chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Mamady Keïta, le « djembé fôla » qui ventile la culture guinéenne

Date de publication:2008-02-02 18:02:19

Après plus de vingt ans passés en dehors de sa Guinée natale, Mamady Keïta, communément appelé « djembé fôla » a animé un point de presse le mardi 29 janvier 2008 à son domicile de Matoto. Organisée par les directeurs du Ballet Djoliba National et  de l’Agence Kadis Music, cette rencontre visait essentiellement à faire connaître davantage l’homme de culture qu’est Mamady Keïta, percussionniste et ancien sociétaire du Ballet Djoliba.

« Le djembé n’est pas un instrument vulgaire. Il a une origine et une histoire. C’est pourquoi il mérite respect et son pays d’origine connu de ceux qui l’utilisent ». C’est en ces termes que l’homme qui vulgarise la culture guinéenne à travers le djembé a entamé les débats lors de sa rencontre avec la presse nationale. Mamady Kéita est un véritable monument. Mais, malheureusement, il reste très peu connu dans son pays natal. Bardé de prix  et autres médailles, ce quinquagénaire a, à son actif, plus de 13 écoles à travers le monde où le djembé est enseigné. « J’ai réalisé un documentaire qui a raflé sept prix. Et avec mon groupe Sewa Kan, j’ai réalisé un film (Mobalou) qui retrace mon parcours. Aussi, j’ai fêté mes 10 ans de carrière en Belgique à travers un concert géant qui a enregistré la présence  de plus de 15.000 personnes » se réjouit  Mamady « djembé fola ». Simple et effacé, Mamady dit n’avoir jamais fréquenté l’école des Blancs. Qu’à cela ne tienne, car il s’exprime correctement en français et dans d’autres langues internationales. Mais, au demeurant, qu’est ce qui fait la particularité des écoles de djembé de Mamady ? Il répond : « Moi, dans mon école, pour apprendre à jouer le djembé, je t’enseigne d’abord l’origine de l’instrument, les cultures et la géographie de la Guinée. Tous ceux qui ont fréquenté mes écoles connaissent parfaitement les différentes cultures et la géographie de la Guinée. Aussi, moi je suis parvenu à codifier le langage du djembé. C’est dire que si les autres n’enseignent que le djembé, moi j’ajoute la culture du djembé.  En un mot, avec moi, on sort du folklore pour venir à l’art ».  Pour  Mamady « djembé fola », avant de commencer à taper dans la peau de la chèvre, entendez le djembé, il faut le connaître d’abord. C’est d’ailleurs à cause du respect qu’il voue à cet instrument qu’il a crée l’école de djembé. «  Je veux que cet instrument soit respecté partout dans le monde » souligne l'artiste avant de préciser que dans cette démarche, sa seule quête  est la défense de la culture guinéenne. « On peut accepter la mort d’une personne parce que c’est inévitable, mais n’acceptez jamais que la culture meure » lance-t-il avec insistance .

 ‘’Une vie pour le djembé’’. Ce n’est pas un slogan, mais plutôt le titre du livre que ce percussionniste hors pair a écrit. Dans ce livre qui se vend  comme de petits pains, selon son auteur, ce sont plus de 60 rythmes qui y sont enseignés.
Donnant son point de vue sur l’évolution de la culture en Guinée, Mamady se dit choqué parce qu’il ne voit pas, de la part des autorités guinéennes, de réelle volonté pour aider  à développer la culture. «  Mon souhait est de voir  naître un département de la culture ici en Guinée, comme on en trouve au Sénégal, en  Côte d’Ivoire et au Mali » poursuit-il. Enfin, il invitera  tous les guinéens à se donner la main afin de sortir  leur pays de l’anonymat. Après avoir beaucoup investi à l’extérieur, le  souhait de Mamady est de laisser des traces nobles dans son pays natal.

Ahmadou 1  Diallo

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.