chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

À l’heure du changement!

Date de publication:2009-10-22 19:26:20

2009-10-22 21:25:06

Depuis les indépendances, les guinéens n’ont pas eu la chance d’avoir un leader à la hauteur de leur espoir et ambitions. Les multiples massacres dont le peuple a toujours été victime sans pouvoir se défendre ont atteint leur limite. Aujourd’hui, tous les cœurs à l’unisson disent « non » au malheureux régime militaire : Nous ne voulons plus de vous! 

Il est heureux, qu’après tant d’années de souffrance et d’humiliation, que la communauté internationale joigne sa voix à celle du peuple pacifique de Guinée pour dire à la junte militaire en place que toute barbarie a une limite. Aujourd’hui, tous les esprits bienveillants du monde qui répugnent la violence et la déchéance de la valeur humaine ont les yeux rivés sur notre chère patrie. Toute  la communauté humaine dit « non » au massacre de civils et aux viols collectifs des femmes, mères nourricières d’une patrie.
 
Le combat pour la liberté est celui de tout homme qui un jour voudrait que le malheur, la misère et la mort ne soient pas transmis comme héritage à ses enfants. Les militaires qui, sans conscience ont perpétré ces crimes odieux auraient dû penser qu’ils ont aussi des enfants, des frères, des sœurs, des mères et qu’ils n’auraient eux aussi jamais souhaité que de telles injustices ne leur adviennent. Donc le combat légitime de tous les guinéens est celui du refus de l’impunité et de l’injustice.
 
Une fois que le monde entier reconnaît l’injustice qui se passe chez nous, un fait que nous avons toujours combattu sans en avoir les moyens à la hauteur de nos ambitions, nous demandons que la justice de l’humain tout court face à l’oppression s’applique. Aujourd’hui plus que jamais, tous les guinéens ont un grand espoir que la fin de la barbarie est proche et que des lendemains meilleurs pourront enfin sourire à ce peuple qui l’a tant cherché sans y parvenir.
 
L’hypocrisie des chinois ne changera rien à notre soif de recouvrer la liberté de vie, d’initiative et de mouvement. Si à travers une armée irresponsable en déconfiture ces chinois pensent qu’ils peuvent s’accaparer des richesses du pays, qu’ils se détrompent très rapidement. Cette vague de prise de conscience pour un pays stable, libre et prospère combattra toute initiative allant dans le sens de maintenir le peuple de Guinée dans la servitude.
 
Mes chers compatriotes! Les sacrifices que nous avons tant consentis ne doivent point rester dans l’oubli. Sur tous les toits du monde où nous avons la possibilité de démontrer notre désarroi, qu’on le fasse de la plus belle manière ! Tous les leaders d’opinion à l’intérieur du pays et tous les militaires se disant patriotes, qui n’ont pas condamné ces crimes ou œuvré à leur arrêt ne peuvent être considérés comme des références. À ce titre Sénèque affirmait : « Celui qui n’empêche pas un crime alors qu’il le pourrait, s’en rend complice ».
 
Pour tous ceux qui ont laissé leur vie dans le combat d’une Guinée libre et démocratique, nous disons que nous ne nous lasserons pas aussi de continuer le combat par tous les moyens légaux et démocratiques, car de la réussite de cette mission exaltante dépendra l’avenir de millions de guinéens. Que Dieu bénisse la Guinée et les guinéens.
 
Mouctar Diaby, Montréal Canada
Administrateur économique et social
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.