chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

DECLARATION SUR LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES LE 28 SEPTEMBRE 2009

Date de publication:2009-10-14 18:30:00

2009-10-14 20:27:52

Nous, membres du Réseau des Femmes Africaines Ministres et Parlementaires de Guinée (REFAMP-GUINEE), du Réseau des Femmes du Fleuve Mano pour la Paix (REFMAP) ainsi que 21 autres organisations féminines, après avoir dans notre déclaration en date du 29 septembre 2009, constaté avec un profond regret et amertume la violence meurtrière de certains éléments des forces armées sur les populations guinéennes le lundi 28 septembre 2009 à Conakry.

Venons par la présente dénoncer et fustiger les violences physiques et sexuelles subies par les femmes à cette occasion. Les femmes ont été l’objet d’un viol sauvage, inhumain et dégradant, Elles ont été bastonnées, blessées, mutilées atrocement à l’arme blanche et dénudées par lacération systématique de leurs habits. L’ensemble de ce comportement bestial de la part de certains éléments de  nos forces armées le 28 septembre 2009 est de nature à nous écœurer, à nous choquer et nous révolter; Ce qui nous amène même à nous poser des questions sur la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui.

Notre armée régulière et ses officiers supérieurs savent qu’en cas de conflit il existe un code d’honneur. Nous sommes d’autant plus consternées que certaines femmes parmi nous ont contribué à donner des modules de formation à nos forces armées sur les violences interdites sur les femmes et les enfants en cas de conflit armé.

Nous sommes apeurées, et inquiètes pour nous mêmes, nos enfants et notre pays quand le Commandant en Chef des Forces Armées confirme l’existence d’éléments incontrôlés dans l’Armée.

Les atrocités et les viols perpétrés sur les femmes le 28 septembre sont aujourd’hui aux yeux de la communauté internationale et dans le code de déontologie des conflits armés reconnu comme crime de guerre, crime contre l’humanité et puni comme tel.

C’est ainsi que la Résolution 1820, du Conseil de Sécurité des Nations Unies adoptée le 19 juin 2008, établit que les violences sexuelles posent de sérieux problèmes physiques, psychologiques et de santé aux victimes et ont des conséquences sociales directes sur les communautés et la société toute entière.

Elle reconnait que l’utilisation de violences sexuelles comme tactique de guerre est une question d‘atteinte à la paix et la sécurité internationale et recommande que des acteurs de telles violences sexuelles soient traduits devant les tribunaux.

C’est pourquoi nous attendons qu’il soit exercé une fermeté exemplaire dans la sanction à infliger à ceux qui se sont rendus coupables d’atteinte à l’honneur de nos mères, de nos sœurs et de nos filles et exigeons justice et réparation.

                                                                       Conakry, le 30 septembre 2009

ONT SIGNE

Réseau des femmes africaines Ministres et Parlementaire de Guinée(REFAMP)…………………………..………
Réseau des Femmes de Fleuve Mano pour la Paix (REFMAP)………………………………………………..
Femmes Droit et Développement en Afrique (WILDAF-FADAAF) …………………………….……….………..
CLUB DES FEMMES D’ACTION ……………………………………..………..……………………..….……..
Association Guinéenne des femmes leaders  (AGUIFEL)………………………………………………...…………….
Association des Professionnelles Africaines de la Communication (APAC) ….……………………………………….
Coordination des ONG Féminines de Guinée (COFEG)…………………………………………………..……………
Association pour le rayonnement de l’Islam en Guinée (AFRIG)………………………………………………………
Cellule de Coordination sur les Pratiques traditionnelles affectant les femmes et des Enfants (CPTAFE) ………
Réseau National des Communicateurs traditionnels (RENACOT)………….…………………………………...…
Fédération Guinéenne des réseaux de Femmes pour la Paix et le Développement (FEGUIREF-PD)……….……....
Initiative des jeunes Africaines pour le Laedership (IJAL)…………………………………………….….…
Coallition Nationale de Guinée pour les Droits et la Citoyenneté des Femmes (CONAG-DCF)……..…….……
Association des Sages femmes de Guinée (ASPEGUI)……..……………………………………………….…..……
Association Pour le soutien au Developpement des Activités de Population (ASDAP)……………….……..……
Association des Femmes Leaders pour la Parité en Guinée (AFELPAG)…………………………………….…..….
Renaissance Africaine Pour la Femme de l’Afrique de l’Ouest (RAFAO)………………………………………….…
Association des Femmes Entrepreneurs de Guinée (AFEG)………………………………………………….…..……
Association des Femmes Pour la Lutte contre les Maladies sexuellement transmissibles (ASFEGMASSI)………
Groupement des Femmes d’Affaires de Guinée (GFAG)……………………………………….……………………….
Wemen of Africa (WAFRICA)………………………………………………………………….………………………..
Appui aux Femmes du Secteur Informel (AFESI)…………………………………………………………………………
Association des Femmes Juristes de Guinée (AFJG)…………………………………..…………………………………

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.