chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Voici le capitaine Siba Théodore kourouma !

Date de publication:2009-10-24 19:58:58

2009-10-24 21:56:00

En écrivant cet article, je m’attend d’ores et déjà, à des réactions amalgameuses, faisant état, ça et là, d’éventuels rapprochements entre moi et le capitaine siba Théodore. Toute fois, je ne considère plus les états d’âmes des uns et des autres ; c’est aussi cela une des règles élémentaires du jeu politique et démocratique en afrique.

Voici Théodore en image portant un costume kakis, comme réclamé par les milliers d’internautes.

Je n’aurai ce pendant aucune  gêne, ni peur d’affirmer que le su nommé est un ami depuis la vie civil et que je connais l’homme !

Il est incapable de tuer un être humain, sauf cas de légitime défense.

Certes, le pouvoir change son ou ses détenteurs ; le cas Ricardo (son nom de code aux RG), m’étonnera.

J’ai vu Théo pour la dernière fois au cimetière de Cameroun, quand nous sommes venu enterrer notre ami et grand frère l’adjudant chef Ti Dabo. Ce jour dans ma voiture, il y avait moi, coumbassa, le quel serait commandant du deuxième bureau de la gendarmerie nationale, Théodore et un autre gendarme.

Depuis ce jour, je ne lui ai plus revu ; c’était en fin 2005 ou début 2006.

L’on pourra dire aussi que j’ai des communications avec lui ; non ! Nous n’avons aucun contact.

Si nous étions en contact, le CNDD n’aurait pas démolis ma maison. Bien que se soit le seul bien que j’avais, sa démolition arbitraire ne peut m’amener à charger un innocent dont je connais le comportement. Je croirais à sa participation au génocide de septembre,  quand une victime lucide l’identifiera.

Par contre, bien que les lecteurs et internautes pensent que je défends ce jeune homme, je suis surpris et à la fois contre son avancement anarchique en grade ; avec lui, tout les autres qui ont bénéficié de cette anarchie.

A ma connaissance, siba n’est pas bachelier et n’a jamais fait de cours officiers, ni à l’école militaire inter arme, encore moins, à l’extérieur.

Il est de la classe 1993 et portait le grade «adjudant chef » en 2006, comme toute sa promotion, exception faite à ceux qui sont entré au cours officier et à quelques uns qui injustement, ne sont pas passé au grade supérieur en 2006. A titre d’exemples, je citerai Ibrahima mané (ECO III), gravement malade à cette époque, Fatoumata Kouyaté, etc.

Ceux-ci étaient adjudant en 2006.

Des lors, il est incompréhensible qu’il avance trois fois successivement en moins de trois ans, quand on sait que le minimum de temps d’avancement est de trois ans et que certains portent le même grade pendant dix ans ou plus.

Deux poids, deux mesures ! 

Son grade à ce jour ne devait pas excéder le sous lieutenant, prenant effet en 2010.

Cela revient à dire que l’anarchie, l’indiscipline et le désordre au sein des forces armées nationale est le fait du capitaine Moussa dadis.

Le cas du capitaine Théodore est encore compréhensible.

Aboubacar Toumba Diakité, engagé volontaire, recrue des lignes de front à la faveur des soit disants attaques rebelles de 2001 et 2002, porte le grade de lieutenant ; comment et pourquoi ?

Dans les conditions normales, sont grade ne doit dépasser celui du caporal chef, prenant effet pour compter de 2009. Aussi, il faut préciser qu’appartenir à un service de médecine général, ou de cardiologie, ne veut pas dire qu’on est médecin et/ou cardiologue. On peut y être et être réduit au travail de garçon de salle ou d’agent technique de santé.

Toumba, je n’aime pas parler de lui, car c’est une insulte à l’ensemble des forces de défense et de sécurité de notre pays.

Si Moussa s’accroche au pouvoir, notre armée cèdera la place à un ensemble de bandes armées, avec tout ce que cela comporte comme comportement et danger. On verra des soldats aller fabriquer des épaulettes chez les tailleurs pour les porter.

Le régime défunt a commis assez de fautes, fait assez de victimes dont j’en suis un ; mais il faut reconnaître que dadis était parmi ceux là qui ont affaibli ce régime pour en faire ce qu’ils voulaient et arriver à leur faim, qui n’est autre que ce que vit le peuple de guinée, en ce moment.

Aucun guinéen ne dira que sous le régime défunt, l’armée se permettait ce qu’elle se permet en ce moment. Pendant les derniers jours du régime défunt, c’est ceux là même qui créaient tous les désordres dont seul le peuple payait les lourdes conséquences.
 

La drogue ou le narco trafic :

Rien qu’à entendre ces langages, je suis décompressé, car c’est de la pure comédie avec un mélange de démagogie et…. De machiavélisme !

Qui dans cette armée, consomme la drogue plus que Dadis ?

Moussa dadis consomme la drogue et de la drogue dur. N’est ce pas eux qui ont fomenté les complots ayant aboutis à l’arrestation du commandant Ninguéra Camara, ainsi que l’équipe qui a immobilisé l’aéronef transportant la drogue?

N’est-ce pas cela une des causes élémentaires, mais profondes ayant précipité le départ de lansana Kouyaté ?

N’est pas les moussa Dadis et consorts qui manipulaient et exploitaient Ousmane conté ?

Ils sont tous narco trafiquants, mais moussa est en plus consommateur de drogue.

L’arrestation des officiers et sous officiers de police et de l’armée, s’inscrit dans une pure logique du respect des principes de machiavel.

Il en est de même pour toutes les personnes arrêtées dans cette virtuelle affaire.

Très prochainement, je prendrai le temps pour parler de cette affaire de drogue ; aussi, le peuple et l’armée devrait savoir un peut sur son carburant, sa dotation de riz, le riz en général et bien d’autres. 

Rappelons nous,

Ce t homme parle d’audits, il rêve d’audit ; c’est bien ! Mais pourquoi depuis qu’il s’est accaparer du pouvoir, il n’a jamais commandité d’audit au niveau des services financiers de l’armée ?

Cela aurait été plus facile car c’est chez lui et il a participé à la gestion des  finances de cette armée.

Le guinéens ne sont pas imbéciles ! L’armée n’est pas imbécile ! 

Une petite anecdote :

Un soir de mai 2006, le général lansana conté, vient de se remettre d’une de ses multiples crises ; pis il est un peut remonté contre Mamadou Sylla, le quel se plaint de fodé bangoura, autour de l’affaire dite « Etat guinéen – futurelec ». Soudain un jeune officier se présente ; celui qui le voit pour la première fois, pensera que c’est un légionnaire français ou encore un coopèrent militaire. Rien de tout cela.

Il s’agit du commandant Condé Boubacar biro, alors directeur général adjoint de l’intendance militaire.

Raison de sa présence ce soir : il vient remettre la dotation en carburant du chef de l’état qui est officier général. Apres son impressionnant garde à vous à l’anglaise et avoir donner la raison de sa présence, le président lance en soussous :

« Vous pensez que je ne suis pas au courant de ce que vous faites ? Faites tout ce que vous voulez en mon nom, mais chacun payera sur terre avant de mourir ». Tout le monde est resté silencieux face à cette réaction du patron comme on l’appelait.

Quelques minutes plus tard, Guido Santullo arrive et le président dit :

« Toi oreille rouge, fait de la guinée ce que tu veux, mais le jour tu entendra que je suis mort, il faut fuir, si non ils casseront tes testicules ». Ce soir, tout le monde était intrigué sous l’arbre que nous avons baptisé <arbre à palabre>, situé dans l’enceinte du palais des nations. 

Le président était plus préoccupé par sa santé que par la situation du pays qu’il ne maîtrisait plus ; il lui fallait gérer chacun tel quel, afin d’éviter l’humiliation de sa personne. Que le peuple le lui pardonne et que Dieu lui pardonne ! 

C’est dire que ce que nous vivons était prévisible et nous l’avons fait savoir au lendemain du décès du général lansana conté.

Les guinéens sont sages, patients, mais pas imbéciles !

Si imbéciles, il y a c’est plutôt moussa dadis camara.

Oui, un vrai imbécile, qui se permet de voler, mentir, de tuer et faire tout ce qui est de nature à ternir l’image d’une nation.

Imaginez un officier, qui se fait filmer dans sa chambre, sur son lit conjugal, en culotte !

Imaginez un officier qui harcèle une journaliste au téléphone !

« Viens, je vais te donner tout ce que tu veux, je t’aime » !

Il n’est même pas encore président comme les vrais présidents, qu’il trouve que sa femme n’est pas digne d’être première dame. Pourtant, c’est celle-ci qui a partagé ses nuits depuis lurette.

En plus d’où il prendra tout ce qu’il prétend donner à cette journaliste ?

Il faut dire tout simplement ceux-ci :

-          Moussa dadis est un ingrat vis-à-vis de sa femme !

-          Moussa dadis est un imbécile !

-          Moussa est un voleur !

Une question que je me pose ces derniers temps est de savoir ou est passé le père de moussa dadis ?

Cet autre psychopathe que le Sénégal a eu le malheur d’avoir comme président est-il guérit ?

Ou alors, a-t-il renié son fils parce que ses doigts sont tachés de sang humain ?

Sacré Wade !

Pourquoi n’a-t-il rien dit depuis le génocide du 28-09-2009, planifier principalement contre les peulhs, même si d’autres en ont fait les frais ?

Les soussous et les malinkés viennent au second plan, à cause de la présence au CNDD, de personnes comme Sékouba, le tigron,  de tiegboro, de mathurin, etc.

Je ne suis pas peulh, encore moins, leur beau frère, mais ayons le courage de reconnaître que ce qui s’est passé en septembre 2009 est un acte génocidaire planifié contre nos frères peulhs.

La verité vera le jour ! 

Donzo Elhadj Aboubacar
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 

Commentaires


2009-10-24 21:56:00

En écrivant cet article, je m’attend d’ores et déjà, à des réactions amalgameuses, faisant état, ça et là, d’éventuels rapprochements entre moi et le capitaine siba Théodore. Toute fois, je ne considère plus les états d’âmes des uns et des autres ; c’est aussi cela une des règles élémentaires du jeu politique et démocratique en afrique.

Voici Théodore en image portant un costume kakis, comme réclamé par les milliers d’internautes.

Je n’aurai ce pendant aucune  gêne, ni peur d’affirmer que le su nommé est un ami depuis la vie civil et que je connais l’homme !

Il est incapable de tuer un être humain, sauf cas de légitime défense.

Certes, le pouvoir change son ou ses détenteurs ; le cas Ricardo (son nom de code aux RG), m’étonnera.

J’ai vu Théo pour la dernière fois au cimetière de Cameroun, quand nous sommes venu enterrer notre ami et grand frère l’adjudant chef Ti Dabo. Ce jour dans ma voiture, il y avait moi, coumbassa, le quel serait commandant du deuxième bureau de la gendarmerie nationale, Théodore et un autre gendarme.

Depuis ce jour, je ne lui ai plus revu ; c’était en fin 2005 ou début 2006.

L’on pourra dire aussi que j’ai des communications avec lui ; non ! Nous n’avons aucun contact.

Si nous étions en contact, le CNDD n’aurait pas démolis ma maison. Bien que se soit le seul bien que j’avais, sa démolition arbitraire ne peut m’amener à charger un innocent dont je connais le comportement. Je croirais à sa participation au génocide de septembre,  quand une victime lucide l’identifiera.

Par contre, bien que les lecteurs et internautes pensent que je défends ce jeune homme, je suis surpris et à la fois contre son avancement anarchique en grade ; avec lui, tout les autres qui ont bénéficié de cette anarchie.

A ma connaissance, siba n’est pas bachelier et n’a jamais fait de cours officiers, ni à l’école militaire inter arme, encore moins, à l’extérieur.

Il est de la classe 1993 et portait le grade «adjudant chef » en 2006, comme toute sa promotion, exception faite à ceux qui sont entré au cours officier et à quelques uns qui injustement, ne sont pas passé au grade supérieur en 2006. A titre d’exemples, je citerai Ibrahima mané (ECO III), gravement malade à cette époque, Fatoumata Kouyaté, etc.

Ceux-ci étaient adjudant en 2006.

Des lors, il est incompréhensible qu’il avance trois fois successivement en moins de trois ans, quand on sait que le minimum de temps d’avancement est de trois ans et que certains portent le même grade pendant dix ans ou plus.

Deux poids, deux mesures ! 

Son grade à ce jour ne devait pas excéder le sous lieutenant, prenant effet en 2010.

Cela revient à dire que l’anarchie, l’indiscipline et le désordre au sein des forces armées nationale est le fait du capitaine Moussa dadis.

Le cas du capitaine Théodore est encore compréhensible.

Aboubacar Toumba Diakité, engagé volontaire, recrue des lignes de front à la faveur des soit disants attaques rebelles de 2001 et 2002, porte le grade de lieutenant ; comment et pourquoi ?

Dans les conditions normales, sont grade ne doit dépasser celui du caporal chef, prenant effet pour compter de 2009. Aussi, il faut préciser qu’appartenir à un service de médecine général, ou de cardiologie, ne veut pas dire qu’on est médecin et/ou cardiologue. On peut y être et être réduit au travail de garçon de salle ou d’agent technique de santé.

Toumba, je n’aime pas parler de lui, car c’est une insulte à l’ensemble des forces de défense et de sécurité de notre pays.

Si Moussa s’accroche au pouvoir, notre armée cèdera la place à un ensemble de bandes armées, avec tout ce que cela comporte comme comportement et danger. On verra des soldats aller fabriquer des épaulettes chez les tailleurs pour les porter.

Le régime défunt a commis assez de fautes, fait assez de victimes dont j’en suis un ; mais il faut reconnaître que dadis était parmi ceux là qui ont affaibli ce régime pour en faire ce qu’ils voulaient et arriver à leur faim, qui n’est autre que ce que vit le peuple de guinée, en ce moment.

Aucun guinéen ne dira que sous le régime défunt, l’armée se permettait ce qu’elle se permet en ce moment. Pendant les derniers jours du régime défunt, c’est ceux là même qui créaient tous les désordres dont seul le peuple payait les lourdes conséquences.
 

La drogue ou le narco trafic :

Rien qu’à entendre ces langages, je suis décompressé, car c’est de la pure comédie avec un mélange de démagogie et…. De machiavélisme !

Qui dans cette armée, consomme la drogue plus que Dadis ?

Moussa dadis consomme la drogue et de la drogue dur. N’est ce pas eux qui ont fomenté les complots ayant aboutis à l’arrestation du commandant Ninguéra Camara, ainsi que l’équipe qui a immobilisé l’aéronef transportant la drogue?

N’est-ce pas cela une des causes élémentaires, mais profondes ayant précipité le départ de lansana Kouyaté ?

N’est pas les moussa Dadis et consorts qui manipulaient et exploitaient Ousmane conté ?

Ils sont tous narco trafiquants, mais moussa est en plus consommateur de drogue.

L’arrestation des officiers et sous officiers de police et de l’armée, s’inscrit dans une pure logique du respect des principes de machiavel.

Il en est de même pour toutes les personnes arrêtées dans cette virtuelle affaire.

Très prochainement, je prendrai le temps pour parler de cette affaire de drogue ; aussi, le peuple et l’armée devrait savoir un peut sur son carburant, sa dotation de riz, le riz en général et bien d’autres. 

Rappelons nous,

Ce t homme parle d’audits, il rêve d’audit ; c’est bien ! Mais pourquoi depuis qu’il s’est accaparer du pouvoir, il n’a jamais commandité d’audit au niveau des services financiers de l’armée ?

Cela aurait été plus facile car c’est chez lui et il a participé à la gestion des  finances de cette armée.

Le guinéens ne sont pas imbéciles ! L’armée n’est pas imbécile ! 

Une petite anecdote :

Un soir de mai 2006, le général lansana conté, vient de se remettre d’une de ses multiples crises ; pis il est un peut remonté contre Mamadou Sylla, le quel se plaint de fodé bangoura, autour de l’affaire dite « Etat guinéen – futurelec ». Soudain un jeune officier se présente ; celui qui le voit pour la première fois, pensera que c’est un légionnaire français ou encore un coopèrent militaire. Rien de tout cela.

Il s’agit du commandant Condé Boubacar biro, alors directeur général adjoint de l’intendance militaire.

Raison de sa présence ce soir : il vient remettre la dotation en carburant du chef de l’état qui est officier général. Apres son impressionnant garde à vous à l’anglaise et avoir donner la raison de sa présence, le président lance en soussous :

« Vous pensez que je ne suis pas au courant de ce que vous faites ? Faites tout ce que vous voulez en mon nom, mais chacun payera sur terre avant de mourir ». Tout le monde est resté silencieux face à cette réaction du patron comme on l’appelait.

Quelques minutes plus tard, Guido Santullo arrive et le président dit :

« Toi oreille rouge, fait de la guinée ce que tu veux, mais le jour tu entendra que je suis mort, il faut fuir, si non ils casseront tes testicules ». Ce soir, tout le monde était intrigué sous l’arbre que nous avons baptisé <arbre à palabre>, situé dans l’enceinte du palais des nations. 

Le président était plus préoccupé par sa santé que par la situation du pays qu’il ne maîtrisait plus ; il lui fallait gérer chacun tel quel, afin d’éviter l’humiliation de sa personne. Que le peuple le lui pardonne et que Dieu lui pardonne ! 

C’est dire que ce que nous vivons était prévisible et nous l’avons fait savoir au lendemain du décès du général lansana conté.

Les guinéens sont sages, patients, mais pas imbéciles !

Si imbéciles, il y a c’est plutôt moussa dadis camara.

Oui, un vrai imbécile, qui se permet de voler, mentir, de tuer et faire tout ce qui est de nature à ternir l’image d’une nation.

Imaginez un officier, qui se fait filmer dans sa chambre, sur son lit conjugal, en culotte !

Imaginez un officier qui harcèle une journaliste au téléphone !

« Viens, je vais te donner tout ce que tu veux, je t’aime » !

Il n’est même pas encore président comme les vrais présidents, qu’il trouve que sa femme n’est pas digne d’être première dame. Pourtant, c’est celle-ci qui a partagé ses nuits depuis lurette.

En plus d’où il prendra tout ce qu’il prétend donner à cette journaliste ?

Il faut dire tout simplement ceux-ci :

-          Moussa dadis est un ingrat vis-à-vis de sa femme !

-          Moussa dadis est un imbécile !

-          Moussa est un voleur !

Une question que je me pose ces derniers temps est de savoir ou est passé le père de moussa dadis ?

Cet autre psychopathe que le Sénégal a eu le malheur d’avoir comme président est-il guérit ?

Ou alors, a-t-il renié son fils parce que ses doigts sont tachés de sang humain ?

Sacré Wade !

Pourquoi n’a-t-il rien dit depuis le génocide du 28-09-2009, planifier principalement contre les peulhs, même si d’autres en ont fait les frais ?

Les soussous et les malinkés viennent au second plan, à cause de la présence au CNDD, de personnes comme Sékouba, le tigron,  de tiegboro, de mathurin, etc.

Je ne suis pas peulh, encore moins, leur beau frère, mais ayons le courage de reconnaître que ce qui s’est passé en septembre 2009 est un acte génocidaire planifié contre nos frères peulhs.

La verité vera le jour ! 

Donzo Elhadj Aboubacar
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
2009-10-24 19:58:58 Mamadou Dioulde BARRY
2009-10-24 20:20:49 Mamadou Dioulde BARRY

2009-10-24 21:56:00

En écrivant cet article, je m’attend d’ores et déjà, à des réactions amalgameuses, faisant état, ça et là, d’éventuels rapprochements entre moi et le capitaine siba Théodore. Toute fois, je ne considère plus les états d’âmes des uns et des autres ; c’est aussi cela une des règles élémentaires du jeu politique et démocratique en afrique.

Voici Théodore en image portant un costume kakis, comme réclamé par les milliers d’internautes.

Je n’aurai ce pendant aucune  gêne, ni peur d’affirmer que le su nommé est un ami depuis la vie civil et que je connais l’homme !

Il est incapable de tuer un être humain, sauf cas de légitime défense.

Certes, le pouvoir change son ou ses détenteurs ; le cas Ricardo (son nom de code aux RG), m’étonnera.

J’ai vu Théo pour la dernière fois au cimetière de Cameroun, quand nous sommes venu enterrer notre ami et grand frère l’adjudant chef Ti Dabo. Ce jour dans ma voiture, il y avait moi, coumbassa, le quel serait commandant du deuxième bureau de la gendarmerie nationale, Théodore et un autre gendarme.

Depuis ce jour, je ne lui ai plus revu ; c’était en fin 2005 ou début 2006.

L’on pourra dire aussi que j’ai des communications avec lui ; non ! Nous n’avons aucun contact.

Si nous étions en contact, le CNDD n’aurait pas démolis ma maison. Bien que se soit le seul bien que j’avais, sa démolition arbitraire ne peut m’amener à charger un innocent dont je connais le comportement. Je croirais à sa participation au génocide de septembre,  quand une victime lucide l’identifiera.

Par contre, bien que les lecteurs et internautes pensent que je défends ce jeune homme, je suis surpris et à la fois contre son avancement anarchique en grade ; avec lui, tout les autres qui ont bénéficié de cette anarchie.

A ma connaissance, siba n’est pas bachelier et n’a jamais fait de cours officiers, ni à l’école militaire inter arme, encore moins, à l’extérieur.

Il est de la classe 1993 et portait le grade «adjudant chef » en 2006, comme toute sa promotion, exception faite à ceux qui sont entré au cours officier et à quelques uns qui injustement, ne sont pas passé au grade supérieur en 2006. A titre d’exemples, je citerai Ibrahima mané (ECO III), gravement malade à cette époque, Fatoumata Kouyaté, etc.

Ceux-ci étaient adjudant en 2006.

Des lors, il est incompréhensible qu’il avance trois fois successivement en moins de trois ans, quand on sait que le minimum de temps d’avancement est de trois ans et que certains portent le même grade pendant dix ans ou plus.

Deux poids, deux mesures ! 

Son grade à ce jour ne devait pas excéder le sous lieutenant, prenant effet en 2010.

Cela revient à dire que l’anarchie, l’indiscipline et le désordre au sein des forces armées nationale est le fait du capitaine Moussa dadis.

Le cas du capitaine Théodore est encore compréhensible.

Aboubacar Toumba Diakité, engagé volontaire, recrue des lignes de front à la faveur des soit disants attaques rebelles de 2001 et 2002, porte le grade de lieutenant ; comment et pourquoi ?

Dans les conditions normales, sont grade ne doit dépasser celui du caporal chef, prenant effet pour compter de 2009. Aussi, il faut préciser qu’appartenir à un service de médecine général, ou de cardiologie, ne veut pas dire qu’on est médecin et/ou cardiologue. On peut y être et être réduit au travail de garçon de salle ou d’agent technique de santé.

Toumba, je n’aime pas parler de lui, car c’est une insulte à l’ensemble des forces de défense et de sécurité de notre pays.

Si Moussa s’accroche au pouvoir, notre armée cèdera la place à un ensemble de bandes armées, avec tout ce que cela comporte comme comportement et danger. On verra des soldats aller fabriquer des épaulettes chez les tailleurs pour les porter.

Le régime défunt a commis assez de fautes, fait assez de victimes dont j’en suis un ; mais il faut reconnaître que dadis était parmi ceux là qui ont affaibli ce régime pour en faire ce qu’ils voulaient et arriver à leur faim, qui n’est autre que ce que vit le peuple de guinée, en ce moment.

Aucun guinéen ne dira que sous le régime défunt, l’armée se permettait ce qu’elle se permet en ce moment. Pendant les derniers jours du régime défunt, c’est ceux là même qui créaient tous les désordres dont seul le peuple payait les lourdes conséquences.
 

La drogue ou le narco trafic :

Rien qu’à entendre ces langages, je suis décompressé, car c’est de la pure comédie avec un mélange de démagogie et…. De machiavélisme !

Qui dans cette armée, consomme la drogue plus que Dadis ?

Moussa dadis consomme la drogue et de la drogue dur. N’est ce pas eux qui ont fomenté les complots ayant aboutis à l’arrestation du commandant Ninguéra Camara, ainsi que l’équipe qui a immobilisé l’aéronef transportant la drogue?

N’est-ce pas cela une des causes élémentaires, mais profondes ayant précipité le départ de lansana Kouyaté ?

N’est pas les moussa Dadis et consorts qui manipulaient et exploitaient Ousmane conté ?

Ils sont tous narco trafiquants, mais moussa est en plus consommateur de drogue.

L’arrestation des officiers et sous officiers de police et de l’armée, s’inscrit dans une pure logique du respect des principes de machiavel.

Il en est de même pour toutes les personnes arrêtées dans cette virtuelle affaire.

Très prochainement, je prendrai le temps pour parler de cette affaire de drogue ; aussi, le peuple et l’armée devrait savoir un peut sur son carburant, sa dotation de riz, le riz en général et bien d’autres. 

Rappelons nous,

Ce t homme parle d’audits, il rêve d’audit ; c’est bien ! Mais pourquoi depuis qu’il s’est accaparer du pouvoir, il n’a jamais commandité d’audit au niveau des services financiers de l’armée ?

Cela aurait été plus facile car c’est chez lui et il a participé à la gestion des  finances de cette armée.

Le guinéens ne sont pas imbéciles ! L’armée n’est pas imbécile ! 

Une petite anecdote :

Un soir de mai 2006, le général lansana conté, vient de se remettre d’une de ses multiples crises ; pis il est un peut remonté contre Mamadou Sylla, le quel se plaint de fodé bangoura, autour de l’affaire dite « Etat guinéen – futurelec ». Soudain un jeune officier se présente ; celui qui le voit pour la première fois, pensera que c’est un légionnaire français ou encore un coopèrent militaire. Rien de tout cela.

Il s’agit du commandant Condé Boubacar biro, alors directeur général adjoint de l’intendance militaire.

Raison de sa présence ce soir : il vient remettre la dotation en carburant du chef de l’état qui est officier général. Apres son impressionnant garde à vous à l’anglaise et avoir donner la raison de sa présence, le président lance en soussous :

« Vous pensez que je ne suis pas au courant de ce que vous faites ? Faites tout ce que vous voulez en mon nom, mais chacun payera sur terre avant de mourir ». Tout le monde est resté silencieux face à cette réaction du patron comme on l’appelait.

Quelques minutes plus tard, Guido Santullo arrive et le président dit :

« Toi oreille rouge, fait de la guinée ce que tu veux, mais le jour tu entendra que je suis mort, il faut fuir, si non ils casseront tes testicules ». Ce soir, tout le monde était intrigué sous l’arbre que nous avons baptisé <arbre à palabre>, situé dans l’enceinte du palais des nations. 

Le président était plus préoccupé par sa santé que par la situation du pays qu’il ne maîtrisait plus ; il lui fallait gérer chacun tel quel, afin d’éviter l’humiliation de sa personne. Que le peuple le lui pardonne et que Dieu lui pardonne ! 

C’est dire que ce que nous vivons était prévisible et nous l’avons fait savoir au lendemain du décès du général lansana conté.

Les guinéens sont sages, patients, mais pas imbéciles !

Si imbéciles, il y a c’est plutôt moussa dadis camara.

Oui, un vrai imbécile, qui se permet de voler, mentir, de tuer et faire tout ce qui est de nature à ternir l’image d’une nation.

Imaginez un officier, qui se fait filmer dans sa chambre, sur son lit conjugal, en culotte !

Imaginez un officier qui harcèle une journaliste au téléphone !

« Viens, je vais te donner tout ce que tu veux, je t’aime » !

Il n’est même pas encore président comme les vrais présidents, qu’il trouve que sa femme n’est pas digne d’être première dame. Pourtant, c’est celle-ci qui a partagé ses nuits depuis lurette.

En plus d’où il prendra tout ce qu’il prétend donner à cette journaliste ?

Il faut dire tout simplement ceux-ci :

-          Moussa dadis est un ingrat vis-à-vis de sa femme !

-          Moussa dadis est un imbécile !

-          Moussa est un voleur !

Une question que je me pose ces derniers temps est de savoir ou est passé le père de moussa dadis ?

Cet autre psychopathe que le Sénégal a eu le malheur d’avoir comme président est-il guérit ?

Ou alors, a-t-il renié son fils parce que ses doigts sont tachés de sang humain ?

Sacré Wade !

Pourquoi n’a-t-il rien dit depuis le génocide du 28-09-2009, planifier principalement contre les peulhs, même si d’autres en ont fait les frais ?

Les soussous et les malinkés viennent au second plan, à cause de la présence au CNDD, de personnes comme Sékouba, le tigron,  de tiegboro, de mathurin, etc.

Je ne suis pas peulh, encore moins, leur beau frère, mais ayons le courage de reconnaître que ce qui s’est passé en septembre 2009 est un acte génocidaire planifié contre nos frères peulhs.

La verité vera le jour ! 

Donzo Elhadj Aboubacar
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
2009-10-24 19:58:58 Alphady Sy
2009-10-24 20:20:49 Alphady Sy

2009-10-24 21:56:00

En écrivant cet article, je m’attend d’ores et déjà, à des réactions amalgameuses, faisant état, ça et là, d’éventuels rapprochements entre moi et le capitaine siba Théodore. Toute fois, je ne considère plus les états d’âmes des uns et des autres ; c’est aussi cela une des règles élémentaires du jeu politique et démocratique en afrique.

Voici Théodore en image portant un costume kakis, comme réclamé par les milliers d’internautes.

Je n’aurai ce pendant aucune  gêne, ni peur d’affirmer que le su nommé est un ami depuis la vie civil et que je connais l’homme !

Il est incapable de tuer un être humain, sauf cas de légitime défense.

Certes, le pouvoir change son ou ses détenteurs ; le cas Ricardo (son nom de code aux RG), m’étonnera.

J’ai vu Théo pour la dernière fois au cimetière de Cameroun, quand nous sommes venu enterrer notre ami et grand frère l’adjudant chef Ti Dabo. Ce jour dans ma voiture, il y avait moi, coumbassa, le quel serait commandant du deuxième bureau de la gendarmerie nationale, Théodore et un autre gendarme.

Depuis ce jour, je ne lui ai plus revu ; c’était en fin 2005 ou début 2006.

L’on pourra dire aussi que j’ai des communications avec lui ; non ! Nous n’avons aucun contact.

Si nous étions en contact, le CNDD n’aurait pas démolis ma maison. Bien que se soit le seul bien que j’avais, sa démolition arbitraire ne peut m’amener à charger un innocent dont je connais le comportement. Je croirais à sa participation au génocide de septembre,  quand une victime lucide l’identifiera.

Par contre, bien que les lecteurs et internautes pensent que je défends ce jeune homme, je suis surpris et à la fois contre son avancement anarchique en grade ; avec lui, tout les autres qui ont bénéficié de cette anarchie.

A ma connaissance, siba n’est pas bachelier et n’a jamais fait de cours officiers, ni à l’école militaire inter arme, encore moins, à l’extérieur.

Il est de la classe 1993 et portait le grade «adjudant chef » en 2006, comme toute sa promotion, exception faite à ceux qui sont entré au cours officier et à quelques uns qui injustement, ne sont pas passé au grade supérieur en 2006. A titre d’exemples, je citerai Ibrahima mané (ECO III), gravement malade à cette époque, Fatoumata Kouyaté, etc.

Ceux-ci étaient adjudant en 2006.

Des lors, il est incompréhensible qu’il avance trois fois successivement en moins de trois ans, quand on sait que le minimum de temps d’avancement est de trois ans et que certains portent le même grade pendant dix ans ou plus.

Deux poids, deux mesures ! 

Son grade à ce jour ne devait pas excéder le sous lieutenant, prenant effet en 2010.

Cela revient à dire que l’anarchie, l’indiscipline et le désordre au sein des forces armées nationale est le fait du capitaine Moussa dadis.

Le cas du capitaine Théodore est encore compréhensible.

Aboubacar Toumba Diakité, engagé volontaire, recrue des lignes de front à la faveur des soit disants attaques rebelles de 2001 et 2002, porte le grade de lieutenant ; comment et pourquoi ?

Dans les conditions normales, sont grade ne doit dépasser celui du caporal chef, prenant effet pour compter de 2009. Aussi, il faut préciser qu’appartenir à un service de médecine général, ou de cardiologie, ne veut pas dire qu’on est médecin et/ou cardiologue. On peut y être et être réduit au travail de garçon de salle ou d’agent technique de santé.

Toumba, je n’aime pas parler de lui, car c’est une insulte à l’ensemble des forces de défense et de sécurité de notre pays.

Si Moussa s’accroche au pouvoir, notre armée cèdera la place à un ensemble de bandes armées, avec tout ce que cela comporte comme comportement et danger. On verra des soldats aller fabriquer des épaulettes chez les tailleurs pour les porter.

Le régime défunt a commis assez de fautes, fait assez de victimes dont j’en suis un ; mais il faut reconnaître que dadis était parmi ceux là qui ont affaibli ce régime pour en faire ce qu’ils voulaient et arriver à leur faim, qui n’est autre que ce que vit le peuple de guinée, en ce moment.

Aucun guinéen ne dira que sous le régime défunt, l’armée se permettait ce qu’elle se permet en ce moment. Pendant les derniers jours du régime défunt, c’est ceux là même qui créaient tous les désordres dont seul le peuple payait les lourdes conséquences.
 

La drogue ou le narco trafic :

Rien qu’à entendre ces langages, je suis décompressé, car c’est de la pure comédie avec un mélange de démagogie et…. De machiavélisme !

Qui dans cette armée, consomme la drogue plus que Dadis ?

Moussa dadis consomme la drogue et de la drogue dur. N’est ce pas eux qui ont fomenté les complots ayant aboutis à l’arrestation du commandant Ninguéra Camara, ainsi que l’équipe qui a immobilisé l’aéronef transportant la drogue?

N’est-ce pas cela une des causes élémentaires, mais profondes ayant précipité le départ de lansana Kouyaté ?

N’est pas les moussa Dadis et consorts qui manipulaient et exploitaient Ousmane conté ?

Ils sont tous narco trafiquants, mais moussa est en plus consommateur de drogue.

L’arrestation des officiers et sous officiers de police et de l’armée, s’inscrit dans une pure logique du respect des principes de machiavel.

Il en est de même pour toutes les personnes arrêtées dans cette virtuelle affaire.

Très prochainement, je prendrai le temps pour parler de cette affaire de drogue ; aussi, le peuple et l’armée devrait savoir un peut sur son carburant, sa dotation de riz, le riz en général et bien d’autres. 

Rappelons nous,

Ce t homme parle d’audits, il rêve d’audit ; c’est bien ! Mais pourquoi depuis qu’il s’est accaparer du pouvoir, il n’a jamais commandité d’audit au niveau des services financiers de l’armée ?

Cela aurait été plus facile car c’est chez lui et il a participé à la gestion des  finances de cette armée.

Le guinéens ne sont pas imbéciles ! L’armée n’est pas imbécile ! 

Une petite anecdote :

Un soir de mai 2006, le général lansana conté, vient de se remettre d’une de ses multiples crises ; pis il est un peut remonté contre Mamadou Sylla, le quel se plaint de fodé bangoura, autour de l’affaire dite « Etat guinéen – futurelec ». Soudain un jeune officier se présente ; celui qui le voit pour la première fois, pensera que c’est un légionnaire français ou encore un coopèrent militaire. Rien de tout cela.

Il s’agit du commandant Condé Boubacar biro, alors directeur général adjoint de l’intendance militaire.

Raison de sa présence ce soir : il vient remettre la dotation en carburant du chef de l’état qui est officier général. Apres son impressionnant garde à vous à l’anglaise et avoir donner la raison de sa présence, le président lance en soussous :

« Vous pensez que je ne suis pas au courant de ce que vous faites ? Faites tout ce que vous voulez en mon nom, mais chacun payera sur terre avant de mourir ». Tout le monde est resté silencieux face à cette réaction du patron comme on l’appelait.

Quelques minutes plus tard, Guido Santullo arrive et le président dit :

« Toi oreille rouge, fait de la guinée ce que tu veux, mais le jour tu entendra que je suis mort, il faut fuir, si non ils casseront tes testicules ». Ce soir, tout le monde était intrigué sous l’arbre que nous avons baptisé <arbre à palabre>, situé dans l’enceinte du palais des nations. 

Le président était plus préoccupé par sa santé que par la situation du pays qu’il ne maîtrisait plus ; il lui fallait gérer chacun tel quel, afin d’éviter l’humiliation de sa personne. Que le peuple le lui pardonne et que Dieu lui pardonne ! 

C’est dire que ce que nous vivons était prévisible et nous l’avons fait savoir au lendemain du décès du général lansana conté.

Les guinéens sont sages, patients, mais pas imbéciles !

Si imbéciles, il y a c’est plutôt moussa dadis camara.

Oui, un vrai imbécile, qui se permet de voler, mentir, de tuer et faire tout ce qui est de nature à ternir l’image d’une nation.

Imaginez un officier, qui se fait filmer dans sa chambre, sur son lit conjugal, en culotte !

Imaginez un officier qui harcèle une journaliste au téléphone !

« Viens, je vais te donner tout ce que tu veux, je t’aime » !

Il n’est même pas encore président comme les vrais présidents, qu’il trouve que sa femme n’est pas digne d’être première dame. Pourtant, c’est celle-ci qui a partagé ses nuits depuis lurette.

En plus d’où il prendra tout ce qu’il prétend donner à cette journaliste ?

Il faut dire tout simplement ceux-ci :

-          Moussa dadis est un ingrat vis-à-vis de sa femme !

-          Moussa dadis est un imbécile !

-          Moussa est un voleur !

Une question que je me pose ces derniers temps est de savoir ou est passé le père de moussa dadis ?

Cet autre psychopathe que le Sénégal a eu le malheur d’avoir comme président est-il guérit ?

Ou alors, a-t-il renié son fils parce que ses doigts sont tachés de sang humain ?

Sacré Wade !

Pourquoi n’a-t-il rien dit depuis le génocide du 28-09-2009, planifier principalement contre les peulhs, même si d’autres en ont fait les frais ?

Les soussous et les malinkés viennent au second plan, à cause de la présence au CNDD, de personnes comme Sékouba, le tigron,  de tiegboro, de mathurin, etc.

Je ne suis pas peulh, encore moins, leur beau frère, mais ayons le courage de reconnaître que ce qui s’est passé en septembre 2009 est un acte génocidaire planifié contre nos frères peulhs.

La verité vera le jour ! 

Donzo Elhadj Aboubacar
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
2009-10-24 19:58:58 Th.Hamidou Barry USA
2009-10-24 20:20:49 Th.Hamidou Barry USA

2009-10-24 21:56:00

En écrivant cet article, je m’attend d’ores et déjà, à des réactions amalgameuses, faisant état, ça et là, d’éventuels rapprochements entre moi et le capitaine siba Théodore. Toute fois, je ne considère plus les états d’âmes des uns et des autres ; c’est aussi cela une des règles élémentaires du jeu politique et démocratique en afrique.

Voici Théodore en image portant un costume kakis, comme réclamé par les milliers d’internautes.

Je n’aurai ce pendant aucune  gêne, ni peur d’affirmer que le su nommé est un ami depuis la vie civil et que je connais l’homme !

Il est incapable de tuer un être humain, sauf cas de légitime défense.

Certes, le pouvoir change son ou ses détenteurs ; le cas Ricardo (son nom de code aux RG), m’étonnera.

J’ai vu Théo pour la dernière fois au cimetière de Cameroun, quand nous sommes venu enterrer notre ami et grand frère l’adjudant chef Ti Dabo. Ce jour dans ma voiture, il y avait moi, coumbassa, le quel serait commandant du deuxième bureau de la gendarmerie nationale, Théodore et un autre gendarme.

Depuis ce jour, je ne lui ai plus revu ; c’était en fin 2005 ou début 2006.

L’on pourra dire aussi que j’ai des communications avec lui ; non ! Nous n’avons aucun contact.

Si nous étions en contact, le CNDD n’aurait pas démolis ma maison. Bien que se soit le seul bien que j’avais, sa démolition arbitraire ne peut m’amener à charger un innocent dont je connais le comportement. Je croirais à sa participation au génocide de septembre,  quand une victime lucide l’identifiera.

Par contre, bien que les lecteurs et internautes pensent que je défends ce jeune homme, je suis surpris et à la fois contre son avancement anarchique en grade ; avec lui, tout les autres qui ont bénéficié de cette anarchie.

A ma connaissance, siba n’est pas bachelier et n’a jamais fait de cours officiers, ni à l’école militaire inter arme, encore moins, à l’extérieur.

Il est de la classe 1993 et portait le grade «adjudant chef » en 2006, comme toute sa promotion, exception faite à ceux qui sont entré au cours officier et à quelques uns qui injustement, ne sont pas passé au grade supérieur en 2006. A titre d’exemples, je citerai Ibrahima mané (ECO III), gravement malade à cette époque, Fatoumata Kouyaté, etc.

Ceux-ci étaient adjudant en 2006.

Des lors, il est incompréhensible qu’il avance trois fois successivement en moins de trois ans, quand on sait que le minimum de temps d’avancement est de trois ans et que certains portent le même grade pendant dix ans ou plus.

Deux poids, deux mesures ! 

Son grade à ce jour ne devait pas excéder le sous lieutenant, prenant effet en 2010.

Cela revient à dire que l’anarchie, l’indiscipline et le désordre au sein des forces armées nationale est le fait du capitaine Moussa dadis.

Le cas du capitaine Théodore est encore compréhensible.

Aboubacar Toumba Diakité, engagé volontaire, recrue des lignes de front à la faveur des soit disants attaques rebelles de 2001 et 2002, porte le grade de lieutenant ; comment et pourquoi ?

Dans les conditions normales, sont grade ne doit dépasser celui du caporal chef, prenant effet pour compter de 2009. Aussi, il faut préciser qu’appartenir à un service de médecine général, ou de cardiologie, ne veut pas dire qu’on est médecin et/ou cardiologue. On peut y être et être réduit au travail de garçon de salle ou d’agent technique de santé.

Toumba, je n’aime pas parler de lui, car c’est une insulte à l’ensemble des forces de défense et de sécurité de notre pays.

Si Moussa s’accroche au pouvoir, notre armée cèdera la place à un ensemble de bandes armées, avec tout ce que cela comporte comme comportement et danger. On verra des soldats aller fabriquer des épaulettes chez les tailleurs pour les porter.

Le régime défunt a commis assez de fautes, fait assez de victimes dont j’en suis un ; mais il faut reconnaître que dadis était parmi ceux là qui ont affaibli ce régime pour en faire ce qu’ils voulaient et arriver à leur faim, qui n’est autre que ce que vit le peuple de guinée, en ce moment.

Aucun guinéen ne dira que sous le régime défunt, l’armée se permettait ce qu’elle se permet en ce moment. Pendant les derniers jours du régime défunt, c’est ceux là même qui créaient tous les désordres dont seul le peuple payait les lourdes conséquences.
 

La drogue ou le narco trafic :

Rien qu’à entendre ces langages, je suis décompressé, car c’est de la pure comédie avec un mélange de démagogie et…. De machiavélisme !

Qui dans cette armée, consomme la drogue plus que Dadis ?

Moussa dadis consomme la drogue et de la drogue dur. N’est ce pas eux qui ont fomenté les complots ayant aboutis à l’arrestation du commandant Ninguéra Camara, ainsi que l’équipe qui a immobilisé l’aéronef transportant la drogue?

N’est-ce pas cela une des causes élémentaires, mais profondes ayant précipité le départ de lansana Kouyaté ?

N’est pas les moussa Dadis et consorts qui manipulaient et exploitaient Ousmane conté ?

Ils sont tous narco trafiquants, mais moussa est en plus consommateur de drogue.

L’arrestation des officiers et sous officiers de police et de l’armée, s’inscrit dans une pure logique du respect des principes de machiavel.

Il en est de même pour toutes les personnes arrêtées dans cette virtuelle affaire.

Très prochainement, je prendrai le temps pour parler de cette affaire de drogue ; aussi, le peuple et l’armée devrait savoir un peut sur son carburant, sa dotation de riz, le riz en général et bien d’autres. 

Rappelons nous,

Ce t homme parle d’audits, il rêve d’audit ; c’est bien ! Mais pourquoi depuis qu’il s’est accaparer du pouvoir, il n’a jamais commandité d’audit au niveau des services financiers de l’armée ?

Cela aurait été plus facile car c’est chez lui et il a participé à la gestion des  finances de cette armée.

Le guinéens ne sont pas imbéciles ! L’armée n’est pas imbécile ! 

Une petite anecdote :

Un soir de mai 2006, le général lansana conté, vient de se remettre d’une de ses multiples crises ; pis il est un peut remonté contre Mamadou Sylla, le quel se plaint de fodé bangoura, autour de l’affaire dite « Etat guinéen – futurelec ». Soudain un jeune officier se présente ; celui qui le voit pour la première fois, pensera que c’est un légionnaire français ou encore un coopèrent militaire. Rien de tout cela.

Il s’agit du commandant Condé Boubacar biro, alors directeur général adjoint de l’intendance militaire.

Raison de sa présence ce soir : il vient remettre la dotation en carburant du chef de l’état qui est officier général. Apres son impressionnant garde à vous à l’anglaise et avoir donner la raison de sa présence, le président lance en soussous :

« Vous pensez que je ne suis pas au courant de ce que vous faites ? Faites tout ce que vous voulez en mon nom, mais chacun payera sur terre avant de mourir ». Tout le monde est resté silencieux face à cette réaction du patron comme on l’appelait.

Quelques minutes plus tard, Guido Santullo arrive et le président dit :

« Toi oreille rouge, fait de la guinée ce que tu veux, mais le jour tu entendra que je suis mort, il faut fuir, si non ils casseront tes testicules ». Ce soir, tout le monde était intrigué sous l’arbre que nous avons baptisé <arbre à palabre>, situé dans l’enceinte du palais des nations. 

Le président était plus préoccupé par sa santé que par la situation du pays qu’il ne maîtrisait plus ; il lui fallait gérer chacun tel quel, afin d’éviter l’humiliation de sa personne. Que le peuple le lui pardonne et que Dieu lui pardonne ! 

C’est dire que ce que nous vivons était prévisible et nous l’avons fait savoir au lendemain du décès du général lansana conté.

Les guinéens sont sages, patients, mais pas imbéciles !

Si imbéciles, il y a c’est plutôt moussa dadis camara.

Oui, un vrai imbécile, qui se permet de voler, mentir, de tuer et faire tout ce qui est de nature à ternir l’image d’une nation.

Imaginez un officier, qui se fait filmer dans sa chambre, sur son lit conjugal, en culotte !

Imaginez un officier qui harcèle une journaliste au téléphone !

« Viens, je vais te donner tout ce que tu veux, je t’aime » !

Il n’est même pas encore président comme les vrais présidents, qu’il trouve que sa femme n’est pas digne d’être première dame. Pourtant, c’est celle-ci qui a partagé ses nuits depuis lurette.

En plus d’où il prendra tout ce qu’il prétend donner à cette journaliste ?

Il faut dire tout simplement ceux-ci :

-          Moussa dadis est un ingrat vis-à-vis de sa femme !

-          Moussa dadis est un imbécile !

-          Moussa est un voleur !

Une question que je me pose ces derniers temps est de savoir ou est passé le père de moussa dadis ?

Cet autre psychopathe que le Sénégal a eu le malheur d’avoir comme président est-il guérit ?

Ou alors, a-t-il renié son fils parce que ses doigts sont tachés de sang humain ?

Sacré Wade !

Pourquoi n’a-t-il rien dit depuis le génocide du 28-09-2009, planifier principalement contre les peulhs, même si d’autres en ont fait les frais ?

Les soussous et les malinkés viennent au second plan, à cause de la présence au CNDD, de personnes comme Sékouba, le tigron,  de tiegboro, de mathurin, etc.

Je ne suis pas peulh, encore moins, leur beau frère, mais ayons le courage de reconnaître que ce qui s’est passé en septembre 2009 est un acte génocidaire planifié contre nos frères peulhs.

La verité vera le jour ! 

Donzo Elhadj Aboubacar
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
2009-10-24 19:58:58 Abdoul Sow
2009-10-24 20:20:49 Abdoul Sow

2009-10-24 21:56:00

En écrivant cet article, je m’attend d’ores et déjà, à des réactions amalgameuses, faisant état, ça et là, d’éventuels rapprochements entre moi et le capitaine siba Théodore. Toute fois, je ne considère plus les états d’âmes des uns et des autres ; c’est aussi cela une des règles élémentaires du jeu politique et démocratique en afrique.

Voici Théodore en image portant un costume kakis, comme réclamé par les milliers d’internautes.

Je n’aurai ce pendant aucune  gêne, ni peur d’affirmer que le su nommé est un ami depuis la vie civil et que je connais l’homme !

Il est incapable de tuer un être humain, sauf cas de légitime défense.

Certes, le pouvoir change son ou ses détenteurs ; le cas Ricardo (son nom de code aux RG), m’étonnera.

J’ai vu Théo pour la dernière fois au cimetière de Cameroun, quand nous sommes venu enterrer notre ami et grand frère l’adjudant chef Ti Dabo. Ce jour dans ma voiture, il y avait moi, coumbassa, le quel serait commandant du deuxième bureau de la gendarmerie nationale, Théodore et un autre gendarme.

Depuis ce jour, je ne lui ai plus revu ; c’était en fin 2005 ou début 2006.

L’on pourra dire aussi que j’ai des communications avec lui ; non ! Nous n’avons aucun contact.

Si nous étions en contact, le CNDD n’aurait pas démolis ma maison. Bien que se soit le seul bien que j’avais, sa démolition arbitraire ne peut m’amener à charger un innocent dont je connais le comportement. Je croirais à sa participation au génocide de septembre,  quand une victime lucide l’identifiera.

Par contre, bien que les lecteurs et internautes pensent que je défends ce jeune homme, je suis surpris et à la fois contre son avancement anarchique en grade ; avec lui, tout les autres qui ont bénéficié de cette anarchie.

A ma connaissance, siba n’est pas bachelier et n’a jamais fait de cours officiers, ni à l’école militaire inter arme, encore moins, à l’extérieur.

Il est de la classe 1993 et portait le grade «adjudant chef » en 2006, comme toute sa promotion, exception faite à ceux qui sont entré au cours officier et à quelques uns qui injustement, ne sont pas passé au grade supérieur en 2006. A titre d’exemples, je citerai Ibrahima mané (ECO III), gravement malade à cette époque, Fatoumata Kouyaté, etc.

Ceux-ci étaient adjudant en 2006.

Des lors, il est incompréhensible qu’il avance trois fois successivement en moins de trois ans, quand on sait que le minimum de temps d’avancement est de trois ans et que certains portent le même grade pendant dix ans ou plus.

Deux poids, deux mesures ! 

Son grade à ce jour ne devait pas excéder le sous lieutenant, prenant effet en 2010.

Cela revient à dire que l’anarchie, l’indiscipline et le désordre au sein des forces armées nationale est le fait du capitaine Moussa dadis.

Le cas du capitaine Théodore est encore compréhensible.

Aboubacar Toumba Diakité, engagé volontaire, recrue des lignes de front à la faveur des soit disants attaques rebelles de 2001 et 2002, porte le grade de lieutenant ; comment et pourquoi ?

Dans les conditions normales, sont grade ne doit dépasser celui du caporal chef, prenant effet pour compter de 2009. Aussi, il faut préciser qu’appartenir à un service de médecine général, ou de cardiologie, ne veut pas dire qu’on est médecin et/ou cardiologue. On peut y être et être réduit au travail de garçon de salle ou d’agent technique de santé.

Toumba, je n’aime pas parler de lui, car c’est une insulte à l’ensemble des forces de défense et de sécurité de notre pays.

Si Moussa s’accroche au pouvoir, notre armée cèdera la place à un ensemble de bandes armées, avec tout ce que cela comporte comme comportement et danger. On verra des soldats aller fabriquer des épaulettes chez les tailleurs pour les porter.

Le régime défunt a commis assez de fautes, fait assez de victimes dont j’en suis un ; mais il faut reconnaître que dadis était parmi ceux là qui ont affaibli ce régime pour en faire ce qu’ils voulaient et arriver à leur faim, qui n’est autre que ce que vit le peuple de guinée, en ce moment.

Aucun guinéen ne dira que sous le régime défunt, l’armée se permettait ce qu’elle se permet en ce moment. Pendant les derniers jours du régime défunt, c’est ceux là même qui créaient tous les désordres dont seul le peuple payait les lourdes conséquences.
 

La drogue ou le narco trafic :

Rien qu’à entendre ces langages, je suis décompressé, car c’est de la pure comédie avec un mélange de démagogie et…. De machiavélisme !

Qui dans cette armée, consomme la drogue plus que Dadis ?

Moussa dadis consomme la drogue et de la drogue dur. N’est ce pas eux qui ont fomenté les complots ayant aboutis à l’arrestation du commandant Ninguéra Camara, ainsi que l’équipe qui a immobilisé l’aéronef transportant la drogue?

N’est-ce pas cela une des causes élémentaires, mais profondes ayant précipité le départ de lansana Kouyaté ?

N’est pas les moussa Dadis et consorts qui manipulaient et exploitaient Ousmane conté ?

Ils sont tous narco trafiquants, mais moussa est en plus consommateur de drogue.

L’arrestation des officiers et sous officiers de police et de l’armée, s’inscrit dans une pure logique du respect des principes de machiavel.

Il en est de même pour toutes les personnes arrêtées dans cette virtuelle affaire.

Très prochainement, je prendrai le temps pour parler de cette affaire de drogue ; aussi, le peuple et l’armée devrait savoir un peut sur son carburant, sa dotation de riz, le riz en général et bien d’autres. 

Rappelons nous,

Ce t homme parle d’audits, il rêve d’audit ; c’est bien ! Mais pourquoi depuis qu’il s’est accaparer du pouvoir, il n’a jamais commandité d’audit au niveau des services financiers de l’armée ?

Cela aurait été plus facile car c’est chez lui et il a participé à la gestion des  finances de cette armée.

Le guinéens ne sont pas imbéciles ! L’armée n’est pas imbécile ! 

Une petite anecdote :

Un soir de mai 2006, le général lansana conté, vient de se remettre d’une de ses multiples crises ; pis il est un peut remonté contre Mamadou Sylla, le quel se plaint de fodé bangoura, autour de l’affaire dite « Etat guinéen – futurelec ». Soudain un jeune officier se présente ; celui qui le voit pour la première fois, pensera que c’est un légionnaire français ou encore un coopèrent militaire. Rien de tout cela.

Il s’agit du commandant Condé Boubacar biro, alors directeur général adjoint de l’intendance militaire.

Raison de sa présence ce soir : il vient remettre la dotation en carburant du chef de l’état qui est officier général. Apres son impressionnant garde à vous à l’anglaise et avoir donner la raison de sa présence, le président lance en soussous :

« Vous pensez que je ne suis pas au courant de ce que vous faites ? Faites tout ce que vous voulez en mon nom, mais chacun payera sur terre avant de mourir ». Tout le monde est resté silencieux face à cette réaction du patron comme on l’appelait.

Quelques minutes plus tard, Guido Santullo arrive et le président dit :

« Toi oreille rouge, fait de la guinée ce que tu veux, mais le jour tu entendra que je suis mort, il faut fuir, si non ils casseront tes testicules ». Ce soir, tout le monde était intrigué sous l’arbre que nous avons baptisé <arbre à palabre>, situé dans l’enceinte du palais des nations. 

Le président était plus préoccupé par sa santé que par la situation du pays qu’il ne maîtrisait plus ; il lui fallait gérer chacun tel quel, afin d’éviter l’humiliation de sa personne. Que le peuple le lui pardonne et que Dieu lui pardonne ! 

C’est dire que ce que nous vivons était prévisible et nous l’avons fait savoir au lendemain du décès du général lansana conté.

Les guinéens sont sages, patients, mais pas imbéciles !

Si imbéciles, il y a c’est plutôt moussa dadis camara.

Oui, un vrai imbécile, qui se permet de voler, mentir, de tuer et faire tout ce qui est de nature à ternir l’image d’une nation.

Imaginez un officier, qui se fait filmer dans sa chambre, sur son lit conjugal, en culotte !

Imaginez un officier qui harcèle une journaliste au téléphone !

« Viens, je vais te donner tout ce que tu veux, je t’aime » !

Il n’est même pas encore président comme les vrais présidents, qu’il trouve que sa femme n’est pas digne d’être première dame. Pourtant, c’est celle-ci qui a partagé ses nuits depuis lurette.

En plus d’où il prendra tout ce qu’il prétend donner à cette journaliste ?

Il faut dire tout simplement ceux-ci :

-          Moussa dadis est un ingrat vis-à-vis de sa femme !

-          Moussa dadis est un imbécile !

-          Moussa est un voleur !

Une question que je me pose ces derniers temps est de savoir ou est passé le père de moussa dadis ?

Cet autre psychopathe que le Sénégal a eu le malheur d’avoir comme président est-il guérit ?

Ou alors, a-t-il renié son fils parce que ses doigts sont tachés de sang humain ?

Sacré Wade !

Pourquoi n’a-t-il rien dit depuis le génocide du 28-09-2009, planifier principalement contre les peulhs, même si d’autres en ont fait les frais ?

Les soussous et les malinkés viennent au second plan, à cause de la présence au CNDD, de personnes comme Sékouba, le tigron,  de tiegboro, de mathurin, etc.

Je ne suis pas peulh, encore moins, leur beau frère, mais ayons le courage de reconnaître que ce qui s’est passé en septembre 2009 est un acte génocidaire planifié contre nos frères peulhs.

La verité vera le jour ! 

Donzo Elhadj Aboubacar
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
2009-10-24 19:58:58 Dominos
2009-10-24 20:20:49 Dominos

2009-10-24 21:56:00

En écrivant cet article, je m’attend d’ores et déjà, à des réactions amalgameuses, faisant état, ça et là, d’éventuels rapprochements entre moi et le capitaine siba Théodore. Toute fois, je ne considère plus les états d’âmes des uns et des autres ; c’est aussi cela une des règles élémentaires du jeu politique et démocratique en afrique.

Voici Théodore en image portant un costume kakis, comme réclamé par les milliers d’internautes.

Je n’aurai ce pendant aucune  gêne, ni peur d’affirmer que le su nommé est un ami depuis la vie civil et que je connais l’homme !

Il est incapable de tuer un être humain, sauf cas de légitime défense.

Certes, le pouvoir change son ou ses détenteurs ; le cas Ricardo (son nom de code aux RG), m’étonnera.

J’ai vu Théo pour la dernière fois au cimetière de Cameroun, quand nous sommes venu enterrer notre ami et grand frère l’adjudant chef Ti Dabo. Ce jour dans ma voiture, il y avait moi, coumbassa, le quel serait commandant du deuxième bureau de la gendarmerie nationale, Théodore et un autre gendarme.

Depuis ce jour, je ne lui ai plus revu ; c’était en fin 2005 ou début 2006.

L’on pourra dire aussi que j’ai des communications avec lui ; non ! Nous n’avons aucun contact.

Si nous étions en contact, le CNDD n’aurait pas démolis ma maison. Bien que se soit le seul bien que j’avais, sa démolition arbitraire ne peut m’amener à charger un innocent dont je connais le comportement. Je croirais à sa participation au génocide de septembre,  quand une victime lucide l’identifiera.

Par contre, bien que les lecteurs et internautes pensent que je défends ce jeune homme, je suis surpris et à la fois contre son avancement anarchique en grade ; avec lui, tout les autres qui ont bénéficié de cette anarchie.

A ma connaissance, siba n’est pas bachelier et n’a jamais fait de cours officiers, ni à l’école militaire inter arme, encore moins, à l’extérieur.

Il est de la classe 1993 et portait le grade «adjudant chef » en 2006, comme toute sa promotion, exception faite à ceux qui sont entré au cours officier et à quelques uns qui injustement, ne sont pas passé au grade supérieur en 2006. A titre d’exemples, je citerai Ibrahima mané (ECO III), gravement malade à cette époque, Fatoumata Kouyaté, etc.

Ceux-ci étaient adjudant en 2006.

Des lors, il est incompréhensible qu’il avance trois fois successivement en moins de trois ans, quand on sait que le minimum de temps d’avancement est de trois ans et que certains portent le même grade pendant dix ans ou plus.

Deux poids, deux mesures ! 

Son grade à ce jour ne devait pas excéder le sous lieutenant, prenant effet en 2010.

Cela revient à dire que l’anarchie, l’indiscipline et le désordre au sein des forces armées nationale est le fait du capitaine Moussa dadis.

Le cas du capitaine Théodore est encore compréhensible.

Aboubacar Toumba Diakité, engagé volontaire, recrue des lignes de front à la faveur des soit disants attaques rebelles de 2001 et 2002, porte le grade de lieutenant ; comment et pourquoi ?

Dans les conditions normales, sont grade ne doit dépasser celui du caporal chef, prenant effet pour compter de 2009. Aussi, il faut préciser qu’appartenir à un service de médecine général, ou de cardiologie, ne veut pas dire qu’on est médecin et/ou cardiologue. On peut y être et être réduit au travail de garçon de salle ou d’agent technique de santé.

Toumba, je n’aime pas parler de lui, car c’est une insulte à l’ensemble des forces de défense et de sécurité de notre pays.

Si Moussa s’accroche au pouvoir, notre armée cèdera la place à un ensemble de bandes armées, avec tout ce que cela comporte comme comportement et danger. On verra des soldats aller fabriquer des épaulettes chez les tailleurs pour les porter.

Le régime défunt a commis assez de fautes, fait assez de victimes dont j’en suis un ; mais il faut reconnaître que dadis était parmi ceux là qui ont affaibli ce régime pour en faire ce qu’ils voulaient et arriver à leur faim, qui n’est autre que ce que vit le peuple de guinée, en ce moment.

Aucun guinéen ne dira que sous le régime défunt, l’armée se permettait ce qu’elle se permet en ce moment. Pendant les derniers jours du régime défunt, c’est ceux là même qui créaient tous les désordres dont seul le peuple payait les lourdes conséquences.
 

La drogue ou le narco trafic :

Rien qu’à entendre ces langages, je suis décompressé, car c’est de la pure comédie avec un mélange de démagogie et…. De machiavélisme !

Qui dans cette armée, consomme la drogue plus que Dadis ?

Moussa dadis consomme la drogue et de la drogue dur. N’est ce pas eux qui ont fomenté les complots ayant aboutis à l’arrestation du commandant Ninguéra Camara, ainsi que l’équipe qui a immobilisé l’aéronef transportant la drogue?

N’est-ce pas cela une des causes élémentaires, mais profondes ayant précipité le départ de lansana Kouyaté ?

N’est pas les moussa Dadis et consorts qui manipulaient et exploitaient Ousmane conté ?

Ils sont tous narco trafiquants, mais moussa est en plus consommateur de drogue.

L’arrestation des officiers et sous officiers de police et de l’armée, s’inscrit dans une pure logique du respect des principes de machiavel.

Il en est de même pour toutes les personnes arrêtées dans cette virtuelle affaire.

Très prochainement, je prendrai le temps pour parler de cette affaire de drogue ; aussi, le peuple et l’armée devrait savoir un peut sur son carburant, sa dotation de riz, le riz en général et bien d’autres. 

Rappelons nous,

Ce t homme parle d’audits, il rêve d’audit ; c’est bien ! Mais pourquoi depuis qu’il s’est accaparer du pouvoir, il n’a jamais commandité d’audit au niveau des services financiers de l’armée ?

Cela aurait été plus facile car c’est chez lui et il a participé à la gestion des  finances de cette armée.

Le guinéens ne sont pas imbéciles ! L’armée n’est pas imbécile ! 

Une petite anecdote :

Un soir de mai 2006, le général lansana conté, vient de se remettre d’une de ses multiples crises ; pis il est un peut remonté contre Mamadou Sylla, le quel se plaint de fodé bangoura, autour de l’affaire dite « Etat guinéen – futurelec ». Soudain un jeune officier se présente ; celui qui le voit pour la première fois, pensera que c’est un légionnaire français ou encore un coopèrent militaire. Rien de tout cela.

Il s’agit du commandant Condé Boubacar biro, alors directeur général adjoint de l’intendance militaire.

Raison de sa présence ce soir : il vient remettre la dotation en carburant du chef de l’état qui est officier général. Apres son impressionnant garde à vous à l’anglaise et avoir donner la raison de sa présence, le président lance en soussous :

« Vous pensez que je ne suis pas au courant de ce que vous faites ? Faites tout ce que vous voulez en mon nom, mais chacun payera sur terre avant de mourir ». Tout le monde est resté silencieux face à cette réaction du patron comme on l’appelait.

Quelques minutes plus tard, Guido Santullo arrive et le président dit :

« Toi oreille rouge, fait de la guinée ce que tu veux, mais le jour tu entendra que je suis mort, il faut fuir, si non ils casseront tes testicules ». Ce soir, tout le monde était intrigué sous l’arbre que nous avons baptisé <arbre à palabre>, situé dans l’enceinte du palais des nations. 

Le président était plus préoccupé par sa santé que par la situation du pays qu’il ne maîtrisait plus ; il lui fallait gérer chacun tel quel, afin d’éviter l’humiliation de sa personne. Que le peuple le lui pardonne et que Dieu lui pardonne ! 

C’est dire que ce que nous vivons était prévisible et nous l’avons fait savoir au lendemain du décès du général lansana conté.

Les guinéens sont sages, patients, mais pas imbéciles !

Si imbéciles, il y a c’est plutôt moussa dadis camara.

Oui, un vrai imbécile, qui se permet de voler, mentir, de tuer et faire tout ce qui est de nature à ternir l’image d’une nation.

Imaginez un officier, qui se fait filmer dans sa chambre, sur son lit conjugal, en culotte !

Imaginez un officier qui harcèle une journaliste au téléphone !

« Viens, je vais te donner tout ce que tu veux, je t’aime » !

Il n’est même pas encore président comme les vrais présidents, qu’il trouve que sa femme n’est pas digne d’être première dame. Pourtant, c’est celle-ci qui a partagé ses nuits depuis lurette.

En plus d’où il prendra tout ce qu’il prétend donner à cette journaliste ?

Il faut dire tout simplement ceux-ci :

-          Moussa dadis est un ingrat vis-à-vis de sa femme !

-          Moussa dadis est un imbécile !

-          Moussa est un voleur !

Une question que je me pose ces derniers temps est de savoir ou est passé le père de moussa dadis ?

Cet autre psychopathe que le Sénégal a eu le malheur d’avoir comme président est-il guérit ?

Ou alors, a-t-il renié son fils parce que ses doigts sont tachés de sang humain ?

Sacré Wade !

Pourquoi n’a-t-il rien dit depuis le génocide du 28-09-2009, planifier principalement contre les peulhs, même si d’autres en ont fait les frais ?

Les soussous et les malinkés viennent au second plan, à cause de la présence au CNDD, de personnes comme Sékouba, le tigron,  de tiegboro, de mathurin, etc.

Je ne suis pas peulh, encore moins, leur beau frère, mais ayons le courage de reconnaître que ce qui s’est passé en septembre 2009 est un acte génocidaire planifié contre nos frères peulhs.

La verité vera le jour ! 

Donzo Elhadj Aboubacar
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
2009-10-24 19:58:58 Diariou diallo
2009-10-24 20:20:49 Diariou diallo

2009-10-24 21:56:00

En écrivant cet article, je m’attend d’ores et déjà, à des réactions amalgameuses, faisant état, ça et là, d’éventuels rapprochements entre moi et le capitaine siba Théodore. Toute fois, je ne considère plus les états d’âmes des uns et des autres ; c’est aussi cela une des règles élémentaires du jeu politique et démocratique en afrique.

Voici Théodore en image portant un costume kakis, comme réclamé par les milliers d’internautes.

Je n’aurai ce pendant aucune  gêne, ni peur d’affirmer que le su nommé est un ami depuis la vie civil et que je connais l’homme !

Il est incapable de tuer un être humain, sauf cas de légitime défense.

Certes, le pouvoir change son ou ses détenteurs ; le cas Ricardo (son nom de code aux RG), m’étonnera.

J’ai vu Théo pour la dernière fois au cimetière de Cameroun, quand nous sommes venu enterrer notre ami et grand frère l’adjudant chef Ti Dabo. Ce jour dans ma voiture, il y avait moi, coumbassa, le quel serait commandant du deuxième bureau de la gendarmerie nationale, Théodore et un autre gendarme.

Depuis ce jour, je ne lui ai plus revu ; c’était en fin 2005 ou début 2006.

L’on pourra dire aussi que j’ai des communications avec lui ; non ! Nous n’avons aucun contact.

Si nous étions en contact, le CNDD n’aurait pas démolis ma maison. Bien que se soit le seul bien que j’avais, sa démolition arbitraire ne peut m’amener à charger un innocent dont je connais le comportement. Je croirais à sa participation au génocide de septembre,  quand une victime lucide l’identifiera.

Par contre, bien que les lecteurs et internautes pensent que je défends ce jeune homme, je suis surpris et à la fois contre son avancement anarchique en grade ; avec lui, tout les autres qui ont bénéficié de cette anarchie.

A ma connaissance, siba n’est pas bachelier et n’a jamais fait de cours officiers, ni à l’école militaire inter arme, encore moins, à l’extérieur.

Il est de la classe 1993 et portait le grade «adjudant chef » en 2006, comme toute sa promotion, exception faite à ceux qui sont entré au cours officier et à quelques uns qui injustement, ne sont pas passé au grade supérieur en 2006. A titre d’exemples, je citerai Ibrahima mané (ECO III), gravement malade à cette époque, Fatoumata Kouyaté, etc.

Ceux-ci étaient adjudant en 2006.

Des lors, il est incompréhensible qu’il avance trois fois successivement en moins de trois ans, quand on sait que le minimum de temps d’avancement est de trois ans et que certains portent le même grade pendant dix ans ou plus.

Deux poids, deux mesures ! 

Son grade à ce jour ne devait pas excéder le sous lieutenant, prenant effet en 2010.

Cela revient à dire que l’anarchie, l’indiscipline et le désordre au sein des forces armées nationale est le fait du capitaine Moussa dadis.

Le cas du capitaine Théodore est encore compréhensible.

Aboubacar Toumba Diakité, engagé volontaire, recrue des lignes de front à la faveur des soit disants attaques rebelles de 2001 et 2002, porte le grade de lieutenant ; comment et pourquoi ?

Dans les conditions normales, sont grade ne doit dépasser celui du caporal chef, prenant effet pour compter de 2009. Aussi, il faut préciser qu’appartenir à un service de médecine général, ou de cardiologie, ne veut pas dire qu’on est médecin et/ou cardiologue. On peut y être et être réduit au travail de garçon de salle ou d’agent technique de santé.

Toumba, je n’aime pas parler de lui, car c’est une insulte à l’ensemble des forces de défense et de sécurité de notre pays.

Si Moussa s’accroche au pouvoir, notre armée cèdera la place à un ensemble de bandes armées, avec tout ce que cela comporte comme comportement et danger. On verra des soldats aller fabriquer des épaulettes chez les tailleurs pour les porter.

Le régime défunt a commis assez de fautes, fait assez de victimes dont j’en suis un ; mais il faut reconnaître que dadis était parmi ceux là qui ont affaibli ce régime pour en faire ce qu’ils voulaient et arriver à leur faim, qui n’est autre que ce que vit le peuple de guinée, en ce moment.

Aucun guinéen ne dira que sous le régime défunt, l’armée se permettait ce qu’elle se permet en ce moment. Pendant les derniers jours du régime défunt, c’est ceux là même qui créaient tous les désordres dont seul le peuple payait les lourdes conséquences.
 

La drogue ou le narco trafic :

Rien qu’à entendre ces langages, je suis décompressé, car c’est de la pure comédie avec un mélange de démagogie et…. De machiavélisme !

Qui dans cette armée, consomme la drogue plus que Dadis ?

Moussa dadis consomme la drogue et de la drogue dur. N’est ce pas eux qui ont fomenté les complots ayant aboutis à l’arrestation du commandant Ninguéra Camara, ainsi que l’équipe qui a immobilisé l’aéronef transportant la drogue?

N’est-ce pas cela une des causes élémentaires, mais profondes ayant précipité le départ de lansana Kouyaté ?

N’est pas les moussa Dadis et consorts qui manipulaient et exploitaient Ousmane conté ?

Ils sont tous narco trafiquants, mais moussa est en plus consommateur de drogue.

L’arrestation des officiers et sous officiers de police et de l’armée, s’inscrit dans une pure logique du respect des principes de machiavel.

Il en est de même pour toutes les personnes arrêtées dans cette virtuelle affaire.

Très prochainement, je prendrai le temps pour parler de cette affaire de drogue ; aussi, le peuple et l’armée devrait savoir un peut sur son carburant, sa dotation de riz, le riz en général et bien d’autres. 

Rappelons nous,

Ce t homme parle d’audits, il rêve d’audit ; c’est bien ! Mais pourquoi depuis qu’il s’est accaparer du pouvoir, il n’a jamais commandité d’audit au niveau des services financiers de l’armée ?

Cela aurait été plus facile car c’est chez lui et il a participé à la gestion des  finances de cette armée.

Le guinéens ne sont pas imbéciles ! L’armée n’est pas imbécile ! 

Une petite anecdote :

Un soir de mai 2006, le général lansana conté, vient de se remettre d’une de ses multiples crises ; pis il est un peut remonté contre Mamadou Sylla, le quel se plaint de fodé bangoura, autour de l’affaire dite « Etat guinéen – futurelec ». Soudain un jeune officier se présente ; celui qui le voit pour la première fois, pensera que c’est un légionnaire français ou encore un coopèrent militaire. Rien de tout cela.

Il s’agit du commandant Condé Boubacar biro, alors directeur général adjoint de l’intendance militaire.

Raison de sa présence ce soir : il vient remettre la dotation en carburant du chef de l’état qui est officier général. Apres son impressionnant garde à vous à l’anglaise et avoir donner la raison de sa présence, le président lance en soussous :

« Vous pensez que je ne suis pas au courant de ce que vous faites ? Faites tout ce que vous voulez en mon nom, mais chacun payera sur terre avant de mourir ». Tout le monde est resté silencieux face à cette réaction du patron comme on l’appelait.

Quelques minutes plus tard, Guido Santullo arrive et le président dit :

« Toi oreille rouge, fait de la guinée ce que tu veux, mais le jour tu entendra que je suis mort, il faut fuir, si non ils casseront tes testicules ». Ce soir, tout le monde était intrigué sous l’arbre que nous avons baptisé <arbre à palabre>, situé dans l’enceinte du palais des nations. 

Le président était plus préoccupé par sa santé que par la situation du pays qu’il ne maîtrisait plus ; il lui fallait gérer chacun tel quel, afin d’éviter l’humiliation de sa personne. Que le peuple le lui pardonne et que Dieu lui pardonne ! 

C’est dire que ce que nous vivons était prévisible et nous l’avons fait savoir au lendemain du décès du général lansana conté.

Les guinéens sont sages, patients, mais pas imbéciles !

Si imbéciles, il y a c’est plutôt moussa dadis camara.

Oui, un vrai imbécile, qui se permet de voler, mentir, de tuer et faire tout ce qui est de nature à ternir l’image d’une nation.

Imaginez un officier, qui se fait filmer dans sa chambre, sur son lit conjugal, en culotte !

Imaginez un officier qui harcèle une journaliste au téléphone !

« Viens, je vais te donner tout ce que tu veux, je t’aime » !

Il n’est même pas encore président comme les vrais présidents, qu’il trouve que sa femme n’est pas digne d’être première dame. Pourtant, c’est celle-ci qui a partagé ses nuits depuis lurette.

En plus d’où il prendra tout ce qu’il prétend donner à cette journaliste ?

Il faut dire tout simplement ceux-ci :

-          Moussa dadis est un ingrat vis-à-vis de sa femme !

-          Moussa dadis est un imbécile !

-          Moussa est un voleur !

Une question que je me pose ces derniers temps est de savoir ou est passé le père de moussa dadis ?

Cet autre psychopathe que le Sénégal a eu le malheur d’avoir comme président est-il guérit ?

Ou alors, a-t-il renié son fils parce que ses doigts sont tachés de sang humain ?

Sacré Wade !

Pourquoi n’a-t-il rien dit depuis le génocide du 28-09-2009, planifier principalement contre les peulhs, même si d’autres en ont fait les frais ?

Les soussous et les malinkés viennent au second plan, à cause de la présence au CNDD, de personnes comme Sékouba, le tigron,  de tiegboro, de mathurin, etc.

Je ne suis pas peulh, encore moins, leur beau frère, mais ayons le courage de reconnaître que ce qui s’est passé en septembre 2009 est un acte génocidaire planifié contre nos frères peulhs.

La verité vera le jour ! 

Donzo Elhadj Aboubacar
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
2009-10-24 19:58:58 Camara Lanciné
2009-10-24 20:20:49 Camara Lanciné

2009-10-24 21:56:00

En écrivant cet article, je m’attend d’ores et déjà, à des réactions amalgameuses, faisant état, ça et là, d’éventuels rapprochements entre moi et le capitaine siba Théodore. Toute fois, je ne considère plus les états d’âmes des uns et des autres ; c’est aussi cela une des règles élémentaires du jeu politique et démocratique en afrique.

Voici Théodore en image portant un costume kakis, comme réclamé par les milliers d’internautes.

Je n’aurai ce pendant aucune  gêne, ni peur d’affirmer que le su nommé est un ami depuis la vie civil et que je connais l’homme !

Il est incapable de tuer un être humain, sauf cas de légitime défense.

Certes, le pouvoir change son ou ses détenteurs ; le cas Ricardo (son nom de code aux RG), m’étonnera.

J’ai vu Théo pour la dernière fois au cimetière de Cameroun, quand nous sommes venu enterrer notre ami et grand frère l’adjudant chef Ti Dabo. Ce jour dans ma voiture, il y avait moi, coumbassa, le quel serait commandant du deuxième bureau de la gendarmerie nationale, Théodore et un autre gendarme.

Depuis ce jour, je ne lui ai plus revu ; c’était en fin 2005 ou début 2006.

L’on pourra dire aussi que j’ai des communications avec lui ; non ! Nous n’avons aucun contact.

Si nous étions en contact, le CNDD n’aurait pas démolis ma maison. Bien que se soit le seul bien que j’avais, sa démolition arbitraire ne peut m’amener à charger un innocent dont je connais le comportement. Je croirais à sa participation au génocide de septembre,  quand une victime lucide l’identifiera.

Par contre, bien que les lecteurs et internautes pensent que je défends ce jeune homme, je suis surpris et à la fois contre son avancement anarchique en grade ; avec lui, tout les autres qui ont bénéficié de cette anarchie.

A ma connaissance, siba n’est pas bachelier et n’a jamais fait de cours officiers, ni à l’école militaire inter arme, encore moins, à l’extérieur.

Il est de la classe 1993 et portait le grade «adjudant chef » en 2006, comme toute sa promotion, exception faite à ceux qui sont entré au cours officier et à quelques uns qui injustement, ne sont pas passé au grade supérieur en 2006. A titre d’exemples, je citerai Ibrahima mané (ECO III), gravement malade à cette époque, Fatoumata Kouyaté, etc.

Ceux-ci étaient adjudant en 2006.

Des lors, il est incompréhensible qu’il avance trois fois successivement en moins de trois ans, quand on sait que le minimum de temps d’avancement est de trois ans et que certains portent le même grade pendant dix ans ou plus.

Deux poids, deux mesures ! 

Son grade à ce jour ne devait pas excéder le sous lieutenant, prenant effet en 2010.

Cela revient à dire que l’anarchie, l’indiscipline et le désordre au sein des forces armées nationale est le fait du capitaine Moussa dadis.

Le cas du capitaine Théodore est encore compréhensible.

Aboubacar Toumba Diakité, engagé volontaire, recrue des lignes de front à la faveur des soit disants attaques rebelles de 2001 et 2002, porte le grade de lieutenant ; comment et pourquoi ?

Dans les conditions normales, sont grade ne doit dépasser celui du caporal chef, prenant effet pour compter de 2009. Aussi, il faut préciser qu’appartenir à un service de médecine général, ou de cardiologie, ne veut pas dire qu’on est médecin et/ou cardiologue. On peut y être et être réduit au travail de garçon de salle ou d’agent technique de santé.

Toumba, je n’aime pas parler de lui, car c’est une insulte à l’ensemble des forces de défense et de sécurité de notre pays.

Si Moussa s’accroche au pouvoir, notre armée cèdera la place à un ensemble de bandes armées, avec tout ce que cela comporte comme comportement et danger. On verra des soldats aller fabriquer des épaulettes chez les tailleurs pour les porter.

Le régime défunt a commis assez de fautes, fait assez de victimes dont j’en suis un ; mais il faut reconnaître que dadis était parmi ceux là qui ont affaibli ce régime pour en faire ce qu’ils voulaient et arriver à leur faim, qui n’est autre que ce que vit le peuple de guinée, en ce moment.

Aucun guinéen ne dira que sous le régime défunt, l’armée se permettait ce qu’elle se permet en ce moment. Pendant les derniers jours du régime défunt, c’est ceux là même qui créaient tous les désordres dont seul le peuple payait les lourdes conséquences.
 

La drogue ou le narco trafic :

Rien qu’à entendre ces langages, je suis décompressé, car c’est de la pure comédie avec un mélange de démagogie et…. De machiavélisme !

Qui dans cette armée, consomme la drogue plus que Dadis ?

Moussa dadis consomme la drogue et de la drogue dur. N’est ce pas eux qui ont fomenté les complots ayant aboutis à l’arrestation du commandant Ninguéra Camara, ainsi que l’équipe qui a immobilisé l’aéronef transportant la drogue?

N’est-ce pas cela une des causes élémentaires, mais profondes ayant précipité le départ de lansana Kouyaté ?

N’est pas les moussa Dadis et consorts qui manipulaient et exploitaient Ousmane conté ?

Ils sont tous narco trafiquants, mais moussa est en plus consommateur de drogue.

L’arrestation des officiers et sous officiers de police et de l’armée, s’inscrit dans une pure logique du respect des principes de machiavel.

Il en est de même pour toutes les personnes arrêtées dans cette virtuelle affaire.

Très prochainement, je prendrai le temps pour parler de cette affaire de drogue ; aussi, le peuple et l’armée devrait savoir un peut sur son carburant, sa dotation de riz, le riz en général et bien d’autres. 

Rappelons nous,

Ce t homme parle d’audits, il rêve d’audit ; c’est bien ! Mais pourquoi depuis qu’il s’est accaparer du pouvoir, il n’a jamais commandité d’audit au niveau des services financiers de l’armée ?

Cela aurait été plus facile car c’est chez lui et il a participé à la gestion des  finances de cette armée.

Le guinéens ne sont pas imbéciles ! L’armée n’est pas imbécile ! 

Une petite anecdote :

Un soir de mai 2006, le général lansana conté, vient de se remettre d’une de ses multiples crises ; pis il est un peut remonté contre Mamadou Sylla, le quel se plaint de fodé bangoura, autour de l’affaire dite « Etat guinéen – futurelec ». Soudain un jeune officier se présente ; celui qui le voit pour la première fois, pensera que c’est un légionnaire français ou encore un coopèrent militaire. Rien de tout cela.

Il s’agit du commandant Condé Boubacar biro, alors directeur général adjoint de l’intendance militaire.

Raison de sa présence ce soir : il vient remettre la dotation en carburant du chef de l’état qui est officier général. Apres son impressionnant garde à vous à l’anglaise et avoir donner la raison de sa présence, le président lance en soussous :

« Vous pensez que je ne suis pas au courant de ce que vous faites ? Faites tout ce que vous voulez en mon nom, mais chacun payera sur terre avant de mourir ». Tout le monde est resté silencieux face à cette réaction du patron comme on l’appelait.

Quelques minutes plus tard, Guido Santullo arrive et le président dit :

« Toi oreille rouge, fait de la guinée ce que tu veux, mais le jour tu entendra que je suis mort, il faut fuir, si non ils casseront tes testicules ». Ce soir, tout le monde était intrigué sous l’arbre que nous avons baptisé <arbre à palabre>, situé dans l’enceinte du palais des nations. 

Le président était plus préoccupé par sa santé que par la situation du pays qu’il ne maîtrisait plus ; il lui fallait gérer chacun tel quel, afin d’éviter l’humiliation de sa personne. Que le peuple le lui pardonne et que Dieu lui pardonne ! 

C’est dire que ce que nous vivons était prévisible et nous l’avons fait savoir au lendemain du décès du général lansana conté.

Les guinéens sont sages, patients, mais pas imbéciles !

Si imbéciles, il y a c’est plutôt moussa dadis camara.

Oui, un vrai imbécile, qui se permet de voler, mentir, de tuer et faire tout ce qui est de nature à ternir l’image d’une nation.

Imaginez un officier, qui se fait filmer dans sa chambre, sur son lit conjugal, en culotte !

Imaginez un officier qui harcèle une journaliste au téléphone !

« Viens, je vais te donner tout ce que tu veux, je t’aime » !

Il n’est même pas encore président comme les vrais présidents, qu’il trouve que sa femme n’est pas digne d’être première dame. Pourtant, c’est celle-ci qui a partagé ses nuits depuis lurette.

En plus d’où il prendra tout ce qu’il prétend donner à cette journaliste ?

Il faut dire tout simplement ceux-ci :

-          Moussa dadis est un ingrat vis-à-vis de sa femme !

-          Moussa dadis est un imbécile !

-          Moussa est un voleur !

Une question que je me pose ces derniers temps est de savoir ou est passé le père de moussa dadis ?

Cet autre psychopathe que le Sénégal a eu le malheur d’avoir comme président est-il guérit ?

Ou alors, a-t-il renié son fils parce que ses doigts sont tachés de sang humain ?

Sacré Wade !

Pourquoi n’a-t-il rien dit depuis le génocide du 28-09-2009, planifier principalement contre les peulhs, même si d’autres en ont fait les frais ?

Les soussous et les malinkés viennent au second plan, à cause de la présence au CNDD, de personnes comme Sékouba, le tigron,  de tiegboro, de mathurin, etc.

Je ne suis pas peulh, encore moins, leur beau frère, mais ayons le courage de reconnaître que ce qui s’est passé en septembre 2009 est un acte génocidaire planifié contre nos frères peulhs.

La verité vera le jour ! 

Donzo Elhadj Aboubacar
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
2009-10-24 19:58:58 sangare
2009-10-24 20:20:49 sangare

2009-10-24 21:56:00

En écrivant cet article, je m’attend d’ores et déjà, à des réactions amalgameuses, faisant état, ça et là, d’éventuels rapprochements entre moi et le capitaine siba Théodore. Toute fois, je ne considère plus les états d’âmes des uns et des autres ; c’est aussi cela une des règles élémentaires du jeu politique et démocratique en afrique.

Voici Théodore en image portant un costume kakis, comme réclamé par les milliers d’internautes.

Je n’aurai ce pendant aucune  gêne, ni peur d’affirmer que le su nommé est un ami depuis la vie civil et que je connais l’homme !

Il est incapable de tuer un être humain, sauf cas de légitime défense.

Certes, le pouvoir change son ou ses détenteurs ; le cas Ricardo (son nom de code aux RG), m’étonnera.

J’ai vu Théo pour la dernière fois au cimetière de Cameroun, quand nous sommes venu enterrer notre ami et grand frère l’adjudant chef Ti Dabo. Ce jour dans ma voiture, il y avait moi, coumbassa, le quel serait commandant du deuxième bureau de la gendarmerie nationale, Théodore et un autre gendarme.

Depuis ce jour, je ne lui ai plus revu ; c’était en fin 2005 ou début 2006.

L’on pourra dire aussi que j’ai des communications avec lui ; non ! Nous n’avons aucun contact.

Si nous étions en contact, le CNDD n’aurait pas démolis ma maison. Bien que se soit le seul bien que j’avais, sa démolition arbitraire ne peut m’amener à charger un innocent dont je connais le comportement. Je croirais à sa participation au génocide de septembre,  quand une victime lucide l’identifiera.

Par contre, bien que les lecteurs et internautes pensent que je défends ce jeune homme, je suis surpris et à la fois contre son avancement anarchique en grade ; avec lui, tout les autres qui ont bénéficié de cette anarchie.

A ma connaissance, siba n’est pas bachelier et n’a jamais fait de cours officiers, ni à l’école militaire inter arme, encore moins, à l’extérieur.

Il est de la classe 1993 et portait le grade «adjudant chef » en 2006, comme toute sa promotion, exception faite à ceux qui sont entré au cours officier et à quelques uns qui injustement, ne sont pas passé au grade supérieur en 2006. A titre d’exemples, je citerai Ibrahima mané (ECO III), gravement malade à cette époque, Fatoumata Kouyaté, etc.

Ceux-ci étaient adjudant en 2006.

Des lors, il est incompréhensible qu’il avance trois fois successivement en moins de trois ans, quand on sait que le minimum de temps d’avancement est de trois ans et que certains portent le même grade pendant dix ans ou plus.

Deux poids, deux mesures ! 

Son grade à ce jour ne devait pas excéder le sous lieutenant, prenant effet en 2010.

Cela revient à dire que l’anarchie, l’indiscipline et le désordre au sein des forces armées nationale est le fait du capitaine Moussa dadis.

Le cas du capitaine Théodore est encore compréhensible.

Aboubacar Toumba Diakité, engagé volontaire, recrue des lignes de front à la faveur des soit disants attaques rebelles de 2001 et 2002, porte le grade de lieutenant ; comment et pourquoi ?

Dans les conditions normales, sont grade ne doit dépasser celui du caporal chef, prenant effet pour compter de 2009. Aussi, il faut préciser qu’appartenir à un service de médecine général, ou de cardiologie, ne veut pas dire qu’on est médecin et/ou cardiologue. On peut y être et être réduit au travail de garçon de salle ou d’agent technique de santé.

Toumba, je n’aime pas parler de lui, car c’est une insulte à l’ensemble des forces de défense et de sécurité de notre pays.

Si Moussa s’accroche au pouvoir, notre armée cèdera la place à un ensemble de bandes armées, avec tout ce que cela comporte comme comportement et danger. On verra des soldats aller fabriquer des épaulettes chez les tailleurs pour les porter.

Le régime défunt a commis assez de fautes, fait assez de victimes dont j’en suis un ; mais il faut reconnaître que dadis était parmi ceux là qui ont affaibli ce régime pour en faire ce qu’ils voulaient et arriver à leur faim, qui n’est autre que ce que vit le peuple de guinée, en ce moment.

Aucun guinéen ne dira que sous le régime défunt, l’armée se permettait ce qu’elle se permet en ce moment. Pendant les derniers jours du régime défunt, c’est ceux là même qui créaient tous les désordres dont seul le peuple payait les lourdes conséquences.
 

La drogue ou le narco trafic :

Rien qu’à entendre ces langages, je suis décompressé, car c’est de la pure comédie avec un mélange de démagogie et…. De machiavélisme !

Qui dans cette armée, consomme la drogue plus que Dadis ?

Moussa dadis consomme la drogue et de la drogue dur. N’est ce pas eux qui ont fomenté les complots ayant aboutis à l’arrestation du commandant Ninguéra Camara, ainsi que l’équipe qui a immobilisé l’aéronef transportant la drogue?

N’est-ce pas cela une des causes élémentaires, mais profondes ayant précipité le départ de lansana Kouyaté ?

N’est pas les moussa Dadis et consorts qui manipulaient et exploitaient Ousmane conté ?

Ils sont tous narco trafiquants, mais moussa est en plus consommateur de drogue.

L’arrestation des officiers et sous officiers de police et de l’armée, s’inscrit dans une pure logique du respect des principes de machiavel.

Il en est de même pour toutes les personnes arrêtées dans cette virtuelle affaire.

Très prochainement, je prendrai le temps pour parler de cette affaire de drogue ; aussi, le peuple et l’armée devrait savoir un peut sur son carburant, sa dotation de riz, le riz en général et bien d’autres. 

Rappelons nous,

Ce t homme parle d’audits, il rêve d’audit ; c’est bien ! Mais pourquoi depuis qu’il s’est accaparer du pouvoir, il n’a jamais commandité d’audit au niveau des services financiers de l’armée ?

Cela aurait été plus facile car c’est chez lui et il a participé à la gestion des  finances de cette armée.

Le guinéens ne sont pas imbéciles ! L’armée n’est pas imbécile ! 

Une petite anecdote :

Un soir de mai 2006, le général lansana conté, vient de se remettre d’une de ses multiples crises ; pis il est un peut remonté contre Mamadou Sylla, le quel se plaint de fodé bangoura, autour de l’affaire dite « Etat guinéen – futurelec ». Soudain un jeune officier se présente ; celui qui le voit pour la première fois, pensera que c’est un légionnaire français ou encore un coopèrent militaire. Rien de tout cela.

Il s’agit du commandant Condé Boubacar biro, alors directeur général adjoint de l’intendance militaire.

Raison de sa présence ce soir : il vient remettre la dotation en carburant du chef de l’état qui est officier général. Apres son impressionnant garde à vous à l’anglaise et avoir donner la raison de sa présence, le président lance en soussous :

« Vous pensez que je ne suis pas au courant de ce que vous faites ? Faites tout ce que vous voulez en mon nom, mais chacun payera sur terre avant de mourir ». Tout le monde est resté silencieux face à cette réaction du patron comme on l’appelait.

Quelques minutes plus tard, Guido Santullo arrive et le président dit :

« Toi oreille rouge, fait de la guinée ce que tu veux, mais le jour tu entendra que je suis mort, il faut fuir, si non ils casseront tes testicules ». Ce soir, tout le monde était intrigué sous l’arbre que nous avons baptisé <arbre à palabre>, situé dans l’enceinte du palais des nations. 

Le président était plus préoccupé par sa santé que par la situation du pays qu’il ne maîtrisait plus ; il lui fallait gérer chacun tel quel, afin d’éviter l’humiliation de sa personne. Que le peuple le lui pardonne et que Dieu lui pardonne ! 

C’est dire que ce que nous vivons était prévisible et nous l’avons fait savoir au lendemain du décès du général lansana conté.

Les guinéens sont sages, patients, mais pas imbéciles !

Si imbéciles, il y a c’est plutôt moussa dadis camara.

Oui, un vrai imbécile, qui se permet de voler, mentir, de tuer et faire tout ce qui est de nature à ternir l’image d’une nation.

Imaginez un officier, qui se fait filmer dans sa chambre, sur son lit conjugal, en culotte !

Imaginez un officier qui harcèle une journaliste au téléphone !

« Viens, je vais te donner tout ce que tu veux, je t’aime » !

Il n’est même pas encore président comme les vrais présidents, qu’il trouve que sa femme n’est pas digne d’être première dame. Pourtant, c’est celle-ci qui a partagé ses nuits depuis lurette.

En plus d’où il prendra tout ce qu’il prétend donner à cette journaliste ?

Il faut dire tout simplement ceux-ci :

-          Moussa dadis est un ingrat vis-à-vis de sa femme !

-          Moussa dadis est un imbécile !

-          Moussa est un voleur !

Une question que je me pose ces derniers temps est de savoir ou est passé le père de moussa dadis ?

Cet autre psychopathe que le Sénégal a eu le malheur d’avoir comme président est-il guérit ?

Ou alors, a-t-il renié son fils parce que ses doigts sont tachés de sang humain ?

Sacré Wade !

Pourquoi n’a-t-il rien dit depuis le génocide du 28-09-2009, planifier principalement contre les peulhs, même si d’autres en ont fait les frais ?

Les soussous et les malinkés viennent au second plan, à cause de la présence au CNDD, de personnes comme Sékouba, le tigron,  de tiegboro, de mathurin, etc.

Je ne suis pas peulh, encore moins, leur beau frère, mais ayons le courage de reconnaître que ce qui s’est passé en septembre 2009 est un acte génocidaire planifié contre nos frères peulhs.

La verité vera le jour ! 

Donzo Elhadj Aboubacar
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
2009-10-24 19:58:58 abdoulaye diallo
2009-10-24 20:20:49 abdoulaye diallo
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.