chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Droit de Réponse du BRDS du Professeur Hamidou Diallo

Date de publication:2009-10-17 18:13:19

2009-10-17 20:12:04

Plusieurs sites guinéens se sont faits échos de virulentes insultes à l’adresse de notre Secrétaire Général. Nous en avons été très touchés. 

Quand notre organisation publie un texte, notre Secrétaire Général le signe et l’assume en tant que personne morale. Même sans son autorisation, le chargé de la communication le publie. Notre Secrétaire Général ne peut se dérober, tout au plus peut il exprimer sa désapprobation à l’interne.
 

En accusant la France, nous posions un acte politique qui l’obligeait à se dissocier de ces actes criminels et à prendre une position nette et franche contre Dadis. C’était là un acte politique qui a porté ses fruits car qui veut le moins demande le plus. Aucune puissance ne veut donc plus être associée à Dadis. Toutes s'en démarquent et tel était l'objectif du BRDS (BLOC POUR LE RENFORCEMENT DE LA DEMOCRATIE AU SENEGAL). Ce Brds a été le premier parti politique africain à avoir sorti un communiqué dès le 24 décembre 2008 pour dire que Dadis est un Bandit. Le Brds est le seul parti politique d'opposition qui a condamné l'approche du président Wade en Guinée. Le Brds est le seul parti politique africain à avoir déposé une plainte pour crime contre l’humanité contre le président Sarkozy. Partout où en Afrique, les peuples sont opprimés, le BRDS joint sa voix aux protestations.

Plus que partout en Afrique, nous jeunes du BRDS, nous nous sommes sentis concernés par l’implication de notre secrétaire général dans le problème guinée, plus que de coutume car notre leader est d’origine guinéenne. Nous avons réfléchi sur un communiqué et nous l’avons traduis par un texte qui implique stratégiquement les puissances occidentales et particulièrement la France dans la barbarie du 28 septembre 2009.

Les puissances accusées, une semaine plus tard, se démarquent toutes de Dadis. La diplomatie sénégalaise modifie son approche. Les chefs d’état de la CEDEAO qui redoutent les conséquences de cette stratégie du BRDS reprise par leur propre opposition dans leur état, prennent aussi position.

Notre objectif a donc été atteint : en faisant croire que Dadis était un manipulé, tous les potentiels manipulateurs se sont immédiatement positionnés vis à vis du drame guinéen.

Mais malheureusement, des internautes insolents, bêtes et méchants qui ne comprennent rien à la géostratégie politique des enjeux antagonistes, dans des sites opportunistes, ont usé à satiété de l’insulte pour se faire entendre et comprendre en déniant à notre organisation, le droit de s’exprimer : qu’avons-nous le plus ressenti ? La peur. Cette violence verbale est elle un fait de société ou une coutume ?

Dadis n’est pas seulement dans le Camp Alpha Yaya, il est en chaque intervenant qui insulte sa propre mère en insultant la mère d’autrui. Il navigue allégrement sur la toile, de site en site pour y colporter son lot de méchanceté, de médisance et de malédiction. Toute insulte est une chambre et c’est son propriétaire qui y dort.

L’insulté est notre secrétaire général qui est un combattant. Au Sénégal, il est toujours au chevet des populations. Nous le respectons, le pouvoir le respecte et l’opposition le respecte. En l’insultant, vous insultez l’un des vôtres, vous vous insultez vous-même et n’est ce pas là une de vos qualités ? Vous allez jusqu’à souhaiter sa mort Quel est un autre leader de parti qui osera s’exprimer autrement que selon vos désirs ? Le pire est que El Hadj Diallo n’a pris connaissance de notre texte qu’en même temps que vos insultes. Il ne nous a rien dit, mais sa peine était immense et nous aussi.

Notre objectif, notre combat est le départ de Dadis. Notre stratégie a porté ses fruits. Il faut être complètement taré pour croire un seul instant que la France va lever en 2009 une armée de colonisation pour recoloniser la Guinée ou tout autre pays. Répondre donc à cette proposition dénote d’une cécité intellectuelle inouïe. Mais son invite à un destinataire et celui-ci a eu l’intelligence de donner la bonne réponse, sans profusion d’insultes.
En politiques, nous avons analysé et trouvé les véritables raisons des insultes.
Avec d’autres que vous, nous continuerons notre lutte contre Dadis. Mais vous, votre leader et vos sites avez définitivement perdu notre estime.
 
LA PLAIE SE REFERMERA ET NOUS SURVIVRONS A VOS INSULTES.
LA LUTTE CONTINUE
 
Pape Madiara Fall
Porte Parole du BRDS
 

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.