelle après neuf (9) mois de gestion du CNDD. Pourquoi ? A cause. 

1- De la rupture unilatérale du contrat politique liant le peuple de Guinée et le CNDD du fait de la dénégation par le Chef de la junte de son serment solennel et répète de ne jamais s'éterniser au pouvoir et de défendre l'intérêt supérieur de la nation, entendu que la candidature du chef de la junte militaire à l'élection présidentielle est de nature a compromettre toutes les chances de déroulement d'une transition démocratique réussie, faute de l'absence d'un arbitre neutre et impartial pour organiser des élections libres crédibles justes et transparentes .
 
2- De l'utilisation à outrance des fonds de l'Etat pour corrompre la jeunesse, les femmes, les élus locaux, des leaders d'opinion de la société civile, des chefs religieux musulmans et traditionnels et de certains leaders de partis politiques afin de soutenir sa candidature,
 
3- Du fait, de la monopolisation et l'instrumentalisation forcenées des médias publics aux seules fins de propagande du CNDD et de son chef;
 
4- De l'acharnement intempestif du chef de la junte sur la personne des leaders des partis politiques membres des forces vives, en vue de diviser le front uni actuel.
5- De la campagne de désinformation, d'intoxication, de dénigrement et de division orchestrée par le chef de la junte et certains de ses collaborateurs du CNDD,
6- De la gestion calamiteuse, incohérente et autarcique des 9 mois de transition qui se traduit aujourd'hui par la division des guinéens et le risque d'isolement du pays,

7- Du recrutement illégal et ethnique dans l'armée des milliers de Jeunes des relions dont sont originaires les plus hauts responsables du CNDD dans le but inavoué de créer des milices tribales,

8- De la volonté affichée du chef de la junte et de certains éléments du CNDD de museler les partis politiques au profit exclusif de ses partis satellites,

9- De l'utilisation cruelle et machiavélique de la précarité et de la pauvreté des populations pour les embrigader dans des associations de soutien à la candidature du Président du CNDD, notamment de la manipulation de femmes corrompues et non représentatives de toutes les femmes de Guinée. C'est une mascarade éhontée qui ne trompera pas le peuple de Guinée

10- Du parjure du serment pris sur la sainte Bible et le Saint Coran que le chef de la junte ne sera pas candidat aux élections ainsi que les membres du CNDD et du gouvernement,

11-Du non respect des engagements tenus notamment l'incapacité notoire et affichée de la junte militaire de réduire le prix des denrées alimentaires de première nécessité,
12-Du renforcement de la militarisation de l'administration territoriale,

13-De l'incitation à la guerre civile afin d'utiliser cela comme argument pour pérenniser je pouvoir militaire,

14- Du renforcement inquiétant du fléau de la corruption au niveau de certains jeunes et femmes de Guinée pour en faire des instruments au service du CNDD.

Face à toutes ces dérives, .nous femmes de Guinée condamnons énergiquement toutes ces pratiques annonciatrices d'une dictature militaire pure et dure dont le but est la confiscation du pouvoir par la force des armes et de l'argent.

Nous nous désolidarisons totalement des déclarations faites au nom des femmes de Guinée par une poignée de femmes recrutées par le CNDD pour les besoins de la cause.

Considérant le danger imminent qui guette la Guinée voire toute la sous région à travers les intentions affichées du CNDD et de son président, nous femmes de Guinée, disons non et non au pouvoir militaire sous toutes ses formes.

En conséquence, nous attendons du président Moussa Dadis Camara et du CNDD qu'ils respectent leurs engagements. S'ils persistent, alors

1- Nous nous engageons à user de tous les moyens appropriés pour obtenir leur départ

2- Nous exigeons immédiatement la mise en place d'un gouvernement de transition qui sera dirigé par une personnalité civile neutre, apolitique et intègre, dont la lâche sera l'organisation des élections libres, crédibles et transparentes.

3- Nous invitons les femmes de Guinée à l'unité d'action et à lutter contre toute tentative de division, les appelons à prendre leurs responsabilités et a se mobiliser contre toute action de nature à maintenir la junte au pouvoir,

4- Nous appelons à la mobilisation de tous les partis politiques, la société civile, les syndicats, les organisations religieuses à resserrer les rang afin d'éviter a noire pays, la Guinée, de connaître encore une deuxième fois la dictature militaire.
 
Vive le changement                                             
Vive la démocratie
Vive la paix
Vive la Guinée
 
2009-09-18 22:22:44 Alphady Sy
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.