chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Prochainement, nous allons répondre avec des armes face aux milices tribales de Dadis

Date de publication:2009-09-30 15:57:43

2009-09-30 17:55:08

Je suis enseignant et donc très sensible et conscient de la fragilité de notre pays qui peut basculer facilement dans la violence sous ce régime. C’est pourquoi nous nous sommes abstenus jusqu’à présent de toute action. Cependant aujourd’hui, nous sommes sous grande pression de la part de nos membres qui demandent qu’on agisse. Seulement, si nous, on est amené à nous défendre avec des armes, on aurait atteint un point de non-retour et c’est toute la Guinée qui pourrait en souffrir, coupables et innocents. Mais là, grâce à l’union des forces vives, nous sommes entrain de constituer un groupe national d’autodéfense qui n’aura aucun caractère ethnique. C’est juste la nécessité de protéger nos populations face à une armée qui est désormais dominée par des milices tribales au service d’un homme irresponsable.

Le monde entier a suivi la violence inqualifiable qui a été orchestrée sur les leaders politiques et les populations civiles. Les femmes et enfants sont les plus nombreux parmi les victimes. Nous avons les images. Désormais, c’est un devoir de défendre nos populations. Personne ne viendra le faire et nous sommes livrés à une bande armée qui nous prend pour des lapins. Même en temps de guerre, on ne regroupe pas de civils ou même des militaires désarmés, les encercler pour ouvrir le feu sans que l’ONU et le TPI n’interviennent. On appelle cela crime de guerre et crime contre l’humanité, sauf si les victimes sont des Guinéens.

Nous rendons hommage aux leaders politiques guinéens et les encourageons à ne plus reculer. Ils doivent former un gouvernement d’union nationale sans tarder et lancer un mandat d’arrêt international contre tous les membres du CNDD et du gouvernement complice de Kabinet Komara.

Il semble que Jean Marie Doré est dans un état critique. Nous le regrettons et louons particulièrement le courage de ce doyen. Il a prouvé qu’il est un intellectuel et patriote. Si lui ou un des leaders meurt, nous allons tuer les familles des membres du CNDD et du gouvernement sans exception, de Conakry à Lola. Cet engagement, nous le prenons devant le peuple et le monde entier. C’est un devoir patriotique !

Les excuses de Dadis ne sont que de la tromperie, de la même manière qu’il a trompé Jean Marie Doré et Rabiyatou pour modifier le chronogramme, de la même manière qu’il a fait ligoter et maltraiter le Général Toto Camara par sa garde et s’excuser après. C’est lui-même qui a dépêché sa garde personnelle, avec le Lieutenant Toumba Diakité en tête, pour « punir les leaders » et massacrer nos populations. Le but étant de faire peur pour que plus personne ne sorte si les forces vives ou les opposants font appel à un meeting. Ce serait pour lui une façon de prouver que seul lui Dadis est populaire en Guinée, seul lui pouvant faire désormais des meetings en Guinée. Dadis est malhonnête, tribaliste et très machiavélique. Jean Marie Doré est sévèrement puni parce qu’il en veut à ce dernier plus qu’aux autres. Son parent devait le soutenir selon sa logique. Il faut donc punir les "traîtres". Cet enseignement, nous allons l’appliquer sur ceux qui le soutiendront malgré ces crimes abominables. 

(Voir la video à droite) 

Ibrahima Sory Barry & Sylla Boubacar
Pour le GAC (Groupe d’Autodéfense Civile)

Contact :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous présentons nos excuses aux internautes et au membres du GAC d'avoir omis la lettre "m" à la fin de l'adresse de Ibrahima Sory. l'erreur est corrigée.

 


Commentaires


2009-09-30 17:55:08

Je suis enseignant et donc très sensible et conscient de la fragilité de notre pays qui peut basculer facilement dans la violence sous ce régime. C’est pourquoi nous nous sommes abstenus jusqu’à présent de toute action. Cependant aujourd’hui, nous sommes sous grande pression de la part de nos membres qui demandent qu’on agisse. Seulement, si nous, on est amené à nous défendre avec des armes, on aurait atteint un point de non-retour et c’est toute la Guinée qui pourrait en souffrir, coupables et innocents. Mais là, grâce à l’union des forces vives, nous sommes entrain de constituer un groupe national d’autodéfense qui n’aura aucun caractère ethnique. C’est juste la nécessité de protéger nos populations face à une armée qui est désormais dominée par des milices tribales au service d’un homme irresponsable.

Le monde entier a suivi la violence inqualifiable qui a été orchestrée sur les leaders politiques et les populations civiles. Les femmes et enfants sont les plus nombreux parmi les victimes. Nous avons les images. Désormais, c’est un devoir de défendre nos populations. Personne ne viendra le faire et nous sommes livrés à une bande armée qui nous prend pour des lapins. Même en temps de guerre, on ne regroupe pas de civils ou même des militaires désarmés, les encercler pour ouvrir le feu sans que l’ONU et le TPI n’interviennent. On appelle cela crime de guerre et crime contre l’humanité, sauf si les victimes sont des Guinéens.

Nous rendons hommage aux leaders politiques guinéens et les encourageons à ne plus reculer. Ils doivent former un gouvernement d’union nationale sans tarder et lancer un mandat d’arrêt international contre tous les membres du CNDD et du gouvernement complice de Kabinet Komara.

Il semble que Jean Marie Doré est dans un état critique. Nous le regrettons et louons particulièrement le courage de ce doyen. Il a prouvé qu’il est un intellectuel et patriote. Si lui ou un des leaders meurt, nous allons tuer les familles des membres du CNDD et du gouvernement sans exception, de Conakry à Lola. Cet engagement, nous le prenons devant le peuple et le monde entier. C’est un devoir patriotique !

Les excuses de Dadis ne sont que de la tromperie, de la même manière qu’il a trompé Jean Marie Doré et Rabiyatou pour modifier le chronogramme, de la même manière qu’il a fait ligoter et maltraiter le Général Toto Camara par sa garde et s’excuser après. C’est lui-même qui a dépêché sa garde personnelle, avec le Lieutenant Toumba Diakité en tête, pour « punir les leaders » et massacrer nos populations. Le but étant de faire peur pour que plus personne ne sorte si les forces vives ou les opposants font appel à un meeting. Ce serait pour lui une façon de prouver que seul lui Dadis est populaire en Guinée, seul lui pouvant faire désormais des meetings en Guinée. Dadis est malhonnête, tribaliste et très machiavélique. Jean Marie Doré est sévèrement puni parce qu’il en veut à ce dernier plus qu’aux autres. Son parent devait le soutenir selon sa logique. Il faut donc punir les "traîtres". Cet enseignement, nous allons l’appliquer sur ceux qui le soutiendront malgré ces crimes abominables. 

(Voir la video à droite) 

Ibrahima Sory Barry & Sylla Boubacar
Pour le GAC (Groupe d’Autodéfense Civile)

Contact :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous présentons nos excuses aux internautes et au membres du GAC d'avoir omis la lettre "m" à la fin de l'adresse de Ibrahima Sory. l'erreur est corrigée.

2009-09-30 15:57:43 BALDE

 

2009-09-30 16:00:43 BALDE
2009-09-30 15:59:44 BALDE
2009-09-30 16:11:55 BALDE

2009-09-30 17:55:08

Je suis enseignant et donc très sensible et conscient de la fragilité de notre pays qui peut basculer facilement dans la violence sous ce régime. C’est pourquoi nous nous sommes abstenus jusqu’à présent de toute action. Cependant aujourd’hui, nous sommes sous grande pression de la part de nos membres qui demandent qu’on agisse. Seulement, si nous, on est amené à nous défendre avec des armes, on aurait atteint un point de non-retour et c’est toute la Guinée qui pourrait en souffrir, coupables et innocents. Mais là, grâce à l’union des forces vives, nous sommes entrain de constituer un groupe national d’autodéfense qui n’aura aucun caractère ethnique. C’est juste la nécessité de protéger nos populations face à une armée qui est désormais dominée par des milices tribales au service d’un homme irresponsable.

Le monde entier a suivi la violence inqualifiable qui a été orchestrée sur les leaders politiques et les populations civiles. Les femmes et enfants sont les plus nombreux parmi les victimes. Nous avons les images. Désormais, c’est un devoir de défendre nos populations. Personne ne viendra le faire et nous sommes livrés à une bande armée qui nous prend pour des lapins. Même en temps de guerre, on ne regroupe pas de civils ou même des militaires désarmés, les encercler pour ouvrir le feu sans que l’ONU et le TPI n’interviennent. On appelle cela crime de guerre et crime contre l’humanité, sauf si les victimes sont des Guinéens.

Nous rendons hommage aux leaders politiques guinéens et les encourageons à ne plus reculer. Ils doivent former un gouvernement d’union nationale sans tarder et lancer un mandat d’arrêt international contre tous les membres du CNDD et du gouvernement complice de Kabinet Komara.

Il semble que Jean Marie Doré est dans un état critique. Nous le regrettons et louons particulièrement le courage de ce doyen. Il a prouvé qu’il est un intellectuel et patriote. Si lui ou un des leaders meurt, nous allons tuer les familles des membres du CNDD et du gouvernement sans exception, de Conakry à Lola. Cet engagement, nous le prenons devant le peuple et le monde entier. C’est un devoir patriotique !

Les excuses de Dadis ne sont que de la tromperie, de la même manière qu’il a trompé Jean Marie Doré et Rabiyatou pour modifier le chronogramme, de la même manière qu’il a fait ligoter et maltraiter le Général Toto Camara par sa garde et s’excuser après. C’est lui-même qui a dépêché sa garde personnelle, avec le Lieutenant Toumba Diakité en tête, pour « punir les leaders » et massacrer nos populations. Le but étant de faire peur pour que plus personne ne sorte si les forces vives ou les opposants font appel à un meeting. Ce serait pour lui une façon de prouver que seul lui Dadis est populaire en Guinée, seul lui pouvant faire désormais des meetings en Guinée. Dadis est malhonnête, tribaliste et très machiavélique. Jean Marie Doré est sévèrement puni parce qu’il en veut à ce dernier plus qu’aux autres. Son parent devait le soutenir selon sa logique. Il faut donc punir les "traîtres". Cet enseignement, nous allons l’appliquer sur ceux qui le soutiendront malgré ces crimes abominables. 

(Voir la video à droite) 

Ibrahima Sory Barry & Sylla Boubacar
Pour le GAC (Groupe d’Autodéfense Civile)

Contact :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous présentons nos excuses aux internautes et au membres du GAC d'avoir omis la lettre "m" à la fin de l'adresse de Ibrahima Sory. l'erreur est corrigée.

2009-09-30 15:57:43 Barry

 

2009-09-30 16:00:43 Barry
2009-09-30 15:59:44 Barry
2009-09-30 16:11:55 Barry

2009-09-30 17:55:08

Je suis enseignant et donc très sensible et conscient de la fragilité de notre pays qui peut basculer facilement dans la violence sous ce régime. C’est pourquoi nous nous sommes abstenus jusqu’à présent de toute action. Cependant aujourd’hui, nous sommes sous grande pression de la part de nos membres qui demandent qu’on agisse. Seulement, si nous, on est amené à nous défendre avec des armes, on aurait atteint un point de non-retour et c’est toute la Guinée qui pourrait en souffrir, coupables et innocents. Mais là, grâce à l’union des forces vives, nous sommes entrain de constituer un groupe national d’autodéfense qui n’aura aucun caractère ethnique. C’est juste la nécessité de protéger nos populations face à une armée qui est désormais dominée par des milices tribales au service d’un homme irresponsable.

Le monde entier a suivi la violence inqualifiable qui a été orchestrée sur les leaders politiques et les populations civiles. Les femmes et enfants sont les plus nombreux parmi les victimes. Nous avons les images. Désormais, c’est un devoir de défendre nos populations. Personne ne viendra le faire et nous sommes livrés à une bande armée qui nous prend pour des lapins. Même en temps de guerre, on ne regroupe pas de civils ou même des militaires désarmés, les encercler pour ouvrir le feu sans que l’ONU et le TPI n’interviennent. On appelle cela crime de guerre et crime contre l’humanité, sauf si les victimes sont des Guinéens.

Nous rendons hommage aux leaders politiques guinéens et les encourageons à ne plus reculer. Ils doivent former un gouvernement d’union nationale sans tarder et lancer un mandat d’arrêt international contre tous les membres du CNDD et du gouvernement complice de Kabinet Komara.

Il semble que Jean Marie Doré est dans un état critique. Nous le regrettons et louons particulièrement le courage de ce doyen. Il a prouvé qu’il est un intellectuel et patriote. Si lui ou un des leaders meurt, nous allons tuer les familles des membres du CNDD et du gouvernement sans exception, de Conakry à Lola. Cet engagement, nous le prenons devant le peuple et le monde entier. C’est un devoir patriotique !

Les excuses de Dadis ne sont que de la tromperie, de la même manière qu’il a trompé Jean Marie Doré et Rabiyatou pour modifier le chronogramme, de la même manière qu’il a fait ligoter et maltraiter le Général Toto Camara par sa garde et s’excuser après. C’est lui-même qui a dépêché sa garde personnelle, avec le Lieutenant Toumba Diakité en tête, pour « punir les leaders » et massacrer nos populations. Le but étant de faire peur pour que plus personne ne sorte si les forces vives ou les opposants font appel à un meeting. Ce serait pour lui une façon de prouver que seul lui Dadis est populaire en Guinée, seul lui pouvant faire désormais des meetings en Guinée. Dadis est malhonnête, tribaliste et très machiavélique. Jean Marie Doré est sévèrement puni parce qu’il en veut à ce dernier plus qu’aux autres. Son parent devait le soutenir selon sa logique. Il faut donc punir les "traîtres". Cet enseignement, nous allons l’appliquer sur ceux qui le soutiendront malgré ces crimes abominables. 

(Voir la video à droite) 

Ibrahima Sory Barry & Sylla Boubacar
Pour le GAC (Groupe d’Autodéfense Civile)

Contact :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous présentons nos excuses aux internautes et au membres du GAC d'avoir omis la lettre "m" à la fin de l'adresse de Ibrahima Sory. l'erreur est corrigée.

2009-09-30 15:57:43 solo keita

 

2009-09-30 16:00:43 solo keita
2009-09-30 15:59:44 solo keita
2009-09-30 16:11:55 solo keita

2009-09-30 17:55:08

Je suis enseignant et donc très sensible et conscient de la fragilité de notre pays qui peut basculer facilement dans la violence sous ce régime. C’est pourquoi nous nous sommes abstenus jusqu’à présent de toute action. Cependant aujourd’hui, nous sommes sous grande pression de la part de nos membres qui demandent qu’on agisse. Seulement, si nous, on est amené à nous défendre avec des armes, on aurait atteint un point de non-retour et c’est toute la Guinée qui pourrait en souffrir, coupables et innocents. Mais là, grâce à l’union des forces vives, nous sommes entrain de constituer un groupe national d’autodéfense qui n’aura aucun caractère ethnique. C’est juste la nécessité de protéger nos populations face à une armée qui est désormais dominée par des milices tribales au service d’un homme irresponsable.

Le monde entier a suivi la violence inqualifiable qui a été orchestrée sur les leaders politiques et les populations civiles. Les femmes et enfants sont les plus nombreux parmi les victimes. Nous avons les images. Désormais, c’est un devoir de défendre nos populations. Personne ne viendra le faire et nous sommes livrés à une bande armée qui nous prend pour des lapins. Même en temps de guerre, on ne regroupe pas de civils ou même des militaires désarmés, les encercler pour ouvrir le feu sans que l’ONU et le TPI n’interviennent. On appelle cela crime de guerre et crime contre l’humanité, sauf si les victimes sont des Guinéens.

Nous rendons hommage aux leaders politiques guinéens et les encourageons à ne plus reculer. Ils doivent former un gouvernement d’union nationale sans tarder et lancer un mandat d’arrêt international contre tous les membres du CNDD et du gouvernement complice de Kabinet Komara.

Il semble que Jean Marie Doré est dans un état critique. Nous le regrettons et louons particulièrement le courage de ce doyen. Il a prouvé qu’il est un intellectuel et patriote. Si lui ou un des leaders meurt, nous allons tuer les familles des membres du CNDD et du gouvernement sans exception, de Conakry à Lola. Cet engagement, nous le prenons devant le peuple et le monde entier. C’est un devoir patriotique !

Les excuses de Dadis ne sont que de la tromperie, de la même manière qu’il a trompé Jean Marie Doré et Rabiyatou pour modifier le chronogramme, de la même manière qu’il a fait ligoter et maltraiter le Général Toto Camara par sa garde et s’excuser après. C’est lui-même qui a dépêché sa garde personnelle, avec le Lieutenant Toumba Diakité en tête, pour « punir les leaders » et massacrer nos populations. Le but étant de faire peur pour que plus personne ne sorte si les forces vives ou les opposants font appel à un meeting. Ce serait pour lui une façon de prouver que seul lui Dadis est populaire en Guinée, seul lui pouvant faire désormais des meetings en Guinée. Dadis est malhonnête, tribaliste et très machiavélique. Jean Marie Doré est sévèrement puni parce qu’il en veut à ce dernier plus qu’aux autres. Son parent devait le soutenir selon sa logique. Il faut donc punir les "traîtres". Cet enseignement, nous allons l’appliquer sur ceux qui le soutiendront malgré ces crimes abominables. 

(Voir la video à droite) 

Ibrahima Sory Barry & Sylla Boubacar
Pour le GAC (Groupe d’Autodéfense Civile)

Contact :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous présentons nos excuses aux internautes et au membres du GAC d'avoir omis la lettre "m" à la fin de l'adresse de Ibrahima Sory. l'erreur est corrigée.

2009-09-30 15:57:43 ousmane

 

2009-09-30 16:00:43 ousmane
2009-09-30 15:59:44 ousmane
2009-09-30 16:11:55 ousmane

2009-09-30 17:55:08

Je suis enseignant et donc très sensible et conscient de la fragilité de notre pays qui peut basculer facilement dans la violence sous ce régime. C’est pourquoi nous nous sommes abstenus jusqu’à présent de toute action. Cependant aujourd’hui, nous sommes sous grande pression de la part de nos membres qui demandent qu’on agisse. Seulement, si nous, on est amené à nous défendre avec des armes, on aurait atteint un point de non-retour et c’est toute la Guinée qui pourrait en souffrir, coupables et innocents. Mais là, grâce à l’union des forces vives, nous sommes entrain de constituer un groupe national d’autodéfense qui n’aura aucun caractère ethnique. C’est juste la nécessité de protéger nos populations face à une armée qui est désormais dominée par des milices tribales au service d’un homme irresponsable.

Le monde entier a suivi la violence inqualifiable qui a été orchestrée sur les leaders politiques et les populations civiles. Les femmes et enfants sont les plus nombreux parmi les victimes. Nous avons les images. Désormais, c’est un devoir de défendre nos populations. Personne ne viendra le faire et nous sommes livrés à une bande armée qui nous prend pour des lapins. Même en temps de guerre, on ne regroupe pas de civils ou même des militaires désarmés, les encercler pour ouvrir le feu sans que l’ONU et le TPI n’interviennent. On appelle cela crime de guerre et crime contre l’humanité, sauf si les victimes sont des Guinéens.

Nous rendons hommage aux leaders politiques guinéens et les encourageons à ne plus reculer. Ils doivent former un gouvernement d’union nationale sans tarder et lancer un mandat d’arrêt international contre tous les membres du CNDD et du gouvernement complice de Kabinet Komara.

Il semble que Jean Marie Doré est dans un état critique. Nous le regrettons et louons particulièrement le courage de ce doyen. Il a prouvé qu’il est un intellectuel et patriote. Si lui ou un des leaders meurt, nous allons tuer les familles des membres du CNDD et du gouvernement sans exception, de Conakry à Lola. Cet engagement, nous le prenons devant le peuple et le monde entier. C’est un devoir patriotique !

Les excuses de Dadis ne sont que de la tromperie, de la même manière qu’il a trompé Jean Marie Doré et Rabiyatou pour modifier le chronogramme, de la même manière qu’il a fait ligoter et maltraiter le Général Toto Camara par sa garde et s’excuser après. C’est lui-même qui a dépêché sa garde personnelle, avec le Lieutenant Toumba Diakité en tête, pour « punir les leaders » et massacrer nos populations. Le but étant de faire peur pour que plus personne ne sorte si les forces vives ou les opposants font appel à un meeting. Ce serait pour lui une façon de prouver que seul lui Dadis est populaire en Guinée, seul lui pouvant faire désormais des meetings en Guinée. Dadis est malhonnête, tribaliste et très machiavélique. Jean Marie Doré est sévèrement puni parce qu’il en veut à ce dernier plus qu’aux autres. Son parent devait le soutenir selon sa logique. Il faut donc punir les "traîtres". Cet enseignement, nous allons l’appliquer sur ceux qui le soutiendront malgré ces crimes abominables. 

(Voir la video à droite) 

Ibrahima Sory Barry & Sylla Boubacar
Pour le GAC (Groupe d’Autodéfense Civile)

Contact :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous présentons nos excuses aux internautes et au membres du GAC d'avoir omis la lettre "m" à la fin de l'adresse de Ibrahima Sory. l'erreur est corrigée.

2009-09-30 15:57:43 saajo

 

2009-09-30 16:00:43 saajo
2009-09-30 15:59:44 saajo
2009-09-30 16:11:55 saajo

2009-09-30 17:55:08

Je suis enseignant et donc très sensible et conscient de la fragilité de notre pays qui peut basculer facilement dans la violence sous ce régime. C’est pourquoi nous nous sommes abstenus jusqu’à présent de toute action. Cependant aujourd’hui, nous sommes sous grande pression de la part de nos membres qui demandent qu’on agisse. Seulement, si nous, on est amené à nous défendre avec des armes, on aurait atteint un point de non-retour et c’est toute la Guinée qui pourrait en souffrir, coupables et innocents. Mais là, grâce à l’union des forces vives, nous sommes entrain de constituer un groupe national d’autodéfense qui n’aura aucun caractère ethnique. C’est juste la nécessité de protéger nos populations face à une armée qui est désormais dominée par des milices tribales au service d’un homme irresponsable.

Le monde entier a suivi la violence inqualifiable qui a été orchestrée sur les leaders politiques et les populations civiles. Les femmes et enfants sont les plus nombreux parmi les victimes. Nous avons les images. Désormais, c’est un devoir de défendre nos populations. Personne ne viendra le faire et nous sommes livrés à une bande armée qui nous prend pour des lapins. Même en temps de guerre, on ne regroupe pas de civils ou même des militaires désarmés, les encercler pour ouvrir le feu sans que l’ONU et le TPI n’interviennent. On appelle cela crime de guerre et crime contre l’humanité, sauf si les victimes sont des Guinéens.

Nous rendons hommage aux leaders politiques guinéens et les encourageons à ne plus reculer. Ils doivent former un gouvernement d’union nationale sans tarder et lancer un mandat d’arrêt international contre tous les membres du CNDD et du gouvernement complice de Kabinet Komara.

Il semble que Jean Marie Doré est dans un état critique. Nous le regrettons et louons particulièrement le courage de ce doyen. Il a prouvé qu’il est un intellectuel et patriote. Si lui ou un des leaders meurt, nous allons tuer les familles des membres du CNDD et du gouvernement sans exception, de Conakry à Lola. Cet engagement, nous le prenons devant le peuple et le monde entier. C’est un devoir patriotique !

Les excuses de Dadis ne sont que de la tromperie, de la même manière qu’il a trompé Jean Marie Doré et Rabiyatou pour modifier le chronogramme, de la même manière qu’il a fait ligoter et maltraiter le Général Toto Camara par sa garde et s’excuser après. C’est lui-même qui a dépêché sa garde personnelle, avec le Lieutenant Toumba Diakité en tête, pour « punir les leaders » et massacrer nos populations. Le but étant de faire peur pour que plus personne ne sorte si les forces vives ou les opposants font appel à un meeting. Ce serait pour lui une façon de prouver que seul lui Dadis est populaire en Guinée, seul lui pouvant faire désormais des meetings en Guinée. Dadis est malhonnête, tribaliste et très machiavélique. Jean Marie Doré est sévèrement puni parce qu’il en veut à ce dernier plus qu’aux autres. Son parent devait le soutenir selon sa logique. Il faut donc punir les "traîtres". Cet enseignement, nous allons l’appliquer sur ceux qui le soutiendront malgré ces crimes abominables. 

(Voir la video à droite) 

Ibrahima Sory Barry & Sylla Boubacar
Pour le GAC (Groupe d’Autodéfense Civile)

Contact :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous présentons nos excuses aux internautes et au membres du GAC d'avoir omis la lettre "m" à la fin de l'adresse de Ibrahima Sory. l'erreur est corrigée.

2009-09-30 15:57:43 Ibrahima Sory Barry pour le GAC

 

2009-09-30 16:00:43 Ibrahima Sory Barry pour le GAC
2009-09-30 15:59:44 Ibrahima Sory Barry pour le GAC
2009-09-30 16:11:55 Ibrahima Sory Barry pour le GAC

2009-09-30 17:55:08

Je suis enseignant et donc très sensible et conscient de la fragilité de notre pays qui peut basculer facilement dans la violence sous ce régime. C’est pourquoi nous nous sommes abstenus jusqu’à présent de toute action. Cependant aujourd’hui, nous sommes sous grande pression de la part de nos membres qui demandent qu’on agisse. Seulement, si nous, on est amené à nous défendre avec des armes, on aurait atteint un point de non-retour et c’est toute la Guinée qui pourrait en souffrir, coupables et innocents. Mais là, grâce à l’union des forces vives, nous sommes entrain de constituer un groupe national d’autodéfense qui n’aura aucun caractère ethnique. C’est juste la nécessité de protéger nos populations face à une armée qui est désormais dominée par des milices tribales au service d’un homme irresponsable.

Le monde entier a suivi la violence inqualifiable qui a été orchestrée sur les leaders politiques et les populations civiles. Les femmes et enfants sont les plus nombreux parmi les victimes. Nous avons les images. Désormais, c’est un devoir de défendre nos populations. Personne ne viendra le faire et nous sommes livrés à une bande armée qui nous prend pour des lapins. Même en temps de guerre, on ne regroupe pas de civils ou même des militaires désarmés, les encercler pour ouvrir le feu sans que l’ONU et le TPI n’interviennent. On appelle cela crime de guerre et crime contre l’humanité, sauf si les victimes sont des Guinéens.

Nous rendons hommage aux leaders politiques guinéens et les encourageons à ne plus reculer. Ils doivent former un gouvernement d’union nationale sans tarder et lancer un mandat d’arrêt international contre tous les membres du CNDD et du gouvernement complice de Kabinet Komara.

Il semble que Jean Marie Doré est dans un état critique. Nous le regrettons et louons particulièrement le courage de ce doyen. Il a prouvé qu’il est un intellectuel et patriote. Si lui ou un des leaders meurt, nous allons tuer les familles des membres du CNDD et du gouvernement sans exception, de Conakry à Lola. Cet engagement, nous le prenons devant le peuple et le monde entier. C’est un devoir patriotique !

Les excuses de Dadis ne sont que de la tromperie, de la même manière qu’il a trompé Jean Marie Doré et Rabiyatou pour modifier le chronogramme, de la même manière qu’il a fait ligoter et maltraiter le Général Toto Camara par sa garde et s’excuser après. C’est lui-même qui a dépêché sa garde personnelle, avec le Lieutenant Toumba Diakité en tête, pour « punir les leaders » et massacrer nos populations. Le but étant de faire peur pour que plus personne ne sorte si les forces vives ou les opposants font appel à un meeting. Ce serait pour lui une façon de prouver que seul lui Dadis est populaire en Guinée, seul lui pouvant faire désormais des meetings en Guinée. Dadis est malhonnête, tribaliste et très machiavélique. Jean Marie Doré est sévèrement puni parce qu’il en veut à ce dernier plus qu’aux autres. Son parent devait le soutenir selon sa logique. Il faut donc punir les "traîtres". Cet enseignement, nous allons l’appliquer sur ceux qui le soutiendront malgré ces crimes abominables. 

(Voir la video à droite) 

Ibrahima Sory Barry & Sylla Boubacar
Pour le GAC (Groupe d’Autodéfense Civile)

Contact :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous présentons nos excuses aux internautes et au membres du GAC d'avoir omis la lettre "m" à la fin de l'adresse de Ibrahima Sory. l'erreur est corrigée.

2009-09-30 15:57:43 dabo

 

2009-09-30 16:00:43 dabo
2009-09-30 15:59:44 dabo
2009-09-30 16:11:55 dabo

2009-09-30 17:55:08

Je suis enseignant et donc très sensible et conscient de la fragilité de notre pays qui peut basculer facilement dans la violence sous ce régime. C’est pourquoi nous nous sommes abstenus jusqu’à présent de toute action. Cependant aujourd’hui, nous sommes sous grande pression de la part de nos membres qui demandent qu’on agisse. Seulement, si nous, on est amené à nous défendre avec des armes, on aurait atteint un point de non-retour et c’est toute la Guinée qui pourrait en souffrir, coupables et innocents. Mais là, grâce à l’union des forces vives, nous sommes entrain de constituer un groupe national d’autodéfense qui n’aura aucun caractère ethnique. C’est juste la nécessité de protéger nos populations face à une armée qui est désormais dominée par des milices tribales au service d’un homme irresponsable.

Le monde entier a suivi la violence inqualifiable qui a été orchestrée sur les leaders politiques et les populations civiles. Les femmes et enfants sont les plus nombreux parmi les victimes. Nous avons les images. Désormais, c’est un devoir de défendre nos populations. Personne ne viendra le faire et nous sommes livrés à une bande armée qui nous prend pour des lapins. Même en temps de guerre, on ne regroupe pas de civils ou même des militaires désarmés, les encercler pour ouvrir le feu sans que l’ONU et le TPI n’interviennent. On appelle cela crime de guerre et crime contre l’humanité, sauf si les victimes sont des Guinéens.

Nous rendons hommage aux leaders politiques guinéens et les encourageons à ne plus reculer. Ils doivent former un gouvernement d’union nationale sans tarder et lancer un mandat d’arrêt international contre tous les membres du CNDD et du gouvernement complice de Kabinet Komara.

Il semble que Jean Marie Doré est dans un état critique. Nous le regrettons et louons particulièrement le courage de ce doyen. Il a prouvé qu’il est un intellectuel et patriote. Si lui ou un des leaders meurt, nous allons tuer les familles des membres du CNDD et du gouvernement sans exception, de Conakry à Lola. Cet engagement, nous le prenons devant le peuple et le monde entier. C’est un devoir patriotique !

Les excuses de Dadis ne sont que de la tromperie, de la même manière qu’il a trompé Jean Marie Doré et Rabiyatou pour modifier le chronogramme, de la même manière qu’il a fait ligoter et maltraiter le Général Toto Camara par sa garde et s’excuser après. C’est lui-même qui a dépêché sa garde personnelle, avec le Lieutenant Toumba Diakité en tête, pour « punir les leaders » et massacrer nos populations. Le but étant de faire peur pour que plus personne ne sorte si les forces vives ou les opposants font appel à un meeting. Ce serait pour lui une façon de prouver que seul lui Dadis est populaire en Guinée, seul lui pouvant faire désormais des meetings en Guinée. Dadis est malhonnête, tribaliste et très machiavélique. Jean Marie Doré est sévèrement puni parce qu’il en veut à ce dernier plus qu’aux autres. Son parent devait le soutenir selon sa logique. Il faut donc punir les "traîtres". Cet enseignement, nous allons l’appliquer sur ceux qui le soutiendront malgré ces crimes abominables. 

(Voir la video à droite) 

Ibrahima Sory Barry & Sylla Boubacar
Pour le GAC (Groupe d’Autodéfense Civile)

Contact :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous présentons nos excuses aux internautes et au membres du GAC d'avoir omis la lettre "m" à la fin de l'adresse de Ibrahima Sory. l'erreur est corrigée.

2009-09-30 15:57:43 salman

 

2009-09-30 16:00:43 salman
2009-09-30 15:59:44 salman
2009-09-30 16:11:55 salman

2009-09-30 17:55:08

Je suis enseignant et donc très sensible et conscient de la fragilité de notre pays qui peut basculer facilement dans la violence sous ce régime. C’est pourquoi nous nous sommes abstenus jusqu’à présent de toute action. Cependant aujourd’hui, nous sommes sous grande pression de la part de nos membres qui demandent qu’on agisse. Seulement, si nous, on est amené à nous défendre avec des armes, on aurait atteint un point de non-retour et c’est toute la Guinée qui pourrait en souffrir, coupables et innocents. Mais là, grâce à l’union des forces vives, nous sommes entrain de constituer un groupe national d’autodéfense qui n’aura aucun caractère ethnique. C’est juste la nécessité de protéger nos populations face à une armée qui est désormais dominée par des milices tribales au service d’un homme irresponsable.

Le monde entier a suivi la violence inqualifiable qui a été orchestrée sur les leaders politiques et les populations civiles. Les femmes et enfants sont les plus nombreux parmi les victimes. Nous avons les images. Désormais, c’est un devoir de défendre nos populations. Personne ne viendra le faire et nous sommes livrés à une bande armée qui nous prend pour des lapins. Même en temps de guerre, on ne regroupe pas de civils ou même des militaires désarmés, les encercler pour ouvrir le feu sans que l’ONU et le TPI n’interviennent. On appelle cela crime de guerre et crime contre l’humanité, sauf si les victimes sont des Guinéens.

Nous rendons hommage aux leaders politiques guinéens et les encourageons à ne plus reculer. Ils doivent former un gouvernement d’union nationale sans tarder et lancer un mandat d’arrêt international contre tous les membres du CNDD et du gouvernement complice de Kabinet Komara.

Il semble que Jean Marie Doré est dans un état critique. Nous le regrettons et louons particulièrement le courage de ce doyen. Il a prouvé qu’il est un intellectuel et patriote. Si lui ou un des leaders meurt, nous allons tuer les familles des membres du CNDD et du gouvernement sans exception, de Conakry à Lola. Cet engagement, nous le prenons devant le peuple et le monde entier. C’est un devoir patriotique !

Les excuses de Dadis ne sont que de la tromperie, de la même manière qu’il a trompé Jean Marie Doré et Rabiyatou pour modifier le chronogramme, de la même manière qu’il a fait ligoter et maltraiter le Général Toto Camara par sa garde et s’excuser après. C’est lui-même qui a dépêché sa garde personnelle, avec le Lieutenant Toumba Diakité en tête, pour « punir les leaders » et massacrer nos populations. Le but étant de faire peur pour que plus personne ne sorte si les forces vives ou les opposants font appel à un meeting. Ce serait pour lui une façon de prouver que seul lui Dadis est populaire en Guinée, seul lui pouvant faire désormais des meetings en Guinée. Dadis est malhonnête, tribaliste et très machiavélique. Jean Marie Doré est sévèrement puni parce qu’il en veut à ce dernier plus qu’aux autres. Son parent devait le soutenir selon sa logique. Il faut donc punir les "traîtres". Cet enseignement, nous allons l’appliquer sur ceux qui le soutiendront malgré ces crimes abominables. 

(Voir la video à droite) 

Ibrahima Sory Barry & Sylla Boubacar
Pour le GAC (Groupe d’Autodéfense Civile)

Contact :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous présentons nos excuses aux internautes et au membres du GAC d'avoir omis la lettre "m" à la fin de l'adresse de Ibrahima Sory. l'erreur est corrigée.

2009-09-30 15:57:43 Ibou

 

2009-09-30 16:00:43 Ibou
2009-09-30 15:59:44 Ibou
2009-09-30 16:11:55 Ibou

2009-09-30 17:55:08

Je suis enseignant et donc très sensible et conscient de la fragilité de notre pays qui peut basculer facilement dans la violence sous ce régime. C’est pourquoi nous nous sommes abstenus jusqu’à présent de toute action. Cependant aujourd’hui, nous sommes sous grande pression de la part de nos membres qui demandent qu’on agisse. Seulement, si nous, on est amené à nous défendre avec des armes, on aurait atteint un point de non-retour et c’est toute la Guinée qui pourrait en souffrir, coupables et innocents. Mais là, grâce à l’union des forces vives, nous sommes entrain de constituer un groupe national d’autodéfense qui n’aura aucun caractère ethnique. C’est juste la nécessité de protéger nos populations face à une armée qui est désormais dominée par des milices tribales au service d’un homme irresponsable.

Le monde entier a suivi la violence inqualifiable qui a été orchestrée sur les leaders politiques et les populations civiles. Les femmes et enfants sont les plus nombreux parmi les victimes. Nous avons les images. Désormais, c’est un devoir de défendre nos populations. Personne ne viendra le faire et nous sommes livrés à une bande armée qui nous prend pour des lapins. Même en temps de guerre, on ne regroupe pas de civils ou même des militaires désarmés, les encercler pour ouvrir le feu sans que l’ONU et le TPI n’interviennent. On appelle cela crime de guerre et crime contre l’humanité, sauf si les victimes sont des Guinéens.

Nous rendons hommage aux leaders politiques guinéens et les encourageons à ne plus reculer. Ils doivent former un gouvernement d’union nationale sans tarder et lancer un mandat d’arrêt international contre tous les membres du CNDD et du gouvernement complice de Kabinet Komara.

Il semble que Jean Marie Doré est dans un état critique. Nous le regrettons et louons particulièrement le courage de ce doyen. Il a prouvé qu’il est un intellectuel et patriote. Si lui ou un des leaders meurt, nous allons tuer les familles des membres du CNDD et du gouvernement sans exception, de Conakry à Lola. Cet engagement, nous le prenons devant le peuple et le monde entier. C’est un devoir patriotique !

Les excuses de Dadis ne sont que de la tromperie, de la même manière qu’il a trompé Jean Marie Doré et Rabiyatou pour modifier le chronogramme, de la même manière qu’il a fait ligoter et maltraiter le Général Toto Camara par sa garde et s’excuser après. C’est lui-même qui a dépêché sa garde personnelle, avec le Lieutenant Toumba Diakité en tête, pour « punir les leaders » et massacrer nos populations. Le but étant de faire peur pour que plus personne ne sorte si les forces vives ou les opposants font appel à un meeting. Ce serait pour lui une façon de prouver que seul lui Dadis est populaire en Guinée, seul lui pouvant faire désormais des meetings en Guinée. Dadis est malhonnête, tribaliste et très machiavélique. Jean Marie Doré est sévèrement puni parce qu’il en veut à ce dernier plus qu’aux autres. Son parent devait le soutenir selon sa logique. Il faut donc punir les "traîtres". Cet enseignement, nous allons l’appliquer sur ceux qui le soutiendront malgré ces crimes abominables. 

(Voir la video à droite) 

Ibrahima Sory Barry & Sylla Boubacar
Pour le GAC (Groupe d’Autodéfense Civile)

Contact :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous présentons nos excuses aux internautes et au membres du GAC d'avoir omis la lettre "m" à la fin de l'adresse de Ibrahima Sory. l'erreur est corrigée.

2009-09-30 15:57:43 Waraba

 

2009-09-30 16:00:43 Waraba
2009-09-30 15:59:44 Waraba
2009-09-30 16:11:55 Waraba

2009-09-30 17:55:08

Je suis enseignant et donc très sensible et conscient de la fragilité de notre pays qui peut basculer facilement dans la violence sous ce régime. C’est pourquoi nous nous sommes abstenus jusqu’à présent de toute action. Cependant aujourd’hui, nous sommes sous grande pression de la part de nos membres qui demandent qu’on agisse. Seulement, si nous, on est amené à nous défendre avec des armes, on aurait atteint un point de non-retour et c’est toute la Guinée qui pourrait en souffrir, coupables et innocents. Mais là, grâce à l’union des forces vives, nous sommes entrain de constituer un groupe national d’autodéfense qui n’aura aucun caractère ethnique. C’est juste la nécessité de protéger nos populations face à une armée qui est désormais dominée par des milices tribales au service d’un homme irresponsable.

Le monde entier a suivi la violence inqualifiable qui a été orchestrée sur les leaders politiques et les populations civiles. Les femmes et enfants sont les plus nombreux parmi les victimes. Nous avons les images. Désormais, c’est un devoir de défendre nos populations. Personne ne viendra le faire et nous sommes livrés à une bande armée qui nous prend pour des lapins. Même en temps de guerre, on ne regroupe pas de civils ou même des militaires désarmés, les encercler pour ouvrir le feu sans que l’ONU et le TPI n’interviennent. On appelle cela crime de guerre et crime contre l’humanité, sauf si les victimes sont des Guinéens.

Nous rendons hommage aux leaders politiques guinéens et les encourageons à ne plus reculer. Ils doivent former un gouvernement d’union nationale sans tarder et lancer un mandat d’arrêt international contre tous les membres du CNDD et du gouvernement complice de Kabinet Komara.

Il semble que Jean Marie Doré est dans un état critique. Nous le regrettons et louons particulièrement le courage de ce doyen. Il a prouvé qu’il est un intellectuel et patriote. Si lui ou un des leaders meurt, nous allons tuer les familles des membres du CNDD et du gouvernement sans exception, de Conakry à Lola. Cet engagement, nous le prenons devant le peuple et le monde entier. C’est un devoir patriotique !

Les excuses de Dadis ne sont que de la tromperie, de la même manière qu’il a trompé Jean Marie Doré et Rabiyatou pour modifier le chronogramme, de la même manière qu’il a fait ligoter et maltraiter le Général Toto Camara par sa garde et s’excuser après. C’est lui-même qui a dépêché sa garde personnelle, avec le Lieutenant Toumba Diakité en tête, pour « punir les leaders » et massacrer nos populations. Le but étant de faire peur pour que plus personne ne sorte si les forces vives ou les opposants font appel à un meeting. Ce serait pour lui une façon de prouver que seul lui Dadis est populaire en Guinée, seul lui pouvant faire désormais des meetings en Guinée. Dadis est malhonnête, tribaliste et très machiavélique. Jean Marie Doré est sévèrement puni parce qu’il en veut à ce dernier plus qu’aux autres. Son parent devait le soutenir selon sa logique. Il faut donc punir les "traîtres". Cet enseignement, nous allons l’appliquer sur ceux qui le soutiendront malgré ces crimes abominables. 

(Voir la video à droite) 

Ibrahima Sory Barry & Sylla Boubacar
Pour le GAC (Groupe d’Autodéfense Civile)

Contact :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous présentons nos excuses aux internautes et au membres du GAC d'avoir omis la lettre "m" à la fin de l'adresse de Ibrahima Sory. l'erreur est corrigée.

2009-09-30 15:57:43 Ibrahima sako

 

2009-09-30 16:00:43 Ibrahima sako
2009-09-30 15:59:44 Ibrahima sako
2009-09-30 16:11:55 Ibrahima sako

2009-09-30 17:55:08

Je suis enseignant et donc très sensible et conscient de la fragilité de notre pays qui peut basculer facilement dans la violence sous ce régime. C’est pourquoi nous nous sommes abstenus jusqu’à présent de toute action. Cependant aujourd’hui, nous sommes sous grande pression de la part de nos membres qui demandent qu’on agisse. Seulement, si nous, on est amené à nous défendre avec des armes, on aurait atteint un point de non-retour et c’est toute la Guinée qui pourrait en souffrir, coupables et innocents. Mais là, grâce à l’union des forces vives, nous sommes entrain de constituer un groupe national d’autodéfense qui n’aura aucun caractère ethnique. C’est juste la nécessité de protéger nos populations face à une armée qui est désormais dominée par des milices tribales au service d’un homme irresponsable.

Le monde entier a suivi la violence inqualifiable qui a été orchestrée sur les leaders politiques et les populations civiles. Les femmes et enfants sont les plus nombreux parmi les victimes. Nous avons les images. Désormais, c’est un devoir de défendre nos populations. Personne ne viendra le faire et nous sommes livrés à une bande armée qui nous prend pour des lapins. Même en temps de guerre, on ne regroupe pas de civils ou même des militaires désarmés, les encercler pour ouvrir le feu sans que l’ONU et le TPI n’interviennent. On appelle cela crime de guerre et crime contre l’humanité, sauf si les victimes sont des Guinéens.

Nous rendons hommage aux leaders politiques guinéens et les encourageons à ne plus reculer. Ils doivent former un gouvernement d’union nationale sans tarder et lancer un mandat d’arrêt international contre tous les membres du CNDD et du gouvernement complice de Kabinet Komara.

Il semble que Jean Marie Doré est dans un état critique. Nous le regrettons et louons particulièrement le courage de ce doyen. Il a prouvé qu’il est un intellectuel et patriote. Si lui ou un des leaders meurt, nous allons tuer les familles des membres du CNDD et du gouvernement sans exception, de Conakry à Lola. Cet engagement, nous le prenons devant le peuple et le monde entier. C’est un devoir patriotique !

Les excuses de Dadis ne sont que de la tromperie, de la même manière qu’il a trompé Jean Marie Doré et Rabiyatou pour modifier le chronogramme, de la même manière qu’il a fait ligoter et maltraiter le Général Toto Camara par sa garde et s’excuser après. C’est lui-même qui a dépêché sa garde personnelle, avec le Lieutenant Toumba Diakité en tête, pour « punir les leaders » et massacrer nos populations. Le but étant de faire peur pour que plus personne ne sorte si les forces vives ou les opposants font appel à un meeting. Ce serait pour lui une façon de prouver que seul lui Dadis est populaire en Guinée, seul lui pouvant faire désormais des meetings en Guinée. Dadis est malhonnête, tribaliste et très machiavélique. Jean Marie Doré est sévèrement puni parce qu’il en veut à ce dernier plus qu’aux autres. Son parent devait le soutenir selon sa logique. Il faut donc punir les "traîtres". Cet enseignement, nous allons l’appliquer sur ceux qui le soutiendront malgré ces crimes abominables. 

(Voir la video à droite) 

Ibrahima Sory Barry & Sylla Boubacar
Pour le GAC (Groupe d’Autodéfense Civile)

Contact :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous présentons nos excuses aux internautes et au membres du GAC d'avoir omis la lettre "m" à la fin de l'adresse de Ibrahima Sory. l'erreur est corrigée.

2009-09-30 15:57:43 Alpha Abdoulaye Diallo

 

2009-09-30 16:00:43 Alpha Abdoulaye Diallo
2009-09-30 15:59:44 Alpha Abdoulaye Diallo
2009-09-30 16:11:55 Alpha Abdoulaye Diallo

2009-09-30 17:55:08

Je suis enseignant et donc très sensible et conscient de la fragilité de notre pays qui peut basculer facilement dans la violence sous ce régime. C’est pourquoi nous nous sommes abstenus jusqu’à présent de toute action. Cependant aujourd’hui, nous sommes sous grande pression de la part de nos membres qui demandent qu’on agisse. Seulement, si nous, on est amené à nous défendre avec des armes, on aurait atteint un point de non-retour et c’est toute la Guinée qui pourrait en souffrir, coupables et innocents. Mais là, grâce à l’union des forces vives, nous sommes entrain de constituer un groupe national d’autodéfense qui n’aura aucun caractère ethnique. C’est juste la nécessité de protéger nos populations face à une armée qui est désormais dominée par des milices tribales au service d’un homme irresponsable.

Le monde entier a suivi la violence inqualifiable qui a été orchestrée sur les leaders politiques et les populations civiles. Les femmes et enfants sont les plus nombreux parmi les victimes. Nous avons les images. Désormais, c’est un devoir de défendre nos populations. Personne ne viendra le faire et nous sommes livrés à une bande armée qui nous prend pour des lapins. Même en temps de guerre, on ne regroupe pas de civils ou même des militaires désarmés, les encercler pour ouvrir le feu sans que l’ONU et le TPI n’interviennent. On appelle cela crime de guerre et crime contre l’humanité, sauf si les victimes sont des Guinéens.

Nous rendons hommage aux leaders politiques guinéens et les encourageons à ne plus reculer. Ils doivent former un gouvernement d’union nationale sans tarder et lancer un mandat d’arrêt international contre tous les membres du CNDD et du gouvernement complice de Kabinet Komara.

Il semble que Jean Marie Doré est dans un état critique. Nous le regrettons et louons particulièrement le courage de ce doyen. Il a prouvé qu’il est un intellectuel et patriote. Si lui ou un des leaders meurt, nous allons tuer les familles des membres du CNDD et du gouvernement sans exception, de Conakry à Lola. Cet engagement, nous le prenons devant le peuple et le monde entier. C’est un devoir patriotique !

Les excuses de Dadis ne sont que de la tromperie, de la même manière qu’il a trompé Jean Marie Doré et Rabiyatou pour modifier le chronogramme, de la même manière qu’il a fait ligoter et maltraiter le Général Toto Camara par sa garde et s’excuser après. C’est lui-même qui a dépêché sa garde personnelle, avec le Lieutenant Toumba Diakité en tête, pour « punir les leaders » et massacrer nos populations. Le but étant de faire peur pour que plus personne ne sorte si les forces vives ou les opposants font appel à un meeting. Ce serait pour lui une façon de prouver que seul lui Dadis est populaire en Guinée, seul lui pouvant faire désormais des meetings en Guinée. Dadis est malhonnête, tribaliste et très machiavélique. Jean Marie Doré est sévèrement puni parce qu’il en veut à ce dernier plus qu’aux autres. Son parent devait le soutenir selon sa logique. Il faut donc punir les "traîtres". Cet enseignement, nous allons l’appliquer sur ceux qui le soutiendront malgré ces crimes abominables. 

(Voir la video à droite) 

Ibrahima Sory Barry & Sylla Boubacar
Pour le GAC (Groupe d’Autodéfense Civile)

Contact :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous présentons nos excuses aux internautes et au membres du GAC d'avoir omis la lettre "m" à la fin de l'adresse de Ibrahima Sory. l'erreur est corrigée.

2009-09-30 15:57:43 Mamadou Dioulde BARRY

 

2009-09-30 16:00:43 Mamadou Dioulde BARRY
2009-09-30 15:59:44 Mamadou Dioulde BARRY
2009-09-30 16:11:55 Mamadou Dioulde BARRY

2009-09-30 17:55:08

Je suis enseignant et donc très sensible et conscient de la fragilité de notre pays qui peut basculer facilement dans la violence sous ce régime. C’est pourquoi nous nous sommes abstenus jusqu’à présent de toute action. Cependant aujourd’hui, nous sommes sous grande pression de la part de nos membres qui demandent qu’on agisse. Seulement, si nous, on est amené à nous défendre avec des armes, on aurait atteint un point de non-retour et c’est toute la Guinée qui pourrait en souffrir, coupables et innocents. Mais là, grâce à l’union des forces vives, nous sommes entrain de constituer un groupe national d’autodéfense qui n’aura aucun caractère ethnique. C’est juste la nécessité de protéger nos populations face à une armée qui est désormais dominée par des milices tribales au service d’un homme irresponsable.

Le monde entier a suivi la violence inqualifiable qui a été orchestrée sur les leaders politiques et les populations civiles. Les femmes et enfants sont les plus nombreux parmi les victimes. Nous avons les images. Désormais, c’est un devoir de défendre nos populations. Personne ne viendra le faire et nous sommes livrés à une bande armée qui nous prend pour des lapins. Même en temps de guerre, on ne regroupe pas de civils ou même des militaires désarmés, les encercler pour ouvrir le feu sans que l’ONU et le TPI n’interviennent. On appelle cela crime de guerre et crime contre l’humanité, sauf si les victimes sont des Guinéens.

Nous rendons hommage aux leaders politiques guinéens et les encourageons à ne plus reculer. Ils doivent former un gouvernement d’union nationale sans tarder et lancer un mandat d’arrêt international contre tous les membres du CNDD et du gouvernement complice de Kabinet Komara.

Il semble que Jean Marie Doré est dans un état critique. Nous le regrettons et louons particulièrement le courage de ce doyen. Il a prouvé qu’il est un intellectuel et patriote. Si lui ou un des leaders meurt, nous allons tuer les familles des membres du CNDD et du gouvernement sans exception, de Conakry à Lola. Cet engagement, nous le prenons devant le peuple et le monde entier. C’est un devoir patriotique !

Les excuses de Dadis ne sont que de la tromperie, de la même manière qu’il a trompé Jean Marie Doré et Rabiyatou pour modifier le chronogramme, de la même manière qu’il a fait ligoter et maltraiter le Général Toto Camara par sa garde et s’excuser après. C’est lui-même qui a dépêché sa garde personnelle, avec le Lieutenant Toumba Diakité en tête, pour « punir les leaders » et massacrer nos populations. Le but étant de faire peur pour que plus personne ne sorte si les forces vives ou les opposants font appel à un meeting. Ce serait pour lui une façon de prouver que seul lui Dadis est populaire en Guinée, seul lui pouvant faire désormais des meetings en Guinée. Dadis est malhonnête, tribaliste et très machiavélique. Jean Marie Doré est sévèrement puni parce qu’il en veut à ce dernier plus qu’aux autres. Son parent devait le soutenir selon sa logique. Il faut donc punir les "traîtres". Cet enseignement, nous allons l’appliquer sur ceux qui le soutiendront malgré ces crimes abominables. 

(Voir la video à droite) 

Ibrahima Sory Barry & Sylla Boubacar
Pour le GAC (Groupe d’Autodéfense Civile)

Contact :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous présentons nos excuses aux internautes et au membres du GAC d'avoir omis la lettre "m" à la fin de l'adresse de Ibrahima Sory. l'erreur est corrigée.

2009-09-30 15:57:43 Th.Hamidou Barry USA

 

2009-09-30 16:00:43 Th.Hamidou Barry USA
2009-09-30 15:59:44 Th.Hamidou Barry USA
2009-09-30 16:11:55 Th.Hamidou Barry USA

2009-09-30 17:55:08

Je suis enseignant et donc très sensible et conscient de la fragilité de notre pays qui peut basculer facilement dans la violence sous ce régime. C’est pourquoi nous nous sommes abstenus jusqu’à présent de toute action. Cependant aujourd’hui, nous sommes sous grande pression de la part de nos membres qui demandent qu’on agisse. Seulement, si nous, on est amené à nous défendre avec des armes, on aurait atteint un point de non-retour et c’est toute la Guinée qui pourrait en souffrir, coupables et innocents. Mais là, grâce à l’union des forces vives, nous sommes entrain de constituer un groupe national d’autodéfense qui n’aura aucun caractère ethnique. C’est juste la nécessité de protéger nos populations face à une armée qui est désormais dominée par des milices tribales au service d’un homme irresponsable.

Le monde entier a suivi la violence inqualifiable qui a été orchestrée sur les leaders politiques et les populations civiles. Les femmes et enfants sont les plus nombreux parmi les victimes. Nous avons les images. Désormais, c’est un devoir de défendre nos populations. Personne ne viendra le faire et nous sommes livrés à une bande armée qui nous prend pour des lapins. Même en temps de guerre, on ne regroupe pas de civils ou même des militaires désarmés, les encercler pour ouvrir le feu sans que l’ONU et le TPI n’interviennent. On appelle cela crime de guerre et crime contre l’humanité, sauf si les victimes sont des Guinéens.

Nous rendons hommage aux leaders politiques guinéens et les encourageons à ne plus reculer. Ils doivent former un gouvernement d’union nationale sans tarder et lancer un mandat d’arrêt international contre tous les membres du CNDD et du gouvernement complice de Kabinet Komara.

Il semble que Jean Marie Doré est dans un état critique. Nous le regrettons et louons particulièrement le courage de ce doyen. Il a prouvé qu’il est un intellectuel et patriote. Si lui ou un des leaders meurt, nous allons tuer les familles des membres du CNDD et du gouvernement sans exception, de Conakry à Lola. Cet engagement, nous le prenons devant le peuple et le monde entier. C’est un devoir patriotique !

Les excuses de Dadis ne sont que de la tromperie, de la même manière qu’il a trompé Jean Marie Doré et Rabiyatou pour modifier le chronogramme, de la même manière qu’il a fait ligoter et maltraiter le Général Toto Camara par sa garde et s’excuser après. C’est lui-même qui a dépêché sa garde personnelle, avec le Lieutenant Toumba Diakité en tête, pour « punir les leaders » et massacrer nos populations. Le but étant de faire peur pour que plus personne ne sorte si les forces vives ou les opposants font appel à un meeting. Ce serait pour lui une façon de prouver que seul lui Dadis est populaire en Guinée, seul lui pouvant faire désormais des meetings en Guinée. Dadis est malhonnête, tribaliste et très machiavélique. Jean Marie Doré est sévèrement puni parce qu’il en veut à ce dernier plus qu’aux autres. Son parent devait le soutenir selon sa logique. Il faut donc punir les "traîtres". Cet enseignement, nous allons l’appliquer sur ceux qui le soutiendront malgré ces crimes abominables. 

(Voir la video à droite) 

Ibrahima Sory Barry & Sylla Boubacar
Pour le GAC (Groupe d’Autodéfense Civile)

Contact :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous présentons nos excuses aux internautes et au membres du GAC d'avoir omis la lettre "m" à la fin de l'adresse de Ibrahima Sory. l'erreur est corrigée.

2009-09-30 15:57:43 Kallo

 

2009-09-30 16:00:43 Kallo
2009-09-30 15:59:44 Kallo
2009-09-30 16:11:55 Kallo

2009-09-30 17:55:08

Je suis enseignant et donc très sensible et conscient de la fragilité de notre pays qui peut basculer facilement dans la violence sous ce régime. C’est pourquoi nous nous sommes abstenus jusqu’à présent de toute action. Cependant aujourd’hui, nous sommes sous grande pression de la part de nos membres qui demandent qu’on agisse. Seulement, si nous, on est amené à nous défendre avec des armes, on aurait atteint un point de non-retour et c’est toute la Guinée qui pourrait en souffrir, coupables et innocents. Mais là, grâce à l’union des forces vives, nous sommes entrain de constituer un groupe national d’autodéfense qui n’aura aucun caractère ethnique. C’est juste la nécessité de protéger nos populations face à une armée qui est désormais dominée par des milices tribales au service d’un homme irresponsable.

Le monde entier a suivi la violence inqualifiable qui a été orchestrée sur les leaders politiques et les populations civiles. Les femmes et enfants sont les plus nombreux parmi les victimes. Nous avons les images. Désormais, c’est un devoir de défendre nos populations. Personne ne viendra le faire et nous sommes livrés à une bande armée qui nous prend pour des lapins. Même en temps de guerre, on ne regroupe pas de civils ou même des militaires désarmés, les encercler pour ouvrir le feu sans que l’ONU et le TPI n’interviennent. On appelle cela crime de guerre et crime contre l’humanité, sauf si les victimes sont des Guinéens.

Nous rendons hommage aux leaders politiques guinéens et les encourageons à ne plus reculer. Ils doivent former un gouvernement d’union nationale sans tarder et lancer un mandat d’arrêt international contre tous les membres du CNDD et du gouvernement complice de Kabinet Komara.

Il semble que Jean Marie Doré est dans un état critique. Nous le regrettons et louons particulièrement le courage de ce doyen. Il a prouvé qu’il est un intellectuel et patriote. Si lui ou un des leaders meurt, nous allons tuer les familles des membres du CNDD et du gouvernement sans exception, de Conakry à Lola. Cet engagement, nous le prenons devant le peuple et le monde entier. C’est un devoir patriotique !

Les excuses de Dadis ne sont que de la tromperie, de la même manière qu’il a trompé Jean Marie Doré et Rabiyatou pour modifier le chronogramme, de la même manière qu’il a fait ligoter et maltraiter le Général Toto Camara par sa garde et s’excuser après. C’est lui-même qui a dépêché sa garde personnelle, avec le Lieutenant Toumba Diakité en tête, pour « punir les leaders » et massacrer nos populations. Le but étant de faire peur pour que plus personne ne sorte si les forces vives ou les opposants font appel à un meeting. Ce serait pour lui une façon de prouver que seul lui Dadis est populaire en Guinée, seul lui pouvant faire désormais des meetings en Guinée. Dadis est malhonnête, tribaliste et très machiavélique. Jean Marie Doré est sévèrement puni parce qu’il en veut à ce dernier plus qu’aux autres. Son parent devait le soutenir selon sa logique. Il faut donc punir les "traîtres". Cet enseignement, nous allons l’appliquer sur ceux qui le soutiendront malgré ces crimes abominables. 

(Voir la video à droite) 

Ibrahima Sory Barry & Sylla Boubacar
Pour le GAC (Groupe d’Autodéfense Civile)

Contact :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous présentons nos excuses aux internautes et au membres du GAC d'avoir omis la lettre "m" à la fin de l'adresse de Ibrahima Sory. l'erreur est corrigée.

2009-09-30 15:57:43 Barry

 

2009-09-30 16:00:43 Barry
2009-09-30 15:59:44 Barry
2009-09-30 16:11:55 Barry

2009-09-30 17:55:08

Je suis enseignant et donc très sensible et conscient de la fragilité de notre pays qui peut basculer facilement dans la violence sous ce régime. C’est pourquoi nous nous sommes abstenus jusqu’à présent de toute action. Cependant aujourd’hui, nous sommes sous grande pression de la part de nos membres qui demandent qu’on agisse. Seulement, si nous, on est amené à nous défendre avec des armes, on aurait atteint un point de non-retour et c’est toute la Guinée qui pourrait en souffrir, coupables et innocents. Mais là, grâce à l’union des forces vives, nous sommes entrain de constituer un groupe national d’autodéfense qui n’aura aucun caractère ethnique. C’est juste la nécessité de protéger nos populations face à une armée qui est désormais dominée par des milices tribales au service d’un homme irresponsable.

Le monde entier a suivi la violence inqualifiable qui a été orchestrée sur les leaders politiques et les populations civiles. Les femmes et enfants sont les plus nombreux parmi les victimes. Nous avons les images. Désormais, c’est un devoir de défendre nos populations. Personne ne viendra le faire et nous sommes livrés à une bande armée qui nous prend pour des lapins. Même en temps de guerre, on ne regroupe pas de civils ou même des militaires désarmés, les encercler pour ouvrir le feu sans que l’ONU et le TPI n’interviennent. On appelle cela crime de guerre et crime contre l’humanité, sauf si les victimes sont des Guinéens.

Nous rendons hommage aux leaders politiques guinéens et les encourageons à ne plus reculer. Ils doivent former un gouvernement d’union nationale sans tarder et lancer un mandat d’arrêt international contre tous les membres du CNDD et du gouvernement complice de Kabinet Komara.

Il semble que Jean Marie Doré est dans un état critique. Nous le regrettons et louons particulièrement le courage de ce doyen. Il a prouvé qu’il est un intellectuel et patriote. Si lui ou un des leaders meurt, nous allons tuer les familles des membres du CNDD et du gouvernement sans exception, de Conakry à Lola. Cet engagement, nous le prenons devant le peuple et le monde entier. C’est un devoir patriotique !

Les excuses de Dadis ne sont que de la tromperie, de la même manière qu’il a trompé Jean Marie Doré et Rabiyatou pour modifier le chronogramme, de la même manière qu’il a fait ligoter et maltraiter le Général Toto Camara par sa garde et s’excuser après. C’est lui-même qui a dépêché sa garde personnelle, avec le Lieutenant Toumba Diakité en tête, pour « punir les leaders » et massacrer nos populations. Le but étant de faire peur pour que plus personne ne sorte si les forces vives ou les opposants font appel à un meeting. Ce serait pour lui une façon de prouver que seul lui Dadis est populaire en Guinée, seul lui pouvant faire désormais des meetings en Guinée. Dadis est malhonnête, tribaliste et très machiavélique. Jean Marie Doré est sévèrement puni parce qu’il en veut à ce dernier plus qu’aux autres. Son parent devait le soutenir selon sa logique. Il faut donc punir les "traîtres". Cet enseignement, nous allons l’appliquer sur ceux qui le soutiendront malgré ces crimes abominables. 

(Voir la video à droite) 

Ibrahima Sory Barry & Sylla Boubacar
Pour le GAC (Groupe d’Autodéfense Civile)

Contact :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous présentons nos excuses aux internautes et au membres du GAC d'avoir omis la lettre "m" à la fin de l'adresse de Ibrahima Sory. l'erreur est corrigée.

2009-09-30 15:57:43 Bangaly Traoré

 

2009-09-30 16:00:43 Bangaly Traoré
2009-09-30 15:59:44 Bangaly Traoré
2009-09-30 16:11:55 Bangaly Traoré
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.