chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Hôpitaux de Conakry : véritables refuges pour les animaux

Date de publication:2009-10-25 14:30:02

2009-10-25 15:26:04

Les animaux errent, élisent domiciles et se multiplient dans les Centres Hospitalo-universitaires de Conakry. Faites-y un tour  pour voir de vos propres yeux ce qui se passe.

Au lieu d’être tout simplement des centres hospitaliers qui accueillent et soignent des malades, ces lieux servent aussi de refuge pour des animaux.  En effet, ils sont nombreux à se donner rendez- vous dans ces centres : des chiens, des chats, des poules, des coqs, des moutons etc.

Au CHU d’Ignace Deen, dans la commune de Kaloum, le constat reste amer. Chats et chiens se promènent librement dans l’enceinte de l’hôpital. L’on peut même rencontrer des animaux de tout genre entrain de lécher les bols dans lesquels les patients ont  mangé. Non seulement ces animaux peuvent constituer des vecteurs de transmission de certaines maladies, mais aussi certains patients ou visiteurs ont peur des chiens.

Le pire c’est ce qui se passe à l’hôpital de Donka où on peut voir des chiens qui s’érigent en gardien à la porte de la grande rentrée et à la place du personnel d’accueil. Des coqs, des poules et leurs poussins errent partout à l’intérieur de l’hôpital. Au fond de la cour, se trouve un dépotoir d’ordures qui dégage une odeur nauséabonde attirant les vautours à la recherche de sachets de sang humain vides et des bandes de pansements abandonnés à l’air libre. Derrière le bloc de diabétologie, des rats se promènent librement autour d’une eau stagnante et puante.

La présence de ces animaux n’interpelle point les autorités de l’hôpital, bien que leurs dangers et autres risques soient connus de tous. 

Lamine Soumah

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.