chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Bah Ousmane reçoit Dadis à Pita avec le slogan « A notre collaboration pour la victoire ! »

Date de publication:2009-09-26 21:10:14

2009-09-26 23:05:12

C’est confirmé que Bah Ousmane va faire campagne pour Dadis au Fouta. En effet, c’est à Pita qu’il a attendu le chef du CNDD pour qu’ils partent ensemble à Labé. En retour le chef de l’UPR devrait recevoir le poste de Premier ministre. Cette information qui a circulé la semaine dernière avait été ignorée par GuineePresse.info, mais nous en avons reçu la confirmation de source très proche de l’intéressé lui-même. 

Pour cette tournée, des Bus ont été mis à la disposition des fonctionnaires de Conakry pour venir participer à la réception de Dadis à l’intérieur du pays !

Qu’on aille chercher des gens dans les villages environnants et qu’on oblige les fonctionnaires à venir recevoir un chef d’Etat, fut-il autoproclamé, on peut encore comprendre cela dans une certaine mesure ; mais un tel déplacement des travailleurs de la capitale va coûter combien à l’Etat ? Que fait l’opposition devant ces manœuvres aussi honteuses que coûteuses pour le pays ? Pourquoi le fonctionnaire guinéen se laisse-t-il toujours utiliser de telle façon contre les intérêts du peuple ? 

Dadis qui doit organiser les élections dans 3 mois cherche à nommer un premier ministre, après le super-ministre Tibou Camara. Qu’est-ce que cela devrait-il révéler à une vraie opposition politique ? Qu’est devenu Alpha Condé, serait-il fatigué au point de ne plus être capable de faire une déclaration comme Mouctar, Cellou, Fall, Abé Sylla, Sidiya et même Kouyaté ? Ou bien a-t-il pris sa retraite politique ? Dans ce cas, qu’on nous le dise officiellement en faisant connaître son successeur à la tête du RPG.
 
A propos de Bah Ousmane, leader de l’UPR
 
Le 19 juillet 2007, un certain Thierno Baldé écrivait dans soc.culture.guinea-conakry :
 
« Dans la délégation guinéenne envoyée à Bruxelles pour plaider pour le régime guinéen se trouve le président de l'UPR Bah Ousmane. Cette présence du représentant d'un parti d'opposition dans la délégation me parait insolite car jusqu'a présent je pensais que l'UPR était un parti démocrate qui est oppose au régime tant décrié du général Lansana Conte. »
 
Et moi j’ai écrit :
 
« Je n'arrive pas à le croire: Ousmane Bah fait joindre l'UPR au parti-Etat de Conté pour plaider le sauvetage d'un régime qui pousse la Guinée à l'agonie! Je me demande si Ousmane Bah réalise ce qu'il fait ou si l'UPR connait sa place et ses objectifs en Guinée? ...Et Oui, il fallait un "Sayfoulaye" pour Conté aussi. Il l'a maintenant en la personne de Ousmane Bah! »
 
Deux semaines plus tard, un responsable de l’UPR à Bruxelles, signant LAMINE BARRY, UPR, fait  publier son indignation sur aminata.com:
 
« Je vous informe que lors de la première visite du tout nouveau président de L'UPR à Bruxelles, il s'est passé des choses qui ne sont pas de nature à honorer les responsables, militants et sympathisants de ce grand parti en Europe. Car l'honorable Bah Ousmane et président de L'UPR n'a pas eu l'intelligence d'esprit de prendre un hôtel pour une seule nuit, mais il est allez, lui et sa femme dormir dans une chambrette appartenant à un de ses parents. Ils ont dormis à trois dedans. Et ce qui nous a choqué à plus d'un titre est que ce studio qui appartient à un demandeur d'asile qui n'a pas encore de permis de séjour, se trouve tout près des vitrines où se trouvent des prostituées à la gare du nord de Bruxelles »
 
Je m’était personnellement rendu à Bruxelles pur vérifier les faits, allant jusque dans la chambre en question. Les textes se trouvent encore sur soc.culture.
 
J’avais bien dit à l’époque que Bah Ousmane est un commerçant à la recherche d’argent, mais pas un leader politique. Aujourd’hui, il en fournit élégamment les preuves en devenant le chef d’un mouvement de soutien à Dadis au moment où tous les leaders politiques se battent pour le fauteuil présidentiel.
 
Dans son rapport d’enquête du 6 janvier classé Top secret, le CNDD écrit :
 
« Il faut tout faire pour empêcher Cellou Dalein Diallo de participer aux élections. »
 
Les faiblesses de l’intéressé qu’il faut exploiter selon le rapport (au point 3) :
 
« Il a un rival peul métissé qui dirige un autre parti ethnique peul. Ce dernier est sans envergure et ne jouera aucun rôle politique majeur dans ce pays, mais il a la capacité de nuisance certaine pour Cellou Dalein Diallo (il sera notre cheval de Troie). »
 
Qui est réellement Bah Ousmane, cet homme sans charisme arrivé à la tête de l’UPR par héritage ?
 
Nos enquêtes nous ont révélé ces informations auxquelles nous voulons confronter l’intéressé. Nous lui demandons si c’est vrai ou faux. Il peut en apporter des démentis ou une confirmation honnête des faits. Nous le publierons intégralement.
 
Bah Ousmane est le fils de Hadja Fatou Halaby, une femme qui était gouvernante au Palais du Peuple au temps de Sékou Touré. C’était une amie de Andrée Touré, avec laquelle elle a fait le foyer des jeunes filles métis de Pita dans les années quarante. Donc à cause de sa mère, il était un des collabos et privilégiés du régime PDG. En 1984, il était conseiller du ministre de l'industrie. Pour la signature des contrats des experts de la banque, on raconte que Ousmane Bah exigeait toujours une part de commission, comme le font la majorité des cadres de ce secteur. Souvent, il obligeait d’ailleurs les experts à louer des maisons de son choix pour des sommes faramineuses, comme condition de signature de leurs contrats. Ces maisons appartiennent à ses proches, particulièrement à Hadja Aicha Bah, sa jeune soeur, ancienne hôtesse d'air guinée, mariée à un certain Nabé, médecin de l'armée, que Abdoulaye Chérif Diaby a remplacé avant d'être nommé ministre de la santé. 

Ousmane Bah a joué un rôle prépondérant dans la privatisation des unités industrielles guinéennes, telles que Soprociment et l'Usine de carreaux. C'est ainsi qu'il s'est enrichi et a formé la compagnie hispano-guinéenne avec des Espagnols avec lesquelles il avait négocié la privatisation de Soprociment. L’ancien préfet de Siguiri, Diouma Tessin Diallo et d'autres personnes qui étaient au ministère de l'industrie à l'époque pourraient témoigner en cas d’audit. Le fonctionnaire Ousmane Bah a également créé une société de transport de ciment. C’est l’espoir de trouver mieux et où voler plus que Ousmane Bah a utilisé une bonne partie de ses biens au service de l’UNR qu’il croyait venir au pouvoir. C’est pourquoi, après Somparé, il s’est accroché au généreux Lansana Kouyaté à un moment donné, quand ce dernier était PM. Aujourd’hui donc, il a trouvé un autre preneur plus généreux que Kouyaté : Moussa Dadis Camara, tombeur de Somparé, le "koto" de Ousmane Bah. 

A quelques trois mois des élections, l’UPR devient un simple mouvement de soutien à Dadis et au CNDD. Si Siradio pouvait s’en douter !
 
 
SADIO BARRY

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.