chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Union européenne : La liste des personnes concernées par ces sanctions devrait être fixée vendredi

Date de publication:2009-10-07 09:52:02

 2009-10-07 11:45:02

BRUXELLES, 6 oct 2009 (AFP) - L'UE, qui prépare des sanctions ciblées contre la junte guinéenne après la répression sanglante d'une manifestation de l'opposition, a promis mardi d'être en "contact étroit" avec le médiateur dans la crise guinéenne, le président burkinabè Blaise Compaoré.
Dans une déclaration, la présidence suédoise de l'UE promet de soutenir les efforts de M. Compaoré, de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), de l'Union africaine (UA) et de l'ONU pour trouver une "solution pacifique et durable" à la situation en Guinée.
L'UE "continue de s'engager activement dans le travail du groupe de contact international sur la Guinée", coprésidé par la Cédéao et l'UA, précise la présidence suédoise.
Le président burkinabè, nommé médiateur par la Cédéao, s'est rendu lundi à Conakry, où il a proposé à la junte et à l'opposition de se rencontrer prochainement à Ouagadougou.
La visite de M. Compaoré avait lieu semaine après le massacre de sympathisants de l'opposition par les forces de sécurité dans un stade de Conakry, qui a fait au moins 150 morts selon l'ONU.
L'Union européenne a décidé de préparer des sanctions ciblées contre les auteurs des violences, telles que des interdictions de séjour et des gels d'avoir. La liste des personnes concernées par ces sanctions devrait être fixée vendredi.   

Source : UE


Commentaires


 2009-10-07 11:45:02

BRUXELLES, 6 oct 2009 (AFP) - L'UE, qui prépare des sanctions ciblées contre la junte guinéenne après la répression sanglante d'une manifestation de l'opposition, a promis mardi d'être en "contact étroit" avec le médiateur dans la crise guinéenne, le président burkinabè Blaise Compaoré.
Dans une déclaration, la présidence suédoise de l'UE promet de soutenir les efforts de M. Compaoré, de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), de l'Union africaine (UA) et de l'ONU pour trouver une "solution pacifique et durable" à la situation en Guinée.
L'UE "continue de s'engager activement dans le travail du groupe de contact international sur la Guinée", coprésidé par la Cédéao et l'UA, précise la présidence suédoise.
Le président burkinabè, nommé médiateur par la Cédéao, s'est rendu lundi à Conakry, où il a proposé à la junte et à l'opposition de se rencontrer prochainement à Ouagadougou.
La visite de M. Compaoré avait lieu semaine après le massacre de sympathisants de l'opposition par les forces de sécurité dans un stade de Conakry, qui a fait au moins 150 morts selon l'ONU.
L'Union européenne a décidé de préparer des sanctions ciblées contre les auteurs des violences, telles que des interdictions de séjour et des gels d'avoir. La liste des personnes concernées par ces sanctions devrait être fixée vendredi.   

Source : UE

2009-10-07 09:52:02 alpha diallo

 2009-10-07 11:45:02

BRUXELLES, 6 oct 2009 (AFP) - L'UE, qui prépare des sanctions ciblées contre la junte guinéenne après la répression sanglante d'une manifestation de l'opposition, a promis mardi d'être en "contact étroit" avec le médiateur dans la crise guinéenne, le président burkinabè Blaise Compaoré.
Dans une déclaration, la présidence suédoise de l'UE promet de soutenir les efforts de M. Compaoré, de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), de l'Union africaine (UA) et de l'ONU pour trouver une "solution pacifique et durable" à la situation en Guinée.
L'UE "continue de s'engager activement dans le travail du groupe de contact international sur la Guinée", coprésidé par la Cédéao et l'UA, précise la présidence suédoise.
Le président burkinabè, nommé médiateur par la Cédéao, s'est rendu lundi à Conakry, où il a proposé à la junte et à l'opposition de se rencontrer prochainement à Ouagadougou.
La visite de M. Compaoré avait lieu semaine après le massacre de sympathisants de l'opposition par les forces de sécurité dans un stade de Conakry, qui a fait au moins 150 morts selon l'ONU.
L'Union européenne a décidé de préparer des sanctions ciblées contre les auteurs des violences, telles que des interdictions de séjour et des gels d'avoir. La liste des personnes concernées par ces sanctions devrait être fixée vendredi.   

Source : UE

2009-10-07 09:52:02 BARRY Neteré

 2009-10-07 11:45:02

BRUXELLES, 6 oct 2009 (AFP) - L'UE, qui prépare des sanctions ciblées contre la junte guinéenne après la répression sanglante d'une manifestation de l'opposition, a promis mardi d'être en "contact étroit" avec le médiateur dans la crise guinéenne, le président burkinabè Blaise Compaoré.
Dans une déclaration, la présidence suédoise de l'UE promet de soutenir les efforts de M. Compaoré, de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), de l'Union africaine (UA) et de l'ONU pour trouver une "solution pacifique et durable" à la situation en Guinée.
L'UE "continue de s'engager activement dans le travail du groupe de contact international sur la Guinée", coprésidé par la Cédéao et l'UA, précise la présidence suédoise.
Le président burkinabè, nommé médiateur par la Cédéao, s'est rendu lundi à Conakry, où il a proposé à la junte et à l'opposition de se rencontrer prochainement à Ouagadougou.
La visite de M. Compaoré avait lieu semaine après le massacre de sympathisants de l'opposition par les forces de sécurité dans un stade de Conakry, qui a fait au moins 150 morts selon l'ONU.
L'Union européenne a décidé de préparer des sanctions ciblées contre les auteurs des violences, telles que des interdictions de séjour et des gels d'avoir. La liste des personnes concernées par ces sanctions devrait être fixée vendredi.   

Source : UE

2009-10-07 09:52:02 Tounkara

 2009-10-07 11:45:02

BRUXELLES, 6 oct 2009 (AFP) - L'UE, qui prépare des sanctions ciblées contre la junte guinéenne après la répression sanglante d'une manifestation de l'opposition, a promis mardi d'être en "contact étroit" avec le médiateur dans la crise guinéenne, le président burkinabè Blaise Compaoré.
Dans une déclaration, la présidence suédoise de l'UE promet de soutenir les efforts de M. Compaoré, de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), de l'Union africaine (UA) et de l'ONU pour trouver une "solution pacifique et durable" à la situation en Guinée.
L'UE "continue de s'engager activement dans le travail du groupe de contact international sur la Guinée", coprésidé par la Cédéao et l'UA, précise la présidence suédoise.
Le président burkinabè, nommé médiateur par la Cédéao, s'est rendu lundi à Conakry, où il a proposé à la junte et à l'opposition de se rencontrer prochainement à Ouagadougou.
La visite de M. Compaoré avait lieu semaine après le massacre de sympathisants de l'opposition par les forces de sécurité dans un stade de Conakry, qui a fait au moins 150 morts selon l'ONU.
L'Union européenne a décidé de préparer des sanctions ciblées contre les auteurs des violences, telles que des interdictions de séjour et des gels d'avoir. La liste des personnes concernées par ces sanctions devrait être fixée vendredi.   

Source : UE

2009-10-07 09:52:02 Tag

 2009-10-07 11:45:02

BRUXELLES, 6 oct 2009 (AFP) - L'UE, qui prépare des sanctions ciblées contre la junte guinéenne après la répression sanglante d'une manifestation de l'opposition, a promis mardi d'être en "contact étroit" avec le médiateur dans la crise guinéenne, le président burkinabè Blaise Compaoré.
Dans une déclaration, la présidence suédoise de l'UE promet de soutenir les efforts de M. Compaoré, de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), de l'Union africaine (UA) et de l'ONU pour trouver une "solution pacifique et durable" à la situation en Guinée.
L'UE "continue de s'engager activement dans le travail du groupe de contact international sur la Guinée", coprésidé par la Cédéao et l'UA, précise la présidence suédoise.
Le président burkinabè, nommé médiateur par la Cédéao, s'est rendu lundi à Conakry, où il a proposé à la junte et à l'opposition de se rencontrer prochainement à Ouagadougou.
La visite de M. Compaoré avait lieu semaine après le massacre de sympathisants de l'opposition par les forces de sécurité dans un stade de Conakry, qui a fait au moins 150 morts selon l'ONU.
L'Union européenne a décidé de préparer des sanctions ciblées contre les auteurs des violences, telles que des interdictions de séjour et des gels d'avoir. La liste des personnes concernées par ces sanctions devrait être fixée vendredi.   

Source : UE

2009-10-07 09:52:02 Barry Netere tu mens

 2009-10-07 11:45:02

BRUXELLES, 6 oct 2009 (AFP) - L'UE, qui prépare des sanctions ciblées contre la junte guinéenne après la répression sanglante d'une manifestation de l'opposition, a promis mardi d'être en "contact étroit" avec le médiateur dans la crise guinéenne, le président burkinabè Blaise Compaoré.
Dans une déclaration, la présidence suédoise de l'UE promet de soutenir les efforts de M. Compaoré, de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), de l'Union africaine (UA) et de l'ONU pour trouver une "solution pacifique et durable" à la situation en Guinée.
L'UE "continue de s'engager activement dans le travail du groupe de contact international sur la Guinée", coprésidé par la Cédéao et l'UA, précise la présidence suédoise.
Le président burkinabè, nommé médiateur par la Cédéao, s'est rendu lundi à Conakry, où il a proposé à la junte et à l'opposition de se rencontrer prochainement à Ouagadougou.
La visite de M. Compaoré avait lieu semaine après le massacre de sympathisants de l'opposition par les forces de sécurité dans un stade de Conakry, qui a fait au moins 150 morts selon l'ONU.
L'Union européenne a décidé de préparer des sanctions ciblées contre les auteurs des violences, telles que des interdictions de séjour et des gels d'avoir. La liste des personnes concernées par ces sanctions devrait être fixée vendredi.   

Source : UE

2009-10-07 09:52:02 Amarkoteb

 2009-10-07 11:45:02

BRUXELLES, 6 oct 2009 (AFP) - L'UE, qui prépare des sanctions ciblées contre la junte guinéenne après la répression sanglante d'une manifestation de l'opposition, a promis mardi d'être en "contact étroit" avec le médiateur dans la crise guinéenne, le président burkinabè Blaise Compaoré.
Dans une déclaration, la présidence suédoise de l'UE promet de soutenir les efforts de M. Compaoré, de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), de l'Union africaine (UA) et de l'ONU pour trouver une "solution pacifique et durable" à la situation en Guinée.
L'UE "continue de s'engager activement dans le travail du groupe de contact international sur la Guinée", coprésidé par la Cédéao et l'UA, précise la présidence suédoise.
Le président burkinabè, nommé médiateur par la Cédéao, s'est rendu lundi à Conakry, où il a proposé à la junte et à l'opposition de se rencontrer prochainement à Ouagadougou.
La visite de M. Compaoré avait lieu semaine après le massacre de sympathisants de l'opposition par les forces de sécurité dans un stade de Conakry, qui a fait au moins 150 morts selon l'ONU.
L'Union européenne a décidé de préparer des sanctions ciblées contre les auteurs des violences, telles que des interdictions de séjour et des gels d'avoir. La liste des personnes concernées par ces sanctions devrait être fixée vendredi.   

Source : UE

2009-10-07 09:52:02 Amara Lamine Bangoura
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.