chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Moussa Dadis Camara : un otage des Guerzés

Date de publication:2009-09-26 22:56:10

2009-09-27 00:51:50 

"La petite ethnie Guerzé se bunkerise avec l’enfant du pays : Moussa Dadis Camara". 

„Super Dadis“, otage des Guerzés ?
 
C’est le titre qu’a choisi le journal international « La lettre du Continent » dans son numéro 572 du 24 septembre 2009, suite à une Enquête exclusive.
 
D’après ce journal, Dadis est entré en résistance pour garder le pouvoir sous l’impulsion des membres de l’ethnie guerzé et la famille de sa mère qui l’a élevé seule. C’est un clan dirigé par Papa Koly Kourouma qui pousse le chef de la junte à ne pas céder aux injonctions extérieures et à garder le pouvoir entre les mains des forestiers regroupés en trois groupes : guerzé, toma et kissi. Toujours selon le journal :
 
« Représentant moins de 6% de la population, ces forestiers ont effectivement accédé au pourvoir par "accident". (Les militaires proches de Dadis se reconnaissent désormais par onze balafres sous l’avant-bras gauche !).
Avec la disparition de Lansana Conté, les Soussous sont liquidés politiquement, leurs principaux militaires arrêtés et déférés sur l’île de Kassa, tandis que le fils de l’ancien président, Ousmane Conté, véritable patron de la garde présidentielle dort en prison. L’électorat soussou (environ 20% du corps électoral est aujourd’hui fragmenté entre des leaders politiques que le lobby forestier va tenter de neutraliser avec des audits : les anciens Premiers ministres Sidiya Touré, Kassory Fofana et Mamadou Sylla. Les nouveau venus comme le Guinéo-Américain Abe Sylla – ancien colonel de l’armée américaine reconverti dans les télécoms- n’ont pas de prise sur le pays…»
 
Extrait tiré de l’article de la Lettre du Continent pour nos lecteurs.
 
GuineePresse.info
 

Commentaires


Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.