chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Guinée : Lansana Kouyaté voudrait- il bafouer la mémoire des victimes du 28 septembre 2009

Date de publication:2009-10-21 22:33:30

2009-10-22 00:30:57

De sources proches de la junte du Camp Alpha Yaya indiquent que l’Ancien Premier Ministre guinéen Lansana Kouyaté voudrait jouer au trouble fête dans la crise guinéenne.

Comme en janvier- février 2007, M. Lansana Kouyaté voudrait baigner dans le bonheur quand le peuple meurtri de Guinée cherche à panser ses plaies et à enterrer ses morts. Mais, ne dit- on pas q ‘une fois n’est pas coutume ?

On se souvient qu’au lendemain de la prise du pouvoir par le Conseil National pour la Démocratie et le développement (CNDD) M. Lansana Kouyaté avait frôlé la primature. Les lecteurs peuvent relire dans les différents sites l’article « L’ombre de Lansana Kouyaté plane sur Conakry » du 28 décembre 2008 et qui explique les motivations de cet homme qui rôderait aujourd’hui encore autour des cadavres du 28 septembre 2009.

Rien d’étonnant en cela. Le parti de M. Kouyaté était membre du « Bloc des Forces Vives » et qui vise comme son nom l’indique, à bloquer l’action des Forces Vives. C’est très récemment qu’il a annoncé son retour auprès de ces dernières.

Depuis son éviction en 2008 de son poste de premier Ministre, M. Kouyaté vit en Libye où il a installé sa tente auprès de son hôte qui vient de condamner « l’ingérence des Nations- Unies en Guinée ». Chose tout à fait normale pour quelqu’un qui, comme Dadis, a tué plus d’un pour se maintenir au pouvoir.

Devant arriver en milieu d’après- midi à Conakry, M. Lansana Kouyaté serait porteur d’un plan de sortie de crise, plutôt d’une stratégie, permettant à Dadis de contourner les décisions de l’Union Africaine, de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de la communauté internationale.

 Ce plan consisterait à la mise en place d’un « Gouvernement d’Union Nationale » dont M. Kouyaté serait le premier Ministre. Avis aux anciens pressentis, sauf s’ils escomptent toujours un poste ministériel.

Le scénario concocté par le trio Dadis- Kouyaté et le Guide Libyen aurait un double pour but.

Le premier, c’est tout naturellement, sauver le pouvoir de Dadis et, du coup, soustraire, le boucher du 28 septembre de la Cour Pénale Internationale.

Le second, c’est mettre hors- jeu M. Blaise Compaoré, le Président Burkinabé et médiateur de la CEDEAO que Dadis soupçonnerait d’être moins réceptif à sa stratégie.

En effet, le chef de la junte aurait été informé de l’éventuel refus du Président Burkinabé de se plier à son souhait de négocier la question de sa candidature. De son côté, le Guide Libyen n’ayant pas apprécié le choix du Président Compaoré chercherait à courcircuiter la CEDEAO et l’Union africaine pour imposer ses choix.

C’est dans cette optique que Lansana Kouyaté qui a quitté Tripoli pour assister à la rencontre d’Abuja aurait plutôt jouer à la taupe de Dadis et du Maître de tripoli au détriment des Forces Vives. Ainsi, aurait- il renseigné, minute après minute, ses deux employeurs de l’évolution des négociations.

Autant dire que le retour du président du PEDN au sein des Forces Vives n’était qu’une manière subtile de les infiltrer. Ah ! Qui disait, à laver le bouc dans sept mers, tu n’ôteras jamais son odeur infecte.

La condamnation de la soi- disant ingérence étrangère en Guinée s’inscrirait également dans le but de mettre Lansana Kouyaté en orbite pour qu’il dirige le gouvernement qu’il serait en train de concocter.

Il faut reconnaître que le scénario avantage à plus d’un titre l’ancien Premier Ministre qui doit énormément d’argent au Guide libyen à qui il avait vendu plusieurs hôtels de la capitale guinéenne. Il n’ ya pas d’occasion plus propice de prendre la revanche sur le Général Conté qui avait annulé la vente, pensent les deux parties.

L’on pourrait bien se demander si M. Kouyaté a oublié les conditions dans lesquelles il a quitté le pouvoir. Croit- il que les Guinéens sont amnésiques et qu’ils auraient oublié les méfaits de son passages à la primature ? Enfin, pense- t- il pouvoir bénéficier à nouveau du sacrifice consenti par les innocentes victimes du 28 septembre 2009 comme cela fut le cas en janvier- février 2007 ?

Si M. Kouyaté et ses mandataires, notamment Dadis, pensent cela, qu’ils soient assurés que le dernier épisode de la crise guinéenne va se jouer maintenant. Mais, ce sera contrairement à leur rêve.

Qu’ils ne doutent pas un seul instant qu’aucun Guinéen ne veut plus et ne voudra plus jamais de Dadis et de la junte. Ce peuple ne se laissera plus jamais se bercer par aucun opportuniste qui pense toujours rire quand les autres pleurent !
A bon entendeur salut !

Lamarana petty Diallo                 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.