chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Labé: la jeunesse se prépare à désavouer publiquement Dadis

Date de publication:2009-09-23 21:50:41

2009-09-23 23:48:36

En misant sur Labé, Dadis a mis la barre très haut. Il a sans doute oublié le rôle qu’a joué cette ville guinéenne lors des manifestations de 2007. Les jeunes de Labé se préparent à manifester dès demain pour dire à Dadis qu’il ne sera la bienvenue qu’après le respect de ses engagements. 

Il y a des rumeurs qui courent disant que Bah Ousmane serait allé à Labé pour aider le préfet, qui n’est autre que le fils de Thierno Abdourahamane Bah, à préparer la réception de Dadis. Toutefois, des jeunes qui nous ont appelés ce soir disent ne rien savoir de tel.
 
Nous avons eu la précision sur des préparatifs en cours pour empêcher toute mamaya du CNDD à Labé. Les autorités locales qui craignent des débordements ont essayé de rencontrer les jeunes de la ville aujourd’hui pour les prier de rester sages. Ces derniers n’ont pas manqué de signaler que tout dépendra de la façon dont ces mêmes autorités réagiront face à leur manifestation pacifique de protestation. « S’ils veulent qu’on mette du feu, on le fera. On a d’ailleurs prévenu qu’on ne va pas tolérer que l’on aille chercher des personnes dans les villages voisins pour venir accueillir le menteur Dadis », déclare un jeune parmi nos interlocuteurs. 

Les jeunes de Mamou également disent ne pas vouloir favoriser une bonne réception d’un membre du CNDD ou du gouvernement avant que Dadis ne respecte ses engagements.

Autant nous encourageons les jeunes à dénoncer voire sanctionner les traîtres guinéens qui veulent empêcher l'instauration de la démocratie en Guinée, autant nous leur demandons de ne point rendre un Sénégalais quelconque responsable des actes de Abdoulaye Wade. C'est comme si les Allemands, les Ghanaens et autres peuples victimes de la folie de Dadis cherchaient à sanction les Guinéens pour cela. Wade, c'est le père spirituel de Dadis. Ils sont de la même nature. Leurs peuples ne sauraient payer pour leurs bêtises. Wade est aussi désavoué au Sénégal que Dadis l'est en Guinée. Et puis, les Sénégalais sont chez eux en Guinée, comme les Maliens, Ivoiriens et autres Africains. 

SADIO BARRY

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.