chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Conakry: Dadis, Pivi, Thiéboro et Sékouba organisent un carnage !

Date de publication:2009-09-28 17:34:49

2009-09-28 19:33:01

Les coups de feu continuent de détonner à Conakry. Les milices du CNDD sillonnent la ville, ornés de gris-gris, munis d’armes à feu et de machettes, ils tuent et violent.

En effet, ce matin, les Forces vives ont fait appel au peuple pour un meeting pacifique au Stade du 28 septembre. Sur les lieux arrivent la garde rapprochée de Dadis, Claude Pivi, Thiéboro Camara et le ministre de la défense Sékouba Konaté en personnes, selon notre correspondant sur place. Pivi seul portait deux armes sur lui.

Les militaires commencent par couper des fils électriques pour qu’ils tombent par terre et empêcher les gens de s’échapper avant de tirer sur la foule sur l’ordre de leurs supérieurs présents. Plus de dix (10) personnes seront tuées au stade avec plus de 100 blessés. De là, les milices de Dadis et certains militaires  poursuivent les gens dans toute la ville en leur tirant dessus. Thiéboro aurait personnellement abattu deux personnes à bout portant. De source médicale, on aurait compté plus de 40 cadavres à l’arrivée d’un camion militaire.

D’ailleurs, selon le télétexte de la TV suisse française, « des dizaines de cadavres (60 environ) ont été amenés dans une morgue à Conakry en Guinée, après une manifestation contre une possible candidature du chef de la junte à la présidence. Deux ex-Premier ministres, Cellou Dalein Diallo et Sidiya Touré ont été blessés puis conduits dans un camp militaire. »

On parle également d’usage de machettes et de viol de filles au stade et au carrefour de Cosa, comme en Sierra Leone, par des milices ornées de gris-gris, bouteilles de bière en main, fumant des herbes.

Jean Marie Doré (que l’on déshabillera en public), Djakaria Camara de Sabari FM ont été molestés par des militaires. Le matériel de travail du journaliste a été confisqué. Cellou Dalein Diallo, Sidiya Touré, Aboubacar Sylla ont été blessés et sont détenus au camp Alpha Yaya Diallo. Bah Oury serait également blessé.

On n’a pas vu Rabiatou Sera Diallo sur les lieux. Alpha Condé quant à lui, avait préféré s’éloigner de la Guinée après avoir signé pour ce rassemblement d’aujourd’hui. Il est à New York.

GuieePresse.info

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.