chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Déclaration de la fédération de l’UFDG Belgique suite au massacre du 28 septembre 2009 en Guinée-Conakry

Date de publication:2009-10-02 14:30:24

 2009-10-02 16:27:39

C’est avec une profonde indignation que les membres et sympathisants de la fédération de l’UFDG (Union des Forces Démocratiques de Guinée)  Belgique ont suivi le carnage orchestré contre le peuple martyr de Guinée en ce jour historique du 28 septembre 2009 par les soldats du CNDD. Cette journée organisée par le forum des Forces Vives de Guinée s’inscrivait dans un contexte de mobilisation pacifique contre la candidature du chef de la junte,  le Capitaine Moussa Dadis Camara au pouvoir depuis le 23 décembre  2008.
Répondant à l’appel des Forces Vives (Partis Politiques, organisations syndicales, Société Civile…), la population de Conakry s’était fortement mobilisée pour exprimer sa soif de liberté et de démocratie et contre le militaire en place. Face à cette forte mobilisation, les autorités militaires sous l’ordre du Capitaine Moussa Dadis Camara ont ordonné une répression sanglante des manifestants par des tirs à balles réelles, dans un stade du 28 septembre plein à craquer, encerclé de militaires. Ceux-ci se sont livrés à de véritables actes de barbarie et de boucherie humaine.
L'horreur était à son comble:

  • Fusillades sur des populations désarmées avec des armes de guerre ; 
  • Des femmes humiliées et  violées dans l’enceinte du stade;
  • Des tueries jamais perpétrées en Guinée en une demie – journée avec plus de 300 morts selon diverses sources;
  • Enlèvement et disparition des corps des victimes dans les hôpitaux de Conakry ;
  • Plus de 2000 blessés dont les enfants mineurs, les femmes, les jeunes, les personnes âgées,…;
  • Arrestations, incarcérations et détentions de milliers de manifestants au camp Alpha Yaya Diallo, fief de la junte militaire;
  • Des responsables de partis politiques dont le Président Elhadj Cellou Dalein Diallo ainsi que le Vice-président Monsieur Bah Oury de l’UFDG et beaucoup d’autres membres et sympathisants de l’opposition brutalisés, blessés, humiliés, arrêtés et traînés sauvagement vers le camp Alpha Yaya avant d’être transportés à l’hôpital pour des soins, sous surveillance militaire. 

Face à cette situation dramatique, les membres et sympathisants de l’UFDG Belgique font part de leur émotion et :

  • s'inclinent pieusement devant la mémoire de nos martyrs tombés sous les balles de leur propre armée et prient que la terre guinéenne leur soit légère;
  • condamnent avec la dernière énergie ces actes odieux commis par des criminels sans foi ni loi;
  • dénoncent les exactions qui continuent à se commettre dans les hautes banlieues de Conakry;
  • exigent la libération immédiate et sans condition de tous les détenus;
  • expriment leur profonde solidarité au Président Cellou Dalein Diallo et au Vice-Président Bah Oury, tout en  réitérant leur engagement sans faille à leurs côtés dans la lutte pour l’instauration de la démocratie et de l'Etat de droit en Guinée;
  • lancent un appel à l’unité de tous les guinéens d’où qu'ils sont pour la poursuite de la noble lutte qui est la nôtre depuis 51 ans: celle de la vraie libération du peuple Guinéen.

Tous  ensemble nous vaincrons!
                                                                         Le Bureau Fédéral

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.