chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

‘Notre tour’, ‘leur tour’, ‘mon tour’, nos emmerdes

Date de publication:2009-10-27 11:15:51

2009-10-27 12:12:20

Depuis la boucherie du 28 septembre 2009, le Dadis-Show de Conakry change de scénario. Du ‘gonflé’ au ‘wrangler’, du ‘générationnel’ au ‘louxus et plimouss’, du ‘papa Wade’ au ‘frère Mohamed VI’ en passant par le ‘guide terroriste’, les architectes de la comédie se rendent compte que le show n’amuse plus personne ni en Guinée ni ailleurs, il faut changer de scénario. Dadis n’est pas Louis de Funès. C’est un criminel et un fou.

Leur nouveau créneau, c’est d’abord « Nous préférons la médiocrité à la prospérité et à la paix ». Les nouveaux chefs d’orchestre du Dadis-Show n’ont besoin de rien : la France, les USA, l’Allemagne, l’ONU, la Banque Mondiale le FMI, la CEDEAO , l’union Européenne, l’Union Africaine, bref la communauté internationale peuvent aller se faire voir ailleurs.

L’autre créneau, le plus dangereux, c’est la tentative de tribalisation du 28 septembre dernier. Ils n’hésitent plus à indexer nos compatriotes de la moyenne Guinée comme étant les coupables de la tragédie du lundi noir. Ils jouent au feu, parce que le Fouta n’ira pas se faire voir ailleurs. Et là, c’est la fin définitive du Dadis-Show et de Dadis.

La Guinée ne se fera jamais sans les Peuhls et contre les Peuhls, sans les Malinkés et contres les Malinkés, sans les Soussous et contres les Soussous, sans les Forestiers et contre les Forestiers.

Le Cndd et son gouvernement sont composés de lâches et d’assassins Malinkés, Peuhls, Soussous et forestiers qu’il faut immédiatement écarter avant qu’il ne soit trop tard.
Attendre les sanctions de la communauté internationale contre Dadis et sa clique peut nous être fatal. La Guinée ressemble aujourd’hui à un volcan qui dort et qui peut s’activer a tout moment.

Les forces vives doivent mettre sur pied un gouvernement de transition, décréter une grève générale et enfin ordonner l’assaut final sur le camp Alpha Yaya afin de désarmer cette bande de voyous et de criminels. Et a tous les prix.

Nous avons conquit notre souveraineté politique en 1958. L’ an 2009 est l’année de la conquête de notre liberté fondamentale dans l’union. Cette union ne sera pas une union des Malinkés, une union des Peuhls, une union des Soussous ou une union des Forestiers, ni une union inter ethnique.
L’union se fera autour des valeurs de liberté, de justice, d’égalité, de fraternité, de solidarité, de démocratie et de paix pour tous.

L’année 2009, c’est le ‘tour des Guinéens’.

Lamine Camara
Columbus, Ohio, USA
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.