chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Guinée : Le peuple ne se fera manger ni à la sauce Dadis ni à celle de Sékouba Konaté ou d’un autre kaki !

Date de publication:2009-10-07 10:12:38

 2009-10-07 12:09:09

Depuis quelques jours, on voit fleurir sur certains sites internet, plus particulièrement sur l’un d’entre- eux, une tendance très prononcée à disculper un membre du Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNDD).
Il s’agit, plus particulièrement de cette volonté machiavélique de mettre hors de doute le Général Sékouba Konaté, sous prétexte qu’il était absent à Conakry, le 28 septembre : le jour des abominables massacres de nos concitoyens.
Les défenseurs de Sékouba se gardent bien de prononcer les noms des autres membres de la délégation du CNDD qui était, semble- t- il, partit pour des condoléances. Histoire de grouiller les cartes. 
Les Guinéens ne se laisseront plus berner par des sentiments ethnico- politiques. Cette époque est largement dépassée. Tous les membres du CNDD sont collégialement responsables des massacres qu’ils ont orchestrés contre les populations de notre pays.
Qu’on  tienne bien ceci pour acquis. Plus question de détourner l’attention des Guinéens en érigeant des barrières entre les bons et les mauvais membres du CNDD. Tous sont pareils et leur degré d’implication aux massacres ne saurait être  déterminé que par un tribunal international.
Alors qu’on n’arrête de faire croire aux Guinéens que parmi le CNDD, il y aurait les bons et les méchants ; les innocents et les coupables ! Qui à fait quoi depuis que Dadis a rompu le serment sur le Coran et la Bible ?  Quel est le militaire qui a bronché depuis qu’il a trahi le contrat social et politique qui le liait au peuple ? Qui était l’émissaire de Dadis dans la sous- région ouest- africaine et dans le reste du continent ?
Qui était à Paris et au nom de CNDD pour vendre le CNDD auprès des Comités de Sous- Tient de Dadis ?  Pour quoi veut- on nous faire croire aujourd’hui qu’il y aurait un homme providentiel au sein du CNDD et que celui- ci serait Sékouba ?
Que Sékouba Konaté arrête qui il veut, c’est son affaire ! Le problème des Guinéens, c’est justement les Sékouba, Dadis, Korka, Moussa Keïta, Thiégboro, Toumba et consorts ! Notre problème, c’est tout simplement cette junte au pouvoir et les éternels affidés de tous les pouvoirs passés et présent qui rôdent encore autour de cette junte qui nage dans le sang des innocents.
Point de distinction entre les hyènes : toutes sont carnivores et puantes ! Point de différence entre Dadis et les autres si ce n’est le degré de leur responsabilité dans les fonctions qu’ils assument dans l’appareil d’Etat. Pour ne pas dire au sein de leur machin de CNDD car l’Etat n’existe plus en Guinée.
Le combat des Guinéens ne faiblira pas jusqu’à la chute de Dadis, Sékouba et les autres !
Les Guinéens sont unis et décidés à aller jusqu’au bout. C’est- à- dire, jusqu’à la mise hors d’état de nuire de la junte qui, non contente de semer la terreur depuis son arrivée au pouvoir, recrute des mercenaires pour exterminer nos paisibles populations. Ce peuple qui ne revendique que son droit de choisir librement ses représentants.
Enfin, celui qui voudrait se démarquer de Dadis, qu’il soit membre du CNDD ou du gouvernement, pouvait le faire avant les massacres. Il n’ ya pas de bouc- émissaire pour nous autres. Tous sont coupables jusqu’à ce que la justice fasse son travail. Par conséquent, gouvernement et CNDD solidaires des actes de Dadis.
Désormais, une seule chose compte : l’arrestation de Dadis, de ses complices au sein et en dehors du CNDD. Bref, les Guinéens réclament la tête de Dadis et de la junte !
Paix à l’âme de nos martyrs !
La division ne passera pas !
Vive les Forces Vives !
Que le Tout Puissant nous Epargne de nouveaux crimes de Dadis ;  de la junte, de ses milices et mercenaires ! 

Lamarana Petty Diallo                            Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 


Commentaires


 2009-10-07 12:09:09

Depuis quelques jours, on voit fleurir sur certains sites internet, plus particulièrement sur l’un d’entre- eux, une tendance très prononcée à disculper un membre du Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNDD).
Il s’agit, plus particulièrement de cette volonté machiavélique de mettre hors de doute le Général Sékouba Konaté, sous prétexte qu’il était absent à Conakry, le 28 septembre : le jour des abominables massacres de nos concitoyens.
Les défenseurs de Sékouba se gardent bien de prononcer les noms des autres membres de la délégation du CNDD qui était, semble- t- il, partit pour des condoléances. Histoire de grouiller les cartes. 
Les Guinéens ne se laisseront plus berner par des sentiments ethnico- politiques. Cette époque est largement dépassée. Tous les membres du CNDD sont collégialement responsables des massacres qu’ils ont orchestrés contre les populations de notre pays.
Qu’on  tienne bien ceci pour acquis. Plus question de détourner l’attention des Guinéens en érigeant des barrières entre les bons et les mauvais membres du CNDD. Tous sont pareils et leur degré d’implication aux massacres ne saurait être  déterminé que par un tribunal international.
Alors qu’on n’arrête de faire croire aux Guinéens que parmi le CNDD, il y aurait les bons et les méchants ; les innocents et les coupables ! Qui à fait quoi depuis que Dadis a rompu le serment sur le Coran et la Bible ?  Quel est le militaire qui a bronché depuis qu’il a trahi le contrat social et politique qui le liait au peuple ? Qui était l’émissaire de Dadis dans la sous- région ouest- africaine et dans le reste du continent ?
Qui était à Paris et au nom de CNDD pour vendre le CNDD auprès des Comités de Sous- Tient de Dadis ?  Pour quoi veut- on nous faire croire aujourd’hui qu’il y aurait un homme providentiel au sein du CNDD et que celui- ci serait Sékouba ?
Que Sékouba Konaté arrête qui il veut, c’est son affaire ! Le problème des Guinéens, c’est justement les Sékouba, Dadis, Korka, Moussa Keïta, Thiégboro, Toumba et consorts ! Notre problème, c’est tout simplement cette junte au pouvoir et les éternels affidés de tous les pouvoirs passés et présent qui rôdent encore autour de cette junte qui nage dans le sang des innocents.
Point de distinction entre les hyènes : toutes sont carnivores et puantes ! Point de différence entre Dadis et les autres si ce n’est le degré de leur responsabilité dans les fonctions qu’ils assument dans l’appareil d’Etat. Pour ne pas dire au sein de leur machin de CNDD car l’Etat n’existe plus en Guinée.
Le combat des Guinéens ne faiblira pas jusqu’à la chute de Dadis, Sékouba et les autres !
Les Guinéens sont unis et décidés à aller jusqu’au bout. C’est- à- dire, jusqu’à la mise hors d’état de nuire de la junte qui, non contente de semer la terreur depuis son arrivée au pouvoir, recrute des mercenaires pour exterminer nos paisibles populations. Ce peuple qui ne revendique que son droit de choisir librement ses représentants.
Enfin, celui qui voudrait se démarquer de Dadis, qu’il soit membre du CNDD ou du gouvernement, pouvait le faire avant les massacres. Il n’ ya pas de bouc- émissaire pour nous autres. Tous sont coupables jusqu’à ce que la justice fasse son travail. Par conséquent, gouvernement et CNDD solidaires des actes de Dadis.
Désormais, une seule chose compte : l’arrestation de Dadis, de ses complices au sein et en dehors du CNDD. Bref, les Guinéens réclament la tête de Dadis et de la junte !
Paix à l’âme de nos martyrs !
La division ne passera pas !
Vive les Forces Vives !
Que le Tout Puissant nous Epargne de nouveaux crimes de Dadis ;  de la junte, de ses milices et mercenaires ! 

Lamarana Petty Diallo                            Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

2009-10-07 10:12:38 T.SOW

 2009-10-07 12:09:09

Depuis quelques jours, on voit fleurir sur certains sites internet, plus particulièrement sur l’un d’entre- eux, une tendance très prononcée à disculper un membre du Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNDD).
Il s’agit, plus particulièrement de cette volonté machiavélique de mettre hors de doute le Général Sékouba Konaté, sous prétexte qu’il était absent à Conakry, le 28 septembre : le jour des abominables massacres de nos concitoyens.
Les défenseurs de Sékouba se gardent bien de prononcer les noms des autres membres de la délégation du CNDD qui était, semble- t- il, partit pour des condoléances. Histoire de grouiller les cartes. 
Les Guinéens ne se laisseront plus berner par des sentiments ethnico- politiques. Cette époque est largement dépassée. Tous les membres du CNDD sont collégialement responsables des massacres qu’ils ont orchestrés contre les populations de notre pays.
Qu’on  tienne bien ceci pour acquis. Plus question de détourner l’attention des Guinéens en érigeant des barrières entre les bons et les mauvais membres du CNDD. Tous sont pareils et leur degré d’implication aux massacres ne saurait être  déterminé que par un tribunal international.
Alors qu’on n’arrête de faire croire aux Guinéens que parmi le CNDD, il y aurait les bons et les méchants ; les innocents et les coupables ! Qui à fait quoi depuis que Dadis a rompu le serment sur le Coran et la Bible ?  Quel est le militaire qui a bronché depuis qu’il a trahi le contrat social et politique qui le liait au peuple ? Qui était l’émissaire de Dadis dans la sous- région ouest- africaine et dans le reste du continent ?
Qui était à Paris et au nom de CNDD pour vendre le CNDD auprès des Comités de Sous- Tient de Dadis ?  Pour quoi veut- on nous faire croire aujourd’hui qu’il y aurait un homme providentiel au sein du CNDD et que celui- ci serait Sékouba ?
Que Sékouba Konaté arrête qui il veut, c’est son affaire ! Le problème des Guinéens, c’est justement les Sékouba, Dadis, Korka, Moussa Keïta, Thiégboro, Toumba et consorts ! Notre problème, c’est tout simplement cette junte au pouvoir et les éternels affidés de tous les pouvoirs passés et présent qui rôdent encore autour de cette junte qui nage dans le sang des innocents.
Point de distinction entre les hyènes : toutes sont carnivores et puantes ! Point de différence entre Dadis et les autres si ce n’est le degré de leur responsabilité dans les fonctions qu’ils assument dans l’appareil d’Etat. Pour ne pas dire au sein de leur machin de CNDD car l’Etat n’existe plus en Guinée.
Le combat des Guinéens ne faiblira pas jusqu’à la chute de Dadis, Sékouba et les autres !
Les Guinéens sont unis et décidés à aller jusqu’au bout. C’est- à- dire, jusqu’à la mise hors d’état de nuire de la junte qui, non contente de semer la terreur depuis son arrivée au pouvoir, recrute des mercenaires pour exterminer nos paisibles populations. Ce peuple qui ne revendique que son droit de choisir librement ses représentants.
Enfin, celui qui voudrait se démarquer de Dadis, qu’il soit membre du CNDD ou du gouvernement, pouvait le faire avant les massacres. Il n’ ya pas de bouc- émissaire pour nous autres. Tous sont coupables jusqu’à ce que la justice fasse son travail. Par conséquent, gouvernement et CNDD solidaires des actes de Dadis.
Désormais, une seule chose compte : l’arrestation de Dadis, de ses complices au sein et en dehors du CNDD. Bref, les Guinéens réclament la tête de Dadis et de la junte !
Paix à l’âme de nos martyrs !
La division ne passera pas !
Vive les Forces Vives !
Que le Tout Puissant nous Epargne de nouveaux crimes de Dadis ;  de la junte, de ses milices et mercenaires ! 

Lamarana Petty Diallo                            Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

2009-10-07 10:12:38 abdoultoure

 2009-10-07 12:09:09

Depuis quelques jours, on voit fleurir sur certains sites internet, plus particulièrement sur l’un d’entre- eux, une tendance très prononcée à disculper un membre du Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNDD).
Il s’agit, plus particulièrement de cette volonté machiavélique de mettre hors de doute le Général Sékouba Konaté, sous prétexte qu’il était absent à Conakry, le 28 septembre : le jour des abominables massacres de nos concitoyens.
Les défenseurs de Sékouba se gardent bien de prononcer les noms des autres membres de la délégation du CNDD qui était, semble- t- il, partit pour des condoléances. Histoire de grouiller les cartes. 
Les Guinéens ne se laisseront plus berner par des sentiments ethnico- politiques. Cette époque est largement dépassée. Tous les membres du CNDD sont collégialement responsables des massacres qu’ils ont orchestrés contre les populations de notre pays.
Qu’on  tienne bien ceci pour acquis. Plus question de détourner l’attention des Guinéens en érigeant des barrières entre les bons et les mauvais membres du CNDD. Tous sont pareils et leur degré d’implication aux massacres ne saurait être  déterminé que par un tribunal international.
Alors qu’on n’arrête de faire croire aux Guinéens que parmi le CNDD, il y aurait les bons et les méchants ; les innocents et les coupables ! Qui à fait quoi depuis que Dadis a rompu le serment sur le Coran et la Bible ?  Quel est le militaire qui a bronché depuis qu’il a trahi le contrat social et politique qui le liait au peuple ? Qui était l’émissaire de Dadis dans la sous- région ouest- africaine et dans le reste du continent ?
Qui était à Paris et au nom de CNDD pour vendre le CNDD auprès des Comités de Sous- Tient de Dadis ?  Pour quoi veut- on nous faire croire aujourd’hui qu’il y aurait un homme providentiel au sein du CNDD et que celui- ci serait Sékouba ?
Que Sékouba Konaté arrête qui il veut, c’est son affaire ! Le problème des Guinéens, c’est justement les Sékouba, Dadis, Korka, Moussa Keïta, Thiégboro, Toumba et consorts ! Notre problème, c’est tout simplement cette junte au pouvoir et les éternels affidés de tous les pouvoirs passés et présent qui rôdent encore autour de cette junte qui nage dans le sang des innocents.
Point de distinction entre les hyènes : toutes sont carnivores et puantes ! Point de différence entre Dadis et les autres si ce n’est le degré de leur responsabilité dans les fonctions qu’ils assument dans l’appareil d’Etat. Pour ne pas dire au sein de leur machin de CNDD car l’Etat n’existe plus en Guinée.
Le combat des Guinéens ne faiblira pas jusqu’à la chute de Dadis, Sékouba et les autres !
Les Guinéens sont unis et décidés à aller jusqu’au bout. C’est- à- dire, jusqu’à la mise hors d’état de nuire de la junte qui, non contente de semer la terreur depuis son arrivée au pouvoir, recrute des mercenaires pour exterminer nos paisibles populations. Ce peuple qui ne revendique que son droit de choisir librement ses représentants.
Enfin, celui qui voudrait se démarquer de Dadis, qu’il soit membre du CNDD ou du gouvernement, pouvait le faire avant les massacres. Il n’ ya pas de bouc- émissaire pour nous autres. Tous sont coupables jusqu’à ce que la justice fasse son travail. Par conséquent, gouvernement et CNDD solidaires des actes de Dadis.
Désormais, une seule chose compte : l’arrestation de Dadis, de ses complices au sein et en dehors du CNDD. Bref, les Guinéens réclament la tête de Dadis et de la junte !
Paix à l’âme de nos martyrs !
La division ne passera pas !
Vive les Forces Vives !
Que le Tout Puissant nous Epargne de nouveaux crimes de Dadis ;  de la junte, de ses milices et mercenaires ! 

Lamarana Petty Diallo                            Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

2009-10-07 10:12:38 Mamadi NABE

 2009-10-07 12:09:09

Depuis quelques jours, on voit fleurir sur certains sites internet, plus particulièrement sur l’un d’entre- eux, une tendance très prononcée à disculper un membre du Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNDD).
Il s’agit, plus particulièrement de cette volonté machiavélique de mettre hors de doute le Général Sékouba Konaté, sous prétexte qu’il était absent à Conakry, le 28 septembre : le jour des abominables massacres de nos concitoyens.
Les défenseurs de Sékouba se gardent bien de prononcer les noms des autres membres de la délégation du CNDD qui était, semble- t- il, partit pour des condoléances. Histoire de grouiller les cartes. 
Les Guinéens ne se laisseront plus berner par des sentiments ethnico- politiques. Cette époque est largement dépassée. Tous les membres du CNDD sont collégialement responsables des massacres qu’ils ont orchestrés contre les populations de notre pays.
Qu’on  tienne bien ceci pour acquis. Plus question de détourner l’attention des Guinéens en érigeant des barrières entre les bons et les mauvais membres du CNDD. Tous sont pareils et leur degré d’implication aux massacres ne saurait être  déterminé que par un tribunal international.
Alors qu’on n’arrête de faire croire aux Guinéens que parmi le CNDD, il y aurait les bons et les méchants ; les innocents et les coupables ! Qui à fait quoi depuis que Dadis a rompu le serment sur le Coran et la Bible ?  Quel est le militaire qui a bronché depuis qu’il a trahi le contrat social et politique qui le liait au peuple ? Qui était l’émissaire de Dadis dans la sous- région ouest- africaine et dans le reste du continent ?
Qui était à Paris et au nom de CNDD pour vendre le CNDD auprès des Comités de Sous- Tient de Dadis ?  Pour quoi veut- on nous faire croire aujourd’hui qu’il y aurait un homme providentiel au sein du CNDD et que celui- ci serait Sékouba ?
Que Sékouba Konaté arrête qui il veut, c’est son affaire ! Le problème des Guinéens, c’est justement les Sékouba, Dadis, Korka, Moussa Keïta, Thiégboro, Toumba et consorts ! Notre problème, c’est tout simplement cette junte au pouvoir et les éternels affidés de tous les pouvoirs passés et présent qui rôdent encore autour de cette junte qui nage dans le sang des innocents.
Point de distinction entre les hyènes : toutes sont carnivores et puantes ! Point de différence entre Dadis et les autres si ce n’est le degré de leur responsabilité dans les fonctions qu’ils assument dans l’appareil d’Etat. Pour ne pas dire au sein de leur machin de CNDD car l’Etat n’existe plus en Guinée.
Le combat des Guinéens ne faiblira pas jusqu’à la chute de Dadis, Sékouba et les autres !
Les Guinéens sont unis et décidés à aller jusqu’au bout. C’est- à- dire, jusqu’à la mise hors d’état de nuire de la junte qui, non contente de semer la terreur depuis son arrivée au pouvoir, recrute des mercenaires pour exterminer nos paisibles populations. Ce peuple qui ne revendique que son droit de choisir librement ses représentants.
Enfin, celui qui voudrait se démarquer de Dadis, qu’il soit membre du CNDD ou du gouvernement, pouvait le faire avant les massacres. Il n’ ya pas de bouc- émissaire pour nous autres. Tous sont coupables jusqu’à ce que la justice fasse son travail. Par conséquent, gouvernement et CNDD solidaires des actes de Dadis.
Désormais, une seule chose compte : l’arrestation de Dadis, de ses complices au sein et en dehors du CNDD. Bref, les Guinéens réclament la tête de Dadis et de la junte !
Paix à l’âme de nos martyrs !
La division ne passera pas !
Vive les Forces Vives !
Que le Tout Puissant nous Epargne de nouveaux crimes de Dadis ;  de la junte, de ses milices et mercenaires ! 

Lamarana Petty Diallo                            Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

2009-10-07 10:12:38 Bangaly Traoré

 2009-10-07 12:09:09

Depuis quelques jours, on voit fleurir sur certains sites internet, plus particulièrement sur l’un d’entre- eux, une tendance très prononcée à disculper un membre du Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNDD).
Il s’agit, plus particulièrement de cette volonté machiavélique de mettre hors de doute le Général Sékouba Konaté, sous prétexte qu’il était absent à Conakry, le 28 septembre : le jour des abominables massacres de nos concitoyens.
Les défenseurs de Sékouba se gardent bien de prononcer les noms des autres membres de la délégation du CNDD qui était, semble- t- il, partit pour des condoléances. Histoire de grouiller les cartes. 
Les Guinéens ne se laisseront plus berner par des sentiments ethnico- politiques. Cette époque est largement dépassée. Tous les membres du CNDD sont collégialement responsables des massacres qu’ils ont orchestrés contre les populations de notre pays.
Qu’on  tienne bien ceci pour acquis. Plus question de détourner l’attention des Guinéens en érigeant des barrières entre les bons et les mauvais membres du CNDD. Tous sont pareils et leur degré d’implication aux massacres ne saurait être  déterminé que par un tribunal international.
Alors qu’on n’arrête de faire croire aux Guinéens que parmi le CNDD, il y aurait les bons et les méchants ; les innocents et les coupables ! Qui à fait quoi depuis que Dadis a rompu le serment sur le Coran et la Bible ?  Quel est le militaire qui a bronché depuis qu’il a trahi le contrat social et politique qui le liait au peuple ? Qui était l’émissaire de Dadis dans la sous- région ouest- africaine et dans le reste du continent ?
Qui était à Paris et au nom de CNDD pour vendre le CNDD auprès des Comités de Sous- Tient de Dadis ?  Pour quoi veut- on nous faire croire aujourd’hui qu’il y aurait un homme providentiel au sein du CNDD et que celui- ci serait Sékouba ?
Que Sékouba Konaté arrête qui il veut, c’est son affaire ! Le problème des Guinéens, c’est justement les Sékouba, Dadis, Korka, Moussa Keïta, Thiégboro, Toumba et consorts ! Notre problème, c’est tout simplement cette junte au pouvoir et les éternels affidés de tous les pouvoirs passés et présent qui rôdent encore autour de cette junte qui nage dans le sang des innocents.
Point de distinction entre les hyènes : toutes sont carnivores et puantes ! Point de différence entre Dadis et les autres si ce n’est le degré de leur responsabilité dans les fonctions qu’ils assument dans l’appareil d’Etat. Pour ne pas dire au sein de leur machin de CNDD car l’Etat n’existe plus en Guinée.
Le combat des Guinéens ne faiblira pas jusqu’à la chute de Dadis, Sékouba et les autres !
Les Guinéens sont unis et décidés à aller jusqu’au bout. C’est- à- dire, jusqu’à la mise hors d’état de nuire de la junte qui, non contente de semer la terreur depuis son arrivée au pouvoir, recrute des mercenaires pour exterminer nos paisibles populations. Ce peuple qui ne revendique que son droit de choisir librement ses représentants.
Enfin, celui qui voudrait se démarquer de Dadis, qu’il soit membre du CNDD ou du gouvernement, pouvait le faire avant les massacres. Il n’ ya pas de bouc- émissaire pour nous autres. Tous sont coupables jusqu’à ce que la justice fasse son travail. Par conséquent, gouvernement et CNDD solidaires des actes de Dadis.
Désormais, une seule chose compte : l’arrestation de Dadis, de ses complices au sein et en dehors du CNDD. Bref, les Guinéens réclament la tête de Dadis et de la junte !
Paix à l’âme de nos martyrs !
La division ne passera pas !
Vive les Forces Vives !
Que le Tout Puissant nous Epargne de nouveaux crimes de Dadis ;  de la junte, de ses milices et mercenaires ! 

Lamarana Petty Diallo                            Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

2009-10-07 10:12:38 Hamid

 2009-10-07 12:09:09

Depuis quelques jours, on voit fleurir sur certains sites internet, plus particulièrement sur l’un d’entre- eux, une tendance très prononcée à disculper un membre du Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNDD).
Il s’agit, plus particulièrement de cette volonté machiavélique de mettre hors de doute le Général Sékouba Konaté, sous prétexte qu’il était absent à Conakry, le 28 septembre : le jour des abominables massacres de nos concitoyens.
Les défenseurs de Sékouba se gardent bien de prononcer les noms des autres membres de la délégation du CNDD qui était, semble- t- il, partit pour des condoléances. Histoire de grouiller les cartes. 
Les Guinéens ne se laisseront plus berner par des sentiments ethnico- politiques. Cette époque est largement dépassée. Tous les membres du CNDD sont collégialement responsables des massacres qu’ils ont orchestrés contre les populations de notre pays.
Qu’on  tienne bien ceci pour acquis. Plus question de détourner l’attention des Guinéens en érigeant des barrières entre les bons et les mauvais membres du CNDD. Tous sont pareils et leur degré d’implication aux massacres ne saurait être  déterminé que par un tribunal international.
Alors qu’on n’arrête de faire croire aux Guinéens que parmi le CNDD, il y aurait les bons et les méchants ; les innocents et les coupables ! Qui à fait quoi depuis que Dadis a rompu le serment sur le Coran et la Bible ?  Quel est le militaire qui a bronché depuis qu’il a trahi le contrat social et politique qui le liait au peuple ? Qui était l’émissaire de Dadis dans la sous- région ouest- africaine et dans le reste du continent ?
Qui était à Paris et au nom de CNDD pour vendre le CNDD auprès des Comités de Sous- Tient de Dadis ?  Pour quoi veut- on nous faire croire aujourd’hui qu’il y aurait un homme providentiel au sein du CNDD et que celui- ci serait Sékouba ?
Que Sékouba Konaté arrête qui il veut, c’est son affaire ! Le problème des Guinéens, c’est justement les Sékouba, Dadis, Korka, Moussa Keïta, Thiégboro, Toumba et consorts ! Notre problème, c’est tout simplement cette junte au pouvoir et les éternels affidés de tous les pouvoirs passés et présent qui rôdent encore autour de cette junte qui nage dans le sang des innocents.
Point de distinction entre les hyènes : toutes sont carnivores et puantes ! Point de différence entre Dadis et les autres si ce n’est le degré de leur responsabilité dans les fonctions qu’ils assument dans l’appareil d’Etat. Pour ne pas dire au sein de leur machin de CNDD car l’Etat n’existe plus en Guinée.
Le combat des Guinéens ne faiblira pas jusqu’à la chute de Dadis, Sékouba et les autres !
Les Guinéens sont unis et décidés à aller jusqu’au bout. C’est- à- dire, jusqu’à la mise hors d’état de nuire de la junte qui, non contente de semer la terreur depuis son arrivée au pouvoir, recrute des mercenaires pour exterminer nos paisibles populations. Ce peuple qui ne revendique que son droit de choisir librement ses représentants.
Enfin, celui qui voudrait se démarquer de Dadis, qu’il soit membre du CNDD ou du gouvernement, pouvait le faire avant les massacres. Il n’ ya pas de bouc- émissaire pour nous autres. Tous sont coupables jusqu’à ce que la justice fasse son travail. Par conséquent, gouvernement et CNDD solidaires des actes de Dadis.
Désormais, une seule chose compte : l’arrestation de Dadis, de ses complices au sein et en dehors du CNDD. Bref, les Guinéens réclament la tête de Dadis et de la junte !
Paix à l’âme de nos martyrs !
La division ne passera pas !
Vive les Forces Vives !
Que le Tout Puissant nous Epargne de nouveaux crimes de Dadis ;  de la junte, de ses milices et mercenaires ! 

Lamarana Petty Diallo                            Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

2009-10-07 10:12:38 Amarkoteb

 2009-10-07 12:09:09

Depuis quelques jours, on voit fleurir sur certains sites internet, plus particulièrement sur l’un d’entre- eux, une tendance très prononcée à disculper un membre du Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNDD).
Il s’agit, plus particulièrement de cette volonté machiavélique de mettre hors de doute le Général Sékouba Konaté, sous prétexte qu’il était absent à Conakry, le 28 septembre : le jour des abominables massacres de nos concitoyens.
Les défenseurs de Sékouba se gardent bien de prononcer les noms des autres membres de la délégation du CNDD qui était, semble- t- il, partit pour des condoléances. Histoire de grouiller les cartes. 
Les Guinéens ne se laisseront plus berner par des sentiments ethnico- politiques. Cette époque est largement dépassée. Tous les membres du CNDD sont collégialement responsables des massacres qu’ils ont orchestrés contre les populations de notre pays.
Qu’on  tienne bien ceci pour acquis. Plus question de détourner l’attention des Guinéens en érigeant des barrières entre les bons et les mauvais membres du CNDD. Tous sont pareils et leur degré d’implication aux massacres ne saurait être  déterminé que par un tribunal international.
Alors qu’on n’arrête de faire croire aux Guinéens que parmi le CNDD, il y aurait les bons et les méchants ; les innocents et les coupables ! Qui à fait quoi depuis que Dadis a rompu le serment sur le Coran et la Bible ?  Quel est le militaire qui a bronché depuis qu’il a trahi le contrat social et politique qui le liait au peuple ? Qui était l’émissaire de Dadis dans la sous- région ouest- africaine et dans le reste du continent ?
Qui était à Paris et au nom de CNDD pour vendre le CNDD auprès des Comités de Sous- Tient de Dadis ?  Pour quoi veut- on nous faire croire aujourd’hui qu’il y aurait un homme providentiel au sein du CNDD et que celui- ci serait Sékouba ?
Que Sékouba Konaté arrête qui il veut, c’est son affaire ! Le problème des Guinéens, c’est justement les Sékouba, Dadis, Korka, Moussa Keïta, Thiégboro, Toumba et consorts ! Notre problème, c’est tout simplement cette junte au pouvoir et les éternels affidés de tous les pouvoirs passés et présent qui rôdent encore autour de cette junte qui nage dans le sang des innocents.
Point de distinction entre les hyènes : toutes sont carnivores et puantes ! Point de différence entre Dadis et les autres si ce n’est le degré de leur responsabilité dans les fonctions qu’ils assument dans l’appareil d’Etat. Pour ne pas dire au sein de leur machin de CNDD car l’Etat n’existe plus en Guinée.
Le combat des Guinéens ne faiblira pas jusqu’à la chute de Dadis, Sékouba et les autres !
Les Guinéens sont unis et décidés à aller jusqu’au bout. C’est- à- dire, jusqu’à la mise hors d’état de nuire de la junte qui, non contente de semer la terreur depuis son arrivée au pouvoir, recrute des mercenaires pour exterminer nos paisibles populations. Ce peuple qui ne revendique que son droit de choisir librement ses représentants.
Enfin, celui qui voudrait se démarquer de Dadis, qu’il soit membre du CNDD ou du gouvernement, pouvait le faire avant les massacres. Il n’ ya pas de bouc- émissaire pour nous autres. Tous sont coupables jusqu’à ce que la justice fasse son travail. Par conséquent, gouvernement et CNDD solidaires des actes de Dadis.
Désormais, une seule chose compte : l’arrestation de Dadis, de ses complices au sein et en dehors du CNDD. Bref, les Guinéens réclament la tête de Dadis et de la junte !
Paix à l’âme de nos martyrs !
La division ne passera pas !
Vive les Forces Vives !
Que le Tout Puissant nous Epargne de nouveaux crimes de Dadis ;  de la junte, de ses milices et mercenaires ! 

Lamarana Petty Diallo                            Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

2009-10-07 10:12:38 mamadou maci

 2009-10-07 12:09:09

Depuis quelques jours, on voit fleurir sur certains sites internet, plus particulièrement sur l’un d’entre- eux, une tendance très prononcée à disculper un membre du Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNDD).
Il s’agit, plus particulièrement de cette volonté machiavélique de mettre hors de doute le Général Sékouba Konaté, sous prétexte qu’il était absent à Conakry, le 28 septembre : le jour des abominables massacres de nos concitoyens.
Les défenseurs de Sékouba se gardent bien de prononcer les noms des autres membres de la délégation du CNDD qui était, semble- t- il, partit pour des condoléances. Histoire de grouiller les cartes. 
Les Guinéens ne se laisseront plus berner par des sentiments ethnico- politiques. Cette époque est largement dépassée. Tous les membres du CNDD sont collégialement responsables des massacres qu’ils ont orchestrés contre les populations de notre pays.
Qu’on  tienne bien ceci pour acquis. Plus question de détourner l’attention des Guinéens en érigeant des barrières entre les bons et les mauvais membres du CNDD. Tous sont pareils et leur degré d’implication aux massacres ne saurait être  déterminé que par un tribunal international.
Alors qu’on n’arrête de faire croire aux Guinéens que parmi le CNDD, il y aurait les bons et les méchants ; les innocents et les coupables ! Qui à fait quoi depuis que Dadis a rompu le serment sur le Coran et la Bible ?  Quel est le militaire qui a bronché depuis qu’il a trahi le contrat social et politique qui le liait au peuple ? Qui était l’émissaire de Dadis dans la sous- région ouest- africaine et dans le reste du continent ?
Qui était à Paris et au nom de CNDD pour vendre le CNDD auprès des Comités de Sous- Tient de Dadis ?  Pour quoi veut- on nous faire croire aujourd’hui qu’il y aurait un homme providentiel au sein du CNDD et que celui- ci serait Sékouba ?
Que Sékouba Konaté arrête qui il veut, c’est son affaire ! Le problème des Guinéens, c’est justement les Sékouba, Dadis, Korka, Moussa Keïta, Thiégboro, Toumba et consorts ! Notre problème, c’est tout simplement cette junte au pouvoir et les éternels affidés de tous les pouvoirs passés et présent qui rôdent encore autour de cette junte qui nage dans le sang des innocents.
Point de distinction entre les hyènes : toutes sont carnivores et puantes ! Point de différence entre Dadis et les autres si ce n’est le degré de leur responsabilité dans les fonctions qu’ils assument dans l’appareil d’Etat. Pour ne pas dire au sein de leur machin de CNDD car l’Etat n’existe plus en Guinée.
Le combat des Guinéens ne faiblira pas jusqu’à la chute de Dadis, Sékouba et les autres !
Les Guinéens sont unis et décidés à aller jusqu’au bout. C’est- à- dire, jusqu’à la mise hors d’état de nuire de la junte qui, non contente de semer la terreur depuis son arrivée au pouvoir, recrute des mercenaires pour exterminer nos paisibles populations. Ce peuple qui ne revendique que son droit de choisir librement ses représentants.
Enfin, celui qui voudrait se démarquer de Dadis, qu’il soit membre du CNDD ou du gouvernement, pouvait le faire avant les massacres. Il n’ ya pas de bouc- émissaire pour nous autres. Tous sont coupables jusqu’à ce que la justice fasse son travail. Par conséquent, gouvernement et CNDD solidaires des actes de Dadis.
Désormais, une seule chose compte : l’arrestation de Dadis, de ses complices au sein et en dehors du CNDD. Bref, les Guinéens réclament la tête de Dadis et de la junte !
Paix à l’âme de nos martyrs !
La division ne passera pas !
Vive les Forces Vives !
Que le Tout Puissant nous Epargne de nouveaux crimes de Dadis ;  de la junte, de ses milices et mercenaires ! 

Lamarana Petty Diallo                            Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

2009-10-07 10:12:38 Souare

 2009-10-07 12:09:09

Depuis quelques jours, on voit fleurir sur certains sites internet, plus particulièrement sur l’un d’entre- eux, une tendance très prononcée à disculper un membre du Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNDD).
Il s’agit, plus particulièrement de cette volonté machiavélique de mettre hors de doute le Général Sékouba Konaté, sous prétexte qu’il était absent à Conakry, le 28 septembre : le jour des abominables massacres de nos concitoyens.
Les défenseurs de Sékouba se gardent bien de prononcer les noms des autres membres de la délégation du CNDD qui était, semble- t- il, partit pour des condoléances. Histoire de grouiller les cartes. 
Les Guinéens ne se laisseront plus berner par des sentiments ethnico- politiques. Cette époque est largement dépassée. Tous les membres du CNDD sont collégialement responsables des massacres qu’ils ont orchestrés contre les populations de notre pays.
Qu’on  tienne bien ceci pour acquis. Plus question de détourner l’attention des Guinéens en érigeant des barrières entre les bons et les mauvais membres du CNDD. Tous sont pareils et leur degré d’implication aux massacres ne saurait être  déterminé que par un tribunal international.
Alors qu’on n’arrête de faire croire aux Guinéens que parmi le CNDD, il y aurait les bons et les méchants ; les innocents et les coupables ! Qui à fait quoi depuis que Dadis a rompu le serment sur le Coran et la Bible ?  Quel est le militaire qui a bronché depuis qu’il a trahi le contrat social et politique qui le liait au peuple ? Qui était l’émissaire de Dadis dans la sous- région ouest- africaine et dans le reste du continent ?
Qui était à Paris et au nom de CNDD pour vendre le CNDD auprès des Comités de Sous- Tient de Dadis ?  Pour quoi veut- on nous faire croire aujourd’hui qu’il y aurait un homme providentiel au sein du CNDD et que celui- ci serait Sékouba ?
Que Sékouba Konaté arrête qui il veut, c’est son affaire ! Le problème des Guinéens, c’est justement les Sékouba, Dadis, Korka, Moussa Keïta, Thiégboro, Toumba et consorts ! Notre problème, c’est tout simplement cette junte au pouvoir et les éternels affidés de tous les pouvoirs passés et présent qui rôdent encore autour de cette junte qui nage dans le sang des innocents.
Point de distinction entre les hyènes : toutes sont carnivores et puantes ! Point de différence entre Dadis et les autres si ce n’est le degré de leur responsabilité dans les fonctions qu’ils assument dans l’appareil d’Etat. Pour ne pas dire au sein de leur machin de CNDD car l’Etat n’existe plus en Guinée.
Le combat des Guinéens ne faiblira pas jusqu’à la chute de Dadis, Sékouba et les autres !
Les Guinéens sont unis et décidés à aller jusqu’au bout. C’est- à- dire, jusqu’à la mise hors d’état de nuire de la junte qui, non contente de semer la terreur depuis son arrivée au pouvoir, recrute des mercenaires pour exterminer nos paisibles populations. Ce peuple qui ne revendique que son droit de choisir librement ses représentants.
Enfin, celui qui voudrait se démarquer de Dadis, qu’il soit membre du CNDD ou du gouvernement, pouvait le faire avant les massacres. Il n’ ya pas de bouc- émissaire pour nous autres. Tous sont coupables jusqu’à ce que la justice fasse son travail. Par conséquent, gouvernement et CNDD solidaires des actes de Dadis.
Désormais, une seule chose compte : l’arrestation de Dadis, de ses complices au sein et en dehors du CNDD. Bref, les Guinéens réclament la tête de Dadis et de la junte !
Paix à l’âme de nos martyrs !
La division ne passera pas !
Vive les Forces Vives !
Que le Tout Puissant nous Epargne de nouveaux crimes de Dadis ;  de la junte, de ses milices et mercenaires ! 

Lamarana Petty Diallo                            Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

2009-10-07 10:12:38 fransben

 2009-10-07 12:09:09

Depuis quelques jours, on voit fleurir sur certains sites internet, plus particulièrement sur l’un d’entre- eux, une tendance très prononcée à disculper un membre du Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNDD).
Il s’agit, plus particulièrement de cette volonté machiavélique de mettre hors de doute le Général Sékouba Konaté, sous prétexte qu’il était absent à Conakry, le 28 septembre : le jour des abominables massacres de nos concitoyens.
Les défenseurs de Sékouba se gardent bien de prononcer les noms des autres membres de la délégation du CNDD qui était, semble- t- il, partit pour des condoléances. Histoire de grouiller les cartes. 
Les Guinéens ne se laisseront plus berner par des sentiments ethnico- politiques. Cette époque est largement dépassée. Tous les membres du CNDD sont collégialement responsables des massacres qu’ils ont orchestrés contre les populations de notre pays.
Qu’on  tienne bien ceci pour acquis. Plus question de détourner l’attention des Guinéens en érigeant des barrières entre les bons et les mauvais membres du CNDD. Tous sont pareils et leur degré d’implication aux massacres ne saurait être  déterminé que par un tribunal international.
Alors qu’on n’arrête de faire croire aux Guinéens que parmi le CNDD, il y aurait les bons et les méchants ; les innocents et les coupables ! Qui à fait quoi depuis que Dadis a rompu le serment sur le Coran et la Bible ?  Quel est le militaire qui a bronché depuis qu’il a trahi le contrat social et politique qui le liait au peuple ? Qui était l’émissaire de Dadis dans la sous- région ouest- africaine et dans le reste du continent ?
Qui était à Paris et au nom de CNDD pour vendre le CNDD auprès des Comités de Sous- Tient de Dadis ?  Pour quoi veut- on nous faire croire aujourd’hui qu’il y aurait un homme providentiel au sein du CNDD et que celui- ci serait Sékouba ?
Que Sékouba Konaté arrête qui il veut, c’est son affaire ! Le problème des Guinéens, c’est justement les Sékouba, Dadis, Korka, Moussa Keïta, Thiégboro, Toumba et consorts ! Notre problème, c’est tout simplement cette junte au pouvoir et les éternels affidés de tous les pouvoirs passés et présent qui rôdent encore autour de cette junte qui nage dans le sang des innocents.
Point de distinction entre les hyènes : toutes sont carnivores et puantes ! Point de différence entre Dadis et les autres si ce n’est le degré de leur responsabilité dans les fonctions qu’ils assument dans l’appareil d’Etat. Pour ne pas dire au sein de leur machin de CNDD car l’Etat n’existe plus en Guinée.
Le combat des Guinéens ne faiblira pas jusqu’à la chute de Dadis, Sékouba et les autres !
Les Guinéens sont unis et décidés à aller jusqu’au bout. C’est- à- dire, jusqu’à la mise hors d’état de nuire de la junte qui, non contente de semer la terreur depuis son arrivée au pouvoir, recrute des mercenaires pour exterminer nos paisibles populations. Ce peuple qui ne revendique que son droit de choisir librement ses représentants.
Enfin, celui qui voudrait se démarquer de Dadis, qu’il soit membre du CNDD ou du gouvernement, pouvait le faire avant les massacres. Il n’ ya pas de bouc- émissaire pour nous autres. Tous sont coupables jusqu’à ce que la justice fasse son travail. Par conséquent, gouvernement et CNDD solidaires des actes de Dadis.
Désormais, une seule chose compte : l’arrestation de Dadis, de ses complices au sein et en dehors du CNDD. Bref, les Guinéens réclament la tête de Dadis et de la junte !
Paix à l’âme de nos martyrs !
La division ne passera pas !
Vive les Forces Vives !
Que le Tout Puissant nous Epargne de nouveaux crimes de Dadis ;  de la junte, de ses milices et mercenaires ! 

Lamarana Petty Diallo                            Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

2009-10-07 10:12:38 almamy sylla

 2009-10-07 12:09:09

Depuis quelques jours, on voit fleurir sur certains sites internet, plus particulièrement sur l’un d’entre- eux, une tendance très prononcée à disculper un membre du Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNDD).
Il s’agit, plus particulièrement de cette volonté machiavélique de mettre hors de doute le Général Sékouba Konaté, sous prétexte qu’il était absent à Conakry, le 28 septembre : le jour des abominables massacres de nos concitoyens.
Les défenseurs de Sékouba se gardent bien de prononcer les noms des autres membres de la délégation du CNDD qui était, semble- t- il, partit pour des condoléances. Histoire de grouiller les cartes. 
Les Guinéens ne se laisseront plus berner par des sentiments ethnico- politiques. Cette époque est largement dépassée. Tous les membres du CNDD sont collégialement responsables des massacres qu’ils ont orchestrés contre les populations de notre pays.
Qu’on  tienne bien ceci pour acquis. Plus question de détourner l’attention des Guinéens en érigeant des barrières entre les bons et les mauvais membres du CNDD. Tous sont pareils et leur degré d’implication aux massacres ne saurait être  déterminé que par un tribunal international.
Alors qu’on n’arrête de faire croire aux Guinéens que parmi le CNDD, il y aurait les bons et les méchants ; les innocents et les coupables ! Qui à fait quoi depuis que Dadis a rompu le serment sur le Coran et la Bible ?  Quel est le militaire qui a bronché depuis qu’il a trahi le contrat social et politique qui le liait au peuple ? Qui était l’émissaire de Dadis dans la sous- région ouest- africaine et dans le reste du continent ?
Qui était à Paris et au nom de CNDD pour vendre le CNDD auprès des Comités de Sous- Tient de Dadis ?  Pour quoi veut- on nous faire croire aujourd’hui qu’il y aurait un homme providentiel au sein du CNDD et que celui- ci serait Sékouba ?
Que Sékouba Konaté arrête qui il veut, c’est son affaire ! Le problème des Guinéens, c’est justement les Sékouba, Dadis, Korka, Moussa Keïta, Thiégboro, Toumba et consorts ! Notre problème, c’est tout simplement cette junte au pouvoir et les éternels affidés de tous les pouvoirs passés et présent qui rôdent encore autour de cette junte qui nage dans le sang des innocents.
Point de distinction entre les hyènes : toutes sont carnivores et puantes ! Point de différence entre Dadis et les autres si ce n’est le degré de leur responsabilité dans les fonctions qu’ils assument dans l’appareil d’Etat. Pour ne pas dire au sein de leur machin de CNDD car l’Etat n’existe plus en Guinée.
Le combat des Guinéens ne faiblira pas jusqu’à la chute de Dadis, Sékouba et les autres !
Les Guinéens sont unis et décidés à aller jusqu’au bout. C’est- à- dire, jusqu’à la mise hors d’état de nuire de la junte qui, non contente de semer la terreur depuis son arrivée au pouvoir, recrute des mercenaires pour exterminer nos paisibles populations. Ce peuple qui ne revendique que son droit de choisir librement ses représentants.
Enfin, celui qui voudrait se démarquer de Dadis, qu’il soit membre du CNDD ou du gouvernement, pouvait le faire avant les massacres. Il n’ ya pas de bouc- émissaire pour nous autres. Tous sont coupables jusqu’à ce que la justice fasse son travail. Par conséquent, gouvernement et CNDD solidaires des actes de Dadis.
Désormais, une seule chose compte : l’arrestation de Dadis, de ses complices au sein et en dehors du CNDD. Bref, les Guinéens réclament la tête de Dadis et de la junte !
Paix à l’âme de nos martyrs !
La division ne passera pas !
Vive les Forces Vives !
Que le Tout Puissant nous Epargne de nouveaux crimes de Dadis ;  de la junte, de ses milices et mercenaires ! 

Lamarana Petty Diallo                            Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

2009-10-07 10:12:38 abdoultoure

 2009-10-07 12:09:09

Depuis quelques jours, on voit fleurir sur certains sites internet, plus particulièrement sur l’un d’entre- eux, une tendance très prononcée à disculper un membre du Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNDD).
Il s’agit, plus particulièrement de cette volonté machiavélique de mettre hors de doute le Général Sékouba Konaté, sous prétexte qu’il était absent à Conakry, le 28 septembre : le jour des abominables massacres de nos concitoyens.
Les défenseurs de Sékouba se gardent bien de prononcer les noms des autres membres de la délégation du CNDD qui était, semble- t- il, partit pour des condoléances. Histoire de grouiller les cartes. 
Les Guinéens ne se laisseront plus berner par des sentiments ethnico- politiques. Cette époque est largement dépassée. Tous les membres du CNDD sont collégialement responsables des massacres qu’ils ont orchestrés contre les populations de notre pays.
Qu’on  tienne bien ceci pour acquis. Plus question de détourner l’attention des Guinéens en érigeant des barrières entre les bons et les mauvais membres du CNDD. Tous sont pareils et leur degré d’implication aux massacres ne saurait être  déterminé que par un tribunal international.
Alors qu’on n’arrête de faire croire aux Guinéens que parmi le CNDD, il y aurait les bons et les méchants ; les innocents et les coupables ! Qui à fait quoi depuis que Dadis a rompu le serment sur le Coran et la Bible ?  Quel est le militaire qui a bronché depuis qu’il a trahi le contrat social et politique qui le liait au peuple ? Qui était l’émissaire de Dadis dans la sous- région ouest- africaine et dans le reste du continent ?
Qui était à Paris et au nom de CNDD pour vendre le CNDD auprès des Comités de Sous- Tient de Dadis ?  Pour quoi veut- on nous faire croire aujourd’hui qu’il y aurait un homme providentiel au sein du CNDD et que celui- ci serait Sékouba ?
Que Sékouba Konaté arrête qui il veut, c’est son affaire ! Le problème des Guinéens, c’est justement les Sékouba, Dadis, Korka, Moussa Keïta, Thiégboro, Toumba et consorts ! Notre problème, c’est tout simplement cette junte au pouvoir et les éternels affidés de tous les pouvoirs passés et présent qui rôdent encore autour de cette junte qui nage dans le sang des innocents.
Point de distinction entre les hyènes : toutes sont carnivores et puantes ! Point de différence entre Dadis et les autres si ce n’est le degré de leur responsabilité dans les fonctions qu’ils assument dans l’appareil d’Etat. Pour ne pas dire au sein de leur machin de CNDD car l’Etat n’existe plus en Guinée.
Le combat des Guinéens ne faiblira pas jusqu’à la chute de Dadis, Sékouba et les autres !
Les Guinéens sont unis et décidés à aller jusqu’au bout. C’est- à- dire, jusqu’à la mise hors d’état de nuire de la junte qui, non contente de semer la terreur depuis son arrivée au pouvoir, recrute des mercenaires pour exterminer nos paisibles populations. Ce peuple qui ne revendique que son droit de choisir librement ses représentants.
Enfin, celui qui voudrait se démarquer de Dadis, qu’il soit membre du CNDD ou du gouvernement, pouvait le faire avant les massacres. Il n’ ya pas de bouc- émissaire pour nous autres. Tous sont coupables jusqu’à ce que la justice fasse son travail. Par conséquent, gouvernement et CNDD solidaires des actes de Dadis.
Désormais, une seule chose compte : l’arrestation de Dadis, de ses complices au sein et en dehors du CNDD. Bref, les Guinéens réclament la tête de Dadis et de la junte !
Paix à l’âme de nos martyrs !
La division ne passera pas !
Vive les Forces Vives !
Que le Tout Puissant nous Epargne de nouveaux crimes de Dadis ;  de la junte, de ses milices et mercenaires ! 

Lamarana Petty Diallo                            Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

2009-10-07 10:12:38 Solo Keita
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.