chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Ca recommence !

Date de publication:2009-10-04 17:35:04

2009-10-04 19:26:59

Des listes circulent déjà sur certains sites tentant de disculper M. SEKOUBA KONATE de sa responsabilité personnelle dans les massacres du 28 septembre sous prétexte qu'il n'était pas présent au stade et qu'il se trouvait ...

Pendant que les corps des victimes de M. DADIS ne sont pas encore enterrés des articles et des listes circulent déjà sur certains sites tentant de disculper M. SEKOUBA KONATE de sa responsabilité personnelle dans les massacres du 28 septembre sous prétexte qu'il n'était pas présent au stade et qu'il se trouvait dans un hélicoptère à...Faranah..

Les auteurs de ces informations oublient volontairement la notion de solidarité gouvernementale pour tenter de "sauver" l'un des leurs????.

HITLER était-il présent à AUSCHWITZ ou dans les ghettos de VARSOVIE ? M.SEKOU TOURE était-il présent sous le pont du 8 novembre lors de la pendaison de nos compatriotes ?

ALORS pourquoi nous sert on des "informations" de ce genre si ce n'est pour une fois encore nous diviser.. ? Mieux sur les listes qui circulent notamment celle de l'association des sans voix le nom de M.SEKOUBA KONATE a été "gommé". Par contre beaucoup de noms y figurent notamment celui de M.BEN SEKOU SYLLA, Président de la CENI et tant d'autres...

QUI veut manipuler qui ???? J'invite nos compatriotes à la vigilance et à observer une impartialité totale dans la mise en accusation de TOUS LES RESPONSABLES DE CETTE BARBARIE DU CNDD. Soyons enfin des CITOYENS en exigeant la vérité aussi dérangeante soit-elle et le châtiment de tous les responsables(fussent-ils nos parents) des crimes commis dans notre pays et ce,de 1956 à nos jours.. VERITE ET RESPONSABILITE doivent être nos seuls objectifs en ces moments difficiles que traverse notre pays.

MERCI.
Mohamed Sampil
 

Merci M. Sampil pour cette mise au point !

Certains commencent déjà à trouver des bons et mauvais dans le CNDD et un site guinéen, kibarou.com, va jusqu'à vouloir innocenter Sékouba Konaté! C'est révoltant et malhonnête! On ne peut pas citer des civils Ben Yacine Diallo (conseiller), Boubacar Barry, Baidy Aribot, Kabinet Komara parmi les coupables et innocenter le ministre de la défense dans un crime commis par l'armée en mission. Sékouba peut se trouver à Kankan et donner des ordres à Conakry. Jamais Dadis ne ferait sortir les militaires sans qu'ils ne s'entendent là-dessus, comme l'affaire des ambassadeurs l'atteste. Dadis n'était pas au stade mais il est coupable comme Sékouba, d'avoir donné des ordres de tuer aux militaires, pour faire peur aux populations. Par coups de fil, Sékouba peut le faire du Maroc ou de la France, à plus forte raison de l'intérieur de la Guinée. Dadis, Sékouba, tous les membres et conseillers du CNDD et du gouvernement sont entièrement responsables des crimes du régime qu'ils constituent. Ils doivent être tous inculpés et traduits en justice qui va établir les degrés de responsabilité de chacun.

Tout de même, il faut comprendre que Sékouba comme Dadis ont des partisans, ayant des milliards de Francs Guinéens à distribuer. Cette affaire est celle des Guinéens dans l’ensemble contre les criminels et leurs comités de soutien. Seulement, que des "sites d’informations" ne nous présentent pas ce genre de propagande comme un texte de leur Rédaction. Ce n’est pas sérieux !

Nous devons cesser de couvrir même nos parents qui contribuent honteusement à faire couler toute notre nation. C’est à ce prix seulement que l’on peut sauver ce pays. Plus que jamais, nous devons nous donner les mains aujourd'hui en tant que Guinéens pour que ce genre de crimes qui n'épargnent aucune couche ne se repètent plus dans notre pays.  N'est-ce pas que l'armée a tué jusqu'au 2 octobre, en présence de Sékouba à Conakry ? Le ministre de la défense a-t-il fait arrêter les tueurs ?

Ce qui a commencé le 28 septembre n’est que la mise en application des menaces tenues par Dadis le 8 juin, à leur nom (lui et son ministre de la défense). Lire l’article au lien suivant : 

 
SADIO BARRY

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.