chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Les milices LURD de Aïcha KEITA, issues de L'ULIMO, au service de DADIS

Date de publication:2009-10-06 22:34:36

2009-10-07 00:30:58 

Comme écrit précédemment, les dénégations libériennes ne peuvent plus longtemps cacher l'implication d'éléments libériens directement dans la répression du rassemblement du 28 Septembre.

Il est grand temps de  neutraliser avant de faire faire quitter le territoire national à ces hordes barbares recrutées par Dadis, Pivi et Konaté, grâce à l'entremise de Aicha KEITA. Les rumeurs timidement démenties avaient signalé la présence de ces milices dès la venue de Dadis au Pouvoir.

Le lien est donc établi par les forces vives.

 Il reste , après la mise en lumière du rôle de Rodha FAWAZ, de déterminer une éventuelle implication d'une dame très active depuis Conté, ses liaisons présumées avec certains "journalistes" du net et leurs changement soudain de ligne éditoriale en faveur de Konaté et Pivi.

Cette personne aurait été vue participant à des mouvements de soutien à la junte. Toutes choses qui mériteraient "éclaircissement"  pour ne pas injustement accuser une citoyenne, selon les termes favoris de la taupe suisse du CNDD-UPR. Nostradamus de Lola, devenu "administrateur" du site de la taupe, avait, on s'en souvient, crée un mouvement de soutien à la gentille et très calme "fille" de feu MonGénéral. Ce qui n'était qu'un "échauffement" avant de "passer aux choses sérieuses", l'engagement et la perte corps et biens pour Dadis l'ethno-fasciste. Au point d'être probable accompagnateur du capitaine au TPI de La Hayes.

 Aurons-nous enfin la vérité?

Selon RFI ce jour:

"C'est devenu la psychose du moment à Conakry. Dadis Camara a-t-il importé en Guinée des milices libériennes ? L'attitude de la garde présidentielle et des bérets rouges qui ont utilisé des méthodes dignes des miliciens de Charles Taylor pour mater les opposants, fait craindre le pire.

Pour les leaders de l'opposition, il n'y aucun doute, des ex-membres de l'Ulimo (The United Liberation Movement of Liberia for Democracy), étaient bien présents au stade le 28 septembre.
L'Ulimo est une milice libérienne créée en mai 1991 par les opposants à Charles Taylor.
Une partie s'est rapidement retrouvée au sein du LURD (The Liberians United for Reconciliation and Democracy), un mouvement largement soutenu par le Guinéen Lansana Conté contre le président Libérien.

Après la chute de Charles Taylor, les chefs du LURD ont élu domicile à Conakry.

Depuis le mois de mai, Aicha Keita qui dirige le mouvement aurait fait allégeance à Dadis Camara et aurait mis une partie de ses troupes à sa disposition.

 Ce qui est certain c'est que l'armée guinéenne subit de profond bouleversement. Afin de renforcer son poids dans les bataillons clés, le capitaine Moussa Dadis Camara n'a pas hésité à recruter des jeunes exclusivement issus de sa région natale, la Guinée forestière.

Ce n'est donc pas seulement l'indiscipline qui menace l'armée guinéenne mais avant tout l'incorporation d'éléments dangereux ou inexpérimentés.

Laurence Bropleh, ministre libérien de l’Information, a catégoriquement démenti ces allégations : « l'Ulimo n'a pas participé à la répression », a-t-il déclaré ce lundi." 

Pour rappel, les Forces vives exigent en les points 7-8-9 de leur communique du 05-10-09:

7-"Fermeture des camps d'entraînements des miliciens à caractère ethnique, notamment à Kaléah dans la préfecture de Forécariah;  

8 – Expulsion des éléments libériens de l'ULIMO de tous les autres rebelles venant des pays voisins et mercenaires présents sur le territoire Guinéen;  

9 – Poursuites judiciaires à l'encontre des marchands d'armes, dont Rodha Fawaz, Hussein Dakhlala, qui contribuent à la formation et à l'équipement de milices à caractère ethnique. Ces entrainements sont financés, entre autres, par une société minière implantée en Guinée

Tout est dit et très bien dit.

Thierno A DIALLO
www.guineelibre.com


Commentaires


2009-10-07 00:30:58 

Comme écrit précédemment, les dénégations libériennes ne peuvent plus longtemps cacher l'implication d'éléments libériens directement dans la répression du rassemblement du 28 Septembre.

Il est grand temps de  neutraliser avant de faire faire quitter le territoire national à ces hordes barbares recrutées par Dadis, Pivi et Konaté, grâce à l'entremise de Aicha KEITA. Les rumeurs timidement démenties avaient signalé la présence de ces milices dès la venue de Dadis au Pouvoir.

Le lien est donc établi par les forces vives.

 Il reste , après la mise en lumière du rôle de Rodha FAWAZ, de déterminer une éventuelle implication d'une dame très active depuis Conté, ses liaisons présumées avec certains "journalistes" du net et leurs changement soudain de ligne éditoriale en faveur de Konaté et Pivi.

Cette personne aurait été vue participant à des mouvements de soutien à la junte. Toutes choses qui mériteraient "éclaircissement"  pour ne pas injustement accuser une citoyenne, selon les termes favoris de la taupe suisse du CNDD-UPR. Nostradamus de Lola, devenu "administrateur" du site de la taupe, avait, on s'en souvient, crée un mouvement de soutien à la gentille et très calme "fille" de feu MonGénéral. Ce qui n'était qu'un "échauffement" avant de "passer aux choses sérieuses", l'engagement et la perte corps et biens pour Dadis l'ethno-fasciste. Au point d'être probable accompagnateur du capitaine au TPI de La Hayes.

 Aurons-nous enfin la vérité?

Selon RFI ce jour:

"C'est devenu la psychose du moment à Conakry. Dadis Camara a-t-il importé en Guinée des milices libériennes ? L'attitude de la garde présidentielle et des bérets rouges qui ont utilisé des méthodes dignes des miliciens de Charles Taylor pour mater les opposants, fait craindre le pire.

Pour les leaders de l'opposition, il n'y aucun doute, des ex-membres de l'Ulimo (The United Liberation Movement of Liberia for Democracy), étaient bien présents au stade le 28 septembre.
L'Ulimo est une milice libérienne créée en mai 1991 par les opposants à Charles Taylor.
Une partie s'est rapidement retrouvée au sein du LURD (The Liberians United for Reconciliation and Democracy), un mouvement largement soutenu par le Guinéen Lansana Conté contre le président Libérien.

Après la chute de Charles Taylor, les chefs du LURD ont élu domicile à Conakry.

Depuis le mois de mai, Aicha Keita qui dirige le mouvement aurait fait allégeance à Dadis Camara et aurait mis une partie de ses troupes à sa disposition.

 Ce qui est certain c'est que l'armée guinéenne subit de profond bouleversement. Afin de renforcer son poids dans les bataillons clés, le capitaine Moussa Dadis Camara n'a pas hésité à recruter des jeunes exclusivement issus de sa région natale, la Guinée forestière.

Ce n'est donc pas seulement l'indiscipline qui menace l'armée guinéenne mais avant tout l'incorporation d'éléments dangereux ou inexpérimentés.

Laurence Bropleh, ministre libérien de l’Information, a catégoriquement démenti ces allégations : « l'Ulimo n'a pas participé à la répression », a-t-il déclaré ce lundi." 

Pour rappel, les Forces vives exigent en les points 7-8-9 de leur communique du 05-10-09:

7-"Fermeture des camps d'entraînements des miliciens à caractère ethnique, notamment à Kaléah dans la préfecture de Forécariah;  

8 – Expulsion des éléments libériens de l'ULIMO de tous les autres rebelles venant des pays voisins et mercenaires présents sur le territoire Guinéen;  

9 – Poursuites judiciaires à l'encontre des marchands d'armes, dont Rodha Fawaz, Hussein Dakhlala, qui contribuent à la formation et à l'équipement de milices à caractère ethnique. Ces entrainements sont financés, entre autres, par une société minière implantée en Guinée

Tout est dit et très bien dit.

Thierno A DIALLO
www.guineelibre.com

2009-10-06 22:34:36 djetou
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.