chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Le carnage de Conakry: agissons vite et très vite!

Date de publication:2009-09-29 05:00:13

2009-09-29 06:57:48  

Le peuple sortait pour s'exprimer et afficher son désaveu à la candidature de Dadis. Voilà qu'on lui inflige des crimes que même en situation de guerre on aurait pas fait subir à l'ennemi, par le respect de la dignité humaine. Qui est ce Guinéen qui aurait le courage de réunir des milliers de ses compatriotes dans un angle d'un stade aussi petit que le 28 Septembre pour après leur tirer à bout portant? Je n'arrive pas encore à croire!  Dites-moi qui est le Guinéen qui a cette animalité, que dis-je l'inanimalité de souiller aussi extraterrestrement nos soeurs?  C'est vrai qu'on a l'habitude de droguer les abrutis pour animaliser les citoyens, mais ceci dépasse même l'entendement d'un bourré de toxiques criminalisants.
 
      Dans notre pays, ce sont les citoyens qui constituent dorenavent les ennemis de notre armée. Ceci est une évidence qui se démontre le plus simplement possible. Aussi étrange que cela puisse paraître, nous devons en avoir la conviction maintenant.
 
      Cependant, il est maintenant clair et évident pour nous que cette bande est prête à massacrer le peuple et à brûler le pays pour piller le maigre patrimoine que posséde notre Guinée. Le 28 Septembre reste dans la mémoire de tout le peuple de Guinée.  Dans les prochaines manifestations incessantes dans le monde, merci de prendre une minute de silence pour nos combattants martyrs tombés sous la violence ténébreuse des criminels récidives du Cndd.   Ils récidivent parce qu'ils ne trouvent aucune force de résistance. Ils s'affolent et apprennent à tirer sur le peuple. Il est temps que la frange républicaine de l'armée se démarque des criminels à poursuivre au Tribunal Pénal International. De tels abrutis, on n'en a pas vu uparavent!

  Face à cette situation sans exemple, il est d'urgence vitale pour tous les Guinéens, pour la sous-région ainsi que pour la communauté internationale d'agir et d'agir très vite. Si aujourd'hui les Guinéens contestaient la candidature de Dadis, il faut maintenant demander son départ immédiat et la traduction devant les juridictions internationales les criminels de Conakry. Dans le même ordre, les instituions internationale devraient incessamment engager des sactions ciblées dans ce groupe de violeurs-tueurs de Cndd.

  Par ailleurs, il est urgent que les Guinéens d'ailleurs se réunissent, reléchissent et agissent vite et en conséquence au risque de voir sous les yeux notre pays se détruire et se décimer par des sans aucune humanité. Les forces vives doivent trouver les réactions immédiates, moins et long terme face aux agissements d'aujourd'hui qui présagent la suite de l'histoire avec le Cndd.    En demandant que Dadis respecte son engagement, le peuple se fait souiller et massacrer et des leaders bastonnés par des bandits récidives. Qu'est-ce qui va se passer lorsque les citoyens réclameront le départ de Dadis? Une guerre entre les abrutis et le peuple? Rien n'en est étonnant! Agissons vite et rapide. A toute la diaspo, prenons le destin de notre pays en mains.

 Ibrahima Ahmed
--
Lisez-moi sur mon blog:

      http://unbah.over-blog.com/


Commentaires


2009-09-29 06:57:48  

Le peuple sortait pour s'exprimer et afficher son désaveu à la candidature de Dadis. Voilà qu'on lui inflige des crimes que même en situation de guerre on aurait pas fait subir à l'ennemi, par le respect de la dignité humaine. Qui est ce Guinéen qui aurait le courage de réunir des milliers de ses compatriotes dans un angle d'un stade aussi petit que le 28 Septembre pour après leur tirer à bout portant? Je n'arrive pas encore à croire!  Dites-moi qui est le Guinéen qui a cette animalité, que dis-je l'inanimalité de souiller aussi extraterrestrement nos soeurs?  C'est vrai qu'on a l'habitude de droguer les abrutis pour animaliser les citoyens, mais ceci dépasse même l'entendement d'un bourré de toxiques criminalisants.
 
      Dans notre pays, ce sont les citoyens qui constituent dorenavent les ennemis de notre armée. Ceci est une évidence qui se démontre le plus simplement possible. Aussi étrange que cela puisse paraître, nous devons en avoir la conviction maintenant.
 
      Cependant, il est maintenant clair et évident pour nous que cette bande est prête à massacrer le peuple et à brûler le pays pour piller le maigre patrimoine que posséde notre Guinée. Le 28 Septembre reste dans la mémoire de tout le peuple de Guinée.  Dans les prochaines manifestations incessantes dans le monde, merci de prendre une minute de silence pour nos combattants martyrs tombés sous la violence ténébreuse des criminels récidives du Cndd.   Ils récidivent parce qu'ils ne trouvent aucune force de résistance. Ils s'affolent et apprennent à tirer sur le peuple. Il est temps que la frange républicaine de l'armée se démarque des criminels à poursuivre au Tribunal Pénal International. De tels abrutis, on n'en a pas vu uparavent!

  Face à cette situation sans exemple, il est d'urgence vitale pour tous les Guinéens, pour la sous-région ainsi que pour la communauté internationale d'agir et d'agir très vite. Si aujourd'hui les Guinéens contestaient la candidature de Dadis, il faut maintenant demander son départ immédiat et la traduction devant les juridictions internationales les criminels de Conakry. Dans le même ordre, les instituions internationale devraient incessamment engager des sactions ciblées dans ce groupe de violeurs-tueurs de Cndd.

  Par ailleurs, il est urgent que les Guinéens d'ailleurs se réunissent, reléchissent et agissent vite et en conséquence au risque de voir sous les yeux notre pays se détruire et se décimer par des sans aucune humanité. Les forces vives doivent trouver les réactions immédiates, moins et long terme face aux agissements d'aujourd'hui qui présagent la suite de l'histoire avec le Cndd.    En demandant que Dadis respecte son engagement, le peuple se fait souiller et massacrer et des leaders bastonnés par des bandits récidives. Qu'est-ce qui va se passer lorsque les citoyens réclameront le départ de Dadis? Une guerre entre les abrutis et le peuple? Rien n'en est étonnant! Agissons vite et rapide. A toute la diaspo, prenons le destin de notre pays en mains.

 Ibrahima Ahmed
--
Lisez-moi sur mon blog:

      http://unbah.over-blog.com/

2009-09-29 05:00:13 Pascal DIA

2009-09-29 06:57:48  

Le peuple sortait pour s'exprimer et afficher son désaveu à la candidature de Dadis. Voilà qu'on lui inflige des crimes que même en situation de guerre on aurait pas fait subir à l'ennemi, par le respect de la dignité humaine. Qui est ce Guinéen qui aurait le courage de réunir des milliers de ses compatriotes dans un angle d'un stade aussi petit que le 28 Septembre pour après leur tirer à bout portant? Je n'arrive pas encore à croire!  Dites-moi qui est le Guinéen qui a cette animalité, que dis-je l'inanimalité de souiller aussi extraterrestrement nos soeurs?  C'est vrai qu'on a l'habitude de droguer les abrutis pour animaliser les citoyens, mais ceci dépasse même l'entendement d'un bourré de toxiques criminalisants.
 
      Dans notre pays, ce sont les citoyens qui constituent dorenavent les ennemis de notre armée. Ceci est une évidence qui se démontre le plus simplement possible. Aussi étrange que cela puisse paraître, nous devons en avoir la conviction maintenant.
 
      Cependant, il est maintenant clair et évident pour nous que cette bande est prête à massacrer le peuple et à brûler le pays pour piller le maigre patrimoine que posséde notre Guinée. Le 28 Septembre reste dans la mémoire de tout le peuple de Guinée.  Dans les prochaines manifestations incessantes dans le monde, merci de prendre une minute de silence pour nos combattants martyrs tombés sous la violence ténébreuse des criminels récidives du Cndd.   Ils récidivent parce qu'ils ne trouvent aucune force de résistance. Ils s'affolent et apprennent à tirer sur le peuple. Il est temps que la frange républicaine de l'armée se démarque des criminels à poursuivre au Tribunal Pénal International. De tels abrutis, on n'en a pas vu uparavent!

  Face à cette situation sans exemple, il est d'urgence vitale pour tous les Guinéens, pour la sous-région ainsi que pour la communauté internationale d'agir et d'agir très vite. Si aujourd'hui les Guinéens contestaient la candidature de Dadis, il faut maintenant demander son départ immédiat et la traduction devant les juridictions internationales les criminels de Conakry. Dans le même ordre, les instituions internationale devraient incessamment engager des sactions ciblées dans ce groupe de violeurs-tueurs de Cndd.

  Par ailleurs, il est urgent que les Guinéens d'ailleurs se réunissent, reléchissent et agissent vite et en conséquence au risque de voir sous les yeux notre pays se détruire et se décimer par des sans aucune humanité. Les forces vives doivent trouver les réactions immédiates, moins et long terme face aux agissements d'aujourd'hui qui présagent la suite de l'histoire avec le Cndd.    En demandant que Dadis respecte son engagement, le peuple se fait souiller et massacrer et des leaders bastonnés par des bandits récidives. Qu'est-ce qui va se passer lorsque les citoyens réclameront le départ de Dadis? Une guerre entre les abrutis et le peuple? Rien n'en est étonnant! Agissons vite et rapide. A toute la diaspo, prenons le destin de notre pays en mains.

 Ibrahima Ahmed
--
Lisez-moi sur mon blog:

      http://unbah.over-blog.com/

2009-09-29 05:00:13 balde
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.