chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Pour sauver la démocratie en Guinée

Date de publication:2009-09-21 00:49:49

2009-09-21 02:47:21

Durant mon récent  séjour en Guinée je fus bouleversé   par l’évolution dangereuse de ce qui était notre transition ; la guinée n’est plus dans une transizion, mais dans la continuité du régime dictatorial du General Conté. Ce dictateur abhorré par toute la nation en janvier 2007 a été réhabilité comme un héro national.   Ce qui n’est pas   très étonnant,  les guinéens sont réputés d’être amnésiques    

 Revenant sur l’évolution dangereuse de la transition, j’avais remarqué  entre autres:     

                A--La multiplication d’opportunistes égoïstes chasseur de poste de nomination             parmi eux  il y’a  des  aventuriers en détresse  en Europe et qui cherchent  des  point chute en guinée (Mon frère Jacques Kouroumah en est un).  En guinée nous avons les démagogues notoires Ali Manet,  Tibou Kamara, Ibrahima Ahmed Barry (RTG)

 Pourtant si je ne me trompe , Le putschiste  Moussa Dadis et les  poltrons membres du fameux CNDD  avaient été mis en garde contre  ces   individus caméléons,   qui changent  de couleur en fonction du régime en place . C’était le 25 décembre dernier par l’archevêque de Conakry. Malheureusement  les  consignes  n’ont pas  porté  fruit.

B-La confiscation  et l’utilisation des moyens de l’Etat par  Dadis et sa bande, pour faire non seulement la propagande de sa candidature mais aussi pour une   campagne électorale,  qui n’a  même  pas officiellement pas débuté :

 les journalistes de la RTG, les finances publiques sont minutieusement préparés pour servir à  cette cause (tous les  paragraphes de la radio ou de la télévision commencent et finissent par les éloges de bienfaisance  du Cpt/Cmdt en chef des forces armées, chef de l’Etat, président de la république , la  distribution des millions de francs et des sacs de riz, il y’a mêmes des intimidations) ; ces faits me rappellent les périodes du PDG  

Comme A Hitler en 1937, le Cpt Daddis fait jurer l’armée guinéenne  une fidélité sans faille non  à la  nation, mais  à  sa propre  personne. Ce qui  est très alarmant :
       La nouvelle génération devrait se rappeler que pendant le massacre du 10 Janvier 2007, c’est la fidélité de l’armée et les membres du CNDD présents  sous le  pont  8 novembre à  Lansana Conté,   qui les avait poussé  à ouvrir le feu sur notre population civile. Si notre armée (y compris le trio PIVI, DADIS, EL TIGRE)  était fidele à  la nation, elle aurait mis le dictateur et son entourage aux arrêts comme l’avait fait Cpt ATT.  

     Très dommage pour la guinée, le Cpt Dadis et ses amis   ont préféré  massacrer des centaines  jeunes  pour ne pas  « humilier le vieux Lansana Conté » selon ses propres termes   

        Jeunesse guinéenne plus particulièrement celle de Conakry,  votre destinée est dans vos mains,  aujourd’hui vous avez un choix historique  à  faire  entre la DEMOCRATIE   et le criminel, filou  MOUSSA DADIS   (un futur dictateur qui vous corrompe aujourd’hui avec les moyens Etatiques,  mais qui n’avait  pas hésité à exécuter vos frères et amis pour maintenir  un dictateur)        Quand a la génération des années sous Sékou Touré, vous connaissez tous d’où nous  ont conduit les deux dernières dictatures

  De ce qui précède il y’a deux questions  fondamentales qui émergent : 

1-      Comment sommes-nous arrivés a cette situation politique dangereuse de la  Guinée ?  

2-      Quelle stratégie adoptée pour la victoire de toute la guinée, y compris son armée ?
Pour la première question, les réponses seront variées en fonction des individus, mais selon moi      il  y’a 2 principales raisons,  qui sont : 

a-      La mésentente au sein des forces vives, et surtout le manque de cohésion  pour sauver la guinée : cela fut aussi la cause de notre échec contre Lansana Conté   

b-      La précipitation de la transition, 11 mois n’étaient suffisant pour remettre la guinée sur les rails
Quand à la stratégie à  adopter pour que la guinée sorte gagnante de cette difficile épreuve, elle doit se faire en 2 étapes

                 A -    La première doit commencer par une coalition ( incontournable)  de tous partis des forces vives, ne serait ce temporaire pour faire face au CNDD et  aux  guinéens opportunistes en quête de postes  de nomination

   Cette synergie des efforts permettrai  non seulement  d’éviter les  erreurs antérieurs  commises sous Lansana Conté,  mais  aussi elle pourrait cliver la barrière ethnique ( dont sont accuses le partis politiques)  qui sépare les partis politique s ;  peut être cette fusion nous mènera au bipartisme
 Pour commencer avec  réussite de cette coalition,  il faudrait  impérativement que tous les leaders des forces vives se mettent devant la marche pacifique prévue le 28 sept 2009. Cette marche prouverait la communauté internationale que nos frères militaires  (ennemis du changement) du CNDD confisquent le pouvoir du peuple par les armes.   

                 B-  La deuxième étape, il nous faut renégociation   de la   transition ; celle-ci  doit être l’Object d’une discussion entre les membres du CNDD et les forces vives en présence de la CE, L’UA pourquoi pas les UN.

 Elle sera axée sur 2 éventualités :

         La première, le  Cpt Moussa Dadis, chef de l’Etat et des bandits du CNDD, accepte d’être  arbitre des consultations électorales. Ce qui est souhaitable ; ainsi le CNDD  sortira par la grande porte de l’histoire  ne sera jamais dissous après les élections, plutôt comme son nom l’indique, il sera le garant de la démocratie et un statut particulier sera octroyer a ses membres….

         La deuxième éventualité,  le Cpt manifeste ses vœux de candidature. Ce qui est son droit en tant que Guinéen malgré les taches de sang sur ses mains.   Dans cette éventualité   nous serions tenus obligés  de  prolonger la transition pour permettre à l’administration d’être neutre.  Car   démission immédiate ne suffit plus pour garantir la crédibilité des consultations électorales d’autant plus que l’actuelle administration est dirigée les opportunistes du CNDD. 

     Des gouverneurs aux préfets, passant les chefs des garnisons militaires sans compter les membres du gouvernement, même la CENI est CNDD…… a ceux la s’ajoutent les décrets qui   continuent à consolider la force électorale du Cpt Dadis

          Maintenant  cette deuxième que  éventualité qui est plus probable;  
   C’est pourquoi nonobstant mon inexpérience en politique,  je suggère aux leaders des forces vives  d’entamer immédiatement ces négociations  avant que la candidature  du bandit Moussa Dadis ne soit officielle.  
      Toujours il faut rappeler comme mentionné  dessus   que peu importe le nombre des partisans des forces vives,  une administration neutre est incontournable pour affronter les militaires et leurs démagogues attentistes   par les urnes

 

Baldé   MS New York

      
                                                               

Commentaires


Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.