chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Démission d'un ministre du gouvernement Dadis

Date de publication:2009-10-13 00:44:10

2009-10-13 02:41:08

Pour une première fois dans l'histoire de la Guinée, face à un massacre et fidèle à ses convictions, un patriote guinéen, Mr Abdourahamane Sanoh, ministre de l'Agriculture et de l'Elévage, a tenu à exprimer publiquement et en Guinée même, sa désapprobation face aux évènements douloureux du 28 septembre. 

Dans cette lettre en exclusivité pour Guinéenews, Mr Sano annonce sa démission du gouvernement Dadis dirigé par Komara. Il résume en ces termes sa décision historique : En prenant cette décision pour être en harmonie avec mes convictions, je m’incline humblement devant les dépouilles des disparus et compatis à la douleur de toutes ces femmes violées et autres victimes de ces douloureux évènements.
 
COMMUNIQUE
 
A l’avènement du Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNDD) au pouvoir, le 23 décembre 2008, les nouvelles autorités guinéennes ont bien voulu créer un poste de ‘’Premier Ministre, Chef du Gouvernement’’ avec les attributions que l’on sait et y nommer comme titulaire Monsieur Kabine
Komara.
 
Sur proposition du Premier Ministre, j’ ai eu l’honneur, comme bien d’autres de mes compatriotes, d’être élevé au rang de Ministre par le Président Moussa DADIS CAMARA pour contribuer, dans le domaine de l’Agriculture et de l’Elevage, à la réussite du programme de transition conformément au contenu du premier communiqué du CNDD et du discours programme du 14 Janvier 2009.
 
Cette confiance placée en ma modeste personne et amplifiée par l’espoir que le changement survenu a suscité au sein de l’opinion, exigeaient d’inestimables sacrifices pour insuffler une nouvelle dynamique susceptible de favoriser l’émergence d’une base solide pour la relance de notre agriculture. Ces défis (Confiance présidentielle et espoir du Peuple) et ma conviction de servir loyalement la nation justifiaient mon engagement et ma détermination dans la conduite de ma mission.
 
Malheureusement , le nouveau mode de gouvernance publique et les disfonctionnements qu’il engendre n’ont pas permis la conduite de cette mission. Après neuf mois d’ efforts sans perspectives claires et n’étant sûr de pouvoir réaliser des résultats fiables dans un tel contexte, il me semble plus juste de tirer les conséquences appropriées, pour éviter de continuer à faire de la figuration et conserver des ‘’honneurs et privilèges’’ au détriment des intérêts du Peuple.
 
Par ailleurs, les tragiques évènements du 28 septembre dernier, qui n’honorent pas notre pays, constituent un fait condamnable qui nécessite justice. Ils viennent me conforter dans la difficile position qui était la mienne de démissionner de mon de poste de Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage.
 
En prenant cette décision pour être en harmonie avec mes convictions, je m’incline humblement devant les dépouilles des disparus et compatis à la douleur de toutes ses femmes violées et autres victimes de ces douloureux évènements.
 
Par ailleurs, la gravité de ces évènements appelle tous les Guinéens à la retenue, en premier lieu les plus hautes autorités militaires et civiles, mais aussi les leaders politiques et sociaux, les mass médias , ainsi que tous les citoyens et les partenaires qui nous accompagnent en ces moments difficiles de notre histoire.
 
Conakry, lundi 12 Octobre 2009
 
 
Abdourahamane SANO, Ancien Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.